Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266252539
Code sériel : 126
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

The Old Republic : Annihilation

Collection : Star Wars
Date de parution : 14/08/2014
AN - 3500

L'Empire Sith est en pleine mutation. L'Empereur est porté disparu, présumé mort et la tentative d'un ambitieux Seigneur Sith de le remplacer s'est soldée par un échec. Dark Karrid, l'ancien Jedi passé du Côté Obscur, poursuit son inlassable conquête de la Galaxie, aux commandes du redoutable vaisseau impérial...
AN - 3500

L'Empire Sith est en pleine mutation. L'Empereur est porté disparu, présumé mort et la tentative d'un ambitieux Seigneur Sith de le remplacer s'est soldée par un échec. Dark Karrid, l'ancien Jedi passé du Côté Obscur, poursuit son inlassable conquête de la Galaxie, aux commandes du redoutable vaisseau impérial Haute Lance.
Sa détermination sans faille doit faire face à celle de Theron Shan qui a encore des comptes à régler avec l'Empire. Il ne manie pas la Force, bien qu'il soit le fils d'une célèbre Jedi, mais comme chez elle, l'esprit de rébellion coule dans ses veines. Agent secret de la République, c'est la personne idéale pour mettre fin au règne de la Haute Lance.
Épaulé par la contrebandière Teff'ith et l'ancien Maître Jedi de Dark Karrid, Gnost-Dural, Theron doit affronter un équipage au sang-froid glaçant. Le temps presse : le trio doit saisir son unique chance de le battre en brèche ou il ne lui restera d'autre issue que la mort...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266252539
Code sériel : 126
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Anis0206 Posté le 15 Mai 2017
    les événements de ce roman prennent place en pleine guerre galactique entre l'Empire et les Sith contre la République et les Jédi. c'est toujours avec grand plaisir que je me plonge dans l'univers extraordinaire de Star Wars
  • GalaxioN Posté le 25 Janvier 2017
    Quatrième et dernier tome de la série « The Old Republic », « Annihilation » fait suite au premier tome si on suit l’ordre chronologique (dans l’ordre : Revan (tome3), Complots (tome 2), Alliance Fatale (tome 1) et Annihilation (tome 4), oui… c’est compliqué). Eh bien, globalement c’était un roman sympathique (et la série aussi pour généraliser), qui reprend les mêmes schémas de narrations développés dans les précédents tomes (présentation des personnages, contextualisation avec les enjeux, puis on plonge dans l’action, sabre laser, blaster tout ça). Standard donc mais assez efficace, car même si l’auteur reste assez classique, il n’y a pas de temps mort dans le récit. Néanmoins, s’il n’y a pas vraiment de points originaux dans la forme de la narration, les personnages et l’intrigue en générale le sont un peu plus. On ne suit pas directement un Jedi en personnage principal comme on en avait pris l’habitude mais un agent du Service de Renseignement de la République. Et c’est assez original pour le faire remarquer car du coup on observe la République et l’Empire d’un point de vue nouveau, plus axé sur le côté stratégique, logistique, en nous ouvrant les portes des services internes de ces deux puissances,... Quatrième et dernier tome de la série « The Old Republic », « Annihilation » fait suite au premier tome si on suit l’ordre chronologique (dans l’ordre : Revan (tome3), Complots (tome 2), Alliance Fatale (tome 1) et Annihilation (tome 4), oui… c’est compliqué). Eh bien, globalement c’était un roman sympathique (et la série aussi pour généraliser), qui reprend les mêmes schémas de narrations développés dans les précédents tomes (présentation des personnages, contextualisation avec les enjeux, puis on plonge dans l’action, sabre laser, blaster tout ça). Standard donc mais assez efficace, car même si l’auteur reste assez classique, il n’y a pas de temps mort dans le récit. Néanmoins, s’il n’y a pas vraiment de points originaux dans la forme de la narration, les personnages et l’intrigue en générale le sont un peu plus. On ne suit pas directement un Jedi en personnage principal comme on en avait pris l’habitude mais un agent du Service de Renseignement de la République. Et c’est assez original pour le faire remarquer car du coup on observe la République et l’Empire d’un point de vue nouveau, plus axé sur le côté stratégique, logistique, en nous ouvrant les portes des services internes de ces deux puissances, tout en restant simple et efficace dans la façon de les décrire. Les relations entre les différents personnages sont également bien développées. Que ce soit entre Theron, le Grand Maître Jedi Satele Shan, Jace Macom ou Teff’ith, tous les liens qui les unis sortent un peu des schémas classiques et emmènent des enjeux supplémentaires à l’intrigue. Et enfin, l’intrigue justement, à l’image des autres points dont j’ai parlé, c’est classique mais avec quelques points originaux. Confrontation entre République et Empire, combat entre Jedi et Sith, super-arme de destruction massive, bref la recette qui fait le succès de la saga. Cependant, l’auteur arrive à renouveler cette recette en nous proposant des axes originaux (hein, Star Wars VII…) qui rendent ce moment de lecture agréable et divertissant.
    Lire la suite
    En lire moins
Accédez au pouvoir de la force !
Toute l'actualité de la licence la plus célèbre du monde.