En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Seule dans Raqqa

            Pocket
            EAN : 9782266284813
            Code sériel : 17226
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 128
            Format : 108 x 177 mm
            Nouveauté
            Seule dans Raqqa

            Date de parution : 18/10/2018
            Syrie, 2011. Prise en étau entre les exactions d’un dictateur et la barbarie de l’État islamique, Raqqa souffre en silence. Sur Facebook, pourtant, une jeune femme prend la plume. C’est une résistante, une intellectuelle, une amoureuse. Elle raconte l’enfer d’un peuple, son quotidien de combats, de terreurs – son espoir... Syrie, 2011. Prise en étau entre les exactions d’un dictateur et la barbarie de l’État islamique, Raqqa souffre en silence. Sur Facebook, pourtant, une jeune femme prend la plume. C’est une résistante, une intellectuelle, une amoureuse. Elle raconte l’enfer d’un peuple, son quotidien de combats, de terreurs – son espoir aussi. Le symbole d’une ville, d’un pays tout entier. Antigone moderne, elle en partagera le destin : dénoncée en 2015, elle mourra exécutée dans les geôles de Daech.
            Journal de bord et testament, Seule dans Raqqa est plus qu’un témoignage : un chant de liberté.

            « Un témoignage digne de celui d'Anne Franck. » Daniel Cohn-Bendit – Europe 1

            « Un livre bouleversant ! Lisez-le ! » Nicolas Demorand – France Inter

            « Un témoignage poignant, entre espoir et désillusion, sur lequel Hala Kodmani a su poser les mots justes. » Delphine Minoui – Le Figaro
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266284813
            Code sériel : 17226
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 128
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            5.95 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Un témoignage poignant, entre espoir et désillusion, sur lequel Hala Kodmani a su poser les mots justes. » Delphine Minoui, Le Figaro
            « Une belle enquête en forme d’hommage à Nissan Ibrahim. » Frédéric Pagès, Le Canard enchaîné
            « Ce livre devrait être distribué dans les collèges et les lycées. Il raconte mieux que tous les grands essais et documents la complexité de la guerre en Syrie et son impact sur la population civile. » Alexandra Schwartzbrod, Libération
            « L’histoire que raconte admirablement Hala Kodmani retrace le parcours de Nissan à tracers ses posts sur Facebook. Son témoignage est surtout un parcours politique et intellectuel. » Romain Gubert, Le Point
            « À travers le journal de cette Anne Franc en abaya, la journaliste Hala Kodmani retrace le martyre syrie, pays tenaillé par le régime d’Assad et la tyrannie des hommes en noir. » Julien Bisson, LiRE
            « Un témoignage digne de celui d’Anne Franck. » Daniel Cohn-Bendit, Europe 1
            « Elle s’appelait Nissan Ibrahim. Elle a vécu sous la terreur de Daech et nous raconte son quotidien dans la capitale de la torture, des décapitations et des bombardements aériens. À lire ! » Nicolas Poincaré, Europe 1
            « Un livre bouleversant ! Lisez-le ! » Nicolas Demorand, France Inter
            « Capitale de Daesh, la ville syrienne et ses habitants vivent un enfer dont les témoignages de première main sont encore rares. C’est ce que nous apporte Hala Kodmani avec Seule dans Raqqa. » Guillaume Erner, France Culture
            « Un témoignage bouleversant. » Axel de Tarlé, C à dire, France 5 
            « C’est une histoire édifiante digne du journal d’Anne Franck. » Leila Kaddour-Boudadi, France Inter
            « Un ouvrage terrible qui retrace bien le drame que vit le peuple syrien. » Florian Delorme, France Culture
            « À découvrir ! » Sandrine Aramon, France 3 Soir
            « Un très beau texte ! » Laure Adler, L’heure bleue, France Inter
            « Un livre absolument fabuleux. » Bernard Poirette, RTL Soir
            « Un livre précieux. » Jean-Noël Jeanneney
            « Un témoignage extraordinaire. » Jean-Pierre Filiu
            « Hala Kodmani était la seule à pouvoir redonner vie à cette Antigone syrienne, sa petite sœur de cœur, de chagrin, de colère et de combat. » Ariane Bonzon, Slate
            « Une plongée glaçante dans l’histoire vraie de Nissan Ibrahim. » Hugues Lefèvre, Famille Chrétienne

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • cherryblossoms Posté le 8 Décembre 2018
              Seule dans Raqqa est un roman percutant qui nous aide à comprendre la situation géopolitique actuelle, ou du moins récente, de la Syrie. On comprend la révolution, le soulèvement d'un peuple opprimé par le régime de Bachar el-Assad, mais aussi le rôle qu'ont joué les réseaux sociaux dans cette révolution. On assiste, horrifié, à l'arrivée des islamistes radicaux en Syrie et à la mise en place d'un nouveau régime totalitaire, peut-être pire que le précédent Lecture violente, révoltante, mais nécessaire
            • Stelphique Posté le 24 Octobre 2018
              Ce que j’ai ressenti: ***Un livre bouleversant… Seule dans Raqqa. Seule avec un journal intime 2.0, seule avec Facebook comme fenêtre ouverte sur le monde, seule à chroniquer sur un enfer actuel. Difficile de poser les mots sur une telle lecture, parce qu’en fait il y aurait tant à dire, et en même temps si peu, parce que tout cela se passe, au delà des mots…Et pourtant, Nissan Ibrahim, se dévoile sur la toile, en étant aussi révoltée que douce, maladroite et avisée, engagée et prostrée, dans ce nouvel outil qui lui permet de parler de la situation intolérable de Raqqa: Facebook devient alors sa bouteille jetée à la mer, Facebook sera le témoin de son envie de liberté… Une jeune femme qui aiguise sa pensée, au fur et à mesure, que l’obscurantisme prend de l’ampleur…Édifiant! ***Dans l’air du temps… Hala Kodmani tisse, autour des posts de Nissan Ibrahim, tout un contexte politique et social, qui rendent compte des revirements des rues de Raqqa, en Syrie. C’est un témoignage en deux temps, puisque cette journaliste retrace le parcours de cette jeune femme, professeur de philosophie, qui lutte pour l’idée de LIBERTE. Mais il reste tout de même, une part de mystère, un voile sous... Ce que j’ai ressenti: ***Un livre bouleversant… Seule dans Raqqa. Seule avec un journal intime 2.0, seule avec Facebook comme fenêtre ouverte sur le monde, seule à chroniquer sur un enfer actuel. Difficile de poser les mots sur une telle lecture, parce qu’en fait il y aurait tant à dire, et en même temps si peu, parce que tout cela se passe, au delà des mots…Et pourtant, Nissan Ibrahim, se dévoile sur la toile, en étant aussi révoltée que douce, maladroite et avisée, engagée et prostrée, dans ce nouvel outil qui lui permet de parler de la situation intolérable de Raqqa: Facebook devient alors sa bouteille jetée à la mer, Facebook sera le témoin de son envie de liberté… Une jeune femme qui aiguise sa pensée, au fur et à mesure, que l’obscurantisme prend de l’ampleur…Édifiant! ***Dans l’air du temps… Hala Kodmani tisse, autour des posts de Nissan Ibrahim, tout un contexte politique et social, qui rendent compte des revirements des rues de Raqqa, en Syrie. C’est un témoignage en deux temps, puisque cette journaliste retrace le parcours de cette jeune femme, professeur de philosophie, qui lutte pour l’idée de LIBERTE. Mais il reste tout de même, une part de mystère, un voile sous les voiles noirs, des mots encore à décrypter, parce que Nissan est volontairement restée dans un anonymat « sécuritaire »…Pourtant, en une centaine de pages, qu’il est puissant, le choc de ses mots…C’est d’autant plus choquant, que c’est maintenant que ça se passe, maintenant, et sous le joug de la dictature…En 2015, que les messages de Nissan ont été stoppés nets. La démarche de Hala Kodmani s’inscrit dans un souci d’éveil, pour le reste du monde, de la souffrance d’une ville sous l’emprise de la barbarie. Raqqa blessée et Seule dans Raqqa: Un hommage tout en émotions. ***…A la merci des loups noirs. Nissan Ibrahim est à mon avis, une jeune femme admirable, un symbole d’une jeunesse audacieuse. Souffrant du syndrome de la chèvre de Mr Seguin, se jetant dans la gueule du loup, après avoir lutté toute la nuit, enivrée qu’elle était de liberté, Nissam a donné cet espoir, à travers ces chroniques intimement passionnées…Dans ses derniers posts, on sent bien qu’elle est consciente de se sacrifier pour cette idée, elle provoque même ses loups affamés…Et, eux, bien sûr, se sont empressés de la dévorer, à l’aurore…Il nous reste, tout de même, son courage à admirer et ce livre à lire et à recommander…Indispensable! Ma note Plaisir de Lecture INDISPENSABLE !
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.