En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Téméraire - T 8

        Pocket
        EAN : 9782266247788
        Code sériel : 7177
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 608
        Format : 108 x 177 mm
        Téméraire - T 8

        Guillaume FOURNIER (Traducteur), Bénédicte LOMBARDO (Direction de collection)
        Date de parution : 04/12/2014
        Échoué sur les côtes inhospitalières du Japon, le capitaine Laurence se retrouve happé dans des intrigues politiques qui menacent non seulement sa vie, mais aussi la position déjà précaire de l'Angleterre en Extrême-Orient. Inimitiés et suspicions ancestrales ont transformé la région en un baril de poudre qui n'attend plus qu'une... Échoué sur les côtes inhospitalières du Japon, le capitaine Laurence se retrouve happé dans des intrigues politiques qui menacent non seulement sa vie, mais aussi la position déjà précaire de l'Angleterre en Extrême-Orient. Inimitiés et suspicions ancestrales ont transformé la région en un baril de poudre qui n'attend plus qu'une étincelle pour exploser – étincelle que Laurence et Téméraire risquent bien de déclencher malgré eux. Car à l'ouest, un autre conflit, plus vaste, se prépare. Napoléon s'est retourné contre son ancien allié, Alexandre de Russie, et mène la plus grande armée que le monde ait jamais vue pour ajouter ce pays à la liste de ses conquêtes. C'est là, aux portes de Moscou, que Laurence et Téméraire vont devoir faire face à leur plus grand défi.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266247788
        Code sériel : 7177
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 608
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.60 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Mariloup Posté le 12 Juillet 2015
          Mon dernier tome de Téméraire lu remonte à... je ne sais même plus! Il y a plusieurs années déjà. Je me rappelais quand même assez bien du tome 7 en l’occurrence, du fil conducteur, des éléments importants mais à vrai dire, je ne me souvenais plus de la fil du tome 7 par contre. Alors en reprenant avec le tome 8, j'avais peur et encore plus en voyant le gros pavé que c'était (par rapport aux autres qui semblent si fins en comparaison). Ma peur de continuer la saga était-elle fondée? Non! Pas du tout! J'ai eu raison de me lancer dans la lecture du tome 8. #Spoilers# L'histoire débute avec un Lawrence quasi amnésique, ayant survécu à un naufrage et qui se retrouve dans un pays étranger, ici, au Japon, séparé de son alter-égo dragon, le fameux Céleste Téméraire dont il ne se souvient absolument pas. De son côté, Téméraire est prêt à remuer ciel et terre pour retrouver son ami. Les autres dragons et leurs capitaines tentent de le raisonner car Téméraire est têtu comme une mule, vraiment très attaché à Lawrence. Sauf qu'un problème se pose, sa compagne dragonne cracheuse de feu qui n'en fait qu'à sa tête,... Mon dernier tome de Téméraire lu remonte à... je ne sais même plus! Il y a plusieurs années déjà. Je me rappelais quand même assez bien du tome 7 en l’occurrence, du fil conducteur, des éléments importants mais à vrai dire, je ne me souvenais plus de la fil du tome 7 par contre. Alors en reprenant avec le tome 8, j'avais peur et encore plus en voyant le gros pavé que c'était (par rapport aux autres qui semblent si fins en comparaison). Ma peur de continuer la saga était-elle fondée? Non! Pas du tout! J'ai eu raison de me lancer dans la lecture du tome 8. #Spoilers# L'histoire débute avec un Lawrence quasi amnésique, ayant survécu à un naufrage et qui se retrouve dans un pays étranger, ici, au Japon, séparé de son alter-égo dragon, le fameux Céleste Téméraire dont il ne se souvient absolument pas. De son côté, Téméraire est prêt à remuer ciel et terre pour retrouver son ami. Les autres dragons et leurs capitaines tentent de le raisonner car Téméraire est têtu comme une mule, vraiment très attaché à Lawrence. Sauf qu'un problème se pose, sa compagne dragonne cracheuse de feu qui n'en fait qu'à sa tête, Iskierka, vient de pondre un œuf, leur œuf. De plus, le groupe doit permettre au navire géant de reprendre la mer et devra affronter un dragon de mer japonais géant qui ne va pas se priver pour prévenir le Japon d'une invasion britannique! Ce qui posera de sérieux problèmes à Laurence! Ce dernier va se faire des alliés et des ennemis tout au long de son périple, et lorsqu'il manquera de se faire capturer pour la seconde fois, son fidèle Téméraire le retrouvera et prendra parti pour lui. Le dragon sera surpris de l'amnésie de son ami mais sera très patient avec lui pour qu'il retrouve ses repaires, qu'il retrouve la mémoire. Un retour aux sources pour notre duo qui ne s'est pas quitté depuis maintenant 8 ans! Laurence doit tout réapprendre et ce tome se consacre essentiellement sur ça. Le groupe fait route une nouvelle fois vers la Chine par la suite et à peine arrivés devant le prince impérial, un attentat a lieu, et Téméraire et Laurence seront au cœur de l'intrigue. Téméraire devra assurer sa descendance, étant prince de Chine; la troupe devra mater une rébellion en plein cœur de la Chine de l'Ouest pour pouvoir bénéficier d'un soutien militaire sans faille de ce gigantesque pays qui était encore neutre jusqu'à aujourd'hui dans la guerre contre Bonaparte. Après avoir déjoués de nombreuses attaques et un terrible complot, mes héros favoris feront voile vers la Russie, en compagnie d'une armée chinoise pour repousser l'invasion française pour une énième fois... Les retrouvailles entre Laurence et Téméraire m'ont soulagé parce qu'elles ont tardé à venir, il m'aura fallu attendre une centaine de pages et puis, Laurence sans Téméraire, ce n'est pas possible et inversement! Les nombreuses descriptions de l'auteure m'avaient manqué, son style d'écriture en lui-même ainsi que l'histoire de Laurence et Téméraire que j'ai délaissé beaucoup trop longtemps. Une fois de plus, Naomi Novik me fait voyager au fil des pages. J'apprécie toujours autant de découvrir tous les continents, toutes les grandes nations du monde et ici, un peu plus le Japon, la Chine (à nouveau) et la Russie. A vrai dire, il ne se passe pas énormément de choses dans ce tome-ci et je peux comprendre qu'il n'ait pas convaincu certains lecteurs, néanmoins, j'ai tenu bon, j'étais vraiment dedans, j'avais du mal à décrocher. Et il me tarde de découvrir les nouvelles aventures de Laurence et Téméraire!
          Lire la suite
          En lire moins
        • joel87 Posté le 12 Janvier 2015
          Mon avis général sur toute la série. Oui, je suis d'accord, c'est souvent un peu long, mais rien ne nous oblige à lire en détail... Mais quelle idée de génie ! Quels personnages ! Et ces dragons... Téméraire qui se met à réfléchir et faire réfléchir sur la condition sociale des animaux et des humains... Tout y est.... LE GRAND KIFFE
        • Mavisiondulivre Posté le 12 Janvier 2014
          c'est une lecture en demi-teinte pour ce 8ème tome. Je suis assez déçue que ce soit pour l'histoire et ses personnages. Ce que j'aime chez eux n'est pas vraiment là et même l'amnésie de Laurence n'est pas assez exploitée et se résous bien trop facilement à mon goût. La fin en Cliffhanger ne me plait pas car elle laisse envisager encore beaucoup de parlotes et très peu de solutions pour nos héros. Alors j'en attends beaucoup car ça ne me plairait pas d'être encore déçue par un tome de cette saga, au point que je pourrais m'arrêter là. Au final, je n'en garde pas un souvenir impérissable, je reste sur ma faim et j'espère beaucoup pour la suite.
        • Mavisiondulivre Posté le 12 Janvier 2014
          c'est une lecture en demi-teinte pour ce 8ème tome. Je suis assez déçue que ce soit pour l'histoire et ses personnages. Ce que j'aime chez eux n'est pas vraiment là et même l'amnésie de Laurence n'est pas assez exploitée et se résous bien trop facilement à mon goût. La fin en Cliffhanger ne me plait pas car elle laisse envisager encore beaucoup de parlotes et très peu de solutions pour nos héros. Alors j'en attends beaucoup car ça ne me plairait pas d'être encore déçue par un tome de cette saga, au point que je pourrais m'arrêter là. Au final, je n'en garde pas un souvenir impérissable, je reste sur ma faim et j'espère beaucoup pour la suite.
        • javine Posté le 19 Décembre 2013
          D'origine lituanienne par son père et polonaise par sa mère, Naomi Novik est la première de sa famille à naître aux États-Unis. Elle fait des études en littérature anglaise à l'Université Brown puis obtient une maîtrise en informatique à l'Université Columbia. Elle participe ensuite au développement et au design du jeu Neverwinter Nights: Shadows of Undrentide avant de se rendre compte qu'elle préfère l'écriture à l'informatique. Ses trois premiers romans, Les Dragons de Sa Majesté, Le Trône de jade et Par les chemins de la soie, sont parus au cours de l'année 2006. Ils ont obtenu le prix Locus du meilleur premier roman pour l'ensemble des trois livres. Les Dragons de Sa Majesté a été nommé seul au prix Hugo en 2007. Naomi Novik est mariée à l'entrepreneur et éditeur Charles Ardai et vit à Manhattan. Huitième volume de la série Téméraire, qui réinvente le monde à l'époque des guerres napoléoniennes, quand des dragons intelligents sont employés comme des armes... Échoué sur les côtes inhospitalières du Japon, ayant tout oublié de Téméraire et de ses aventures en tant qu'aviateur britannique, Laurence se retrouve happé dans des intrigues politiques qui menacent non seulement sa vie, mais aussi la position déjà... D'origine lituanienne par son père et polonaise par sa mère, Naomi Novik est la première de sa famille à naître aux États-Unis. Elle fait des études en littérature anglaise à l'Université Brown puis obtient une maîtrise en informatique à l'Université Columbia. Elle participe ensuite au développement et au design du jeu Neverwinter Nights: Shadows of Undrentide avant de se rendre compte qu'elle préfère l'écriture à l'informatique. Ses trois premiers romans, Les Dragons de Sa Majesté, Le Trône de jade et Par les chemins de la soie, sont parus au cours de l'année 2006. Ils ont obtenu le prix Locus du meilleur premier roman pour l'ensemble des trois livres. Les Dragons de Sa Majesté a été nommé seul au prix Hugo en 2007. Naomi Novik est mariée à l'entrepreneur et éditeur Charles Ardai et vit à Manhattan. Huitième volume de la série Téméraire, qui réinvente le monde à l'époque des guerres napoléoniennes, quand des dragons intelligents sont employés comme des armes... Échoué sur les côtes inhospitalières du Japon, ayant tout oublié de Téméraire et de ses aventures en tant qu'aviateur britannique, Laurence se retrouve happé dans des intrigues politiques qui menacent non seulement sa vie, mais aussi la position déjà précaire de l'Angleterre en Extrême-Orient. Inimitiés et suspicions ancestrales ont transformé la région en un baril de poudre qui n'attend plus qu'une étincelle pour exploser - étincelle que Laurence et Téméraire risquent bien de déclencher malgré eux, laissant le Royaume-Uni face à de nouveaux ennemis alors qu'il aurait désespérément besoin de nouveaux alliés. Car à l'ouest, un autre conflit, plus vaste, se prépare. Napoléon s'est retourné contre son ancien allié, Alexandre de Russie, et mène la plus grande armée que le monde ait jamais vue pour ajouter ce pays à la liste de ses conquêtes. C'est là, aux portes de Moscou, que Laurence et Téméraire vont devoir faire face à leur plus grand défi... Lancée dans la dernière ligne droite de son cycle, Naomi Novik va-t-elle avec ce tome redresser la barre des derniers tomes en demi-teinte ? Cette fois, cap sur le Japon, avec un Laurence en bien mauvaise posture… dans un premier temps. Et ce premier temps se révèle d’ailleurs assez pénible : l’amnésie du personnage n’apporte pas grand-chose de concret à l’intrigue et les pleurnicheries - cette fois, le terme n’est pas trop fort - de Téméraire pendant ce temps entraînent quelques soupirs. On a tout de même rapidement l’impression que l’auteur cherche à combler un récit à trous justement. Autant dire que le tout semble mal parti, alors que le cycle doit se conclure avec le prochain tome… Et puis, miracle, la seconde moitié du livre se montre bien plus captivante! On passe par exemple par la Chine, mais c’est bien lorsque notre duo arrive en Russie que l’on retrouve enfin les grandes heures de Téméraire, la saga, qui n’est jamais aussi prenante que lorsque les guerres napoléoniennes se retrouvent au cœur de l’intrigue. Fatalement, en terminant sur cette note, on ne peut qu’attendre avec une certaine impatience la conclusion des aventures de notre dragon préféré. Mais toujours est-il que Naomi Novik écarte des personnages à peine introduits en route (au point que l’on se demande parfois si ses transitions ont été gérées correctement), elle abuse de scènes d’action. De ce fait Il est regrettable que l’auteur ait visiblement oublié que le plus gros point fort de ses romans n’est autre que la relation entre Laurence et Téméraire et l’évolution de celle-ci. Si le lecteur continue “à voir du pays”, tout le reste demeure par trop figé, comme si Novik avait craint de briser l’équilibre. Mais c’est bien en ne touchant à rien que la fraîcheur initiale du cycle disparaît peu à peu. Et pourtant, on espère encore une bonne surprise avant de les quitter pour de bon Cela dit sa lecture me laisse un sentiment très agréable et je le recommande vivement aux amateurs de fantasy....... Merci à babelio et aux éditions le prè aux clercs, c'est toujours un plaisir de recevoir et de critiquer un livre suite aux mouvement des masses critiques .
          Lire la suite
          En lire moins
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com