Lisez! icon: Search engine
Kurokawa
EAN : 9782368528907
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 128 x 182 mm

SECRET INNOCENT WORLD - T1

Nesrine Mezouane (traduit par)
Date de parution : 10/09/2020
Il l’aime en cosplay, elle préfère garder ça secret !
Ritsu, une employée de bureau très sérieuse cache un secret inavouable : elle se cosplaye en personnage de dessin animé. Un jour, alors qu'elle s'amuse tranquillement cosplayée en son personnage préféré, elle tombe sur Kazami, un de ses supérieurs au travail.
"Je ne dirai rien, si tu m'obéis gentiment", lui déclare-t-il quelques jours plus tard...
EAN : 9782368528907
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 128 x 182 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LaCocciLectrice Posté le 16 Mai 2021
    Bon j’avoue…J’osais pas trop lire ce manga. J’avais peur que ce soit « on pète des paillettes et on mange des arc-en-ciel ». MAIS…mais j’ai trop aimé et c’était bien plus mature que je ne le pensais. Franchement c’est même une très belle découverte qui après lecture du tome 2 sera trop courte…Je le sens bien ! J’adore l’histoire, c’est original…plein de peps. C’est même très amusant à lire ! C’est aussi suuuper mignon à lire, kawaï comme on dit ! Les personnages sont tops ! J’aime beaucoup le « couple » Nanao/Kazami ainsi que la différence qui est fait entre cosplay et vie privée. C’est super intéressant ! Les graphismes sont beaux…Et oui avec plein de paillettes ! Mais cela n’enlève rien à la qualité de ce manga ! C’est vrai que c’est un peu court, que j’en aurais aimé plus…Mais c’était trop cool ! Je sais, je n’ai pas dit grand-chose quant à ce que j’en ai pensé, mais je vous le conseille ! Il fait passer un super moment de lecture, c’est frais, c’est pimpant ! Allez-y les yeux fermés !
  • lesecondsouffle Posté le 24 Février 2021
    Ritsu est une jeune comptable tre#768;s rigoureuse qui cache un secret. Elle se cosplaye (= se de#769;guise) en son he#769;roi#776;ne favorite de dessin anime#769; Lilika. Avec ses deux ami(e)s qui partagent la me#770;me passion, ils vont dans diffe#769;rents events afin de montrer leurs cre#769;ations et costumes. Lors d’un de ces events elle y croise Kiyofumi un colle#768;gue de bureau, qui plus est, son supe#769;rieur hie#769;rarchique. Il la reconnai#770;t alors et Ritsu craint de perdre son poste. Celui-ci va finalement lui avouer l’inavouable, il est en fait aussi un grand fan de l’anime#769; « Magical Girl Lilika ». Il lui propose alors une collocation tre#768;s particulie#768;re ou#768; Ritsu devra re#769;gulie#768;rement se cosplaye afin de faire vivre la passion de son colle#768;gue grandeur nature. Mais malgre#769; leur accord les deux fans vont finir par rentrer dans la vie l’un de l’autre de fac#807;on plus intime et des sentiments entre eux commenceront a#768; nai#770;tre. C’est alors que Ritsu apprendra que son colocataire est divorce#769; et qu’il continu d’aider son ex-femme, ce qui ne la ravie pas. Mais aussi que l’une de ses camarades de cosplaye n’est pas celle qu’elle pre#769;tendait e#770;tre. Alors les deux fans et colle#768;gues ne se sont-ils pas lancer dans... Ritsu est une jeune comptable tre#768;s rigoureuse qui cache un secret. Elle se cosplaye (= se de#769;guise) en son he#769;roi#776;ne favorite de dessin anime#769; Lilika. Avec ses deux ami(e)s qui partagent la me#770;me passion, ils vont dans diffe#769;rents events afin de montrer leurs cre#769;ations et costumes. Lors d’un de ces events elle y croise Kiyofumi un colle#768;gue de bureau, qui plus est, son supe#769;rieur hie#769;rarchique. Il la reconnai#770;t alors et Ritsu craint de perdre son poste. Celui-ci va finalement lui avouer l’inavouable, il est en fait aussi un grand fan de l’anime#769; « Magical Girl Lilika ». Il lui propose alors une collocation tre#768;s particulie#768;re ou#768; Ritsu devra re#769;gulie#768;rement se cosplaye afin de faire vivre la passion de son colle#768;gue grandeur nature. Mais malgre#769; leur accord les deux fans vont finir par rentrer dans la vie l’un de l’autre de fac#807;on plus intime et des sentiments entre eux commenceront a#768; nai#770;tre. C’est alors que Ritsu apprendra que son colocataire est divorce#769; et qu’il continu d’aider son ex-femme, ce qui ne la ravie pas. Mais aussi que l’une de ses camarades de cosplaye n’est pas celle qu’elle pre#769;tendait e#770;tre. Alors les deux fans et colle#768;gues ne se sont-ils pas lancer dans un accord trop de#769;licat ? Arriveront-ils a#768; ne pas se faire repe#769;rer ? J’ai appre#769;cie#769; cette courte saga qui parle d’un sujet que je ne connais que tre#768;s peu : le cosplaye. Ce n’est pas tellement mon univers mais j’ai aime#769; en apprendre plus et voir a#768; quel point il existe des passionne#769;s qui se de#769;guisent en un personnage qu’ils admirent et qui œuvrent pour fabriquer de supers costumes. Le manga aborde aussi le sujet de l’acceptation de soi, ne pas avoir honte de qui l’on est et de ce que l’on aime faire. Mais aussi de violence conjugale, me#770;me si ce n’est absolument pas le sujet principal j’ai trouve#769; c#807;a tre#768;s inte#769;ressant et aimerai d’ailleurs trouver un manga qui cible plus profonde#769;ment ce sujet par la suite, pour une prochaine lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lectrice-Lambda Posté le 14 Janvier 2021
    Et voici mon premier manga de l’année ! Et en plus, c’est une nouvelle série qui débarque chez Kurokawa, une série courte composée de deux tomes dont le dernier est sorti ce mois-ci en France. Alors que renferme ce premier opus ? Dans « Secret Innocent World », nous allons faire la connaissance de Ritsu. Cette jeune femme est employée en tant que comptable dans une grande entreprise. Au travail, elle est dévouée, un peu trop à cheval sur les règles, mais surtout transparente. Sa seule passion dans la vie est le cosplay. En effet, lorsqu’elle rentre chez elle, elle se donne corps et âme à son idole favorite : elle coud ses vêtement et participe à des rencontres en cosplay. Seulement un jour, alors qu’elle est déguisée en son héroïne préférée, elle va par hasard rencontrer Kazami, un autre employé de bureau de son travail. Il décide de garder cette rencontre secrète, mais à une seule condition qui risque bien de surprendre Ritsu. J’adore les mangas, c’est un petit peu mon péché mignon entre de grosses lectures. Ce que j’ai beaucoup apprécié dans ce premier tome et dans cette série en général est la thématique de « l’idole ». La mangaka écrit d’ailleurs sur la jaquette « Quand... Et voici mon premier manga de l’année ! Et en plus, c’est une nouvelle série qui débarque chez Kurokawa, une série courte composée de deux tomes dont le dernier est sorti ce mois-ci en France. Alors que renferme ce premier opus ? Dans « Secret Innocent World », nous allons faire la connaissance de Ritsu. Cette jeune femme est employée en tant que comptable dans une grande entreprise. Au travail, elle est dévouée, un peu trop à cheval sur les règles, mais surtout transparente. Sa seule passion dans la vie est le cosplay. En effet, lorsqu’elle rentre chez elle, elle se donne corps et âme à son idole favorite : elle coud ses vêtement et participe à des rencontres en cosplay. Seulement un jour, alors qu’elle est déguisée en son héroïne préférée, elle va par hasard rencontrer Kazami, un autre employé de bureau de son travail. Il décide de garder cette rencontre secrète, mais à une seule condition qui risque bien de surprendre Ritsu. J’adore les mangas, c’est un petit peu mon péché mignon entre de grosses lectures. Ce que j’ai beaucoup apprécié dans ce premier tome et dans cette série en général est la thématique de « l’idole ». La mangaka écrit d’ailleurs sur la jaquette « Quand je vois tout l’amour que portent les fans à certaines ‘idoles’, j’aimerais créer un personnage qui en recevrait autant un jour… d’une manière ou d’une autre… » ; et je trouve que cette phrase résume parfaitement l’ambiance de ce premier opus. Pour être allée au Japon, le monde des animés, des mangas et des idoles qu’elles soient réelles ou non ont une place très importante, peu importe la catégorie d’âge et c’est d’ailleurs assez surprenant. Ici, Shiori HAMAKO a voulu montrer cette relation particulière que peut avoir un adulte avec son idole. Tout d’abord à travers Ritsu, cette jeune femme timide et réservée dans la vraie vie qui a toujours admiré sa justicière d’animé et qui trouve le courage de se mêler aux autres en se « transformant » en elle. Elle a voulu nous montrer également cette relation à travers les yeux de Kazami, ce trentenaire qui est également fan de cette justicière. Alors oui, ce trio Ritsu-Justicière-Kazami est très spécial et mène à des situations impossibles. C’est amusant, mais assez improbable, surtout parce qu’on est moins concerné par cette thématique, nous les Européens. Concernant les dessins, je les trouve vraiment très beaux. Les traits sont délicats et mettent l’accent sur les sentiments des personnages. Alors oui, ce sont des dessins typiques que l’on retrouve dans les shojos, mais c’est ce que j’aime. On n’échappe malheureusement pas à de nombreux clichés que l’on retrouve dans les shojos : l’héroïne timide qui va se révéler, le héros bel homme qui fait fondre toutes les femmes, les meilleures amies qui sont très protectrices mais qui cachent également des secrets,… J’avoue que j’ai trouvé qu’il y en avait un petit peu trop, mais ça ne m’a pas empêchée d’apprécier globalement ma lecture. En conclusion, « Secret Innocent World, tome 1 » est une jolie surprise. Shiori HAMAKO nous plonge dans un univers plutôt acidulé, plein d’innocence qui s’oppose à la difficulté de la vie d’adulte. On y aborde le sujet des « idoles » sous plusieurs points de vue et j’ai beaucoup apprécié que cette thématique soit abordée pour en apprendre un peu plus dessus du point de vue des japonais. Les dessins sont très beaux, même si on y retrouve les principales caractéristiques des dessins de shojo. Il y a des clichés qui font lever les yeux au ciel, mais qui mène à des situations plutôt rigolotes. Il n’y a que deux tomes et j’ai déjà acheté le second pour connaître le fin mot de l’histoire et me faire un avis global sur cette courte série.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Alien1610 Posté le 22 Décembre 2020
    J’ai lu Secret Innocent World dans le cadre de la masse critique babelio du mois de Décembre. J’ai adoré ce premier tome. L’intrigue est très intéressante et intrigante et j’ai trouvé qu’elle était très bien développée. On a des rebondissements mais aussi des moments calmes, cela permet de découvrir les personnes et même les personnages secondaires… Je ne m’attendais pas du tout à la révélation de Yû. L’évolution de la relation entre les deux protagonistes se fait progressivement et j’ai apprécié cela. J’ai apprécié les dessins du mangaka. J’ai trouvé que les planches étaient chargées en détails. C’est plutôt cool car cela ne laisse pas de blanc et cela donne de la profondeur et du réalisme aux dessins, mais parfois j’avoue qu’il y avait un peu trop d’informations pour moi. Je conclus en disant que c’est une belle découverte pour moi. La fin de ce premier tome me donne clairement envie de lire le second car je ne m’attendais pas du tout à cela et je veux savoir comme leur histoire va finir.
  • zagzaguel Posté le 19 Décembre 2020
    Dans ce shojo rien de magique (ou du moins dans ce premier tome), attention la couverture peut portetr à confusion car la magical girl n'est qu'une idole de dessin animé et Ritsu, notre héroïne, en est fan et est adepte du cosplay. Dès qu'elle le peut, elle se déguise en son héroïne et fait vivre un blog avec ses photos. Mais voilà, sa passion est difficile à concilier avec son entrée dans la vie active, car cela ne fait pas très "sérieux". Après avoir rencontré un collègue à un festival de cosplay, elle se sent prise au piège. Mais... Kazami est fan aussi et lui propose de vivre sa passion chez lui. On pourrait croire que cela va dégénérer mais non, ils partagent leur passion en toute innocence. Les sentiments amoureux font leur apparition mais qui de Ritsu ou son personnage Lilika prendront e coeur de Kazami? Viennent se greffer une ex qui essaie de faire chanter Ritsu, des amis qui cachent leur jeu. Des personnages sympas mais qui ne m'ont pas donné envie de poursuivre la série, mais je suis persuadé qu'il trouvera son public car l'intrigue est très bien ficelé et la fin laisse le suspens pour le prochain tome. Je remercie... Dans ce shojo rien de magique (ou du moins dans ce premier tome), attention la couverture peut portetr à confusion car la magical girl n'est qu'une idole de dessin animé et Ritsu, notre héroïne, en est fan et est adepte du cosplay. Dès qu'elle le peut, elle se déguise en son héroïne et fait vivre un blog avec ses photos. Mais voilà, sa passion est difficile à concilier avec son entrée dans la vie active, car cela ne fait pas très "sérieux". Après avoir rencontré un collègue à un festival de cosplay, elle se sent prise au piège. Mais... Kazami est fan aussi et lui propose de vivre sa passion chez lui. On pourrait croire que cela va dégénérer mais non, ils partagent leur passion en toute innocence. Les sentiments amoureux font leur apparition mais qui de Ritsu ou son personnage Lilika prendront e coeur de Kazami? Viennent se greffer une ex qui essaie de faire chanter Ritsu, des amis qui cachent leur jeu. Des personnages sympas mais qui ne m'ont pas donné envie de poursuivre la série, mais je suis persuadé qu'il trouvera son public car l'intrigue est très bien ficelé et la fin laisse le suspens pour le prochain tome. Je remercie les éditions Kurokawa et Babélio pour m'avoir fait découvrir ce manga par le biais de la masse critique.
    Lire la suite
    En lire moins
Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.