En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Rêves de Bunker Hill

        10/18
        EAN : 9782264033017
        Code sériel : 2056
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 192
        Format : 108 x 177 mm
        Rêves de Bunker Hill

        Philippe GARNIER (Postface), Brice MATTHIEUSSENT (Traducteur)
        Date de parution : 03/01/2002

        « Il n'est guère difficile de rencontrer John Fante : il suffit de suivre, au travers de ses livres, la truculente saga d'Arturo Bandini, fils d'un poseur de briques venu des Abruzzes pour s'installer dans le Nouveau Monde au début de ce siècle, rejeton ironique d'une famille aux joies et...

        « Il n'est guère difficile de rencontrer John Fante : il suffit de suivre, au travers de ses livres, la truculente saga d'Arturo Bandini, fils d'un poseur de briques venu des Abruzzes pour s'installer dans le Nouveau Monde au début de ce siècle, rejeton ironique d'une famille aux joies et aux drames bruyants établie à Boulder, Colorado. Si l'œuvre de John Fante n'est pas autobiographique au sens strict, elle l'est de façon plus subtile, plus littéraire. »

         

          1. La Croix

         

         

         

         

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264033017
        Code sériel : 2056
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 192
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        6.60 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • blandine5674 Posté le 20 Août 2018
          La grande fan de Fanté que je suis est légèrement déçue par ce roman. Quelques pointes d’humour où l’on retrouve la verve que j’aime tellement chez cet auteur. Comment être publier quand on est sûr de son talent ? Galères et amours (surtout ses déboires) de notre ami Arturo à Los Angelès. Je pleure de savoir que c’est le dernier que je lis de lui, que ce dernier je l’ai repoussé un maximum. Fanté qui fait parti des écrivains à qui je dois le plaisir de lire.
        • JIEMDE Posté le 10 Juin 2018
          Comme les trois mousquetaires qui étaient quatre, la trilogie Bandini (Bandini, La route de Los Angeles et Demande à la poussière) se complète utilement de ces Rêves de Bunker Hill, publiés sur le tard. Quel bonheur de retrouver Arturo Bandini, le plus grand écrivain du monde, désormais proche de la consécration et embauché par un studio d'Hollywood pour écrire ou co-écrire des scénarios. Et plus à coup de 50 cents le poème mais à 300 dollars la semaine. de quoi disposer d'une garde robe à la hauteur de son standing, de manger enfin à sa faim et de boire les coup qu'il souhaite où et quand il le souhaite. Bureau, secrétaire, salaire, tout est OK. Sauf qu'Arturo n'écrit rien, et le peu qu'il écrit est caviardé. Alors vous le connaissez, l'Arturo, le naturel revient au galop. Il ventile, il disperse, il éructe, il disjoncte. Crétins d'Hollywood qui ne le méritent pas ; crétins de contemporains qui ne le comprennent pas ; crétines de femmes qui ne le désirent pas. Dans ce dernier opus, l'immense John Fante a amené son double autobiographique au bout de sa quête, pour mieux nous montrer qu'elle n'était qu'un leurre. Et si le vrai bonheur était ailleurs : chez... Comme les trois mousquetaires qui étaient quatre, la trilogie Bandini (Bandini, La route de Los Angeles et Demande à la poussière) se complète utilement de ces Rêves de Bunker Hill, publiés sur le tard. Quel bonheur de retrouver Arturo Bandini, le plus grand écrivain du monde, désormais proche de la consécration et embauché par un studio d'Hollywood pour écrire ou co-écrire des scénarios. Et plus à coup de 50 cents le poème mais à 300 dollars la semaine. de quoi disposer d'une garde robe à la hauteur de son standing, de manger enfin à sa faim et de boire les coup qu'il souhaite où et quand il le souhaite. Bureau, secrétaire, salaire, tout est OK. Sauf qu'Arturo n'écrit rien, et le peu qu'il écrit est caviardé. Alors vous le connaissez, l'Arturo, le naturel revient au galop. Il ventile, il disperse, il éructe, il disjoncte. Crétins d'Hollywood qui ne le méritent pas ; crétins de contemporains qui ne le comprennent pas ; crétines de femmes qui ne le désirent pas. Dans ce dernier opus, l'immense John Fante a amené son double autobiographique au bout de sa quête, pour mieux nous montrer qu'elle n'était qu'un leurre. Et si le vrai bonheur était ailleurs : chez lui, au coeur de sa famille, loin de L.A. dans le Colorado ? Dans le retour chez sa vieille logeuse et amante ? En se tournant vers Dieu, que sur l'exemple de sa mère, il n'a jamais cessé d'implorer ? Rien de tout cela, et Fante nous livre sa morale : le salut vient de l'écriture, encore et toujours. Une ligne, un vers ; une nouvelle, un poème ; dix de jetés, un de gardé ; dix refusés, un de publié... Écrire. Rêves de Bunker Hill est précieux dans l'oeuvre de Fante. le texte est précis, économe, mais juste. Superbe point final d'une oeuvre à mon sens, sans égal.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Maphil Posté le 15 Novembre 2017
          Superbe roman, récit des tribulations de Arturo Bandini dans les milieux littéraires et cinématographiques de Los Angeles. Bandini, écrivain de talent, emporté, épris d'absolu, traînard, agressif, est égaré dans un monde de fous, espèce de cirque culturel sur lequel règne l'argent. Amour et horreur d'Hollywood, avec sa vie facile mais superficielle, son apparente liberté et sa rigoureuse division en castes. Des personnages étranges, oscillant du burlesque au tragique, des situations démentes et pourtant marquées du sceau de la réalité. Une surprise à chaque page, et des meilleures.
        • Contributeur Posté le 28 Septembre 2016
          Magnifique.
        • pointcom2001 Posté le 30 Novembre 2015
          ...ça se lit sans faim...!!
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com