Lisez! icon: Search engine
Sans consentement : enquête sur le viol
Marion Roman (traduit par)
Date de parution : 05/10/2017
Éditeurs :
10/18

Sans consentement : enquête sur le viol

Marion Roman (traduit par)
Date de parution : 05/10/2017
Célèbre pour son campus universitaire et surtout pour son équipe de football – les Grizzly –, l'université de Missoula est secouée par plusieurs affaires de viols commis entre 2010 et... Célèbre pour son campus universitaire et surtout pour son équipe de football – les Grizzly –, l'université de Missoula est secouée par plusieurs affaires de viols commis entre 2010 et 2012 par des étudiants. À partir de ce scandale retentissant, Jon Krakauer brosse le tableau d'une Amérique où le viol... Célèbre pour son campus universitaire et surtout pour son équipe de football – les Grizzly –, l'université de Missoula est secouée par plusieurs affaires de viols commis entre 2010 et 2012 par des étudiants. À partir de ce scandale retentissant, Jon Krakauer brosse le tableau d'une Amérique où le viol est le crime le plus fréquent – même si près de 80% des victimes ne portent jamais plainte. Comment expliquer ce phénomène ? Peut-on dresser un portrait type du violeur ? Quelles sont les répercussions d'un tel traumatisme pour la victime ? Comment la société et la justice réagissent-elles ? C'est à toutes ces questions que Jon Krakauer entend répondre.

"Le talentueux Jon Krakauer enquête sur une série de viols commis sur un campus américain. Déstabilisant." L'Express

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Marion Roman
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264071118
Code sériel : 5249
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782264071118
Code sériel : 5249
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Fydasew 01/01/2023
    Sans consentement est une enquête de Jon Krakauer sur les viols commis à l’université de Missoula entre 2010 et 2012. Très bien documenté, le journaliste démontre les réticences de la police , de membres de la justice à porter l’affaire aux tribunaux. Les victimes sont des étudiantes, les violeurs, des étudiants, qui jouent dans la fameuse équipe locale de football, les Grizzlis. A travers l’histoire de cinq victimes, Krakauer, dénonce l’impunité des violeurs, le système pénal défaillant et des enquêtes policières bâclées.
  • SabrinaTrublet 01/05/2020
    Sans consentement Jon KRAKAUER Missoula dans le Montana. Ses montagnes majestueuses, sa rivière, son université, son équipe de football « les Grizzli » et ses viols sur le campus... Entre 2008 et 2012, quantités de plaintes pour agressions sexuelles allant parfois jusqu’au viols ont été déposées de façon suivante : 80 auprès de l’université, 350 auprès de la police et certaines conjointement à l’université et la police. Si vous vous demandez pourquoi un tel écart la réponse est certainement dans la réputation de l’équipe de football et de ses super stars de joueurs... Mais les plaintes déposées à la police sont reçues par des équipes non spécialisées dans les crimes sexuels et c’est ensuite les sous-procureurs ou procureurs qui ont autorité en la matière (et assez peu souvent enclins à prendre en compte ces affaires) Une nouvelle loi sortira après ces procès pour une meilleure prise en charge des victimes. Jon Krakauer a rencontré 5 victimes et plusieurs de leurs agresseurs, le personnel universitaire, la police, les proches et nous raconte ces rencontres. Leurs tenants et leurs aboutissants. Le livre est construit en plusieurs parties et commence par nous relater les circonstances des faits, puis un suivi des différentes procédures et enfin les procès de chaque accusés. Comment obtenir une justice honnête... Sans consentement Jon KRAKAUER Missoula dans le Montana. Ses montagnes majestueuses, sa rivière, son université, son équipe de football « les Grizzli » et ses viols sur le campus... Entre 2008 et 2012, quantités de plaintes pour agressions sexuelles allant parfois jusqu’au viols ont été déposées de façon suivante : 80 auprès de l’université, 350 auprès de la police et certaines conjointement à l’université et la police. Si vous vous demandez pourquoi un tel écart la réponse est certainement dans la réputation de l’équipe de football et de ses super stars de joueurs... Mais les plaintes déposées à la police sont reçues par des équipes non spécialisées dans les crimes sexuels et c’est ensuite les sous-procureurs ou procureurs qui ont autorité en la matière (et assez peu souvent enclins à prendre en compte ces affaires) Une nouvelle loi sortira après ces procès pour une meilleure prise en charge des victimes. Jon Krakauer a rencontré 5 victimes et plusieurs de leurs agresseurs, le personnel universitaire, la police, les proches et nous raconte ces rencontres. Leurs tenants et leurs aboutissants. Le livre est construit en plusieurs parties et commence par nous relater les circonstances des faits, puis un suivi des différentes procédures et enfin les procès de chaque accusés. Comment obtenir une justice honnête quand les joueurs de foot sont portés aux nues pour leurs excellents exploits sportifs et que la presque totalité des habitants de la ville les soutiennent ? Quand les victimes sont stigmatisées, négligées et parfois culpabilisées ? Quand la culture du viol passe avant le parole des abusées ? Un excellent livre qui se lit comme un roman mais qui est extrêmement révoltant ! Une chose m’interpelle quand même : toutes les jeunes femmes violentées l’ont été après avoir bu beaucoup d’alcool. Bien évidemment ça ne donne pas le droit à leurs agresseurs d’en abuser mais pourquoi boivent-elles autant dans ce contexte ? Si j’avais une fille je lui inculquerai de ne pas boire au point de ne plus être soi même ni en état de se défendre. Et comme j’ai des garçons je leur ai déjà inculqué ça plus le fait que lorsqu’une fille dit non ça veut juste dire NON et rien d’autre. Aucune interprétation possible.
    Lire la suite
    En lire moins
  • R-Lectrice 27/04/2018
    Cette lecture fut bouleversante et elle prend aux tripes. Nous sommes de simples spectateurs des faits qui sont narrés et pourtant nous nous sentons extrêmement impliqués dans les divers témoignages. Ce n'est pas une lecture simple qui se lit rapidement. Il faut la digérer, la comprendre, la retourner dans tous les sens pour en dégager les nuances. Cette oeuvre nous fait poser un regard critique sur la société américaine, sur la loi mais également sur l'Homme; de ses droits et devoirs et surtout sur la bêtise dont il est capable. Beaucoup des témoignages présents dans ce livre m'ont rendue furieuse de part l'injustice dont les victimes ont été victimes. Certaines, qui parviennent à dénoncer les faits dans le but de faire taire leurs cauchemars et d'épargner ceux de potentielles futurs victimes, obtiennent justice après un combat acharné contre un système judiciaire manifestement détruit. D'autres, tout aussi victimes et désireuses de faire valoir leurs droits, n'ont pas cette chance et doivent faire face à une détresse physique et morale tandis que leur agresseur court en liberté. Cette oeuvre m'a révoltée et fait beaucoup réfléchir. Il est impossible de la lâcher sans être arriver au bout et... Cette lecture fut bouleversante et elle prend aux tripes. Nous sommes de simples spectateurs des faits qui sont narrés et pourtant nous nous sentons extrêmement impliqués dans les divers témoignages. Ce n'est pas une lecture simple qui se lit rapidement. Il faut la digérer, la comprendre, la retourner dans tous les sens pour en dégager les nuances. Cette oeuvre nous fait poser un regard critique sur la société américaine, sur la loi mais également sur l'Homme; de ses droits et devoirs et surtout sur la bêtise dont il est capable. Beaucoup des témoignages présents dans ce livre m'ont rendue furieuse de part l'injustice dont les victimes ont été victimes. Certaines, qui parviennent à dénoncer les faits dans le but de faire taire leurs cauchemars et d'épargner ceux de potentielles futurs victimes, obtiennent justice après un combat acharné contre un système judiciaire manifestement détruit. D'autres, tout aussi victimes et désireuses de faire valoir leurs droits, n'ont pas cette chance et doivent faire face à une détresse physique et morale tandis que leur agresseur court en liberté. Cette oeuvre m'a révoltée et fait beaucoup réfléchir. Il est impossible de la lâcher sans être arriver au bout et elle fait l'effet d'un coup de poing en pleine figure.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lirio 30/12/2016
    Selon les statistiques du Ministère américain de la justice, plus de 110 000 jeunes femmes entre 18 et 24 ans seraient victimes de viol chaque année aux Etats-Unis. Ce chiffre est effrayant en soi, mais la réalité est pire encore : environ 80 % des viols ne seraient pas signalés aux autorités. Le journaliste Jon Krakauer s'est penché sur plusieurs affaires emblématiques d'une certaine « culture du viol » qui semble gangrener certaines universités américaines. De nombreuses jeunes femmes ont subi des agressions sexuelles, parfois sous l'emprise de l'alcool ou de drogues, de la part de jeunes hommes qu'elles connaissaient : des étudiants, comme elles. Les réactions des autorités policières et judiciaires face à leur détresse furent extrêmement variées, allant du soutien au déni pur et simple de leur traumatisme. Pour les victimes, les procès contre leurs agresseurs constituèrent un douloureux parcours du combattant, au terme duquel justice ne leur fut pas toujours rendue. Très documenté et plein d'empathie, ce livre « coup de poing » révèle de profondes lacunes dans le traitement qui est fait des plaintes pour viol aux Etats-Unis de nos jours.
  • LeaTouchBook 18/12/2016
    Jon Krakauer est un journaliste immensément connu pour son livre Into the wild, adapté au cinéma, avec Sans consentement, cet écrivain traite d'un sujet tabou et extrêmement important : le viol. Alors le sujet n'est certes pas très joyeux pour les fêtes de fin d'année, mais il est essentiel à appréhender. Comme l'énonce l'auteur "il est un crime universel pour lequel la victime est toujours présumée coupable : le viol" et c'est vrai. Son investigation au sein des universités américaines va le prouver. Prouver que le regard des autres pour la victime est toujours un regard qui juge et pas forcément compatissant, compréhensif, au point d'amener la personne qui a subi le viol à se remettre en question... Emma Watson a fait un discours à l'ONU sur les violences sexuelles dans les campus (lien vers le discours), c'est un véritable problème qui mérite une très grande attention, que l'on s'y confronte. A force de discours, de livres, de dénonciations, peut-être que les mœurs changeront, que les gens se rendront compte de ce qui se passe réellement. Il faut une prise de conscience de tous : ce n'est pas un problème isolé et aucune excuse ne devrait justifier un tel agissement. C'est ainsi que... Jon Krakauer est un journaliste immensément connu pour son livre Into the wild, adapté au cinéma, avec Sans consentement, cet écrivain traite d'un sujet tabou et extrêmement important : le viol. Alors le sujet n'est certes pas très joyeux pour les fêtes de fin d'année, mais il est essentiel à appréhender. Comme l'énonce l'auteur "il est un crime universel pour lequel la victime est toujours présumée coupable : le viol" et c'est vrai. Son investigation au sein des universités américaines va le prouver. Prouver que le regard des autres pour la victime est toujours un regard qui juge et pas forcément compatissant, compréhensif, au point d'amener la personne qui a subi le viol à se remettre en question... Emma Watson a fait un discours à l'ONU sur les violences sexuelles dans les campus (lien vers le discours), c'est un véritable problème qui mérite une très grande attention, que l'on s'y confronte. A force de discours, de livres, de dénonciations, peut-être que les mœurs changeront, que les gens se rendront compte de ce qui se passe réellement. Il faut une prise de conscience de tous : ce n'est pas un problème isolé et aucune excuse ne devrait justifier un tel agissement. C'est ainsi que Jon Krakauer interroge, questionne les victimes, leurs familles, les bourreaux, l'entourage. Il cherche à souligner les failles de la justice mais aussi de la société toute entière, une société qui préfère détourner le regard. Ce n'est pas mon type de lecture habituelle mais le discours d'Emma Watson m'avait vraiment interpellée, je pense que si c'est le cas pour vous aussi, que vous souhaitez vraiment lever le voile, ouvrir les yeux : ce livre est à lire. En définitive, une enquête terrible, nécessaire, déchirante. Jon Krakauer prouve à nouveau qu'il est un grand journaliste.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…