En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Telegraph Avenue

        10/18
        EAN : 9782264065964
        Code sériel : 5097
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 672
        Format : 108 x 177 mm
        Telegraph Avenue

        Date de parution : 07/07/2016
        Sur Telegraph Avenue, à Oakland, Californie, subsiste un petit paradis des vinyles de collection, Brokeland. Refuge de toute une faune d’habitués et de cinglés de rythmes afro-américains, il est tenu par Archy Stallings et Nat Jaffe, deux amis de longue date. Mais le projet d’implantation d’un gigantesque magasin de disques... Sur Telegraph Avenue, à Oakland, Californie, subsiste un petit paradis des vinyles de collection, Brokeland. Refuge de toute une faune d’habitués et de cinglés de rythmes afro-américains, il est tenu par Archy Stallings et Nat Jaffe, deux amis de longue date. Mais le projet d’implantation d’un gigantesque magasin de disques menace son existence. Et les imbroglios commencent, avec leur effet domino. Car c’est bien plus que la disparition de Brokeland qui est en jeu. C’est une histoire d’amitiés, de fidélité au passé et d’identité culturelle pour laquelle se mobilisent, s’opposent ou s’allient les voyous et les musiciens du quartier, les hommes de la municipalité, mais aussi les femmes de Nat et d’Archy, deux ados fans de Tarantino, une vieille star de la blaxploitation et une aïeule chinoise ceinture noire de kung-fu. Calé sur le tempo funky des classiques du soul-jazz, rythmé par un style pyrotechnique éblouissant, Telegraph Avenue est le grand roman de la Californie d’hier et d’aujourd’hui.
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264065964
        Code sériel : 5097
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 672
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        9.10 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Ingannmic Posté le 20 Juin 2014
          Telegraph Avenue relie Oakland et Berkeley, deux villes de la section Est de la baie de San Francisco. La première est historiquement afro américaine, quand la deuxième est réputée pour son université, et l'orientation progressiste de sa bourgeoisie blanche. Brokeland Records, boutique de vinyles de collection, y trône en bonne place. A l'image du quartier -multi racial- dans lequel elle se situe, elle est conjointement tenue par un noir, Archy Stallings et son ami de longue date Nat Jaffe, blanc et juif. Leurs épouses respectives, sages femmes libérales pratiquant les accouchements à domicile, sont également associées. Archy, homme débonnaire et conciliant -voire passif-, redoute sa paternité prochaine. Nat est à l'inverse habité par une colère permanente, qu'il exprime par un bourdonnement incessant, et un comportement souvent fébrile. Leur fief accueille un petit monde hétéroclite, davantage occupé à bavasser sur le bon vieux temps et les dernières magouilles du conseil municipal qu'à jouer les chalands. Le projet d'implantation d'une grande surface culturelle fait planer une lourde menace sur cet îlot de douce convivialité... Comme si cela ne suffisait pas à bousculer l'existence jusqu'alors relativement tranquille d'Archy, celui-ci doit composer avec la réapparition de son père, star déchue des films de Kung-fu, motivée par de graves... Telegraph Avenue relie Oakland et Berkeley, deux villes de la section Est de la baie de San Francisco. La première est historiquement afro américaine, quand la deuxième est réputée pour son université, et l'orientation progressiste de sa bourgeoisie blanche. Brokeland Records, boutique de vinyles de collection, y trône en bonne place. A l'image du quartier -multi racial- dans lequel elle se situe, elle est conjointement tenue par un noir, Archy Stallings et son ami de longue date Nat Jaffe, blanc et juif. Leurs épouses respectives, sages femmes libérales pratiquant les accouchements à domicile, sont également associées. Archy, homme débonnaire et conciliant -voire passif-, redoute sa paternité prochaine. Nat est à l'inverse habité par une colère permanente, qu'il exprime par un bourdonnement incessant, et un comportement souvent fébrile. Leur fief accueille un petit monde hétéroclite, davantage occupé à bavasser sur le bon vieux temps et les dernières magouilles du conseil municipal qu'à jouer les chalands. Le projet d'implantation d'une grande surface culturelle fait planer une lourde menace sur cet îlot de douce convivialité... Comme si cela ne suffisait pas à bousculer l'existence jusqu'alors relativement tranquille d'Archy, celui-ci doit composer avec la réapparition de son père, star déchue des films de Kung-fu, motivée par de graves difficultés financières, l'irruption de Titus, son fils caché, et les démêlés de son épouse avec la justice, suite à un accouchement qui a failli mal tourner. "Telegraph Avenue" est un récit dense, à la lecture duquel on ne s'ennuie pas un seul instant. C'est un roman plein de sel. Le sel de la vie, qui picote, fait rire et pleurer. Les événements les plus anodins sont relatés comme d'extraordinaires aventures, se dotant d'une dimension quasi épique. Certains des héros eux-mêmes agissent comme des acteurs de cinéma, leur comportement et leurs réparties semblant dictés par le souci d'être les dignes représentants des caractéristiques supposées définir leur personnage. Les dialogues sont nombreux, percutants, le texte est truffé de références musicales, cinématographiques et télévisuelles, notamment inspirées des années 70, avec une forte prédominance soul et funk, mais aussi de fréquents clins d’œil au cinéma de Tarentino. A la hauteur de ces nombreuses et diverses évocations, "Telegraph Avenue" est à la fois rythmé et coloré, mais pas seulement... ... L'auteur mêle habilement nostalgie et humour, le ton cocasse de l'ensemble n'occultant pas tout à fait -et ce n'est d'ailleurs pas le but- le désenchantement que suscitent chez ses protagonistes la fuite du temps, et les inévitables difficultés de l'existence.
          Lire la suite
          En lire moins
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com