Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266271288
Code sériel : 16747
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

Sombre est mon cœur

Alexandre ANDRÉ (Traducteur)
Date de parution : 08/09/2016
​À une heure de route d’Helsinki, entre l’immense forêt et la côte battue par les vents, Aleksi prend ses fonctions au manoir de Kalmela – un monde d’ombres et de silences… Étrange nouveau gardien que ce jeune homme ténébreux, solitaire, traversé de désirs contradictoires.
Étrange également la ronde qu’il mène avec...
​À une heure de route d’Helsinki, entre l’immense forêt et la côte battue par les vents, Aleksi prend ses fonctions au manoir de Kalmela – un monde d’ombres et de silences… Étrange nouveau gardien que ce jeune homme ténébreux, solitaire, traversé de désirs contradictoires.
Étrange également la ronde qu’il mène avec la cuisinière, mutique, et la fille de la maison, aussi hautaine que cajoleuse. Étrange enfin la complicité menaçante que lui impose son sulfureux patron, le millionnaire Henrik Saarinen...
Mais Aleksi n’est pas là par hasard.
Vingt ans auparavant, sa mère succombait sous un poignard anonyme – affaire classée pour tous sauf pour lui qui ne vit plus, désormais, que pour trouver des réponses.

« Antti Tuomainen : un poète converti au polar. » Marianne

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266271288
Code sériel : 16747
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

"Antti Tuomainen : un poète converti au polar."
Marianne
" La qualité de l'écriture au service de descriptions sombrement poétiques et l'habileté d'une construction en flash-back suffisent à tenir le lecteur en haleine. Un auteur nordique à suivre de près !" La Liberté
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • christinebeausson Posté le 4 Avril 2018
    Antti Toomainen, jeune auteur finlandais, quatre romans parus, deux traduits en français. Une rencontre, lors du festival des boréales à Caen il y a déjà quelques années, m'avait permis de découvrir son premier roman, "la dernière pluie", œuvre à la limite de la science fiction, nous faisant déambuler dans Helsinki au plein milieu d'une catastrophe climatique. Mon enthousiasme avait été un peu calmé par ce texte, la dénonciation de la future fin du monde et les arguments écologiques pointant leur nez m'avaient un peu ennuyée. J'ai provoqué le hasard en me procurant ce titre, bien m'en a pris. La trame du livre ne présente pas du tout le même style. Nous sommes plongés dans un vrai roman noir, dans le Helsinki d'hier 1993, et dans celui de presque aujourd'hui 2013. Roman noir, mettant en scène un jeune homme auquel la vie n'a pas fait de cadeau et qui a besoin de remonter le temps pour comprendre la disparition brutale de sa mère. Nous ne saurons rien des raisons de l'absence d'environnement familial pour cette mère et son jeune fils. Juste des ombres du passé peuvent venir nourrir notre imagination. Le style est alerte, le procédé narratif est simple, la chronologie est facile à suivre et très bien... Antti Toomainen, jeune auteur finlandais, quatre romans parus, deux traduits en français. Une rencontre, lors du festival des boréales à Caen il y a déjà quelques années, m'avait permis de découvrir son premier roman, "la dernière pluie", œuvre à la limite de la science fiction, nous faisant déambuler dans Helsinki au plein milieu d'une catastrophe climatique. Mon enthousiasme avait été un peu calmé par ce texte, la dénonciation de la future fin du monde et les arguments écologiques pointant leur nez m'avaient un peu ennuyée. J'ai provoqué le hasard en me procurant ce titre, bien m'en a pris. La trame du livre ne présente pas du tout le même style. Nous sommes plongés dans un vrai roman noir, dans le Helsinki d'hier 1993, et dans celui de presque aujourd'hui 2013. Roman noir, mettant en scène un jeune homme auquel la vie n'a pas fait de cadeau et qui a besoin de remonter le temps pour comprendre la disparition brutale de sa mère. Nous ne saurons rien des raisons de l'absence d'environnement familial pour cette mère et son jeune fils. Juste des ombres du passé peuvent venir nourrir notre imagination. Le style est alerte, le procédé narratif est simple, la chronologie est facile à suivre et très bien faite, les analyses psychologiques des différents personnages sont suffisamment travaillées pour bien nous accrocher, nous lecteur. Alors venez vite faire un tour dans les environs d'Helsinki pour découvrir cet auteur plein de talents. Je pense que nous ne serez pas déçu !
    Lire la suite
    En lire moins
  • pdupaty Posté le 23 Février 2018
    Aleksi Kivi, trentenaire finlandais, est obsédé par la disparition de sa mère quand il avait 13 ans. Le corps n'a jamais été retrouvé. Il soupçonne son ancien employeur, le millionnaire Henrik Saarinen. Pour mieux l'approcher, il va se faire engager comme gardien de son manoir. Il va alors se plonger dans les méandres de la famille... C'est un très bon thriller glauque à souhait, avec de nombreux retours dans le temps qui font un bon puzzle. A conseiller pour tous les amateurs de littérature noire nordique !
  • Walkyrie29 Posté le 15 Mars 2016
    Un thriller dépaysant, à l’atmosphère lourde et intimiste qui promet un dénouement inattendu. On passe un agréable moment ! Aleksi Kivi est un jeune trentenaire. Cet ancien charpentier voue une obsession à la mort inexpliquée de sa mère. Le corps de celle- ci n’a jamais été retrouvé et le mystère reste entier. En acceptant cet emploi de gardien, Aleksi espère s’approcher d’Henrik Saarinen, celui qu’il considère comme responsable de la mort de sa mère. Son arrivée au manoir est troublante et il plonge rapidement dans les méandres familiaux du site : entre la fille du maître des lieux, Amanda, obsédante ; la cuisinère Enni, silencieuse ; Markus, le chauffeur menaçant et ; Henrik, oppressant. Ce thriller a le mérite d’être percutant, le lecteur est tenu en haleine jusqu’à la fin, passant par différents états, cela même par lesquels passent le protagoniste principal, Aleksi. Difficile de ne pas s’identifier et s’attacher à ce personnage fort, impassible, relativement maître de lui-même, traînant une image erronée pour s’approcher davantage de sa cible. Quand on plonge le nez dans ce roman, on est imprégné de cette atmosphère si particulière, c’est dense, froid, humide, très intense et lourd. Lourd de sens, lourd en suspens, lourd de... Un thriller dépaysant, à l’atmosphère lourde et intimiste qui promet un dénouement inattendu. On passe un agréable moment ! Aleksi Kivi est un jeune trentenaire. Cet ancien charpentier voue une obsession à la mort inexpliquée de sa mère. Le corps de celle- ci n’a jamais été retrouvé et le mystère reste entier. En acceptant cet emploi de gardien, Aleksi espère s’approcher d’Henrik Saarinen, celui qu’il considère comme responsable de la mort de sa mère. Son arrivée au manoir est troublante et il plonge rapidement dans les méandres familiaux du site : entre la fille du maître des lieux, Amanda, obsédante ; la cuisinère Enni, silencieuse ; Markus, le chauffeur menaçant et ; Henrik, oppressant. Ce thriller a le mérite d’être percutant, le lecteur est tenu en haleine jusqu’à la fin, passant par différents états, cela même par lesquels passent le protagoniste principal, Aleksi. Difficile de ne pas s’identifier et s’attacher à ce personnage fort, impassible, relativement maître de lui-même, traînant une image erronée pour s’approcher davantage de sa cible. Quand on plonge le nez dans ce roman, on est imprégné de cette atmosphère si particulière, c’est dense, froid, humide, très intense et lourd. Lourd de sens, lourd en suspens, lourd de tout. L’auteur propose là un thriller captivant au sein d’une culture finnoise assez peu connue, de cette culture se dégage une ambiance vraiment particulière. La Mer Baltique en bruit de fond, un manoir gigantesque et ancien en lieu majeur, du vent et de la pluie froide qui vous frappent et vous happent dans une espèce de langueur, on est étourdi par les révélations, perdu face à ce personnage de prime abord menaçant, Henrik. Les faux semblants s’accumulent et les désillusions d’Aleksi avec. Aleksi Kivi, ce jeune homme prêt à tous les sacrifices pour obtenir la vérité afin d’être enfin en paix, délaissant jusqu’à l’amour de sa vie, a cette espèce de charme magnétique, le personnage n’est pas un don juan, c’est un homme simple, sensible, à l’écoute, observateur, pourtant il attire et on est vite pris avec lui dans cette quête de vérité. Malgré les recommandations de Ketomaa, ancien policier ayant travaillé sur la disparition de sa mère, Aleksi décide de s’engouffrer dans la vie de celui qu’il considère comme le meurtrier de sa mère. Henrik, ce millionnaire au regard froid et au sourire machiavélique, une expression de psychopathe ou bien un homme imbu de son statut ? Ce dernier souhaite se rapprocher d’Aleksi, on sent que le danger rôde autour de ce personnage et pourtant, des doutes persistants sont aussi présents. Amanda, la fille ne semble pas étrangère à cette attitude. Cette dernière est écorchée, fausse, difficile à cerner. Les menaces viennent aussi du chauffeur, Markus, à l’attitude étrange et enfin, un manque probant de chaleur se dégage d’Enni, personnage très peu loquace et entièrement dévouée à son rôle de cuisinière. Du côté du style de l’auteur, le texte est dynamique, les chapitres concis, on suit Aleksi dans son enquête actuelle et ses flash back passés, construits de manière à ne pas perdre le lecteur mais au contraire à lui divulguer ici et là des souvenirs, des réminiscences souvent intenses et chères au personnage principal, une manière encore de faire ressentir les choses finement à son lectorat. C’est intelligent et rondement mené, l’auteur joue la carte de la simplicité, il n’y a point de révélations spectaculaires mais tout est subtilité et intimité. Le tout se lit très bien, on ne butte pas mais on s’emmêle toutefois dans l’élucidation de ce(s) meurtre(s), l’écriture est claire, limpide et addictive. On ne se presse pas, on prend le temps de déguster ce texte, on est tout simplement immergé en compagnie d’Aleksi dans cette Finlande oppressante, jusqu’à la fin on tente de comprendre. En bref, un bon thriller qui sait parfaitement mettre son lectorat en appétit et l’assoiffer de vérités ! Je remercie Louve du forum mort sure et les éditions Fleuves pour ce partenariat.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.