Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266132978
Code sériel : 4339
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Ségou

La Terre en miettes

Date de parution : 04/03/2003
1860. L’Afrique n’est déjà plus ce qu’elle était. Les Européens font main basse sur les terres, enrôlent les hommes dans leurs armées ou les contraignent à courber l’échine sur leurs exploitations.
À Ségou – perle du royaume bambara – tam-tams et griots se sont tus. Un silence pesant, rompu à heure...
1860. L’Afrique n’est déjà plus ce qu’elle était. Les Européens font main basse sur les terres, enrôlent les hommes dans leurs armées ou les contraignent à courber l’échine sur leurs exploitations.
À Ségou – perle du royaume bambara – tam-tams et griots se sont tus. Un silence pesant, rompu à heure fixe par le cri des muezzins, s’est abattu sur la ville. L’islam édicte ses lois...
Pris dans la tourmente des événements, écartelés entre plusieurs croyances, les descendants de Dousika Traoré traversent des épreuves effroyables, mais y puisent la force d’accomplir des exploits merveilleux, même si leur sang doit rougir à jamais la terre de leurs ancêtres.

Prix Nobel alternatif de Littérature
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266132978
Code sériel : 4339
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sachenka Posté le 24 Août 2021
    Si le premier tome de la série Ségou m’avait plu, j’y découvrais l’Afrique de l’Ouest, ses gens, ses traditions. Dans le deuxième, La terre en miettes, toute la nouveauté avait disparu. Puisqu’une grande partie de son intrigue est basée sur des événements historiques (guerres d’El-Hadj Omar, constitution de l’empire toucouleur, colonisation française, sort réservé aux Noirs dans les Amériques, etc.), sa lecture demeure pertinente. Malheureusement, je n’ai pas autant accroché et, pour être franc, je me suis ennuyé à plus d’un moment pendant ma lecture. C’est peut-être, justement, parce que son auteure Maryse Condé visait trop grand? Je m’étais attaché à plusieurs personnages des première et deuxième générations de la famille Douskila. Toutefois, comme je l’avais écrit précédemment, beaucoup d’entre eux ont été expédiés rapidement avant que j’ai eu le temps de m’intéresser à leur sort. C’est d’autant plus vrai pour les troisième et quatrième générations. Je suivais les aventures de Mohammed, Eucaristus, Olubunmi et de tous les autres de manière très détachée. Pour tout dire, rendu vers la fin, j’avais surtout hâte d’arriver à la fin pour savoir ce qui allait arriver au Mali en général. Ça et l’aspect... Si le premier tome de la série Ségou m’avait plu, j’y découvrais l’Afrique de l’Ouest, ses gens, ses traditions. Dans le deuxième, La terre en miettes, toute la nouveauté avait disparu. Puisqu’une grande partie de son intrigue est basée sur des événements historiques (guerres d’El-Hadj Omar, constitution de l’empire toucouleur, colonisation française, sort réservé aux Noirs dans les Amériques, etc.), sa lecture demeure pertinente. Malheureusement, je n’ai pas autant accroché et, pour être franc, je me suis ennuyé à plus d’un moment pendant ma lecture. C’est peut-être, justement, parce que son auteure Maryse Condé visait trop grand? Je m’étais attaché à plusieurs personnages des première et deuxième générations de la famille Douskila. Toutefois, comme je l’avais écrit précédemment, beaucoup d’entre eux ont été expédiés rapidement avant que j’ai eu le temps de m’intéresser à leur sort. C’est d’autant plus vrai pour les troisième et quatrième générations. Je suivais les aventures de Mohammed, Eucaristus, Olubunmi et de tous les autres de manière très détachée. Pour tout dire, rendu vers la fin, j’avais surtout hâte d’arriver à la fin pour savoir ce qui allait arriver au Mali en général. Ça et l’aspect historique évoqué plus haut, la montée et la chute de l’empire d’El-Hadj Omar, beaucoup plus que les péripéties des Douskila. Encore une fois, les appendices (arbre généalogiques, cartes, notes) m’ont été d’un grand secours, je suggère qu’ils soient consultés avant d’entreprendre la lecture de ce roman, ne serait-ce que pour se remémorer ce qui s’est passé dans le premier tome.
    Lire la suite
    En lire moins
  • vince971 Posté le 12 Mars 2020
    Splendide ! Bouleversant ! Au moins aussi prenant que le premier tome. Tous les éléments d'un roman haletant avec un souci incroyable de pertinence historique. Ce roman nous fait littéralement voyager au Mali, au Sénégal, au Liberia jusqu'en Jamaïque, mêlant ainsi les destins de tous les Afro-descendants. Ce livre porte un grand message de tolérance et d'humanité notamment à travers la destinée d'Omar, fils d'un martyr de l'islam tentant de renouer avec ses racines bambara pour vaincre l'oppresseur français, un nouvel ennemi au visage inconnu et pourtant si familier... Le fil conducteur est la recherche d'unité de l'Africain en proie aux forces extérieures destructrices et à ses démons intérieurs... Toute la région du Sahel et les ethnies qui la composent sont décrites dans toute leur diversité et complexité. A LIRE ABSOLUMENT pour les férus des questions identitaires et ceux qui veulent en apprendre davantage sur l'Afrique !
  • Livrepassion16 Posté le 25 Janvier 2020
    Dans les années 1980, j'ai découvert Ségou de Maryse Condé. J'ai découvert un continent que je ne connaissais pas. Les rites, les coutumes des différentes ethnies m'ont intéressée. Quarante ans après, je décide enfin de lire la suite, et m'aperçois que, finalement, on retrouve à notre époque les guerres de religion, la façon d'imposer l'islam en Afrique. Je ne me souvenais pas de tous les personnages et ce qui leur arrive, mais l'auteur nous met l'arbre généalogique et des notes historiques et ethnographiques. Lecture intéressante mais pas captivante.
  • kdjmln Posté le 25 Septembre 2019
    Vraiment excellent, la deuxième fois que je relis cette ouvrage et on se rend vraiment compte des détails, emotions, et ressentis de chacun mais aussi l’histoire du Mali, de l’Afrique.
  • meknes56 Posté le 8 Septembre 2019
    Maryse Condé avec son écriture absolument passionnante, nous livre un formidable roman sur l'Afrique...Je ne suis pas resté insensible aux descriptions des traditions de ces peuples et des souffrances de ces femmes..Belle lecture d'un tome 2 aussi intéressant que le tome 1
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.