Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266202558
Code sériel : 14358
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 108 x 177 mm
Tous les rêves du monde
Date de parution : 06/10/2011
Éditeurs :
Pocket

Tous les rêves du monde

Date de parution : 06/10/2011

1945. Xénia Ossoline rejoint Berlin en ruine, déterminée à retrouver l'homme de sa vie, Max von Passau. Mais rescapé d’un camp de concentration, il n’est plus que l’ombre de lui-même.
Sous...

1945. Xénia Ossoline rejoint Berlin en ruine, déterminée à retrouver l'homme de sa vie, Max von Passau. Mais rescapé d’un camp de concentration, il n’est plus que l’ombre de lui-même.
Sous les décombres, une nouvelle génération cherche sa voie : lorsqu’on a été élevé dans l’adulation du Führer, comment admettre les...

1945. Xénia Ossoline rejoint Berlin en ruine, déterminée à retrouver l'homme de sa vie, Max von Passau. Mais rescapé d’un camp de concentration, il n’est plus que l’ombre de lui-même.
Sous les décombres, une nouvelle génération cherche sa voie : lorsqu’on a été élevé dans l’adulation du Führer, comment admettre les crimes nazis ? Que peuvent espérer de jeunes juifs dont les parents ont été assassinés par les SS ?

Dans cette époque troublée, le bonheur est un défi à relever.

« Theresa Révay nous et dénoue les destinées sans laisser de répit à son lecteur, qu'elle transporte d'un Paris grisâtre à un Berlin lugubre. »
Le Figaro Madame

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266202558
Code sériel : 14358
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Elle noue et dénoue les destinées des héros de La louve blanche, son précédent roman, sans laisser de répit à son lecteur, qu'elle transporte d'un Paris grisâtre à un Berlin lugubre. »

Le Figaro Madame

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • aurore74 27/05/2022
    Suite du premier livre de Theresa revay "la louve blanche" Comme quoi il ne faut jamais juger un livre d'après sa couverture, car le premier tome était une belle découverte. On y découvrait l'amour entre xenia et max, leur difficultés à s'engager et a s'apprivoiser. On y découvrait aussi les prémisses de la guerre dans l'Allemagne nazis des années 30. Dans cet suite on retrouve xenia et max qui avait été séparés par la guerre. Et là où cela devient intéressant c'est que le roman ne va pas se focaliser uniquement sur les deux amants mais aussi sur la génération suivante. Ces jeunes qui doivent reconstruire ce que leurs aînés ont détruit... Nous y retrouvons Natacha, son esprit rebelle qui admire sa mère mais qui ne veut pas lui ressembler. Nous découvrons Félix et Lily, les orphelins juifs qui ont fuit leur Allemagne, ainsi que Axel pour qui le passé nazi de son père lui saute au visage. Dans ce livre nous voyons tous les point de vue de cet 2e guerre mondiale et la difficulté d'endosser le poid de cet génération d'après guerre.
  • MaToutePetiteCulture 27/12/2021
    Je tiens ici l’un de mes coups de coeur de cette année ! J’ai pris un incommensurable plaisir à lire ce roman, qui est un tourbillon d’émotions et de rebondissements, dans lequel je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! Tous les rêves du monde est un second tome, étant la suite de La louve blanche. Je n’avais pas lu La louve blanche, mais ça ne m’a pas ennuyée plus que cela, l’autrice résumant les aventures et liens des personnages dans ce livre-ci. Après avoir lu celui-ci, je n’ai qu’une envie : lire ce premier tome, qui me parait éblouissant. Et je le lirai, c’est certain ! Toujours est-il que, dès le premier paragraphe, on est plongé immédiatement dans l’action, suite directe de l’une des dernières scènes du premier tome. Nous voici plongé en pleine fin de Seconde Guerre Mondiale, entre Paris et Berlin, à suivre une galerie de personnages tous liés entre eux par un destin à la fois terrible et incroyable. Ce roman m’a plongé dans un tourbillon d’émotions auquel je ne m’attendais pas. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman sur la Seconde Guerre Mondiale, et je n’allais plus vers cette période car j’avais... Je tiens ici l’un de mes coups de coeur de cette année ! J’ai pris un incommensurable plaisir à lire ce roman, qui est un tourbillon d’émotions et de rebondissements, dans lequel je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! Tous les rêves du monde est un second tome, étant la suite de La louve blanche. Je n’avais pas lu La louve blanche, mais ça ne m’a pas ennuyée plus que cela, l’autrice résumant les aventures et liens des personnages dans ce livre-ci. Après avoir lu celui-ci, je n’ai qu’une envie : lire ce premier tome, qui me parait éblouissant. Et je le lirai, c’est certain ! Toujours est-il que, dès le premier paragraphe, on est plongé immédiatement dans l’action, suite directe de l’une des dernières scènes du premier tome. Nous voici plongé en pleine fin de Seconde Guerre Mondiale, entre Paris et Berlin, à suivre une galerie de personnages tous liés entre eux par un destin à la fois terrible et incroyable. Ce roman m’a plongé dans un tourbillon d’émotions auquel je ne m’attendais pas. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman sur la Seconde Guerre Mondiale, et je n’allais plus vers cette période car j’avais l’impression d’avoir tout lu. Et ce roman n’est pas un roman sur la Guerre; c’est un roman sur l’Après-Guerre. J’y ai appris énormément, notamment sur la vie à Berlin après la capitulation, et la guerre froide installée entre le front russe et les autres alliés. C’est surtout un roman incroyable sur la force de l’espoir, de la mémoire, le sens de la famille, et le vrai sens de la dignité. Tout mon être, et tout mon coeur, a vibré avec les personnages, que l’on suit sur une quinzaine d’années, au rythme des nombreux bouleversements qui vont traverser leur vie. J’ai adoré la plume de Theresa Révay, que j’ai trouvé à la fois addictive et flamboyante. Peu d’auteurs réussissent à allier émotions et rebondissements, et elle maîtrise parfaitement cet art. Je n’ai pas vu les pages défiler entre mes mains tellement j’étais prise dans ce roman, et mes larmes ont coulé tellement mon coeur se serrait d’émotions. J’ai apprécié le fait qu’elle ne laisse pas trainer son roman en longueur, et n’hésite pas à faire des ellipses de plusieurs années pour faire avancer son récit. Le roman est également très riche en faits et détails historiques, pour mon plus grand plaisir ! Je ne peux que vous conseiller ce roman absolument tourbillonnant, flamboyant, émouvant et palpitant, qui est trop méconnu. Ce fut mon premier Theresa Révay, mais sûrement pas le dernier !
    Lire la suite
    En lire moins
  • ridoan 02/11/2021
    Il est très intéressant de voir l'immédiat après-guerre dans Berlin (cela me rappelle le fil Phoenix). Comment les juifs, les allemands non juifs peuvent survivre après les événements de la guerre, de l'holocauste. Le parallèle entre plusieurs générations est intéressant. Ce qui est un peu gênant c'est qu'il y a trop de coïncidences dans les rencontres, on voit toujours les mêmes personnages qui surgissent, j'ai finalement l'impression d'être dans un huit clos à travers le monde.
  • l-opulence-de-la-nuit 29/05/2020
    C'est avec une légère crainte d'un manque de fond, malgré un résumé prometteur mais qui promettait une plutôt romance, non mon style et un pavé (presque 600 pages) que je me suis mise à la lecture. Pourtant j'aime lire cette période de l'Histoire. Non sans grande Histoire fournie et pointue l'on en apprend quand même d'une certaine chronologie travaillée, l'auteure a dû travailler d'arrache pieds pour finalement nous faire avancer au fil de l'histoire et l'Histoire en nous faisant nous attacher aux personnages. Mais nulle réelle analyse psychologique des personnages comme à l'exemple de Max dont, contrairement au résumé, on ne saura pas grand chose de sa résilience. Cependant on parle un peu ici, rare dans nos livres français sur la 2nd Guerre Mondiale de l'espace soviétique mais, survolé. Beaucoup de survolage mais plus de 600 pages auraient été intenables. Bien écrit, plaisant.
  • Rachouk69 12/11/2015
    Xénia et Max vont ils enfin se retrouver et vivre la vie paisible qu'ils méritent? dans ce 2nd tome, on vit la libération depuis Berlin, vue par les Allemands et ce n'est pas glorieux... tous les préjugés tombent : - les russes ne sont pas tous des rustres sanguinaires - les allemands ne sont pas tous nazis - les français collabos
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.