En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Sirius, le chien qui fit trembler le IIIe Reich

        Pocket
        EAN : 9782266271752
        Code sériel : 16809
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 108 x 177 mm
        Sirius, le chien qui fit trembler le IIIe Reich

        Corinna GEPNER (Traducteur)
        Date de parution : 02/03/2017
        Né Levi dans le Berlin des années 30, rebaptisé Sirius pour plus de sécurité, ce brillant fox-terrier ne sait pas seulement faire la pirouette à la demande et singer le salut nazi : il communique par abois codés. Fuyant le IIIe Reich avec sa famille, les Liliencron, il ne tarde... Né Levi dans le Berlin des années 30, rebaptisé Sirius pour plus de sécurité, ce brillant fox-terrier ne sait pas seulement faire la pirouette à la demande et singer le salut nazi : il communique par abois codés. Fuyant le IIIe Reich avec sa famille, les Liliencron, il ne tarde pas à faire la conquête du Tout-Hollywood. Chien savant à l’écran, star de la Warner, vedette de cirque, ses pas le ramèneront dans son Allemagne natale, aux côtés d’un maître à petite moustache… Sirius, ou l’agent double le plus poilu de l’Histoire !

        « C'est canin et malin. » ELLE
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266271752
        Code sériel : 16809
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        6.95 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Nadouch Posté le 3 Juillet 2017
          Une loufoque histoire de chien qui, de chien de compagnie d'une famille de juifs allemands émigrant aux USA, va devenir star de cinéma, artiste de cirque et même... mais chut, il vaut mieux ne pas le dire (ce que la quatrième de couv' ne se prive pas de faire, à tort à mon avis...). Un peu barjot sur les bords, un roman qui embarque le lecteur dans une lecture légère et humaine à la fois. Ne pas s'arrêter aux invraisemblances, se laisser embarquer dans la loufoquerie et ça marche ! Pas une lecture inoubliable, mais une petite bouée rafraîchissante.
        • DranCivod Posté le 27 Avril 2017
          une tragi-comédie sur fond d'antisémitisme et de seconde guerre mondiale qui donne malgré tout le sourire en lisant les péripéties de ce pauvre Sirius, héros de l'histoire malgré lui. Bien écrit.
        • Plume_de_laine Posté le 27 Septembre 2016
          « Sirius » Jonathan Crown. Je dois vous avouer que je ne connaissais pas du tout cet auteur, et que la raison principale pour laquelle j’ai achetée le livre est que cela parlait d’un chien. Le chien était le héros du livre. De plus, la couverture m’a tapé à l’œil dès que je l’ai vue, j’ai tout simplement adorée ! Et la quatrième de couverture à finit de me convaincre de l’acheter et de le lire. Je dois avouer que l’histoire est assez hors du commun. Un chien de juif, qui est vraiment très intelligent au point de partir aux Etats-Unis car ils n’ont pas le choix, et qui devient une vedette de cinéma. Non, ce n’est pas courant. De plus, on remarque bien lors de la lecture que lorsque le chien tourne, il est vraiment très intelligent, on ne peut pas le louper, le fait qu’il soit intelligent ce chien. Puis, le cirque et puis le retour à Berlin en pleine guerre mondiale. Bref, c’est une histoire peu banale, qui nous entraîne dans diverses aventures et qui ne nous laisse à aucun moment le temps de nous ennuyer lors de cette lecture. De plus, lors de la lecture de ce livre,... « Sirius » Jonathan Crown. Je dois vous avouer que je ne connaissais pas du tout cet auteur, et que la raison principale pour laquelle j’ai achetée le livre est que cela parlait d’un chien. Le chien était le héros du livre. De plus, la couverture m’a tapé à l’œil dès que je l’ai vue, j’ai tout simplement adorée ! Et la quatrième de couverture à finit de me convaincre de l’acheter et de le lire. Je dois avouer que l’histoire est assez hors du commun. Un chien de juif, qui est vraiment très intelligent au point de partir aux Etats-Unis car ils n’ont pas le choix, et qui devient une vedette de cinéma. Non, ce n’est pas courant. De plus, on remarque bien lors de la lecture que lorsque le chien tourne, il est vraiment très intelligent, on ne peut pas le louper, le fait qu’il soit intelligent ce chien. Puis, le cirque et puis le retour à Berlin en pleine guerre mondiale. Bref, c’est une histoire peu banale, qui nous entraîne dans diverses aventures et qui ne nous laisse à aucun moment le temps de nous ennuyer lors de cette lecture. De plus, lors de la lecture de ce livre, nous retrouvons un peu d’histoire avec Hitler. Ce qui n’est pas mal non plus à vrai dire, ça change un peu je dirais. Les personnages sont attachants et on s’attache vraiment facilement à Sirius. On ne peut pas dire le contraire, ce chien très intelligent et qui a l’air tellement mignon, fait tant rêver, n’est-ce pas ? Nous aussi, on aimerait l’espace d’un instant avoir un chien qui comprend tout en un rien de temps. Mais, il est vrai que les personnages sont attachants, même ceux que nous détestons reste tout de même attachants du fait que déjà, ils aiment les animaux tout simplement. Même s’il reste détestable par d’autres aspects. La plume de l’auteur est douce, intéressante, entraînante. On ne s’ennuie pas. C’est un livre qui se lit vraiment rapidement et où il n’y a aucune difficulté de lecture apparente. Il nous entraîne dans diverses péripéties, et c’est génial. Il est drôle. Pas de prise de tête lors de cette lecture, la plume est vraiment légère et intéressante. En conclusion, un auteur que je suis ravie de connaître maintenant de par un roman et de connaître sa plume. Un livre intéressant, drôle et entraînant qui ne nous laisse pas indifférent face à ce drôle de chien attachant. Un livre que je conseil à tous pour un petit plaisir de quelques heures sans aucune prise de tête.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Pasoa Posté le 21 Septembre 2016
          "Sirius" sous-titré "Le Chien qui fit trembler le IIIème Reich" est un livre quelque peu déroutant. L'histoire prend racine dans la ville de Berlin à la toute fin des années 30. Hitler règne en maître sur l'Allemagne, les lois anti-juives sont promulguées sur tout le territoire national. Menacée, la famille du Professeur Carl Liliencron et leur jeune chien Lévi (un fox-terrier) devenu Sirius - à cause d'une loi interdisant à chaque citoyen de posséder un animal d'origine juive (sic) - décide de quitter l'Allemagne pour les États-Unis. Son long périple la mènera jusqu'à Hollywood, capitale mondiale du cinéma où se côtoient toutes les stars du cinéma d'alors (Rita Hayworth, Humphrey Bogart, Gary Grant, Billy Wilder, etc.). C'est le célèbre Jack Warner qui va lancer la carrière cinématographique de Sirius. Le jeune chien est en effet très doué pour la comédie. Sirius devenu Hercule pour les besoins de sa carrière, va tourner quelques films qui vont établir sa renommée. Il sera ensuite engagé par un Cirque pour effectuer une tournée au travers des États-Unis. Lors d'un numéro de magie, Hercule va, à la stupéfaction générale, disparaître pour réapparaître quelques jours plus tard à... Berlin. Son parcours le mènera jusqu'à... Hitler,... "Sirius" sous-titré "Le Chien qui fit trembler le IIIème Reich" est un livre quelque peu déroutant. L'histoire prend racine dans la ville de Berlin à la toute fin des années 30. Hitler règne en maître sur l'Allemagne, les lois anti-juives sont promulguées sur tout le territoire national. Menacée, la famille du Professeur Carl Liliencron et leur jeune chien Lévi (un fox-terrier) devenu Sirius - à cause d'une loi interdisant à chaque citoyen de posséder un animal d'origine juive (sic) - décide de quitter l'Allemagne pour les États-Unis. Son long périple la mènera jusqu'à Hollywood, capitale mondiale du cinéma où se côtoient toutes les stars du cinéma d'alors (Rita Hayworth, Humphrey Bogart, Gary Grant, Billy Wilder, etc.). C'est le célèbre Jack Warner qui va lancer la carrière cinématographique de Sirius. Le jeune chien est en effet très doué pour la comédie. Sirius devenu Hercule pour les besoins de sa carrière, va tourner quelques films qui vont établir sa renommée. Il sera ensuite engagé par un Cirque pour effectuer une tournée au travers des États-Unis. Lors d'un numéro de magie, Hercule va, à la stupéfaction générale, disparaître pour réapparaître quelques jours plus tard à... Berlin. Son parcours le mènera jusqu'à... Hitler, dont il deviendra l'animal de compagnie sous le nom d'Hansi. Ils entretiendront une relation pleine d'affection réciproque. Cela n'empêchera pas Hansi de travailler pour les... services secrets britanniques. J'arrête ici pour ne pas tout dévoiler de l'histoire. Ce roman intrigue, désoriente. La vie passée à Hollywood parait quelque peu invraisemblable, le retour de Sirius à Berlin et sa rencontre totalement invraisemblable avec Hitler dérange. Le portrait qui est fait du tyran a quelque chose de très (trop) humain et les arrangements avec l'Histoire très réguliers. Tout ceci rend la lecture difficile car on ne peut s'empêcher de penser que rien, absolument rien, n'est vraisemblable. Les seuls passages qui m'auront plu dans ce roman, au style malgré tout agréable à lire, sont ceux où Sirius s'entretient avec son ami l'arbre. Là aussi, la chose est inimagineable, mais ce sont des pages que j'ai trouvées très poétiques.
          Lire la suite
          En lire moins
        • clarisse06 Posté le 30 Avril 2016
          Après avoir lu des avis mitigés sur ce roman, je me suis vraiment mise à douter; est-ce que j'allais apprécier ma lecture? Eh bien oui! C'est sûr qu'il faut se faire à l'idée que le héros est un chien. Tout tourne autour de lui, et comme Sirius est un chien très intelligent, des situations invraissemblables s'enchaînent. Le ton est donné: nous sommes dans la loufoquerie. Tout commence à Berlin, alors que Hitler a pris le pouvoir et est en train de déclancher son atroce guerre et l'extermination des juifs. On apprend comment Sirius, qui s'appelait jusque là Levi, a atterri chez les Liliencron, après une nuit traumatisante. Face à l'ambiance qui devient de plus en plus dangereuse et angoissante, la famille peut s'enfuir aux Etats-Unis, grâce à un ami comédien. Les voilà qui atterrissent à Hollywood. Le maître de Sirius devient le chauffeur d'un acteur très en vue et le chien est rapidement repéré, puis engager pour incarner Hercule, un chien super héros. Il se retrouve ensuite dans le plus grand cirque du monde et par accident, revient à Berlin. Les circonstances l'amèneront à devenir le chien de Hitler lui-même. Avec "Sirius", Jonathan Crown revisite l'histoire de façon originale. La Seconde... Après avoir lu des avis mitigés sur ce roman, je me suis vraiment mise à douter; est-ce que j'allais apprécier ma lecture? Eh bien oui! C'est sûr qu'il faut se faire à l'idée que le héros est un chien. Tout tourne autour de lui, et comme Sirius est un chien très intelligent, des situations invraissemblables s'enchaînent. Le ton est donné: nous sommes dans la loufoquerie. Tout commence à Berlin, alors que Hitler a pris le pouvoir et est en train de déclancher son atroce guerre et l'extermination des juifs. On apprend comment Sirius, qui s'appelait jusque là Levi, a atterri chez les Liliencron, après une nuit traumatisante. Face à l'ambiance qui devient de plus en plus dangereuse et angoissante, la famille peut s'enfuir aux Etats-Unis, grâce à un ami comédien. Les voilà qui atterrissent à Hollywood. Le maître de Sirius devient le chauffeur d'un acteur très en vue et le chien est rapidement repéré, puis engager pour incarner Hercule, un chien super héros. Il se retrouve ensuite dans le plus grand cirque du monde et par accident, revient à Berlin. Les circonstances l'amèneront à devenir le chien de Hitler lui-même. Avec "Sirius", Jonathan Crown revisite l'histoire de façon originale. La Seconde Guerre Mondiale sert de toile de fond et n'est finalement que secondaire. Les aventures de Sirius passent au premier plan, et grâce à ce petit chien, on se délecte de situations cocasses et d'anecdotes sur Hollywood. Il y a également des moments émouvants, l'immigration de la famille Liliencron, la nuit de cristal, et quelques autres. Les pages se tournent facilement, les chapitres sont pourtant très longs, il n'y en a que trois, et on se laisse entraîner avec intérêt dans les aventures de Sirius. Pourtant, même si la lecture est dans l'ensemble agréable, j'ai trouvé quelques petits défauts à ce roman. Comme je l'ai évoqué plus hauts, certains passages sont émouvants, mais au final survolés. Si bien que les événements dramatiques manquent souvent de profondeur dans l'écriture. J'ai également été mal à l'aise dans les scènes où Sirius devient le chien de Hitler. Je n'ai pas envie qu'on me montre le côté humain d'un dictateur qui a tué des millions de gens. Je n'ai pas envie qu'on me dise "Il aimait Mickey et il a protégé les oiseaux pendant la guerre." Enfin, il est précisé dans les premières pages qu'un lexique est mis à disposition en fin de livre, pour ma part, je ne l'ai pas dans mon exemplaire. Les noms évoqués m'étaient familiers, donc cela ne m'a pas dérangée, mais je tenais à le signaler. Malgré ces défauts, je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé cette lecture. Je l'ai même trouvée agréable dans l'ensemble, je pense qu'il faut aimer l'humour caustisque et les situations un peu loufoques pour y adhérer. Et ne surtout pas s'attendre à une histoire poignante, car comme je l'ai dit, malgré des anecdotes intéressantes, le contexte est ici finalement un peu secondaire.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « C'est canin et malin. » ELLE

        « Voilà un livre culotté, fin, drôle et intelligent, bref qui a du chien. » Femme actuelle

        « Son récit, qui allie profondeur et légèreté, fantaisie et gravité, devrait vous mettre la puce à l'oreille : ce n'est pas tous les jours qu'on prend tant de plaisir à être mordu ! » Paris Match

        « Nourri d'éléments personnels, c'est un premier roman brillant, atypique, totalement déjanté. » Livres Hebdo

        « Sûr, il s'agit d'un roman, mais le livre est bien écrit, souvent drôle, tellement bien documenté que des lecteurs non avertis pourraient croire qu'ils sont en présence d'un essai historique. Sauf que là, l'histoire est largement revisitée. Un livre surprenant, comme Sirius. » Paris Normandie

        « Une singulière vie de chien dans un roman original et plein d'esprit. » Télé Z

        « Une petite histoire loufoque qui souligne la grande avec pertinence. » Avantages

        « L'Allemand Jonathan Crown, dont c'est le premier roman, a une écriture sobre et lumineuse, diaboliquement efficace pour nous embarquer dans le sillage mouvementé de son cabot. On pleure et on rit, on tremble et on jubile, on adore ce chien qui observe sans concession le monde qui l'entoure. » La Charente Libre

        « Sirius est un roman des plus originaux, faisant de lui une réussite : multipliant les rebondissements, Jonathan Crown donne un ton picaresque à son histoire. Un humour omniprésent qui happe directement le lecteur et fait apparaître devant lui des célébrités de l'époque, de Rita Hayworth à Cary Grant. Bénéficiant d'un rythme soutenu, Jonathan Crown met tout son talent pour livrer un pur divertissement, sans prise de tête, dans lequel il n'oublie pas d'émouvoir ses lecteurs. » Une pause littéraire

        « Tout en contant une histoire fantaisiste, il dénonce avec intelligence et humour le régime nazi et le miroir aux alouettes hollywoodien. Un petit bijou littéraire. » Le Tarn libre
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.