RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Ténébreux samedi

            Pocket
            EAN : 9782266285179
            Code sériel : 17208
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 512
            Format : 108 x 177 mm
            Ténébreux samedi

            Marianne BERTRAND (Traducteur)
            Date de parution : 12/04/2018
            Lorsqu'une ancienne relation de travail lui demande d'établir le bilan psychiatrique de Hannah Docherty, Frieda Klein se retrouve dans une situation délicate. Elle ne peut refuser de rendre service à ce collègue influent, mais elle éprouve un choc en rencontrant la jeune femme. Incarcérée depuis treize ans dans une institution... Lorsqu'une ancienne relation de travail lui demande d'établir le bilan psychiatrique de Hannah Docherty, Frieda Klein se retrouve dans une situation délicate. Elle ne peut refuser de rendre service à ce collègue influent, mais elle éprouve un choc en rencontrant la jeune femme. Incarcérée depuis treize ans dans une institution douteuse pour avoir assassiné sa famille, Hannah n'est plus que l'ombre d'elle-même.
            Convaincue de l'innocence de Hannah et malgré les injonctions de la police, la psychothérapeute rouvre le dossier de ce crime sordide et met au jour des incohérences accablantes. Cependant, chacun de ses pas semble être suivi de près : quelqu'un cherche à tout prix à cacher ce qui s'est passé cet après-midi du 19 mai 2001...

            @ Disponible chez 12-21
            L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266285179
            Code sériel : 17208
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 512
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            8.10 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « De rebondissement en rebondissement, de cas de conscience en délivrance, l'histoire nous emmène dans une course haletante contre le temps. »
            Science Fiction magazine

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • orlane_dreau Posté le 22 Décembre 2018
              Sixième épisode des aventures de Frieda Klein, psychothérapeute qui collabore régulièrement avec la police pour résoudre certaines enquêtes. Cette fois-ci Frieda est sollicitée pour établir le bilan psychiatrique de Hannah, enfermée dans un hôpital psy depuis des années après avoir assassiné toute sa famille. Frieda est reconnue pour ne jamais se satisfaire des apparences et cette fois-ci elle ne peut s’empêcher de s’interroger sur la réelle culpabilité de Hannah. Le fil rouge présent depuis le début de cette « série » est toujours présent. Dean Reeve traque toujours Frieda et ses manifestations sont à chaque fois plus effrayantes. J’ai été captivée par cette nouvelle enquête où le suspense est présent jusqu’aux dernières pages. Le personnage de Frieda est toujours aussi intéressant. Par contre je suis parfois perdue avec le fil rouge. J’ai un peu de mal à me remémorer tout ce qu’il s’est passé dans les premiers épisodes. Hâte de découvrir la suite.
            • pacloue Posté le 29 Octobre 2017
              J'ai lu avec plaisir cette série, en tout cas du lundi au vendredi. J'attends impatiemment la sortie du samedi en poche.
            • Tounet Posté le 14 Octobre 2017
              Les jours de la semaine s'égrènent et l'on est déjà samedi... L'ombre de Dean Reeve envahit de plus en plus le quotidien de Frieda, resserrant l'étreinte d'angoisse autour du havre de notre psychothérapeute préférée. Après avoir fait réintégrer Malcolm au sein de la police, Frieda devait un service à Levin. Celui-ci va lui demander d'évaluer l'état psychologique d'Hannah, jeune internée depuis 13 ans pour avoir massacré toute sa famille à coups de marteau. Et bien Frieda va flairer l'erreur judiciaire et se mettre en chasse du véritable assassin et ce avec d'autant plus d'urgence qu'Hannah est battue et torturée dans l'institution qui l'accueille. Épisode intermédiaire qui rappelle brièvement les affaires précédentes et met en place les principaux personnages pour le sprint final de dimanche, Dean Reeve se rapproche et on sent que le drame arrive. Un bien meilleur tome pour moi que mercredi et jeudi... J'attends fébrilement ce que nous réserve l'épisode final.
            • cricriH Posté le 1 Septembre 2017
              Voici le 6ème Tome de la série qui commence par le titre "Lundi mélancolie". Frieda est à nouveau au centre de l'affaire, encore une fois appelée à la rescousse et se retrouve impliquée alors qu'elle n'appelle qu'au repos et au calme. Contrainte de rencontrer une malade en hôpital psychiatrique qui aurait massacré sa famille alors qu'elle avait 15 ans, elle trouve rapidement de nombreuses incohérences. L'enquête reprend. Toujours aussi palpitant, bien écrit. Un excellent moment de lecture
            • gruz Posté le 18 Juillet 2017
              Pourquoi ne parle t-on pas davantage de cette excellente série de romans ? Les jours s’égrènent depuis 6 ans ; des perles annuelles ; rendez-vous des amateurs de thrillers psychologiques. Sans effusions de sang malvenues ni émotions préfabriquées, les Nicci French développent leur(s) intrigue(s) avec sensibilité et nuance. Ce Ténébreux samedi (Au bord de l’abîme) ne déroge pas à la règle. Ne croyez pas pour autant que le récit n’est pas dur. Il l’est assurément… Pas facile à force de ne pas tourner en rond, quand on se lance dans une succession d’histoires à la fois différentes mais reliées entre elles. Rattachées par des personnages attachants. Branchées par un fil conducteur tout en développant des intrigues déconnectées les unes des autres. Un vrai exercice d’équilibriste. Avec la fin de la semaine qui approche (huit romans sont prévus et non sept), l’interférence entre le coté professionnel et l’aspect personnel de la principale protagoniste, Frieda Klein, devient de plus en plus prégnante. Un samedi où elle tente de défendre envers et contre tous une personne enfermée depuis de longues années dans un hôpital psychiatrique. Son instinct et sa motivation sans faille contre les certitudes. Ou quand l’arbre cache la forêt. 475 pages de suspense pluvieux, avec cette... Pourquoi ne parle t-on pas davantage de cette excellente série de romans ? Les jours s’égrènent depuis 6 ans ; des perles annuelles ; rendez-vous des amateurs de thrillers psychologiques. Sans effusions de sang malvenues ni émotions préfabriquées, les Nicci French développent leur(s) intrigue(s) avec sensibilité et nuance. Ce Ténébreux samedi (Au bord de l’abîme) ne déroge pas à la règle. Ne croyez pas pour autant que le récit n’est pas dur. Il l’est assurément… Pas facile à force de ne pas tourner en rond, quand on se lance dans une succession d’histoires à la fois différentes mais reliées entre elles. Rattachées par des personnages attachants. Branchées par un fil conducteur tout en développant des intrigues déconnectées les unes des autres. Un vrai exercice d’équilibriste. Avec la fin de la semaine qui approche (huit romans sont prévus et non sept), l’interférence entre le coté professionnel et l’aspect personnel de la principale protagoniste, Frieda Klein, devient de plus en plus prégnante. Un samedi où elle tente de défendre envers et contre tous une personne enfermée depuis de longues années dans un hôpital psychiatrique. Son instinct et sa motivation sans faille contre les certitudes. Ou quand l’arbre cache la forêt. 475 pages de suspense pluvieux, avec cette retenue typiquement anglaise et cette intelligence dans l’art de construire une ambiance. Il faut vraiment lire cette série dans l’ordre pour en savourer toutes les subtilités et pour profiter au mieux des personnages atypiques. Loin des flics dépressifs ou des personnages névrosés, Frieda Klein, psychologue de son état, se montre terriblement humaine. Sa froideur des débuts se craquelle de plus en plus. Son mélange de force de caractère et de fêlures est épatant, et terriblement humain. Un personnage exceptionnel, qui reste à l’esprit, même si on oublie le détail des intrigues au fil du temps. C’est bien le plus important, à mon sens, de se souvenir des émotions ressenties à la lecture d’un roman, sans avoir besoin de s’en rappeler les détails. De tout manière, les Nicci French font bien leur job, à replacer les éléments du contexte à chaque roman. Ce Ténébreux samedi est un excellent cru, peut être pas le meilleur, mais une nouvelle épatante plongée dans la psyché des personnages et une nouveau récit à l’épaisseur psychologique rare. Et n’imaginez pas que, parce que le rythme est assez lent, tout coule de source. Bien au contraire, les effets des surprises n’en sont que plus puissants. Pourquoi ? Pourquoi ne vous êtes-vous pas encore lancé dans la lecture de cette série ?
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.