RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Téméraire

            Pocket
            EAN : 9782266227223
            Code sériel : 7104
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 480
            Format : 108 x 177 mm
            Téméraire
            Langues de serpents

            ,

            Guillaume FOURNIER (Traducteur), Bénédicte LOMBARDO (Direction de collection)
            Date de parution : 14/03/2013

            Accusés de trahison, Téméraire et Laurence sont déportés dans une colonie pénitentiaire, en Australie. Trois œufs de dragon voyagent en leur compagnie, en vue de l’installation d’une base aérienne. Mais ils débarquent au milieu d’un véritable nid de vipères : la Nouvelle-Galles du Sud est en proie au chaos après...

            Accusés de trahison, Téméraire et Laurence sont déportés dans une colonie pénitentiaire, en Australie. Trois œufs de dragon voyagent en leur compagnie, en vue de l’installation d’une base aérienne. Mais ils débarquent au milieu d’un véritable nid de vipères : la Nouvelle-Galles du Sud est en proie au chaos après le renversement du gouverneur militaire. Pour s’arracher à ce bourbier politique, ils partent à la recherche d’un passage à travers les Montagnes bleues, réputées infranchissables, pour gagner le bush…

            « La série Téméraire mélange deux genres que j'adore, la fantasy et l'épopée. Ce sont des romans originaux et pleins de rebondissements, mais aussi foisonnants de personnages merveilleux. » Peter JACKSON

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266227223
            Code sériel : 7104
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 480
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            8.30 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « La série Téméraire mélange deux genres que j'adore, la fantasy et l'épopée. Ce sont des romans très bien écrits, non seulement originaux et pleins de rebondissements, mais aussi foisonnants de personnages merveilleux, dotés d'un véritable cœur. » Peter Jackson

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • JeanGuy930 Posté le 17 Mars 2019
              La suite des 4premiers tomes est à la hauteur, je suis très content de retrouver TÉMÉRAIRE ET LAURENCE ! Une véritable joie après un manga récalcitrant !
            • mauriceandre Posté le 20 Janvier 2019
              Salut les Babelionautes Naomi Novik avec sa Saga Téméraire nous entraîne tout autour du Globe Terrestre. Cette fois ci c'est en Australie après un autre convoyage a bord du même vaisseau qui les avaient conduit en Chine. Après la Victoire contre les Armées Napoléonienne, et les actions de Will Laurence et de Téméraire qui y on largement contribuaient, l'Amirauté transforme la sentence de mort prononcé contre un Bannissement. A cette époque, l'Australie servait de dépotoir a la lie des prisons Anglaises, donc c'est en Nouvelle Galle du Sud que le récit commence, Naomi Novik nous faisant grâce du récit du long voyage nécessaire. L'Aérial Corp a aussi confié trois œufs de Dragon a ce voyage pour établir une de leur base. Ces trois œufs auront une grande importance dans les déboires que vont connaitre nos deux amis. Naomi Novik rajoute encore de nouvelles races de Dragon qui eux aussi prendront une place non négligeables dans l'Histoire. C'est bien écrit et surtout traduit d'une plume légère par Guillaume Fournier que je remercie encore.
            • joel87 Posté le 12 Janvier 2015
              Mon avis général sur toute la série. Oui, je suis d'accord, c'est souvent un peu long, mais rien ne nous oblige à lire en détail... Mais quelle idée de génie ! Quels personnages ! Et ces dragons... Téméraire qui se met à réfléchir et faire réfléchir sur la condition sociale des animaux et des humains... Tout y est.... LE GRAND KIFFE
            • Mariloup Posté le 5 Septembre 2012
              J'ai aimé ce livre bien sûr, comme les précédents. Changement de décor agréable, nouveaux dragons, le retour de Rankin le détestable, un humour de dragon toujours au rendez-vous...
            • boudicca Posté le 23 Mars 2012
              Après la Chine, la Turquie ou encore l'Afrique, Naomi Novik entraîne cette fois nos deux héros en Australie, où ils sont censés purger leur peine jusqu'à ce que leur fameux coup d'éclat du tome précédent se soit fait oublier. L'expédition lancée par Laurence et Téméraire à travers le pays est, pour nous lecteur, l'occasion de se familiariser avec ce nouveau territoire inquiétant, colonisé depuis peu et donc encore méconnu. En cela le roman est intéressant et l'on retrouve avec plaisir notre duo de choc ainsi qu'un certain nombre de personnages que l'on avait déjà eu l'occasion de croiser, comme Tharkay ou encore Granby et sa capricieuse dragonne Iskierka. L'auteur prend également beaucoup le temps de nous exposer le conflit intérieur de Laurence, tiraillé entre son amour pour son pays et son éducation d'une part, et de l'autre par son sens de la justice et sa relation avec Téméraire, avec toutes les réflexions que cela implique concernant les relations entre les hommes et les dragons. Ce tome semble toutefois faire figure de temps mort, et l'auteur reconnaît d'ailleurs elle-même qu'il s'agit là davantage d'une transition en vue de la dernière trilogie qui bouclera les aventures de Téméraire et Laurence (ce sixième... Après la Chine, la Turquie ou encore l'Afrique, Naomi Novik entraîne cette fois nos deux héros en Australie, où ils sont censés purger leur peine jusqu'à ce que leur fameux coup d'éclat du tome précédent se soit fait oublier. L'expédition lancée par Laurence et Téméraire à travers le pays est, pour nous lecteur, l'occasion de se familiariser avec ce nouveau territoire inquiétant, colonisé depuis peu et donc encore méconnu. En cela le roman est intéressant et l'on retrouve avec plaisir notre duo de choc ainsi qu'un certain nombre de personnages que l'on avait déjà eu l'occasion de croiser, comme Tharkay ou encore Granby et sa capricieuse dragonne Iskierka. L'auteur prend également beaucoup le temps de nous exposer le conflit intérieur de Laurence, tiraillé entre son amour pour son pays et son éducation d'une part, et de l'autre par son sens de la justice et sa relation avec Téméraire, avec toutes les réflexions que cela implique concernant les relations entre les hommes et les dragons. Ce tome semble toutefois faire figure de temps mort, et l'auteur reconnaît d'ailleurs elle-même qu'il s'agit là davantage d'une transition en vue de la dernière trilogie qui bouclera les aventures de Téméraire et Laurence (ce sixième tome est par conséquent le dernier de la deuxième des trois trilogies). Avec « Langues de serpents » nous n'avons donc droit qu'à de faibles échos de l'avancée du conflit en Europe qui semble stagner depuis maintenant quelque temps. De même il nous tarde de retrouver les personnages que l'on a découvert dans les précédents volumes et que l'on a perdu de vue depuis quelque temps comme Catherine Harcourt et sa dragonne, Maximus et Berckley ou encore Ferris et Jane Roland. Espérons que le tome suivant, censé nous entraîner cette fois de l'autre côté du Pacifique à la découverte de la civilisation inca, rectifiera un peu le tir. Un sixième tome en demi-teinte qui témoigne d'un léger essoufflement de la série malgré l'affection que l'on continue d'éprouver pour les deux têtes d'affiches du roman. Quelques indices disséminés ici et là laissent malgré tout bon espoir en ce qui concerne la suite des événements qui devraient à présent s'enchaîner plus rapidement et basculer un peu plus dans l'uchronie.
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.