En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        T'en souviens-tu, mon Anaïs ? et autres nouvelles

        Pocket
        EAN : 9782266282437
        Code sériel : 17168
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 304
        Format : 108 x 177 mm
        T'en souviens-tu, mon Anaïs ? et autres nouvelles

        Date de parution : 04/01/2018
        Voilà treize jours qu’Ariane a posé ses valises dans cette villa de la Côte d’Albâtre. Pour elle et sa fille de 3 ans, une nouvelle vie commence. Mais sa fuite, de Paris à Veules-les-Roses, en rappelle une autre, plus d’un siècle plus tôt, lorsqu’une fameuse actrice de la Comédie-Française vint... Voilà treize jours qu’Ariane a posé ses valises dans cette villa de la Côte d’Albâtre. Pour elle et sa fille de 3 ans, une nouvelle vie commence. Mais sa fuite, de Paris à Veules-les-Roses, en rappelle une autre, plus d’un siècle plus tôt, lorsqu’une fameuse actrice de la Comédie-Française vint y cacher un lourd secret. Se sentant observée dans sa propre maison, Ariane perd peu à peu le fil de la raison…

        Bienvenue au pays de Caux, terre de silences, de pommiers et de cadavres dans les placards…

        Dans les romans de Michel Bussi, vous étiez surpris jusqu’à la dernière page…
        Dans ses nouvelles, vous le serez jusqu’à la dernière ligne.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266282437
        Code sériel : 17168
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 304
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        6.95 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Apoline01 Posté le 7 Mai 2018
          Très bon livre dont les nouvelles vont vous faire réfléchir. Elles se lisent rapidement et vous emmène dans des univers différents.
        • cricrisoleil Posté le 5 Mai 2018
          Juste un peu déçue de ce livre. Sur les 4 nouvelles, 2 m'ont sincèrement surprise jusqu'à la dernière page. C'était vraiment du BUSSI 100 %. Les 2 autres nouvelles sans vraiment d'intérêt....dommage !
        • Annchachou Posté le 4 Mai 2018
          T'en souviens tu mon Anais ? Dans cette première nouvelle nous rencontrons Ariane, jeune mère célibataire, déménageant avec sa fille Anaïs et leur chère tortue Adèle. Ariane quitte la vie parisienne pour s'installer à Veules-les-roses, village tranquille et paisible, où habitent les grands parents paternels de la petite Anaïs. Tranquille et paisible ? Pas toujours. De curieuses légendes flottent autour de ce village et d'une certaine Anaïs Aubert. Ariane se sent espionnée. Elle retrouve Adèle écrasée, sans vie. De petits mystères installant un climat sombre pour Ariane et sa fille. Une nouvelle qui forcément se lit très rapidement, sympathique et fluide, mais je ne suis pas fan des nouvelles en général, car cela est toujours trop peu approfondi à mon goût et sans grande intrigue. L'armoire Normande Gauvin et Diane-Perle sont deux Parisiens se tentent un week-end à la campagne dans une magnifique demeure. Diane-Perle avait tout planifié avec Mme Lefebvre. Mais à leur arrivée, pas de trace de Madame, seulement celle de son mari. Toujours la même situation au bout de quelques jours d'ailleurs. Ainsi qu'une belle armoire Normande et son interdiction absolue d'y toucher. Notre couple va de doutes en doutes, de soupçons en soupçons. Une nouvelle plus que courte, qui nous dévoile une fin... T'en souviens tu mon Anais ? Dans cette première nouvelle nous rencontrons Ariane, jeune mère célibataire, déménageant avec sa fille Anaïs et leur chère tortue Adèle. Ariane quitte la vie parisienne pour s'installer à Veules-les-roses, village tranquille et paisible, où habitent les grands parents paternels de la petite Anaïs. Tranquille et paisible ? Pas toujours. De curieuses légendes flottent autour de ce village et d'une certaine Anaïs Aubert. Ariane se sent espionnée. Elle retrouve Adèle écrasée, sans vie. De petits mystères installant un climat sombre pour Ariane et sa fille. Une nouvelle qui forcément se lit très rapidement, sympathique et fluide, mais je ne suis pas fan des nouvelles en général, car cela est toujours trop peu approfondi à mon goût et sans grande intrigue. L'armoire Normande Gauvin et Diane-Perle sont deux Parisiens se tentent un week-end à la campagne dans une magnifique demeure. Diane-Perle avait tout planifié avec Mme Lefebvre. Mais à leur arrivée, pas de trace de Madame, seulement celle de son mari. Toujours la même situation au bout de quelques jours d'ailleurs. Ainsi qu'une belle armoire Normande et son interdiction absolue d'y toucher. Notre couple va de doutes en doutes, de soupçons en soupçons. Une nouvelle plus que courte, qui nous dévoile une fin surprenante. Une vie de grenier Gaby se fait traîner à une immense "Foire à tout" par sa chère petite femme Muguette. Depuis sa retraite, Gaby devient écrivain et se passionne pour les mystères et crimes à décortiquer. Alors qu'elle est sa surprise et sa curiosité éveillée lorsqu'il s'aperçoit qu'à l'un des nombreux stands une femme dévoile et vends une quantité d'objets semblables à ceux de sa petite famille. Gaby sent l'intrusion dans la vie de sa famille, dans son intimité et cela ne lui plaît pas du tout. Réussira t-il à résoudre ce nouveau mystère ? Une nouvelle avec laquelle j'ai beaucoup moins accroché. Je passe maintenant à la suivante. Une fugue au paradis Un corps planté par un couteau retrouvé au fond d'un lagon. Deux jeunes filles disparues. Un récit oscillant entre pré et post crimes. Tous les ingrédients pour faire une nouvelle qui fonctionne. Brève mais efficace, jusqu'à la dernière ligne de la dernière page effectivement il y a du rebondissement. Bravo! Une fin ahurissante que j'ai adoré ! En somme, cet ensemble de nouvelles m'a beaucoup plus même si ce n'est pas mon genre de lecture. Mais vu l'auteur, je ne pouvais que les lire. Mis à part la 3ème j'ai vraiment adhérer avec ces mini enquêtes. Cela fait du bien de couper avec de courtes histoires.
          Lire la suite
          En lire moins
        • prune42 Posté le 16 Avril 2018
          T'en souviens-tu, mon Anaïs ? est un recueil de quatre nouvelles écrites par M. Bussi, de longueur inégale. La première, la plus longue, ainsi que les deux suivantes se passent en Normandie. Dans la première, une jeune femme s'installe dans un petit village pour prendre un nouveau départ mais elle se sent épiée dès son arrivée. Quelqu'un lui en veut-il et pourquoi ? Elle découvrira un secret de famille et le passé de ce petit village où V. Hugo s'est rendu. La deuxième nouvelle "L'armoire normande", a des accents de Guy de Maupassant : un couple décidé de s'offrir quelques jours de vacances tranquilles dans un gîte mais leur séjour s'avérera finalement très inattendu et plus agité que prévu. Dans la troisième nouvelle, "Vie de grenier", un écrivain bourru et un peu sauvage va faire des découvertes concernant des souvenirs familiaux qui vont beaucoup le déstabiliser. La vérité risque de le surprendre fort. Quant au quatrième récit "Une fugue au paradis", nous partons au soleil dans les îles avec deux jeunes femmes venues passer des vacances et soupçonnées d'un meurtre. J'avais acheté ces nouvelles de M. Bussi il y a quelques semaines car j'aime beaucoup les livres de cet auteur depuis... T'en souviens-tu, mon Anaïs ? est un recueil de quatre nouvelles écrites par M. Bussi, de longueur inégale. La première, la plus longue, ainsi que les deux suivantes se passent en Normandie. Dans la première, une jeune femme s'installe dans un petit village pour prendre un nouveau départ mais elle se sent épiée dès son arrivée. Quelqu'un lui en veut-il et pourquoi ? Elle découvrira un secret de famille et le passé de ce petit village où V. Hugo s'est rendu. La deuxième nouvelle "L'armoire normande", a des accents de Guy de Maupassant : un couple décidé de s'offrir quelques jours de vacances tranquilles dans un gîte mais leur séjour s'avérera finalement très inattendu et plus agité que prévu. Dans la troisième nouvelle, "Vie de grenier", un écrivain bourru et un peu sauvage va faire des découvertes concernant des souvenirs familiaux qui vont beaucoup le déstabiliser. La vérité risque de le surprendre fort. Quant au quatrième récit "Une fugue au paradis", nous partons au soleil dans les îles avec deux jeunes femmes venues passer des vacances et soupçonnées d'un meurtre. J'avais acheté ces nouvelles de M. Bussi il y a quelques semaines car j'aime beaucoup les livres de cet auteur depuis Nymphéas noirs. Or là, j'hésitais car je ne suis pas en fait adepte de nouvelles. Finalement, quelle bonne surprise en lisant ce dernier livre ! J'ai retrouvé l'auteur que j'apprécie et que j'avais un peu perdu de vue avec Maman a tort ou On la trouvait plutôt jolie que j'avais moins aimés. Il y a ici beaucoup de suspense, des dénouements inattendus et le côté pittoresque et régional du fait que ces nouvelles se situent majoritairement en Normandie. Ce recueil de nouvelles se lit très vite et à chaque récit, l'attention du lecteur est relancée, cela peut être une bonne idée de lecture de vacances, divertissante et légère. J'attends maintenant le prochain livre de M. Bussi (qui devrait paraître bientôt) avec impatience en espérant retrouver ces mêmes qualités.
          Lire la suite
          En lire moins
        • NATLA Posté le 15 Avril 2018
          Avis mitigé . J'ai apprécié sur le principe que le livre renferme 4 nouvelles qui n'ont absolument aucun lien. Sur les 4 il n'y en a que deux que j'ai trouvé super , l'armoire normande avec un rebondissement à la fin qui fait sourire et dont on ne s'attend pas! Ainsi qu'une fugue au paradis, c'est celle-ci qui clôture le livre, en le refermant je me suis dit "mais quelle horreur !" La fin m'a scotchée littéralement! Contrairement à t'en souviens tu mon Anaïs qui est la plus grosse partie du bouquin une perte de temps je n'ai même pas compris le but de cette nouvelle ça ne m'a pas du tout intéressé. Quant à vie de grenier , une fois la nouvelle finie je me suis dit "je me suis tapée toute l'histoire pour ça ??!!!" Donc avis mitigé à l'image de ce que je pense de Bussi il peut être génial et surprenant autant que décevant.

        Ils en parlent

        « Sans trop dévoiler ses petits récits et d’en dévoiler les ficelles l’auteur nous offre un vrai suspense avec 4 histoires et encore plus d’intrigues que le lecteur veux à tout prix résoudre, sans succès bien sûr. » Culture News  

        « La brume cache et concentre l'espace, accentuant le huis clos imaginé par l'écrivain où le personnage principal, à Veules au mois de janvier, a le sentiment d'être pris au piège Au fil des rues, l'intrigue est dans la pierre et dans l'hiver. » Les Informations Dieppoises. 

        « Michel Bussi se promène dans les rues de Veules-les-Roses avec la curiosité d’un géographe et l’enthousiasme d’un romancier. […] Une balade en excellente compagnie des cressonnières au chemin des Champs-Elysées, puis au front de mer en suivant le cours du plus petit fleuve de France, l'Anaïs de ce petit recueil se révèle être une excellente guide » Franck Boitelle - Paris Normandie  
         
        « L'auteur s'essaye avec délectation à la nouvelle, mais conserve son univers. Celui du suspense sur les terres normandes. » Eva Roque -Télé 7 jours 
         
        « Une enquête pleine de suspense comme il sait si bien le mener, dans la peau d'une femme comme souvent […] Tout y est, jusqu'à l'atmosphère si particulière d'un village qui a su allier le charme des maisons en briques et silex, les villas bains de mer à colombages aux volets fermés, à flanc de collines, et même au béton du front de mer » Angelina Dionisi – Le Courrier Cauchois 
        « Ce format le plus haletant de Michel Bussi, il permet aux lecteurs de renouer avec un récit en Normandie, et même en pays de Caux, où se déroulent trois des quatre nouvelles » Angelina Dionisi – Le Courrier Cauchois 
          
        « Des conditions idéales pour nourrir une intrigue a suspense comme l'écrivain rouennais en a le secret Michel Bussi a fait de la bourgade normande le théâtre de T'en souviens-tu, mon Anaïs ? […]Avec des descriptions précises et fidèles a la réalité, il conte l'histoire d'Ariane qui a décide de quitter Paris pour s'installer dans une villa de Veules. » Bastien Bocquel - Ouest France 
         
        « Dans des formats courts, Michel Bussi parvient aussi à intriguer son lecteur Maîs les fils des récits finissent par conduire du côté de la logique, si étonnante soit-elle. » Séverine Simon - La Libre Belgique 

        « La première histoire donne son nom au recueil et commence comme un roman […] très vite et comme toujours avec Michel Bussi l’inquiétude monte et rien ne finit comme vous le croyez. […] Ces nouvelles sont inédites et c’est un excellent cru de Michel Bussi. » Jacqueline Petroz – France Inter 
        Ne lâchez pas sa main
        Michel Bussi vous emmenera loin. Actus, rencontres, exclusivités... Recevez chaque mois sa newsletter et prolongez avec lui le plaisir de lecture.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.