Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221219379
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 1 x 182 mm

Ragtime

Janine HÉRISSON (Traducteur)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 13/06/2019

Lors de sa publication en 1975, Ragtime fut porté aux nues par la critique américaine avant de devenir un best-seller mondial. Avec cette tragi-comédie nostalgique mais pleine de bruit et de fureur dépeignant la naissance de l’Amérique moderne et les débuts de l’âge du jazz, E. L. Doctorow accédait au...

Lors de sa publication en 1975, Ragtime fut porté aux nues par la critique américaine avant de devenir un best-seller mondial. Avec cette tragi-comédie nostalgique mais pleine de bruit et de fureur dépeignant la naissance de l’Amérique moderne et les débuts de l’âge du jazz, E. L. Doctorow accédait au rang de grand écrivain. Aux héros de son invention, il mêle, entre autres, Ford, Freud, Jung et Houdini dans un kaléidoscope de personnages.
Ragtime, porté à l’écran par Miloš Forman en 1981, est aujourd’hui un classique de la littérature américaine du XXe siècle.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221219379
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 1 x 182 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Felina Posté le 3 Février 2020
    Des premières pages, qui se situent au tout début du 20ème siècle jusqu'au dénouement qui se conclut par le torpillage du Lusitania en le 7 mai 1915, par un sous-marin allemand au large de l'Irlande, Edgard Lawrence Doctorow offre une fresque historique captivante. Il y a Tateh qui a fui l'Europe avec sa fille. Père et Mère forment un couple uni et distingué. Ils vivent dans une grande et belle demeure avec le petit garçon. Le jeune frère et le grand-père complètent le noyau familial. Jusqu'au jour où Père part pour une expédition en Arctique, et où Mère doit prendre des décisions pour faire tourner la fabrique de drapeaux, de feux d'artifices et autres objets patriotiques. A son retour, il découvre une famille changée, et en charge d'un nourrisson noir que sa mère a abandonné. C'est ainsi que la famille va faire la connaissance de Coalhouse Walker Junior et que son destin va en être bouleversé. Ce roman est dense et difficile à raconter tellement il y a d'interconnexions entre les différents personnes qui se croisent sans se connaître, qui vivent côte à côte des vies totalement différentes. E. L. Doctorow déroule un récit brillamment ficelé présentant les différentes strates de la... Des premières pages, qui se situent au tout début du 20ème siècle jusqu'au dénouement qui se conclut par le torpillage du Lusitania en le 7 mai 1915, par un sous-marin allemand au large de l'Irlande, Edgard Lawrence Doctorow offre une fresque historique captivante. Il y a Tateh qui a fui l'Europe avec sa fille. Père et Mère forment un couple uni et distingué. Ils vivent dans une grande et belle demeure avec le petit garçon. Le jeune frère et le grand-père complètent le noyau familial. Jusqu'au jour où Père part pour une expédition en Arctique, et où Mère doit prendre des décisions pour faire tourner la fabrique de drapeaux, de feux d'artifices et autres objets patriotiques. A son retour, il découvre une famille changée, et en charge d'un nourrisson noir que sa mère a abandonné. C'est ainsi que la famille va faire la connaissance de Coalhouse Walker Junior et que son destin va en être bouleversé. Ce roman est dense et difficile à raconter tellement il y a d'interconnexions entre les différents personnes qui se croisent sans se connaître, qui vivent côte à côte des vies totalement différentes. E. L. Doctorow déroule un récit brillamment ficelé présentant les différentes strates de la société américaine de ce début de siècle. C'est intense et même si chaque personnage ne tient le haut de l'affiche que pendant quelques pages ou chapitres, puis passe le relais, sans que le récit en devient saccadé; chacun a son importance. Les personnages sont nombreux et tous sont à la fois personnages secondaires puis principaux. Il y a entre autres Mère qui apporte à cette fresque un visage féministe, Jeune frère avec sa casquette de rouge, qui au début semble un peu dérouté par la vie; Coalhouse Walker, pianiste de ragtime pour les blancs, avec sa vision de la vie - pour l"époque - totalement déroutante, que l'on pourra assimiler à une locomotive lancée sur ses rails et qui n'en sortira sous aucun prétexte. Il y a Tateh qui aimerait tout offrir à sa fille tellement belle, prunelle de ses yeux. Ce roman est dense, le lecteur suit un bref instant la vie de bien des personnages célèbres, et l'on croise ainsi Emma Goldman une célèbre anarchiste, Freud et ses disciples, Evelyn Nesbit une danseuse d'une beauté sans pareil, mariée à Harry Kendall Thaw; l'architecte Stanford White, Henry Ford dont le modèle T causa bien des problèmes à l'un des personnages du roman, John Pierpont Morgan un gros financier dont la bibiothèque où se déroula une scène importante et tragique du roman, le grand Harry Houdini et ses états d'âme, et j'en passe. Le roman a d'ailleurs été adapté au cinéma par Milos Forman, en 1981. (...)
    Lire la suite
    En lire moins
  • MarielleBriffaux Posté le 6 Janvier 2016
    Magistrale fresque historique des Etats-Unis au début du 20ème siècle vue au travers des yeux de différents personnages. E.L. Doctorow a écrit un roman très intelligent, réaliste, sensible et attachant. J'ai lu ce livre comme je plonge dans un film au cinéma sur grand écran. A noter de très beaux portraits de personnage tels que Tateh et Emma Goldman.
  • identifiantidentifiant Posté le 28 Février 2014
    Roman intéressant et assez différent de mes précédentes lectures. C’est globalement l’histoire de la modernisation de l’Amérique à travers plusieurs personnages avec des vies, des buts et des milieux totalement différents. L’écriture est intrigante et on met un peu de temps à s’y habituer et à trouver son rythme. Ça me faisait parfois penser à un mix entre la littérature slave tordue à la Agota Krystoff dans la manière de ne rien personnifier et le style incisif de James Ellroy dans le rythme de certains événements. Bon je cherche peut-être un peu loin mais c’est très américain et on a pourtant un peu l’impression que le style vient de nulle part.
  • mtvidiani Posté le 10 Septembre 2012
    Lu il y a un moment mais c'était un moment intense
  • Nanne Posté le 4 Novembre 2008
    "Ragtime" commence en 1902 à New Rochelle - district de New York - pour se terminer en 1917 par le torpillage du Lusitania et l'entrée en guerre des États-Unis. Entre ces deux dates, c'est l'histoire de la société américaine à l'aube du 20ème Siècle qui nous est contés au travers de trois familles représentatives : une blanche, une noire et une juive immigrée d'Europe centrale.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.