En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Tony Hogan m'a payé un ice-cream soda avant de me piquer maman

            10/18
            EAN : 9782264064455
            Code sériel : 4906
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 336
            Format : 108 x 177 mm
            Tony Hogan m'a payé un ice-cream soda avant de me piquer maman

            Florence LEVY-PAOLONI (Traducteur)
            Date de parution : 20/08/2015
            Venue au monde sous une bordée d’injures, Janie Ryan file une jeunesse âpre dans l'Écosse en crise des 80's. De refuges en HLM minables, entre une famille aussi fêlée qu’aimante, l'alcool, les fins de mois à sec et les beaux-pères éclairs, elle se raconte. Et se construit : armée d'un... Venue au monde sous une bordée d’injures, Janie Ryan file une jeunesse âpre dans l'Écosse en crise des 80's. De refuges en HLM minables, entre une famille aussi fêlée qu’aimante, l'alcool, les fins de mois à sec et les beaux-pères éclairs, elle se raconte. Et se construit : armée d'un humour féroce et d'une rage d'en découdre, Janie rêve d’une vie à elle, et elle l’aura. Un fabuleux portrait de femme(s), et d’une époque à vif, rythmé par une langue insolente.

            « Dans ce texte semi-autobiographique maintes fois primé, Kerry Hudson réussit l'exploit de transformer une enfance chaotique en un premier roman nerveux, vif, aux dialogues crus, férocement drôles ou tendres. Fascinant. » Elle

            Traduit de l'anglais (Écosse) par Florence Lévy-Paolini
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264064455
            Code sériel : 4906
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 336
            Format : 108 x 177 mm
            10/18
            8.10 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • coquinnette1974 Posté le 4 Mai 2018
              Tony Hogan m'a payé un ice-cream soda avant de me piquer maman de Kerry Hudson est un roman assez surprenant au premier abord, surtout si comme moi on a du mal avec le langage très familier ! La petite Janie Ryan est suivie de sa naissance à la fin de son adolescence. C'est original car notre narratrice est l'enfant elle même et ce dès ses premières minutes sur terre :) Le langage est très familier mais vu l'environnement dans lequel vit l'enfant, cela n'est pas surprenant. Accueillie dans ce monde par une flopée d'injures, la petite Janie Ryan est vite projetée au milieu de cris, de fumées de cigarettes, de vapeurs d"alcool,mais aussi de beaucoup d'amour. Janie remonte à ses premiers jours pour nous raconter sa jeunesse écossaise, de centres d"accueil en HLM minables et autres bed and breakfasts douteux… Alcool, drogue, fins de mois difficiles et beaux-pères de passage : rien ne lui est épargné. La gamine a un sacré humeur, et je dois avouer que j'étais triste de la quitter ! Le langage peut déranger certaines personnes mais honnêtement je m'y suis faite assez rapidement, ça colle bien au contexte, à ce que l'enfant nous raconte et à la façon dont elle parle. Janie... Tony Hogan m'a payé un ice-cream soda avant de me piquer maman de Kerry Hudson est un roman assez surprenant au premier abord, surtout si comme moi on a du mal avec le langage très familier ! La petite Janie Ryan est suivie de sa naissance à la fin de son adolescence. C'est original car notre narratrice est l'enfant elle même et ce dès ses premières minutes sur terre :) Le langage est très familier mais vu l'environnement dans lequel vit l'enfant, cela n'est pas surprenant. Accueillie dans ce monde par une flopée d'injures, la petite Janie Ryan est vite projetée au milieu de cris, de fumées de cigarettes, de vapeurs d"alcool,mais aussi de beaucoup d'amour. Janie remonte à ses premiers jours pour nous raconter sa jeunesse écossaise, de centres d"accueil en HLM minables et autres bed and breakfasts douteux… Alcool, drogue, fins de mois difficiles et beaux-pères de passage : rien ne lui est épargné. La gamine a un sacré humeur, et je dois avouer que j'étais triste de la quitter ! Le langage peut déranger certaines personnes mais honnêtement je m'y suis faite assez rapidement, ça colle bien au contexte, à ce que l'enfant nous raconte et à la façon dont elle parle. Janie est très attachante, par contre j'avais parfois envie de... donner des claques à sa mère et de lui crier de se secouer ! Certains passages sont assez tristes, je me suis laissée emporter par ce roman, et je n'avais qu'une envie : savoir ce qu'allait devenir Janie. C'est un bon roman, touchant, surprenant, et à qui je mets avec plaisir quatre étoiles et demie.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Desbordes Posté le 4 Janvier 2018
              Une bombe
            • Boom Posté le 18 Juillet 2017
              Si vous cherchez un roman plein d'action, de rebondissement ou avec une intrigue qui vous happe dès les premiers pages, passez votre chemin. Mais si vous avez envie de laisser Janie vous conter son histoire, vous montrer sa vie précaire mais parsemée de rêves auxquels il faut s'accrocher, prenez ce bouquin et lisez le. Une histoire encore contemporaine, pas si loin de notre quotidien mais à laquelle on ne prête plus attention, comme si être pauvre et sans moyen était devenu une banalité... Lisez-le, il en vaut le détour.
            • Sycorax Posté le 29 Juin 2017
              Un récit enlevé raconté à travers les yeux d'une petite fille, sans le prisme déformant de la naïveté puisqu'ici, tout est exprimé crûment. Pour les cinéphiles : on n'est pas dans le registre poétique et tristounet des "400 coups". On se rapprocherait plutôt du réalisme social de Ken Loach, avec une tendance à s'attarder sur certains détails sordides. Le style a une nette propension à insister sur des détails relatifs à la saleté corporelle mais aussi celle de l'environnement, les mauvaises odeurs qui vont avec, la mauvaise nourriture, les centres d'intérêts limités à la musique pop et aux médiocres programmes télévisés, sans oublier les comportements déviants et mesquins. Pour cette raison, on est plus proches d'"Affreux, sales et méchants" que des références citées précédemment, car l'humour est toutefois présent, et le regard sur le microcosme décrit, sans pitié. La malchance, la pauvreté, les mauvais choix et coups du sort semblent coller aux basques de cette galerie de personnages hauts en couleurs, comme un chewing-gum abandonné sur le trottoir. L'amour filial et cette farouche envie qui tenaille la jeune Janice, à vouloir s'extirper de cet environnement, apportent néanmoins la petite lueur d'espoir qui traverse ce roman.
            • MadameTapioca Posté le 22 Mai 2017
              Si vous aimez les titres à rallonges et les films de Ken Loach, voilà un livre pour vous ! Janie Ryan vient au monde au milieu des cris, de la fumée des cigarettes et des vapeurs d'alcool. La narratrice c'est ce bébé, cette enfant puis cette adolescente qui nous raconte sa jeunesse écossaise, de centres d'accueil en HLM minables et autres bed and break-fasts douteux... Janie grandie à côté d'une mère paumée, qui alterne les périodes de déprime, de colère, d'ivresse...Alcool, drogue, fins de mois difficiles et beaux-pères de passage : la loose totale et constante. Un vrai roman social mais pas larmoyant car Kerry Hudson réussit le tour de force de nous raconter cette sale histoire du point de vue et avec les mots d'une enfant. La dernière partie est néanmoins plus rude car la narratrice est alors adolescente et comprend toute la misère de cette vie. Beaucoup de gros mots mais aussi beaucoup d'amour.
            Lisez inspiré avec 10/18 !
            Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com