Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266271646
Code sériel : 16810
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm

Serre-moi fort

Date de parution : 09/02/2017
« Serre-moi fort. » Cela pourrait être un appel au secours désespéré.
Du jeune Nick, d'abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa sœur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l'incertitude et l'absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l'Origamiste,...
« Serre-moi fort. » Cela pourrait être un appel au secours désespéré.
Du jeune Nick, d'abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa sœur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l'incertitude et l'absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l'Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité.
Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l'enquête sur la découverte d'un effroyable charnier dans l'Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psychologique d'une rare violence...

« Intime, violente, déroutante, l'intrigue de Claire Favan s'enroule autour du lecteur tel un serpent. » Olivier Norek, auteur de Code 93, de Territoires et de Surtensions.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266271646
Code sériel : 16810
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 408
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Méfiez-vous des apparences avec Claire Favan ! » Le Point

« Claire Favan a l’art de brouiller les pistes dans ce roman […], la noirceur du roman ne fait que s’amplifier, l’horreur croître et l’angoisse nous tétaniser. » L’Indépendant

« Intime, violente, déroutante, l'intrigue de Claire Favan s'enroule autour du lecteur tel un serpent. » Olivier Norek, auteur de Code 93, Territoires et de Surtensions

« Une des grandes du polar français ! » Gérard Collard, librairie La Griffe noire, Saint-Maur

« Les personnages dégustent et l’auteur nous plonge littéralement de la tête aux pieds dans l’horreur. À découvrir absolument. » Trends in Riviera
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • isa3174 Posté le 5 Octobre 2021
    Je ne connaissais pas cette auteure et je me suis laissée embarquée par cette histoire construite en 3 partie, au fur et à mesure de la lecture on se met à la place des personnages, leurs ressentis, leurs émotions , on a envie de connaître la vérité. Et lorsque l'on a enfin le fin mot de l'histoire on est assez abasourdi. Ce ne sera pas le dernier Claire Favan pour moi.
  • marina53 Posté le 26 Août 2021
    Août 1994. Alors que Gina avait rendez-vous avec sa fille, Lana, au centre commercial, celle-ci n'est jamais venue. Après l'avoir attendue et cherchée, elle décide de rentrer chez elle, au cas où elle aurait oublié. Son fils, Nick, n'en sait pas plus. Après de multiples appels, aux amis, aux voisins, après une nuit d'angoisse, elle se décide à appeler la police au petit matin. Et, devant les agents de patrouille de la police de Northport, Nick est stupéfait de voir à quel point sa sœur est un ange aux yeux de ses parents. Des jours durant, Gina reste à la maison, scotchée au téléphone tandis que son mari, John, essaie de donner le change. Un soir, en rentrant des courses, ses parents ayant l'air d'avoir visiblement oublié qu'il est là, Nick retrouve dans le salon les deux policiers accompagnés du lieutenant Hishikawa, de Tuscaloosa. Visiblement, l'enquête passe à la vitesse supérieure. Et pourtant, rien ne bouge : aucune trace, pas le moindre indice sur ce qui a pu se passer. Gina et John, déprimés, anéantis, s'enfoncent de plus en plus, elle dans les médicaments, lui dans l'alcool, tandis que Nick doit tout gérer à la maison... Diabolique, addictif, surprenant, déroutant, horrible...... Août 1994. Alors que Gina avait rendez-vous avec sa fille, Lana, au centre commercial, celle-ci n'est jamais venue. Après l'avoir attendue et cherchée, elle décide de rentrer chez elle, au cas où elle aurait oublié. Son fils, Nick, n'en sait pas plus. Après de multiples appels, aux amis, aux voisins, après une nuit d'angoisse, elle se décide à appeler la police au petit matin. Et, devant les agents de patrouille de la police de Northport, Nick est stupéfait de voir à quel point sa sœur est un ange aux yeux de ses parents. Des jours durant, Gina reste à la maison, scotchée au téléphone tandis que son mari, John, essaie de donner le change. Un soir, en rentrant des courses, ses parents ayant l'air d'avoir visiblement oublié qu'il est là, Nick retrouve dans le salon les deux policiers accompagnés du lieutenant Hishikawa, de Tuscaloosa. Visiblement, l'enquête passe à la vitesse supérieure. Et pourtant, rien ne bouge : aucune trace, pas le moindre indice sur ce qui a pu se passer. Gina et John, déprimés, anéantis, s'enfoncent de plus en plus, elle dans les médicaments, lui dans l'alcool, tandis que Nick doit tout gérer à la maison... Diabolique, addictif, surprenant, déroutant, horrible... et j'en passe... les adjectifs ne manquent pas pour qualifier ce roman policier de Claire Favan. Il est judicieusement divisé en trois parties bien distinctes (dont le final de chaque partie nous laisse pantois), courant de mai 1994 à novembre 2015. Si, dans la première partie, l'auteure s'intéresse à Nick dont la sœur a mystérieusement disparu, laissant des parents d'abord anéantis, ensuite combatifs, elle passe à tout autre chose dans la deuxième en mettant en scène le lieutenant Adam Gibson sur la piste d'un tueur en série, surnommé l'Origamiste, pour mieux revenir, des années plus tard, sur les pas de Nick. À la fin de la première partie, où l'on est plongé dans une ambiance tendue, l'auteure nous prend de court : d'abord avec ce twist final, ensuite avec une montée en puissance de la violence jusqu'à l'horreur. Deux parties d'une absolue noirceur. Quant aux personnages, nul doute que l'on ne les oubliera pas de sitôt, que l'on éprouve pour eux une profonde empathie ou une véritable aversion. Tous sont minutieusement et psychologiquement analysés, des parents de Lana à Nick ou encore Gibson. Un roman monstrueusement captivant...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Costes93 Posté le 10 Août 2021
    Lana Hoffman, une ado parfaite aux yeux de ses parents, disparait sans laisser de trace. Ses parents se focalisent sur sa disparition, oubliant complètement leur fils, Nick, pourtant bien présent. Mais un jour, le lieutenant Adam Gibson découvre une vingtaine de cadavres de jeunes femmes non identifiées : et si le tueur de Lana était responsable de ce carnage ? Il décide alors d'enquêter dans une prison pour interroger l'Origamiste, un tueur présumé. Mais, alors qu'il s'entretient avec le directeur, une émeute se déclenche en prison et Adam en ressort gravement traumatisé. Il est alors transféré dans un hôpital psychiatrique dirigé par Nick Hoffman, devenu psychiatre au fil des années. Le lieutenant réussira t-il à obtenir justice pour Lana et les autres ? C'est le premier roman de Claire Favan que je lis et c'est une bonne découverte, l'écriture est captivante et on est très vite happés par le livre. J'ai apprécié les petites touches originales : la vision de Nick, puis celle d'Adam. J'ai été intéressée par l'aspect psychologique très fort : en cas d'enlèvement d'un des enfants, les autres, ceux qui restent, sont souvent délaissés voire ignorés par leurs parents. A cela, il faut ajouter aussi le fait que les parents... Lana Hoffman, une ado parfaite aux yeux de ses parents, disparait sans laisser de trace. Ses parents se focalisent sur sa disparition, oubliant complètement leur fils, Nick, pourtant bien présent. Mais un jour, le lieutenant Adam Gibson découvre une vingtaine de cadavres de jeunes femmes non identifiées : et si le tueur de Lana était responsable de ce carnage ? Il décide alors d'enquêter dans une prison pour interroger l'Origamiste, un tueur présumé. Mais, alors qu'il s'entretient avec le directeur, une émeute se déclenche en prison et Adam en ressort gravement traumatisé. Il est alors transféré dans un hôpital psychiatrique dirigé par Nick Hoffman, devenu psychiatre au fil des années. Le lieutenant réussira t-il à obtenir justice pour Lana et les autres ? C'est le premier roman de Claire Favan que je lis et c'est une bonne découverte, l'écriture est captivante et on est très vite happés par le livre. J'ai apprécié les petites touches originales : la vision de Nick, puis celle d'Adam. J'ai été intéressée par l'aspect psychologique très fort : en cas d'enlèvement d'un des enfants, les autres, ceux qui restent, sont souvent délaissés voire ignorés par leurs parents. A cela, il faut ajouter aussi le fait que les parents de Nick traitent leurs enfants différemment : Lana est une déesse parfaite, quand Nick est une pauvre tâche inutile. De la fiction ici oui bien sûr, mais qui existe aussi dans la réalité. J'avoue avoir été déroutée par l'histoire de la prison. Là où je m'attendais à une enquête assez conventionnelle, je n'avais pas vu ce revirement arriver. Les scènes de barbarie au sein de la prison sont vraiment bien menées et on image sans peine le calvaire que ce pauvre flic a du subir. J'ai eu peur que la fin me laisse frustrée mais ça va, le lecteur aura son compte, mais peut-être pas autant qu'il en aurait voulu … Une citation glaçante pour ma part et qui m'a vraiment fait accrocher le roman puissance dix : " Mais à quoi bon ressasser ? Le corps de Lana ne pourra jamais être découvert. Je l'ai trop bien caché". Comme dit précédemment, une bonne découverte, je lirai volontiers ses autres romans. Claire Favan mériterait d'être mieux connue.
    Lire la suite
    En lire moins
  • chrisantem Posté le 5 Août 2021
    J'adore le style cru de Claire Favan ! Après avoir lu le très bon duo "Le tueur intime / le tueur de l'ombre", il fallait que je continue et cette lecture confirme mon adhésion à l'auteure spécialiste des tueurs en série. le découpage en 3 parties (un peu, beaucoup, à la folie) aux courts chapitres renforce l'adiction structurée, ce qui me plait. Tout commence gentiment dans une famille puis se poursuit en donnant l'impression de parties différentes mais bien liées par la suite. La scène très douloureuse des viols en prison fait la jointure entre le flic et le médecin. Il faut bien s'accrocher et endurer les coups ! Puis, les soins donneront le ton pour la suite et fin. Sans doute, ma révélation de cette année.
  • OlivierLeLouer Posté le 5 Août 2021
    J’ai encore un avis mitigé sur ce livre, le début est bien prenant et nous permet de vite rentrer dans l’intrigue mais la suite est plus molle et comme dans le précédent roman, on a l’impression de ne pas être dans le même livre et de lire une autre histoire tout en se doutant que tout va se rejoindre à la fin… Bref, même si l’histoire est bien pensée la façon de la dérouler peut être déroutante
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.