En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Sombre vallée

            10/18
            EAN : 9782264070579
            Code sériel : 5240
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 336
            Format : 108 x 177 mm
            Sombre vallée

            Pierre DESHUSSES (Traducteur)
            Collection : Grands Détectives
            Date de parution : 21/09/2017
            Au coeur des Alpes bavaroise, un inconnu s’approche à cheval d'un village… Est-il un simple visiteur ?  Ou l'acteur d'un drame aux conséquences dévastatrices?
            Quand l'étranger est arrivé sur sa mule un soir, les villageois se sont interrogés. Greider est-il vraiment peintre, comme il le prétend ? Ou est-il guidé par de plus sombres desseins ?
            Et puis un mort, un fils du clan Brenner, les fermiers qui règnent en maîtres sur la communauté. Et...
            Quand l'étranger est arrivé sur sa mule un soir, les villageois se sont interrogés. Greider est-il vraiment peintre, comme il le prétend ? Ou est-il guidé par de plus sombres desseins ?
            Et puis un mort, un fils du clan Brenner, les fermiers qui règnent en maîtres sur la communauté. Et bientôt la mort d'un autre fils. Et d'autres encore... Ceux qui dirigeaient jusque-là le village seraient-ils devenus des proies ? Tous les regards se tournent vers lui, Greider. L'étranger connaît-il les lourds secrets de la sombre vallée ? Et s'il était revenu pour mettre à exécution une vengeance ourdie de très longue date ?


             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264070579
            Code sériel : 5240
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 336
            Format : 108 x 177 mm
            10/18
            7.80 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • missmolko1 Posté le 16 Août 2018
              Sombre vallée est un roman qui m’a fait sortir de ma zone de confort. Mi thriller, mi western et une fois n’est pas coutume, nous ne sommes pas aux Etats-Unis mais dans les Alpes Bavaroises. Un changement de décor intéressant mais au final, on en apprend très peu sur la région, dommage ! « Du pied de la montagne d’où l’étranger était parti aux premières lueurs de l’aube, rien n’indiquait, même à un regard averti, la présence de cette haute vallée vers laquelle il se dirigeait maintenant avec son animal de bat. La faille qui y conduisait, prise entre d’abruptes parois rocheuses, était trop haute, trop étroite et trop encaissée. Quant au chemin, ce n’était guère plus qu’un sentier à moitié dévasté par les intempéries – il n’y avait en effet pas beaucoup d’échanges, il n’y en avait d’ailleurs jamais eu beaucoup, entre les gens de la plaine et les habitants de l’immense cirque montagneux. Pour ceux d’en bas, que l’on puisse vivre si près du ciel relevait d’une légende presque oubliée. Et pour ceux d’en haut, c’était très bien ainsi. » On y fait la rencontre de Greider, un peintre qui arrive juste avant l’hiver dans cette vallée montagneuse On... Sombre vallée est un roman qui m’a fait sortir de ma zone de confort. Mi thriller, mi western et une fois n’est pas coutume, nous ne sommes pas aux Etats-Unis mais dans les Alpes Bavaroises. Un changement de décor intéressant mais au final, on en apprend très peu sur la région, dommage ! « Du pied de la montagne d’où l’étranger était parti aux premières lueurs de l’aube, rien n’indiquait, même à un regard averti, la présence de cette haute vallée vers laquelle il se dirigeait maintenant avec son animal de bat. La faille qui y conduisait, prise entre d’abruptes parois rocheuses, était trop haute, trop étroite et trop encaissée. Quant au chemin, ce n’était guère plus qu’un sentier à moitié dévasté par les intempéries – il n’y avait en effet pas beaucoup d’échanges, il n’y en avait d’ailleurs jamais eu beaucoup, entre les gens de la plaine et les habitants de l’immense cirque montagneux. Pour ceux d’en bas, que l’on puisse vivre si près du ciel relevait d’une légende presque oubliée. Et pour ceux d’en haut, c’était très bien ainsi. » On y fait la rencontre de Greider, un peintre qui arrive juste avant l’hiver dans cette vallée montagneuse On en sait très peu sur lui et on va apprendre à le connaitre au fil des pages. Est-il celui qu’il prétend être ? C’est quelques flashbacks qui ponctuent le roman qui vont nous l’apprendre. En même temps, on découvre les habitants de la vallée, leur quotidien. Le roman se veut très noir, comme cette vallée prisonnière du froid, de la neige, des traditions et des sermons durs de son prêtre. C’est une lecture que j’ai beaucoup apprécié. Quelques descriptions sont crues, sanguinolentes et il faut avoir le cœur bien accroché mais pour le reste, je suis conquise. J’ai aimé le mystère sur Greider, le fait de ne rien savoir sur lui, qu’il soit très effacé dans les premières pages. Le suspense monte progressivement et l’on comprend très vite qu’il se terminera forcement dans un bain de sang. « Des hommes comme il y en avait beaucoup dans le pays, formés par la guerre et abandonnés ensuite à leur sort, à qui on avait fait appris à tuer, à qui on avait fait croire que la cruauté est une forme d’héroïsme et la barbarie un devoir. Des hommes qui n’avaient pas su retrouver le droit chemin – ou qui tout simplement n’en avaient aucune envie. » Les personnages secondaires sont attachants, je pense notamment à la veuve et sa fille qui accueille Greider. Ils apportent un peu d’humanité dans ce monde de brutes. Je suis maintenant curieuse de découvrir l’adaptation cinématographique qui j’espère sera à la hauteur du roman.
              Lire la suite
              En lire moins
            • plegall Posté le 27 Juillet 2018
              Monté sur une mule et équipé de matériel de peinture, un homme arrive dans un village isolé dans la montagne, un village dominé par une famille, les Brenner. Greider, le peintre, s’installe, peignant et dessinant le village et la montagne environnante. La mort de deux fils Brenner va bouleverser le quotidien des villageois et, soudain, la présence de l’étranger prend un autre sens… Ce roman allemand a des allures de scénario de western, tout y est : la solitude des grands espaces, des méchants qui tyrannisent des gens sans défense et un homme, d’apparence ordinaire, qui vient faire justice. Avec une écriture évocatrice, un suspense bien mené, et des personnages marquants, ce roman allemand est une réussite
            • som Posté le 14 Mai 2018
              L’arrivée de Greider dans un minuscule village, niché au fond d’une vallée alpine, marque le début d’un drame dont on ne mesure pas tout de suite les contours. Etranger, artiste car peintre, Greider amène du trouble dans cette communauté, renfermée sur elle-même. Alors que le village vit au rythme des saisons, des hommes viennent à mourir. Soupçons, secrets ancestraux. Le poids des traditions, le silence de paysans du XIXe siècle, les haines cuites et recuites, produisent une atmosphère oppressante, une tension grandissante. Mi suspense, mi «natural writing », “Sombre vallée” regarde aussi du côté des romans psychologiques grâce à des portraits à vif et à une analyse sociale au cordeau. Avec une économie de moyens, Thomas William réussit une histoire dense, puissante qui reste dans la mémoire.
            • veroherion Posté le 23 Mars 2018
              Cela aurait pu être un roman américain. Nature Writing. Ben non, c'est traduit de l'allemand et ça se passe dans les Alpes. La couverture en 10/18 est trompeuse. La montagne, une ambiance de western, un climat qui est presque un personnage. Un polar sombre. Un suspens incroyable et de l'ironie. Pas de whisky en revanche. Du sang, des coups de feu. Une ambiance tendue qui nous tient en haleine. Les Allemands seraient-ils les américains de l'Europe ?
            • Lashwar Posté le 9 Mars 2018
              Pris du début à la fin avec une ambiance tellement particulière dans cette vallée... Quelques longueurs par moment [masquer](la préparation du mariage par exemple)[/masquer] ou une fin un peu prévisible mais cela reste une lecture prenante et qui change des thrillers que l'on a l'habitude de lire et qui se ressemble les uns les autres. Un "page turner" sans grosse ficelle...

            Ils en parlent

            « Un roman noir plein de secrets, de passion et de fureur. Royal. » Philippe Banchet, Le Figaro Magazine
            « Avec beaucoup d’habilité et un sens du suspense maitrisé, Thomas Willmann nous balade entre les Alpes bavaroises et l’Ouest américain au rythme de deux histoires qui n’en feront bientôt qu’une. » Thierry Gandillot, Les Echos
            « On adore ce thriller aux allures de western alpestre dans les montagnes bavaroises. Premier roman réussi ! » Femme actuelle
            « Sans doute l’un des livres les plus haletants de ces dernières années. » Le Courrier indépendant
             
            Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
            Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com