En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Sang dessus dessous

        10/18
        EAN : 9782264059321
        Code sériel : 4637
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 264
        Format : 108 x 177 mm
        Sang dessus dessous

        Collection : Grands Détectives
        Date de parution : 21/02/2013

        Paris, 1998. Un libraire est retrouvé assassiné dans sa boutique – nu, la tête dans un sac plastique, poignardé post mortem. À ses pieds, deux Jules Verne de la collection Hetzel lacérés et posés sur la tranche. Milo Jassy, bouquiniste désabusé des quais de la Seine, est condamné à résoudre...

        Paris, 1998. Un libraire est retrouvé assassiné dans sa boutique – nu, la tête dans un sac plastique, poignardé post mortem. À ses pieds, deux Jules Verne de la collection Hetzel lacérés et posés sur la tranche. Milo Jassy, bouquiniste désabusé des quais de la Seine, est condamné à résoudre cette énigme s’il ne veut pas connaître le même sort. Il devra pénétrer le labyrinthe des vestiges d'un Paris qui s'en va, avec pour seul fil d’Ariane celui de ses amours et de ses amitiés perdues. 

        Publié pour la première fois en 1999, ce petit bijou, premier roman policier de Claude Izner, préfigure les aventures de Victor Legris.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264059321
        Code sériel : 4637
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 264
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        7.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • cvd64 Posté le 19 Juin 2016
          enquête dans le petit monde des bouquinistes sur fond des bords de Seine
        • isabelleisapure Posté le 15 Février 2016
          Je ne savais rien de Claude Izner, mis à part que ce pseudo est le nom de plume de deux soeurs, Laurence et Liliane Korb. Leur oeuvre m'était également totalement inconnu avant la lecture de cet excellent polar. J'ai adoré l'ambiante tellement parisienne que s'en dégage avec ses bouquinistes, ses quais de Seine, ses bistrots. J'ai aimé me balader dans la ville lumière à la suite de Milo, héros malgré lui de ce que l'on pourrait qualifier de crime littéraire. Le libraire assassiné est un de ses amis et de plus le frère de son ex-compagne, sur son corps, trois livres dont un exemplaire lacéré de « Vingt mille lieues sous les mers ». Lorsque d'autres meurtres sont commis, Milo se rend très vite compte qu'un lien le relie à chacune des victimes. Une belle découverte que ce polar, sans policier avec pour seul enquêteur un bouquiniste curieux, quelques peu dépassé par les évènements. Une enquête insolite servie par une écriture fluide et agréable à lire qui me donne envie de découvrir les aventures de Victor Legris, héros récurrent des soeurs Korb.
        • kristian Posté le 1 Septembre 2015
          10/18 publie un premier romans des soeurs qui écrivent sous le pseudonyme de Claude Izner la série des Victor Legris (qui s'essoufle un peu à mon sens). Le personage central Milo Jassy est presque contemporain et se présente comme un anti-héros, subissant une vengeance. Il enquête malgré-lui. Les personnages sont assez bien campés comme toujours chez l'auteur, cependant celui de Stella Kronenbourg est assez étonnant, présentée comme une poivraude qui passe son temps à boire de la bière au début du roman, elle termine quelques jours plus tard complétement sobre. La fin est abrupte et à mon sens baclée comme si le livre devait avoir un nombre de pages maximum. Je dirais tout ça pour ça ! Des années à peaufiner une vengeance, une phrase de Milo, et hop par dessus la rambarde ! L'écriture est classique pour ce genre de romans, simple, directe, peu de descriptions (celui qui n'a pas vu un bouquiniste à Paris aura du mal à se le représenter), mais percutante, le livre se lit vite et s'oublie vite.
        • lelivredapres Posté le 26 Août 2015
          Publié pour la première fois en 1999, ce premier roman policier de Claude Izner (pseudonyme des sœurs Liliane Korb et Laurence Lefèvre) a été réédité en 2013 par les Editions 10/18. Ce polar, qui se déroule à Paris en 1998, ne fait pas partie de la série des enquêtes de Victor Legris, mais il en annonce la couleur avec talent. Dans « Sang dessus dessous », Milo Jassy est bouquiniste sur le quai des Grands-Augustins à Paris. Tandis qu’il s’absente pour prendre un café, une inconnue coiffée d’un bonnet-chat -une cagoule- dépose à son attention un paquet à sa voisine de stand, qui vend des souvenirs pour touristes. De retour, Milo, stupéfait, découvre trois livres emballés dans du papier journal, trois feuilles identiques de la même édition récente comportant un article relatant la découverte d’un libraire, assassiné dans sa boutique du XIème arrondissement. Il s’agit de Roland Fresnel, un ami que Milo n’a pas revu depuis deux ans. Roland était aussi le frère de Nelly, ancienne petite amie de Milo. Ce dernier prend aussitôt contact avec Nelly et se rend chez elle. Nelly, qui était brouillée avec son frère, n’en sait pas davantage. Seul indice près du corps, des livres tailladés de... Publié pour la première fois en 1999, ce premier roman policier de Claude Izner (pseudonyme des sœurs Liliane Korb et Laurence Lefèvre) a été réédité en 2013 par les Editions 10/18. Ce polar, qui se déroule à Paris en 1998, ne fait pas partie de la série des enquêtes de Victor Legris, mais il en annonce la couleur avec talent. Dans « Sang dessus dessous », Milo Jassy est bouquiniste sur le quai des Grands-Augustins à Paris. Tandis qu’il s’absente pour prendre un café, une inconnue coiffée d’un bonnet-chat -une cagoule- dépose à son attention un paquet à sa voisine de stand, qui vend des souvenirs pour touristes. De retour, Milo, stupéfait, découvre trois livres emballés dans du papier journal, trois feuilles identiques de la même édition récente comportant un article relatant la découverte d’un libraire, assassiné dans sa boutique du XIème arrondissement. Il s’agit de Roland Fresnel, un ami que Milo n’a pas revu depuis deux ans. Roland était aussi le frère de Nelly, ancienne petite amie de Milo. Ce dernier prend aussitôt contact avec Nelly et se rend chez elle. Nelly, qui était brouillée avec son frère, n’en sait pas davantage. Seul indice près du corps, des livres tailladés de Jules Verne, de la collection Hetzel, que la victime collectionnait. Un deuxième meurtre est commis. Milo comprend rapidement qu’il doit résoudre cette énigme s’il ne veut pas connaître le même sort. Peu à peu, l’étau se resserre, poussant Milo, qui ne se connaît pas d’ennemis, à se pencher sur ses souvenirs, ses amours et amitiés anciennes. « Sang dessus dessous » est un excellent policier. J’ai beaucoup aimé le personnage de Milo, cet érudit autodidacte qui a tout appris dans les bouquins qu’il lit, plus qu’il ne les vend. Personnage pourtant loin d’être extraverti, manquant de confiance en lui, Milo a toujours un bon mot littéraire. Il partage avec Victor Legris, héros des autres enquêtes de Claude Izner, son amour des livres bien sûr, mais aussi « de la tendresse, un certain humour, une désinvolture évidente », comme le précise l’auteur dans son avant-propos. Autant d’ingrédients qui en font un séducteur auquel on s’attache bien vite. Je n’ai qu’un regret : que ce personnage ne soit pas devenu récurrent dans les romans de Claude Izner !
          Lire la suite
          En lire moins
        • clarinette421 Posté le 13 Mars 2015
          En fait, c'est une réédition de 1999, donc un roman antérieur à la série des Victor Legris. Pas mal, mais je préfère les enquêtes du petit libraire et de son compère.
        Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
        Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.