Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264078018
Code sériel : 5661
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Tout ce que nous allons savoir

Marie Hermet (traduit par)
Date de parution : 15/04/2021
Dans une petite ville irlandaise, le portrait de deux femmes libres et tourmentées.
« Martin Toppy est le fils d’un homme célèbre chez les gens du voyage et le père de mon enfant à naître. Il a dix-sept ans, j’en ai trente-trois. J’étais sa répétitrice. Je me serais tuée depuis longtemps si j’en avais eu le courage. Je ne crois pas que le... « Martin Toppy est le fils d’un homme célèbre chez les gens du voyage et le père de mon enfant à naître. Il a dix-sept ans, j’en ai trente-trois. J’étais sa répétitrice. Je me serais tuée depuis longtemps si j’en avais eu le courage. Je ne crois pas que le bébé souffrirait. »
Melody Shee, la narratrice, commence son récit à la douzième semaine de sa grossesse. Semaine après semaine, tandis qu’elle sent le bébé bouger à l’intérieur d’elle, elle raconte ses peurs et sa douleur, puis parle de son père, un homme bon à qui elle préfère cacher la vérité pour ne pas le briser ; de sa mère énigmatique aujourd’hui disparue ; de son mari manipulateur qui a des relations sexuelles avec des prostituées. Se débattant avec ses démons intérieurs, la jeune femme se laisse parfois happer par les espoirs d’un avenir possible, mais le passé toujours la rattrape : ce qu’elle a fait à sa meilleure amie Breedie Flynn des années plus tôt continue de la hanter. C’est alors qu’elle fait la rencontre de Mary Crothery, une jeune femme de la communauté des gens du voyage qui en sait plus sur elle qu’elle ne veut bien le laisser paraître et pourrait bien la sauver.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264078018
Code sériel : 5661
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ManouB Posté le 25 Novembre 2021
    Melody Shee est enceinte lorsqu'elle commence à écrire son journal intime et à lui confier ses états d'âme. Son récit débute à sa douzième semaine de grossesse, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle a des idées noires. Elle qui a aujourd'hui 33 ans, a étudié l'histoire et la littérature anglaise à l'université et obtenu son master de journalisme, se retrouve femme au foyer. Elle a fait tous les efforts possibles pour se faire connaître, n'a jamais réussi à trouver un emploi stable et bien entendu son mari, plutôt traditionnaliste, en a été fort satisfait. Jusqu'au jour où, des années après avoir mis une petite annonce pour donner des cours particuliers, le père de Martin Toppy , un homme célèbre parmi les gens du voyage car un chef respecté, est venu frapper à sa porte pour qu'elle apprenne à lire et à écrire à son fils, âgé déjà de 17 ans mais en échec scolaire. Peu à peu, Mélody nous raconte comment elle en est venue à céder à ce jeune garçon, aux yeux si bleus...devenu malgré lui, le père de son bébé. Elle nous livre peu à peu des détails sur sa vie de couple. Elle a été mariée trop... Melody Shee est enceinte lorsqu'elle commence à écrire son journal intime et à lui confier ses états d'âme. Son récit débute à sa douzième semaine de grossesse, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle a des idées noires. Elle qui a aujourd'hui 33 ans, a étudié l'histoire et la littérature anglaise à l'université et obtenu son master de journalisme, se retrouve femme au foyer. Elle a fait tous les efforts possibles pour se faire connaître, n'a jamais réussi à trouver un emploi stable et bien entendu son mari, plutôt traditionnaliste, en a été fort satisfait. Jusqu'au jour où, des années après avoir mis une petite annonce pour donner des cours particuliers, le père de Martin Toppy , un homme célèbre parmi les gens du voyage car un chef respecté, est venu frapper à sa porte pour qu'elle apprenne à lire et à écrire à son fils, âgé déjà de 17 ans mais en échec scolaire. Peu à peu, Mélody nous raconte comment elle en est venue à céder à ce jeune garçon, aux yeux si bleus...devenu malgré lui, le père de son bébé. Elle nous livre peu à peu des détails sur sa vie de couple. Elle a été mariée trop jeune avec Pat, qui vient de la quitter en apprenant qu'elle attendait un enfant. Avec lui, elle a entretenu une relation que l'on peut qualifier de "toxique", car tous deux pendant des années se sont fait beaucoup de mal. Elle a fait de nombreuses fausses couches dans le passé ce qui a mis à mal leur couple et explique la réaction de son mari. Elle retrace peu à peu tous les instants importants de sa vie, et en particulier ceux où elle a souffert durant son enfance avec une mère, sans nul doute dépressive, en tous les cas absente et enfermée dans sa chambre tout au long de la journée. Elle raconte les souvenirs qui la hantent parce qu'elle continue à culpabiliser, comme par exemple, la relation qu'elle entretient avec son père, aimant et discret, ou bien encore, le suicide de son amie Breedie qu'elle avait délaissée et fait souffrir pour s'attirer les faveurs de Pat son mari. Elle repense à quel point son rôle a été négatif dans cette terrible histoire... tout cela parce qu'il était entourée d'une cour de filles, toutes amoureuses et qui ne voulaient pas, au départ, la laisser les rejoindre, sauf si elle sacrifiait son amitié et sa loyauté envers Breedie. Certes, elle n'avait que 16 ans, et à cet âge les amitiés comme les amours vont et viennent...mais elle ne se pardonne pas ce qui s'est passé ensuite et se juge responsable. Alors qu'elle revient vers le camp où vivait Martin, et qu'elle apprend que lui et sa famille sont partis, elle fait la connaissance d'une toute jeune femme, Mary Crothery, mystérieuse et intuitive qui semble tout deviner d'elle. Elle a été rejetée par sa famille et par son mari, et vit toute seule dans sa propre caravane. Toutes deux vont se lier d'amitié...une amitié qui va devenir indispensable à Mélody qui ne pensait pas qu'elle pourrait un jour revivre des instants aussi forts à nouveau, comme quoi la vie peut parfois prendre un tournant inattendu. Désormais son destin est bel et bien lié pour toujours aux gens du voyage, à ces trimardeurs si peu respectés, se déplaçant de ville en ville pour trouver du travail pour nourrir les leurs, et cela pour le meilleur et pour le pire... C'est un livre à la fois terriblement triste et énormément prenant, avec des drames relatés avec émotion, et d'autres événements de la vie quotidienne qui le sont avec réalisme, parfois même teintés d'humour. Le roman est bâti entièrement autour de la grossesse de Mélody, et chacun des chapitres se décline en suivant les semaines de la grossesse, jusqu'à la naissance et au final, terriblement émouvant, et que je n'avais, je l'avoue, pas vu venir du tout, bien qu'au cours de ma lecture, l'idée m'ait effleuré que la vie était décidément bien mal faite pour ces deux jeunes femmes, je ne vous dévoilerai rien. C'est le premier roman que je lis de cet auteur, et j'avoue que j'avais hésité à l'emprunter à la médiathèque numérique, mais que je n'ai pas eu à le regretter tant j'ai eu du plaisir à découvrir sa plume, sa manière de suggérer plutôt que de décrire, de provoquer de l'émotion au moment où on ne s'y attend pas. Je suis étonnée même qu'un livre écrit par un homme puisse être à ce point capable de décrire les états d'âme de cette jeune femme et son ressenti durant sa grossesse. Au début cependant, je l'ai trouvé trop triste et je me suis demandée si j'allais continuer ma lecture. Il faut dire aussi que le lecteur entre de plein fouet dans le désarroi de cette jeune femme qui se retrouve enceinte alors qu'elle n'a eu qu'une seule fois, une relation avec ce tout jeune homme. Elle se sent coupable pour tout ce qu'elle a fait dans sa vie. Elle est rongée par cette culpabilité et les regrets de ce qu'elle n'est pas arrivée à accomplir avec son mari. Elle culpabilise aussi de ne pas être à la hauteur avec son propre père et elle met du temps à lui apprendre qu'elle et son mari se sont séparés, et qu'elle est enceinte d'un inconnu. Il accepte tout, et j'ai trouvé son personnage particulièrement touchant et aimant, leur relation emplie de tendresse et de maladresse...l'image de cet homme âgé qui attend sa fille, posté derrière la fenêtre, m'a beaucoup émue. L'Irlande, conservatrice et intolérante, croyante et "bien pensante", nous apparait comme responsable de toute cette violence qui transparait entre les différents membres des clans des gens du voyage, tenant à rester dignes et à venger les leurs de tout affront, mais aussi, dans la société irlandaise en général, qui masque les problèmes, mais n'en est pas moins violente. J'ai beaucoup aimé ces deux beaux portraits de femmes...un auteur à découvrir et que je compte bien continuer à lire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Anne_Litt_ Posté le 7 Septembre 2021
    Irlande, de nos jours. Melodie est enceinte, son mari n’est pas le pe#768;re de l’enfant et cette annonce a mis fin a#768; leur relation. Me#769;lodie est en cole#768;re, et triste. En cole#768;re contre elle me#770;me surtout. Et un peu contre la terre entie#768;re aussi. Triste de ne pas savoir aimer mieux. Cette grossesse et la rencontre avec Mary, une jeune femme appartenant a#768; la communaute#769; des gens du voyage, auront elles raison de la violence qui habite Melody ? Pourront-elles lui redonner gou#770;t a#768; la vie ? C’est le propos de ce roman qui ne m’a pas comple#768;tement convaincue mais dont j’ai trouve#769; quelques passages tre#768;s beaux. Notamment ceux ou#768; apparai#770;t le pe#768;re de Melody, un homme extre#770;mement touchant. Traduction Marie Hermet
  • nathiec44 Posté le 13 Juin 2021
    Sombre et torturé et si bien écrit, un très beau récit qui me permet de découvrir Donal RYAN, écrivain Irlandais. Au départ du livre, j’avoue avoir été dubitative puis je me suis laissé emporter par le long monologue de Melody, enceinte de 12 semaines. L’enfant n’est pas celui de son mari Pat, le couple se déchire depuis bien longtemps. A l’annonce de la vérité, le couple explose, « Nous avons laissé notre rage devenir cette chose vivante et folle ». Mélody porte en elle de lourds secrets et une terrible culpabilité. L’enfant est celui d’un garçon de dix-sept ans membre de la communauté des gens du voyage à qui elle donnait des cours particuliers. Il lui revient aussi l’infamie d’avoir trahie une amie quelques années auparavant. Elle vit les semaines de sa grossesse dans l’introspection comme une pénitence. Parviendra-elle- à avancer, à se pardonner ? Melody est perdue et pourtant elle se prend d’amitié pour Mary, une jeune femme bannie par sa communauté des gens du voyage en raison de sa stérilité. La vie, ses amours, ses ruptures, ses déceptions, ses trahisons, ses espoirs, cette quête permanente d’un sens, de soi et d’une forme de bonheur surtout lorsque celui-ci semble envolé à jamais sont portés... Sombre et torturé et si bien écrit, un très beau récit qui me permet de découvrir Donal RYAN, écrivain Irlandais. Au départ du livre, j’avoue avoir été dubitative puis je me suis laissé emporter par le long monologue de Melody, enceinte de 12 semaines. L’enfant n’est pas celui de son mari Pat, le couple se déchire depuis bien longtemps. A l’annonce de la vérité, le couple explose, « Nous avons laissé notre rage devenir cette chose vivante et folle ». Mélody porte en elle de lourds secrets et une terrible culpabilité. L’enfant est celui d’un garçon de dix-sept ans membre de la communauté des gens du voyage à qui elle donnait des cours particuliers. Il lui revient aussi l’infamie d’avoir trahie une amie quelques années auparavant. Elle vit les semaines de sa grossesse dans l’introspection comme une pénitence. Parviendra-elle- à avancer, à se pardonner ? Melody est perdue et pourtant elle se prend d’amitié pour Mary, une jeune femme bannie par sa communauté des gens du voyage en raison de sa stérilité. La vie, ses amours, ses ruptures, ses déceptions, ses trahisons, ses espoirs, cette quête permanente d’un sens, de soi et d’une forme de bonheur surtout lorsque celui-ci semble envolé à jamais sont portés par une écriture délicate et sensible. J’ai vraiment découvert de très belles pages où la complexité de l’être humain affleure avec justesse. J’ai particulièrement été touchée par le personnage du père de Mélody, aimant et patient, d’une très grande humanité. Le final est troublant, émouvant et ouvre une porte vers l’avenir, la lumière.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lalivrophile Posté le 21 Juin 2020
    Ce roman m'a beaucoup plu. J'ai l'impression d'être plus souple, car le livre m'a plu malgré le fait que le personnage principal ne soit pas très sympathique. D'ailleurs, j'ai du mal à comprendre pourquoi l'héroïne est si méchante. C'est principalement ce pauvre Pat qui reçoit toutes les horreurs dont est capable Melody. Elle raconte leur passé par petites touches, et si elle appuie sur le fait qu'il allait voir des prostituées, elle ne cache pas qu'elle était détestable. Je n'ai d'ailleurs pas compris pourquoi. On dirait que c'est dans sa nature. Certains diraient peut-être qu'inconsciemment, Melody punit Pat et se punit aussi pour l'horrible acte qu'elle a commis dans son adolescence, acte qui avait un rapport avec Pat. [...] Lire la suite sur:
  • RedIzaBzh Posté le 17 Mars 2020
    Une de mes lectrices a rendu ce roman à la bibliothèque et a déclaré, avec un regard émerveillé, qu'il était magnifique. Alors bien sûr, je l'ai emprunté pour le IrishReadathon de mars. Après quelques pages, j'ai commencé à comparer ce qui était écrit sur la couverture ("A joy to read" - The Independant) et ce que je lisais : une histoire à propos d'une femme manifestement compliquée, confuse et même harpie, à la limite, dure avec son mari, pas gentille avec son père et elle a été horrible avec son ex-meilleure amie, qui s'est suicidée. Tout était sombre, Melody n'était pas une fille bien, mais en plus elle était déprimée et pensait à mourir. Je me suis dit que The Independant et moi avions des notions différentes de la joie ! Puis... J'ai compris pourquoi, récemment, elle était dure avec son mari ! Et à partir de là, j'ai été accrochée par l'histoire, par toutes les couches successives révélées avec subtilité, la profondeur des personnages, Breedie, Pat, la confusion de Melody, sa douleur, sa colère, les pertes qu'elle avait subies, son incapacité à vivre en paix avec elle-même. Le déroulé chronologique est inhabituel : chaque chapitre est associé à la progression de la... Une de mes lectrices a rendu ce roman à la bibliothèque et a déclaré, avec un regard émerveillé, qu'il était magnifique. Alors bien sûr, je l'ai emprunté pour le IrishReadathon de mars. Après quelques pages, j'ai commencé à comparer ce qui était écrit sur la couverture ("A joy to read" - The Independant) et ce que je lisais : une histoire à propos d'une femme manifestement compliquée, confuse et même harpie, à la limite, dure avec son mari, pas gentille avec son père et elle a été horrible avec son ex-meilleure amie, qui s'est suicidée. Tout était sombre, Melody n'était pas une fille bien, mais en plus elle était déprimée et pensait à mourir. Je me suis dit que The Independant et moi avions des notions différentes de la joie ! Puis... J'ai compris pourquoi, récemment, elle était dure avec son mari ! Et à partir de là, j'ai été accrochée par l'histoire, par toutes les couches successives révélées avec subtilité, la profondeur des personnages, Breedie, Pat, la confusion de Melody, sa douleur, sa colère, les pertes qu'elle avait subies, son incapacité à vivre en paix avec elle-même. Le déroulé chronologique est inhabituel : chaque chapitre est associé à la progression de la grossesse. Les personnages de ce roman sont compliqués, certains formidables (Mary Crothery) et graduellement, Melody apprend à faire face à tout ce qui est arrivé dans sa vie, comment expier pour ses péchés (roman irlandais) et comment changer complètement la vie de ceux qui sont autour d'elle et du même coup, la sienne. Ma chronique ne rendra jamais assez justice à ce roman. Quand je me suis d'abord demandé comment aborder cette critique, tout ce que j'ai pensé c'est que ce livre était comme une lumière dans le ciel, comme le soleil qui brille après la pluie et fait tout briller autour de vous. Puis je suis allée chercher des vidéos de Donal Ryan parlant de ce roman et en l'écoutant, j'ai été frappée par son empathie, son espoir pour la race humaine, sa capacité à comprendre les faiblesses et je me suis dit qu'il fallait vraiment que je mette la main sur tout ce qu'il a écrit. Magnifiquement écrit, cette histoire vous essore de l'intérieur et vous élève en même temps. La fin est totalement inattendue mais révèle tant d'espoir pour Mary et Melody ! Impossible d'oublier tout ça une fois le livre refermé. Comme l'auteur le dit à la fin de l'édition anglaise, "Je que l'expérience de lire mes livres soit intense, et mémorable, et compte pour quelque chose dans la vie de mes lecteurs au-delà d'une distraction temporaire." Mission accomplie.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…