Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266299190
Code sériel : 17670
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm
Rubiel e(s)t moi
Date de parution : 01/10/2020
Éditeurs :
Pocket

Rubiel e(s)t moi

Date de parution : 01/10/2020
Federico a 4 ans.
Rubiel aussi.
À l’Orphelinat de Medellín, où ils partagent une chambre insipide, ils sont plus que des amis. Ce sont des frères, voire plus, que l’adoption de Federico...
Federico a 4 ans.
Rubiel aussi.
À l’Orphelinat de Medellín, où ils partagent une chambre insipide, ils sont plus que des amis. Ce sont des frères, voire plus, que l’adoption de Federico va bientôt séparer.
Federico s’en va ; Rubiel serre les poings.
Pour l’un : un papa, une maman, un avenir en France,...
Federico a 4 ans.
Rubiel aussi.
À l’Orphelinat de Medellín, où ils partagent une chambre insipide, ils sont plus que des amis. Ce sont des frères, voire plus, que l’adoption de Federico va bientôt séparer.
Federico s’en va ; Rubiel serre les poings.
Pour l’un : un papa, une maman, un avenir en France, un insatiable besoin d’amour… Pour l’autre : la rue, la misère, la violence, les gangs. Comme les deux faces d’un même destin. A jamais irréconciliables. 

« Un roman sincère et émouvant. » Prima

« À vous de découvrir cette merveille vivement recommandée. » Le Courrier Picard

Cet ouvrage a reçu le Prix Folire et le Prix Jeune Mousquetaire
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266299190
Code sériel : 17670
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Intelligent, troublant, et poignant. »
Baptiste Liger / LiRE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MaYIllu Posté le 10 Janvier 2022
    L'auteur nous raconte comment il a été adopté, son enfance, ses joies, ses peines, et d'une manière générale tout ce qui est lié à son adoption. En parallèle, il nous dévoile la vie d'un enfant resté en colombie, en fait ce qui aurait pu/du lui arriver s'il n'avait pas été adopté par un couple français. Cette pirouette narrative se dévoile peu à peu, elle m'a un peu perdue au départ mais est en fait vraiment pertinente, j'ai adoré. On en apprend sur la psychologie d'un enfant adopté, c'est un livre très émouvant.
  • Elodiedaire Posté le 18 Octobre 2021
    Il y a peu de temps, j'ai découvert ce roman surprenant qu'est "Rubiel est moi" grâce à @la_fille_qui_lit Merci à elle pour cette incroyable découverte. Car même si ce n'est pas un coup de coeur, "Rubiel est moi" m'a bouleversée, captivée, chamboulée. Mais je n'ai pas seulement fais la connaissance de Rubiel, j'ai découvert son univers, sa ville, sa vie, son courage et sa capacité à se relever malgré les épreuves. Et puis j'ai fais la connaissance de Vincent. Jeune homme qui se cherche, qui tente de se trouver lui-même notamment à travers Rubiel. C'est avec beaucoup de pudeur que Vincent se font en Rubiel, et inversement. C'est beau. Doux. Parfois même poétique. C'est d'une profondeur indicible, emportant son lecteur dans ces écrits. Malgré la frustration qu'a pu me causer cette lecture, je reconnais le côté captivant de cette frustration. Je reconnais mon attachement profond pour ce petit garçon qui devient homme. Pour cette vie qui tient à un fil. Rubiel m'a touché. Vincent tout autant. Un livre à lire, un livre à ressentir.
  • antre_passionnes Posté le 4 Octobre 2021
    Fédérico Rubiel, deux petits garçons de 4 ans, liés d'amitié, vivent dans un orphelinat à Medellin, en Colombie. Ils vont bientôt être séparés quand une famille adoptive française va venir chercher Fédérico. Rubiel reste à l'orphelinat mais décide rapidement de rejoindre la Rue. Nous suivrons donc ensuite la vie de chacun des ces deux personnages. Fédérico rebaptisé Vincent aura beaucoup de mal avec son identité, à comprendre et à connaître qui il est. Rubiel, quant à lui, va vivre de misère, de coup dur en drame... Plongé en plein coeur des narcotrafiquants, de la misère et ancré dans la réalité, mon coeur a saigné pour ce petit enfant que j'avais juste envie de serrer dans mes bras. Roman mi-autobiographique, mi-fiction, l'écriture de M. @vincent_lahouze m'a clairement transpérée d'émotions. Le texte est plein de sincérité, plein de sensibilité, j'ai eu, je ne sais pas, une impression que les mots, les phrases, tout était fluide, tout était beau, tout était vrai... Une ôde à la poésie, à la différence, à la littérature, une confession si émouvante. Merci pour ce partage, merci pour les si beaux passages sur "la" maman "le" papa j'ai trouvé cela d'une beauté exceptionnelle.
  • amelie_et_ses_lectures Posté le 18 Septembre 2021
    C’est une autobiographie fictive qui retrace le parcours de l’auteur, enfant adopté à travers une alternance de points de vue et 2 réalités alternatives. En effet, on suit l’évolution parallèle de Rubiel orphelin Colombien qui survit dans la rue et Vincent, colombien adopté en France qui grandit et se construit tant bien que mal coupé de ses racines. Un troisième personnage est aussi présent tout au long du roman : Federico J’ai été un peu perdue au début de ma lecture, par cette double narration (presque une double écriture) en effet il m’a été difficile de savoir qui était qui, mais je pense que c’est volontaire ! En plus de l’alternance des narrateurs suivant les chapitres on lit aussi les petites voix internes des personnages qui sont identifiables par de l’italique. J’ai apprécié ma lecture de ce livre qui aborde les thématiques de l’adoption, des racines, de l’histoire personnelle et familiale du point de vue d’un concerné, ce que je n’avais pas encore eu l’occasion de lire et je trouve cela très intéressant !
  • Pilly Posté le 31 Mai 2021
    Deux histoires. Deux destins. Qui s'éloignent. Et pourtant qui restent si proches. . C'est l'histoire de deux petits garçons colombiens, partageant la même chambre à l'orphelinat de Medellin, mais qui, pour leur plus grande tristesse, seront bientôt séparés. C'est ainsi l'histoire de Federico, un petit garçon de 4 ans, qui aura la chance d'être adopté par un couple de Français n'ayant qu'une envie : lui donner tout l'amour dont il a manqué. Et c'est aussi l'histoire de Rubiel qui, resté en Colombie, lui, choisira de quitter l'orphelinat pour les rues de Medellin, et se battra pour survivre, et se créer une vie qui le comblerait d'amour. Tous les deux, comme tous les êtres humains, n'aspirent qu'à cela finalement : l'amour. Mais quand on a été adopté, arraché à ses racines, les choses peuvent se compliquer. Il faut aussi parfois se battre avec les démons du passé, qui mettent des grains de sable dans les rouages du bonheur. Et quand on vit dans les rues, au milieu de la pauvreté, de la drogue, de la prostitution, ces rouages ne sont pas simples à assembler pour y parvenir. . Ce sont deux histoires, qui m'ont beaucoup touchée. Deux faces d'un même destin. Deux histoires parallèles qui sont savamment orchestrées. Jusqu'à la fin, qui est magistrale. . . Avant de... Deux histoires. Deux destins. Qui s'éloignent. Et pourtant qui restent si proches. . C'est l'histoire de deux petits garçons colombiens, partageant la même chambre à l'orphelinat de Medellin, mais qui, pour leur plus grande tristesse, seront bientôt séparés. C'est ainsi l'histoire de Federico, un petit garçon de 4 ans, qui aura la chance d'être adopté par un couple de Français n'ayant qu'une envie : lui donner tout l'amour dont il a manqué. Et c'est aussi l'histoire de Rubiel qui, resté en Colombie, lui, choisira de quitter l'orphelinat pour les rues de Medellin, et se battra pour survivre, et se créer une vie qui le comblerait d'amour. Tous les deux, comme tous les êtres humains, n'aspirent qu'à cela finalement : l'amour. Mais quand on a été adopté, arraché à ses racines, les choses peuvent se compliquer. Il faut aussi parfois se battre avec les démons du passé, qui mettent des grains de sable dans les rouages du bonheur. Et quand on vit dans les rues, au milieu de la pauvreté, de la drogue, de la prostitution, ces rouages ne sont pas simples à assembler pour y parvenir. . Ce sont deux histoires, qui m'ont beaucoup touchée. Deux faces d'un même destin. Deux histoires parallèles qui sont savamment orchestrées. Jusqu'à la fin, qui est magistrale. . . Avant de lire ce livre, je suivais déjà Vincent Lahouze sur les réseaux sociaux. J'avais déjà lu des textes de lui. J'avais donc des attentes, des espoirs, des envies d'émotions et d'humanité. Et d'autant plus que le thème de l'adoption me touche particulièrement (comme beaucoup de sujets profondément humains). . Parfois on dit que lorsqu'on a trop d'attentes, on risque d'être déçu(e)s. Cela peut arriver, c'est indéniable. Mais, cette fois, tel ne fut pas le cas. Oh non... Cette lecture fut au-delà de tout ce que j'avais pu imaginer. . J'ai plongé la tête la première dans ce livre. J'ai nagé tranquillement. Férocement. J'ai été secouée par des vagues d'amour et d'empathie... mais aussi de tristesse, de colère, et de révolte. Je me suis laissée porter par les mots. Je me suis fait submerger parfois. Jusqu'à remonter à la surface. Et flotter. Comme les éléments marins, cette lecture m'a apportée une multitude d'émotions. . Êtes-vous prêt(e)s à nager dans les remous de cette histoire poignante ?
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.