Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782377351923
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 591
Format : 109 x 178 mm
Sissi, impératrice malgré elle
Danièle Momont (traduit par)
Collection : Roman & évasion
Date de parution : 12/09/2018
Éditeurs :
Archipoche

Sissi, impératrice malgré elle

Danièle Momont (traduit par)
Collection : Roman & évasion
Date de parution : 12/09/2018
L'histoire de la jeune Sissi, au moment où elle va devenir impératrice. La vie d'une femme bien décidée à s'affranchir des codes.
1853, Vienne. Au Palais des Habsbourg, l'empereur François-Joseph peut s'enorgueillir de la puissance de son empire, qui couvre une grande partie de l'Europe. Jeune, riche et séduisant, il est en... 1853, Vienne. Au Palais des Habsbourg, l'empereur François-Joseph peut s'enorgueillir de la puissance de son empire, qui couvre une grande partie de l'Europe. Jeune, riche et séduisant, il est en âge de se marier. Élisabeth, que l'on surnomme Sissi, n'a que quinze ans lorsqu'elle rencontre pour la deuxième fois son... 1853, Vienne. Au Palais des Habsbourg, l'empereur François-Joseph peut s'enorgueillir de la puissance de son empire, qui couvre une grande partie de l'Europe. Jeune, riche et séduisant, il est en âge de se marier. Élisabeth, que l'on surnomme Sissi, n'a que quinze ans lorsqu'elle rencontre pour la deuxième fois son cousin François-Joseph, à qui sa sœur aînée est promise.Mais l'empereur, aimanté par la beauté saisissante de Sissi, son charme et son esprit, décide de porter sur elle son dévolu. C'est elle et elle seule qu'il épousera ! La jeune femme n'a alors aucune idée des épreuves qui l'attendent à la cour...Avec ce roman, Allison Pataki fait découvrir sous un jour nouveau sa tumultueuse histoire d'amour.
Première édition : l'Archipel, 2017
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377351923
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 591
Format : 109 x 178 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cassie56 08/01/2020
    Toute petite j'étais fascinée par Sissi, vous savez la version edulcorée avec Romy Schneider! Et depuis, je me suis un peu informée de ci de là sur l'existence de cette impératrice. En voyant ce livre, je me suis dit, pourquoi pas essayer de m'informer davantage. J'ai trouvé cette histoire, certes proche de la vérité par certains aspects, mais romancée sur d'autres. La plume est fluide, efficace, ça se lit bien et il faut pas avoir peur du pavé. Toutefois la première partie tourne un peu en rond selon moi. Sissi était un esprit libre, elle ne rêvait que de nature, de forêt, de vivre d'amour et d'eau fraîche! Seulement le destin en a décidé autrement, l'empereur d'Autriche est tombé amoureux d'elle et ce fut réciproque. Cependant, faut-il rappeler que Sissi avait à peine 16 ans lorsqu'elle s'est mariée et qu'elle a vite déchanté. Enfermée à la cour de Vienne, prisonnière d'une étiquette plus rigide qu'un morceau de bois. Elle a vite étouffée, espionnée constamment par sa belle-mère, rabaissée. Comme elle était jeune, on ne lui prêtait aucun crédit et on lui a clairement fait comprendre que son rôle se limitait à donner un enfant à l'empereur! Un ventre! Voilà ce qu'était devenue l'enfant sauvageonne... Toute petite j'étais fascinée par Sissi, vous savez la version edulcorée avec Romy Schneider! Et depuis, je me suis un peu informée de ci de là sur l'existence de cette impératrice. En voyant ce livre, je me suis dit, pourquoi pas essayer de m'informer davantage. J'ai trouvé cette histoire, certes proche de la vérité par certains aspects, mais romancée sur d'autres. La plume est fluide, efficace, ça se lit bien et il faut pas avoir peur du pavé. Toutefois la première partie tourne un peu en rond selon moi. Sissi était un esprit libre, elle ne rêvait que de nature, de forêt, de vivre d'amour et d'eau fraîche! Seulement le destin en a décidé autrement, l'empereur d'Autriche est tombé amoureux d'elle et ce fut réciproque. Cependant, faut-il rappeler que Sissi avait à peine 16 ans lorsqu'elle s'est mariée et qu'elle a vite déchanté. Enfermée à la cour de Vienne, prisonnière d'une étiquette plus rigide qu'un morceau de bois. Elle a vite étouffée, espionnée constamment par sa belle-mère, rabaissée. Comme elle était jeune, on ne lui prêtait aucun crédit et on lui a clairement fait comprendre que son rôle se limitait à donner un enfant à l'empereur! Un ventre! Voilà ce qu'était devenue l'enfant sauvageonne de Possi. J'ai enragé pendant une grande partie de ma lecture, pour cette pauvre Sissi à qui on ne laissait aucune liberté, à qui on n'accordait aucun crédit, elle était à peine plus qu'un meuble, un très beau meuble, mais un meuble quand même! Sophie est l'archétype de l'affreuse belle-mère, celle qui a tout vu, tout fait, qui sait mieux que tout le monde et qui surtout possède une emprise incroyable sur son fils. Franz, l'empereur d'Autriche, souverain de millions d'âmes, maître d'une grande partie de l'Europe, tremblait comme un enfant devant cette mère impitoyable! Sissi n'aura de cesse de lui ouvrir les yeux, en vain, cela se retourne toujours contre elle! Sissi était impératrice, mais elle n'en avait que le titre, aucun pouvoir, aucune reconnaissance, sauf l'amour du peuple, notamment du peuple hongrois qui la vénère encore aujourd'hui! Qui sait de quelle façon, elle aurait pu changer les choses si on lui avait laissé la liberté de le faire, si elle avait pu briser, du moins fléchir cette étiquette si pesante! En bref: C'est une biographie bien documentée, mais un peu trop romancée selon moi, j'ignore encore si je lirai la seconde partie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lunartic 11/07/2019
    Aujourd'hui, on va s'attaquer à du costaud, à savoir : le mythe de l'Impératrice Sissi. Dans un premier temps, je tiens à remercier du fond du cœur les éditions L'Archipel pour ce premier service de presse avec eux. Ils ne se sont pas moqués de moi (en même temps, ce n'est jamais le cas, peu importe la maison d'édition) avec ce superbe ouvrage reçu une semaine avant la sortie nationale, très souple et agréable à tenir en main, de l'objet-livre comme je les aime,-où on se retrouve aimantés à cette couverture raffinée, romantique, très princière et royale. En clair, mon petit cœur de lectrice fana de romans historiques saupoudré de drame et d'une pincée de romance aurait dû être gâté. Sauf que cette savoureuse mayonnaise n'a pas très bien prise avec moi et j'en ressors troublée, confuse. Je tiens à préciser qu'avant de plonger dans ces pages très aérées et aux caractères à la proportion parfaite (alléluia pour mes yeux à lunettes), je n'avais pas vu la fameuse trilogie Sissi qui a rendu Romy Schneider et le couple impérial Sissi/Franz iconique. J'avais juste vu en des temps forts reculés un Secret d'histoire consacré à l'Impératrice bavaroise, et mes épars souvenirs,... Aujourd'hui, on va s'attaquer à du costaud, à savoir : le mythe de l'Impératrice Sissi. Dans un premier temps, je tiens à remercier du fond du cœur les éditions L'Archipel pour ce premier service de presse avec eux. Ils ne se sont pas moqués de moi (en même temps, ce n'est jamais le cas, peu importe la maison d'édition) avec ce superbe ouvrage reçu une semaine avant la sortie nationale, très souple et agréable à tenir en main, de l'objet-livre comme je les aime,-où on se retrouve aimantés à cette couverture raffinée, romantique, très princière et royale. En clair, mon petit cœur de lectrice fana de romans historiques saupoudré de drame et d'une pincée de romance aurait dû être gâté. Sauf que cette savoureuse mayonnaise n'a pas très bien prise avec moi et j'en ressors troublée, confuse. Je tiens à préciser qu'avant de plonger dans ces pages très aérées et aux caractères à la proportion parfaite (alléluia pour mes yeux à lunettes), je n'avais pas vu la fameuse trilogie Sissi qui a rendu Romy Schneider et le couple impérial Sissi/Franz iconique. J'avais juste vu en des temps forts reculés un Secret d'histoire consacré à l'Impératrice bavaroise, et mes épars souvenirs, ainsi que la passion de ma maman chérie pour la trilogie cinématographique qu'elle a vu une quarantaine de fois au moins (dont une en italien durant ma lecture, c'est fou ça !), m'ont permis de ne pas patauger dans la semoule. Cependant, malgré le fait que Sissi et François-Joseph soient résolument des figures historiques, j'ai essayé au mieux durant ma lecture de me placer dans l'optique que cette oeuvre était un roman, c'est-à-dire qu'elle pouvait à une échelle plus ou moins large (et ici, il s'agit de BEAUCOUP) de la réalité. Néanmoins, cela reste un roman soit une oeuvre de fiction qui nous présente le point de vue de l'auteure sur ses connaissances, son imagination, et comment elle remanie ce qu'elle sait à sa sauce afin de créer quelque chose de nouveau, d'inspiré, et qui inspirera ensuite l'imaginaire de quelqu'un, en premier lieu le lecteur. Cela n'a pas été facile, mais j'ai su me prêter au jeu et me laisser conter l'histoire légendaire. Celle de l'esprit sauvage d'Elisabeth en Bavière sous un éclairage nouveau. Seulement voilà : si la sauce était onctueuse, de par l'écriture et le talent (nos régions en ont aussi) bien affirmé d'Allison Pataki, de par le matériau historique qui me fascine, l'époque de l'intrigue (19ème siècle mon amour), elle m'a aussi laissée un goût doucereux et amer à la bouche. Je m'excuse d'avance si ma critique va vous sembler décousue, mais ce roman m'a fait perdre pied, voilà. Quand je termine un livre qu'il me tardait de lire, j'en pousse la plupart du temps un soupir de contentement, car on m'a fait chavirer le cœur, on m'a apporté des valeurs, un message, des émotions, des expériences, qui m'ont fait grandir et qui ont également agrandi mon esprit. Et je quitte le livre comme je dirais au revoir au plus cher de mes amis,-le regard tendre et la larme à l'œil. Or, je me suis retrouvée une moue boudeuse aux lèvres, contenant ma frustration, avec le simple sentiment de Voilà, c'est fini. Ce livre avait tout pour me plaire, et pourtant j'ai l'impression d'être une vraie Grumpy Cat, boule de poils insatisfaite. D'un côté, je ne regrette pas cette lecture qui m'a bousculée, m'a fait sortir de mes idées préconçues et défié mes attentes. J'admire l'audace de l'auteure qui a amené son histoire là où elle le voulait, sans perdre en cohérence, dans un mouvement fluide sans égal. Offrant ainsi à notre Impératrice avide de liberté et d'amour poétique le désir le plus cher de son âme et de sa sensibilité violentée, de son cœur meurtri. Face à cette tournure totalement imprévue des événements, au lieu de me laisser porter par la plume de l'auteure, de me laisser mener par le bout du nez jusqu'à adhérer complètement à son parti, j'ai érigé comme un mur de protestation. Ma volonté et ma vision des choses faisaient barrière hermétique à ce qu'Allison Pataki me proposait, ce qui se révélait au fur et à mesure des pages, et je suis restée en dehors du drame qui se jouait. Cette flèche de Cupidon n'a pas accédé à sa cible, et je me suis sentie comme trompée, trahie. Mes espérances ont été déçues et ce que j'ai trouvé navrant, c'est que les quelques pages entre les chapitres, qui constituent un flashforward, me l'ont tout de suite indiqué, tel un gros warning. J'aurais pu ainsi arrêter mon cheminement avec Sissi dès les cent premières pages, vu que je sentais venir gros comme une maison ce qui allait suivre et que je ne souhaitais pas que cela se produise. Cependant, Allison Pataki a accompli l'exploit de me garder avec son récit jusqu'à la dernière ligne, jusqu'à ce que la boucle soit bouclée. J'avais envie d'entendre cette auteure s'exprimer jusqu'au bout, de ne pas lui mettre un gros vent. Ce qui aurait été fort ingrat de ma part. J'avais l'intense volonté d'être compréhensive et à l'écoute, même si je n'étais pas d'accord. Je ne doute pas une seconde que ce livre saura trouver son lectorat, partisan de l'amour interdit, des héroïnes enflammées qui font fi des règles et des traditions trop rigides et périmées, des drames qui feront pleurer dans les chaumières, et qui s'indigneront face à une société trop patriarcale où le désir de Monsieur est roi et où tu te dois d'être belle et de te taire. Enfin, j'extrapole un peu mais je pense avoir bien résumer ce contre quoi ce livre se bat et ce qu'il véhicule. Ce que je reproche à l'héroïne dans ce livre, c'est d'avoir baissé les bras, de s'être in fine mis en retrait, avec pour maxime Vivons heureux, vivons cachés. Certes, son mari, son premier amour, se ment à lui-même, en pensant qu'un empereur se doit d'avoir une certaine virilité (bandes de machos, va), en se montrant distant, occupé par des affaires politiques à longueur de journées, en étant "trop fatigué" pour assouvir les désirs sexuels de son épouse la nuit (alors que lui l'a eu son orgasme) et en étant un gentil fils à maman par-dessus le marché. Cette dernière, n'en parlons pas ; elle va tant abuser de ses droits à "SA" cour (humhum) que c'en était indignant, insoutenable. Néanmoins,-l'amour et la tendresse de Franzi (appelons-le par son petit nom lui aussi) pour sa sublime Elisa était authentique et l'on sentait qu'il voulait se battre pour cela, qu'il l'a fait depuis le premier jour. Mais comment vous battre quand votre épouse a baissé les bras, et ce dès le départ ? Sissi était un esprit indiscipliné, charmant certes, mais je me suis in the end plus identifiée et attachée à son époux, bien qu'on nous en donne l'image d'un homme fatigué de son existence et qui se conforme à l'image peu flatteuse qu'on pourrait avoir d'un monarque/homme politique. Mais il est bien meilleur qu'il ne semble l'être. Dans ce livre, Sissi n'a jamais fait le moindre sacrifice pour vivre à la cour avec l'élu de son cœur, elle ne s'est pas battue de toutes ses forces comme sa mère va le faire à un moment donné. Je pense que c'est pour cela que je n'ai pas adhéré à la nouvelle romance que lui prête Allison Pataki, quand bien même celle-ci est passionnée, réelle et relie deux kindred spirits. Sissi n'a pas cette foi intérieure qui lui aurait permis de s'imposer en tant qu'impératrice, en tant qu'épouse et en tant que mère, et je lui en ai beaucoup voulu pour cela. Le majeur point positif, c'est que j'ai désormais envie de m'enrichir d'informations, de documentaires, sur cette histoire d'amour qui a marquée l'Histoire, sur ce destin tragique (Sissi est morte assassinée à l'âge de 60 ans *SPOILER*), même si j'ai déjà trouvé des sources qui se contredisent entre elles. Et je n'abandonne pas Allison Pataki. Sa plume est entraînante et possède une véritable voix. Cela ne m'a convaincue pour cette fois mais je suis sûre qu'avec d'autres romans de sa plume enflammée et vivace, mon cœur et mon âme pourraient s'emballer. Vous concernant, à vous de décider si un petit voyage en Autriche-Hongrie du XIXème vous siérait. Je vous promets un décor dépaysant, qui sent bon la montagne, et une douce musique aux oreilles, ça va valser. Je ne peux que vous recommander de vous donner les moyens d'émettre votre propre jugement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • AmbreBo 04/03/2019
    C'est un bon gros livre de 600 pages qui je pense aurait peut être pu être séparé en deux tomes ! Alors si vous avez aimé les films Sissi, on retrouve l'histoire de base mais l'histoire en elle même est plutôt différente car le livre s'accroche un peu plus aux vrais faits historiques de l'histoire de l'impératrice. Ce que j'ai beaucoup aimé c'est l'évolution de l'état d'esprit de Sissi, on comprend bien pourquoi elle ne s'adapte pas à la Cour et on suit son évolution en tant qu'impératrice en connaissance de cause ! Certains passages sont cependant un peu long et peut être pas réellement utile à l'histoire, c'est le seul bémol je dirais ! Après, l'histoire m'a tellement accroché que j'aurais voulu que cela continue, aller jusqu'au bout de sa vie, la suivre encore dans son histoire ! Je suis cependant très contente car une adaptation en série de ce livre est programmé :D J'ai reçu ce livre grâce à la masse critique Babelio, je remercie donc Babelio et la maison d'édition Archipel pour cet envoi !
  • meprenpapourmoi 03/03/2019
    Après les films avec Romy Schneider, le dessin animé de mon enfance, me voici avec entre les mains, le livre d'Allison Pataki sur Elisabeth dite Sissi, impératrice d'Autriche. On connaît tous des bribes de l'histoire de cette jeune fille au destin impérial. Du conte de fée au cauchemar, l'auteur ne nous épargne pas la douleur et l'errance de notre héroïne. Mari absent, espionnée, et même séparée de ces enfants, Sissi va sombrer, s'enfonçant profondément dans une dépression. Ce n'est encore qu'une jeune femme, une adolescente quand elle rejoint la cour, elle n'a pas les armes pour lutter contre la dure vie de la cour de Vienne. Sissi, indépendante, résiste à ce fatalisme, et trouve du réconfort en Hongrie, avec notamment le comte Andrassy. On admire Sissi pour se relever après avoir affronté tant d'épreuves. L'écriture de l'auteur est fluide, agréable, et addictive. Je ne lis quasiment jamais de roman historique, pourtant je me suis retrouvé embarquer dans cette histoire dramatique. Il s'agit surement là de l'histoire la plus proche que je lis-vois sur la vie de Sissi. D'adolescente enfermée à femme "presque" libre, l'évolution de Sissi est remarquable et très bien décrite. Petit bémol quand même, malgré le fait que ce... Après les films avec Romy Schneider, le dessin animé de mon enfance, me voici avec entre les mains, le livre d'Allison Pataki sur Elisabeth dite Sissi, impératrice d'Autriche. On connaît tous des bribes de l'histoire de cette jeune fille au destin impérial. Du conte de fée au cauchemar, l'auteur ne nous épargne pas la douleur et l'errance de notre héroïne. Mari absent, espionnée, et même séparée de ces enfants, Sissi va sombrer, s'enfonçant profondément dans une dépression. Ce n'est encore qu'une jeune femme, une adolescente quand elle rejoint la cour, elle n'a pas les armes pour lutter contre la dure vie de la cour de Vienne. Sissi, indépendante, résiste à ce fatalisme, et trouve du réconfort en Hongrie, avec notamment le comte Andrassy. On admire Sissi pour se relever après avoir affronté tant d'épreuves. L'écriture de l'auteur est fluide, agréable, et addictive. Je ne lis quasiment jamais de roman historique, pourtant je me suis retrouvé embarquer dans cette histoire dramatique. Il s'agit surement là de l'histoire la plus proche que je lis-vois sur la vie de Sissi. D'adolescente enfermée à femme "presque" libre, l'évolution de Sissi est remarquable et très bien décrite. Petit bémol quand même, malgré le fait que ce soit une bonne lecture, je ne sais pas si je lirais la suite. Je pense que ce tome se suffit à lui-même.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lire1x 01/03/2019
    Depuis mon adolescence et l'exceptionnellement kitsch film où Sissi est campée par l'inoubliable Romy Schneider, je suis réellement fascinée par Elisabeth d'Autriche. Une femme née au mauvais siècle et en avance sur son temps. Une femme qui a vécu les mêmes bonheurs et difficultés que des millions d'autres, sauf qu'elle était impératrice. A ce titre, son histoire a survécu aux arcanes du temps. Si une impératrice d'Autriche était naïve, délaissée par un époux misogyne, rabaissée par une belle-mère, il est totalement envisageable que d'autres femmes de l'époque ne l'étaient pas non plus. Et encore, Sissi était impératrice...je n'ose pas penser aux autres femmes moins nanties de l'époque... De nos jours, nous, les femmes sommes dotées d'un pouvoir merveilleux. Notre indépendance, notre liberté de décider de notre destin et de faire nos propres choix. Elisabeth d'Autriche fut à mes yeux une aventurière du féminisme. Elle a imposé ses choix et son mode de vie dans un milieu hermétique au changement et à la modernité. Elle a envoyé dans les roses une institution ancestrale régie par moult règles et croyances. Ce livre rend bien hommage à cet aspect très important de la personnalité de Sissi. L'auteure, sous forme de roman légèrement à... Depuis mon adolescence et l'exceptionnellement kitsch film où Sissi est campée par l'inoubliable Romy Schneider, je suis réellement fascinée par Elisabeth d'Autriche. Une femme née au mauvais siècle et en avance sur son temps. Une femme qui a vécu les mêmes bonheurs et difficultés que des millions d'autres, sauf qu'elle était impératrice. A ce titre, son histoire a survécu aux arcanes du temps. Si une impératrice d'Autriche était naïve, délaissée par un époux misogyne, rabaissée par une belle-mère, il est totalement envisageable que d'autres femmes de l'époque ne l'étaient pas non plus. Et encore, Sissi était impératrice...je n'ose pas penser aux autres femmes moins nanties de l'époque... De nos jours, nous, les femmes sommes dotées d'un pouvoir merveilleux. Notre indépendance, notre liberté de décider de notre destin et de faire nos propres choix. Elisabeth d'Autriche fut à mes yeux une aventurière du féminisme. Elle a imposé ses choix et son mode de vie dans un milieu hermétique au changement et à la modernité. Elle a envoyé dans les roses une institution ancestrale régie par moult règles et croyances. Ce livre rend bien hommage à cet aspect très important de la personnalité de Sissi. L'auteure, sous forme de roman légèrement à l'eau de rose, présente les premières années du règne de l'impératrice. Elle choisit de raconter à la troisième personne les événements qui ont transformé une jeune duchesse bavaroise en impératrice d'Autriche, reine de Hongrie. L'écriture est correcte sans être spectaculaire. L'histoire est connue de tous. Nous n'apprenons rien de neuf. Ayant déjà pas mal bouquiné sur le sujet, je dirais simplement que la force de ce roman est la prise en compte de l'état psychologique de l'impératrice. Il est certain que cela est pure spéculation. Cependant, les sentiments évoqués sont des sentiments universels...tout est donc possible. Cela plaira ou pas...cela dépendra des attentes de chacun. A vous de faire votre propre avis...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Philéas, des amoureux de BD
Pour être informés en exclusivité de nos nouveautés, interviews exclusives et concours de folie !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Relire ses classiques pendant l'été !

    Vous cherchez désespérément des idées de lectures pour cet été ?

    Pourquoi se creuser la tête quand on peut simplement relire ses classiques ! Nous vous en avons fait tout une sélection pour que vous n'ayez pas besoin de chercher ! Allez y foncez !

    Lire l'article