En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Tout plutôt qu'être moi

        10/18
        EAN : 9782264069092
        Code sériel : 5233
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 108 x 177 mm
        Tout plutôt qu'être moi

        Fanny LADD (Traducteur)
        Date de parution : 17/08/2017
        EAN : 9782264069092
        Code sériel : 5233
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        8.40 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Cassy Posté le 4 Décembre 2017
          Craig est un adolescent américain de quinze ans. Il a eu la chance d’intégrer une grande école suite à un concours d’entrée. Le problème de Craig, c’est qu’il est dépressif. Pas la petite déprime, non, une grave maladie qui le ronge chaque jour un peu plus. La dépression est une maladie que je méconnais et je voyais en ce roman l’occasion de me familiariser avec. Craig est un personnage touchant, que j’ai apprécié découvrir. On se plonge dans sa tête, pleine de sombres pensées et on est exposé à tout ce que la maladie peut impliquer : perte de concentration, perte d’appétit, manque de sommeil, isolement et j’en passe. On suit Craig à différents stades de la maladie : avant, au début, pendant, au plus bas… Toutes ces étapes aident à comprendre comment on peut en arriver là tout en ayant une famille qui prend soin de nous et une enfance heureuse. Si le sujet est dur, Ned Vizzini en parle avec justesse mais surtout avec un brin d’humour et beaucoup d’espoir. La dépression est un sujet grave et important dans la vie des adolescents. Un roman important et très bien traité dans lequel beaucoup de personnes mal dans leur peau pourraient... Craig est un adolescent américain de quinze ans. Il a eu la chance d’intégrer une grande école suite à un concours d’entrée. Le problème de Craig, c’est qu’il est dépressif. Pas la petite déprime, non, une grave maladie qui le ronge chaque jour un peu plus. La dépression est une maladie que je méconnais et je voyais en ce roman l’occasion de me familiariser avec. Craig est un personnage touchant, que j’ai apprécié découvrir. On se plonge dans sa tête, pleine de sombres pensées et on est exposé à tout ce que la maladie peut impliquer : perte de concentration, perte d’appétit, manque de sommeil, isolement et j’en passe. On suit Craig à différents stades de la maladie : avant, au début, pendant, au plus bas… Toutes ces étapes aident à comprendre comment on peut en arriver là tout en ayant une famille qui prend soin de nous et une enfance heureuse. Si le sujet est dur, Ned Vizzini en parle avec justesse mais surtout avec un brin d’humour et beaucoup d’espoir. La dépression est un sujet grave et important dans la vie des adolescents. Un roman important et très bien traité dans lequel beaucoup de personnes mal dans leur peau pourraient se retrouver.
          Lire la suite
          En lire moins
        • salingerJD Posté le 2 Mai 2017
          Lu apres 1 mois d'attente de livraison, car en format Hardcover et en VO ( les livres reliés c'est quand même autre chose que les merdes brochés françaises). Interessant. Des longueurs. L'adaptation cinematographique est moins "trash" . Neanmoins l'editeur est Hyperion, groupe Disney , [masquer] donc forcement happy ending obligatoire. Une fin pompée sur trainspotting presque mot pour mot.. decevant. [/masquer]
        • Gaoulette Posté le 1 Février 2017
          Ce n'est pas un coup de coeur mais un coup de grâce que je viens d'avoir avec ce roman. Et c'est avec beaucoup d'émotion que je vais faire cette critique. Craig 15 ans souffre du syndrome d'ondine et de dépression nerveuse. Sous la plume de Ned Vizzini qui a connu cette maladie jusqu'à ce qu'il abandonne, il nous raconte son aventure, son mal être, sa souffrance et sa maladie sans tabou et beaucoup d'humour et de tendresse. J'ai mis un an à pouvoir ouvrir ce roman car j'avais peur que mes nerfs lâchent et être face à cette maladie. Ned Vizzini (décédé à 32 ans) en parle sous le regard d'un adolescent qui se cherche mais on peut le ressentir en tant qu'adulte. Les mots comme « déclic », « bulle », « ancre », « tentacules » (pour moi « brouillard ») tous ces mots m'ont touché en plein coeur et surtout bouleversé. Et oui ces mots je les ai employés. Mon coeur a palpité d'émotion, de tristesse et surtout d'espoir. Oui Ned Vizzini parle de la dépression nerveuse avec beaucoup d'humour pour rendre le sujet moins sensible. Il en parle sans langue de bois. Craig a 15 ans mais les... Ce n'est pas un coup de coeur mais un coup de grâce que je viens d'avoir avec ce roman. Et c'est avec beaucoup d'émotion que je vais faire cette critique. Craig 15 ans souffre du syndrome d'ondine et de dépression nerveuse. Sous la plume de Ned Vizzini qui a connu cette maladie jusqu'à ce qu'il abandonne, il nous raconte son aventure, son mal être, sa souffrance et sa maladie sans tabou et beaucoup d'humour et de tendresse. J'ai mis un an à pouvoir ouvrir ce roman car j'avais peur que mes nerfs lâchent et être face à cette maladie. Ned Vizzini (décédé à 32 ans) en parle sous le regard d'un adolescent qui se cherche mais on peut le ressentir en tant qu'adulte. Les mots comme « déclic », « bulle », « ancre », « tentacules » (pour moi « brouillard ») tous ces mots m'ont touché en plein coeur et surtout bouleversé. Et oui ces mots je les ai employés. Mon coeur a palpité d'émotion, de tristesse et surtout d'espoir. Oui Ned Vizzini parle de la dépression nerveuse avec beaucoup d'humour pour rendre le sujet moins sensible. Il en parle sans langue de bois. Craig a 15 ans mais les questions sont les mêmes : que vont penser les autres, suis-je un moins que rien, suis-je seul. Moins sentir la douleur, trouver une porte de sortie autre que le dernier soupir, se dire qu'on vivra toujours avec cette maladie mais qu'il faut la contrôler comme l'on peut. J'ai du mal à continuer car même en écrivant cette critique j'ai les larmes aux yeux. Donc oui vous l'aurez compris, pas besoin d'empathie pour comprendre le personnage, je suis un Craig mais je refuse de devenir Ned Vizzini. Ce genre de roman est pour moi un message d'espoir et surtout il devrait être plus connu pour parler de cette maladie qui souffre de clichés. Les personnes dépressives ne sont pas faible ou fainéant, regardez Craig. On souffre physiquement avant tout. Ce n'est pas une maladie mentale comme certains peuvent le penser. Cette pseudo biographie dévoile la face cachée de la maladie et montre une image plus tendre d'un hôpital psychiatrique. Malheureusement je ne pourrais rencontrer cet auteur qui a décidé de dévoiler au monde entier sa maladie. Mais il a tout mon respect. Je tiens à préciser qu'il a fait battre mon coeur jusqu'à la dernière ligne et arraché ma larme. Et c'est la première fois que je voulais serrer un roman dans mes bras et lui dire Merci ! Donc non ce n'est pas un coup de coeur c'est bien le coup de grâce. Un roman que je n'oublierais jamais et que je ferais lire à mon entourage ! Merci Ned Vizzini pour ce témoignage et je suis triste que vous ayez abandonné car vous auriez marqué le monde littéraire avec votre plume sincère et touchante. En fait je n'ai pas assez d'adjectifs élogieux pour décrire votre plume…. Paix à votre âme.
          Lire la suite
          En lire moins
        • MaToutePetiteCulture Posté le 27 Janvier 2017
          Généralement, les romans traitant de psychologie chez les adolescents marchent bien sur moi. Ce fut notamment le cas pour Tous nos jours parfaits de Jennifer Niven, qui évoquait les troubles bipolaires. C’est pourquoi un roman traitant de la dépression m’intéressait beaucoup. Et j’ai été très agréablement surprise par ce roman, et par le ton plutôt léger qui en ressort ! Premier bon point, le personnage de Craig, qui m’a bien plu. C’est un jeune garçon gentil, qui veut donner le meilleur de lui. A tel point qu’il en oublie de profiter de la vie et qu’il se sent coupable du moindre moment d’oisiveté. Sa famille est aimante et le soutient, mais il a du mal à trouver sa place dans son cercle d’amis et dans la société en général. Autrement dit, Craig n’est pas en dépression car rien ne tourne rond autour de lui, c’est simplement lui qui n’arrive pas à s’adapter à sa vie et à en profiter, tout simplement. Le truc avec ce roman, c’est qu’il ne tombe pas dans le pathos. Craig, à travers la plume de Ned Vizzini qu’il est impossible de ne pas penser autobiographique, a beaucoup de recul par rapport à son état, il sait pourquoi... Généralement, les romans traitant de psychologie chez les adolescents marchent bien sur moi. Ce fut notamment le cas pour Tous nos jours parfaits de Jennifer Niven, qui évoquait les troubles bipolaires. C’est pourquoi un roman traitant de la dépression m’intéressait beaucoup. Et j’ai été très agréablement surprise par ce roman, et par le ton plutôt léger qui en ressort ! Premier bon point, le personnage de Craig, qui m’a bien plu. C’est un jeune garçon gentil, qui veut donner le meilleur de lui. A tel point qu’il en oublie de profiter de la vie et qu’il se sent coupable du moindre moment d’oisiveté. Sa famille est aimante et le soutient, mais il a du mal à trouver sa place dans son cercle d’amis et dans la société en général. Autrement dit, Craig n’est pas en dépression car rien ne tourne rond autour de lui, c’est simplement lui qui n’arrive pas à s’adapter à sa vie et à en profiter, tout simplement. Le truc avec ce roman, c’est qu’il ne tombe pas dans le pathos. Craig, à travers la plume de Ned Vizzini qu’il est impossible de ne pas penser autobiographique, a beaucoup de recul par rapport à son état, il sait pourquoi il va mal et connait ses travers, et les gère avec pas mal d’humour. Mais il n’arrive pas à aller au-delà. J’ai trouvé cela assez fort de la part de l’auteur de prendre ce parti-là, de ne pas passer son temps à se lamenter sur le sort de son pauvre personnage pour n’en faire qu’une victime du modèle américain. Il nous montre que Craig a envie de se battre et de vivre, et c’est ce qui ressort de son roman. Ned Vizzini a une plume très imagée, et j’ai énormément apprécié cela. Il est souvent difficile de s’imaginer une pathologie sans l’avoir jamais connue. Ici, grâce aux « tentacules », j’ai réussi à me figurer ce que ressentait Craig dans ses moments d’angoisse, et j’ai pu m’identifier bien plus facilement à lui et à son état. On a tous connu des moments de pression, où on rejoue la fin du monde à coup de « si »; je les ai revécus à certains moments. Après, j’ai trouvé que l’histoire souffrait de quelques facilités. Notamment au niveau de la romance, qui ne m’a absolument pas émue. Je n’ai pas bien réussi à cerner le personnage de Noelle, et leur histoire m’a paru un peu tirée par les cheveux et très très rapide (surtout compte tenu du passif de Noelle). Toutefois, il est indéniable que ce roman est une petite perle, dans laquelle Ned Vizzini démontre son appétit de vivre et son envie de combattre la maladie. Une bulle de positivité et d’humour dont on a l’impression de ressortir grandi. 17/20
          Lire la suite
          En lire moins
        • anaisfleur Posté le 22 Novembre 2016
          Je trouve le thème de la dépression important. Encore une fois, c'est sujet qui m'interpelle et, même si je lis très peu dessus, les romans en parlant m'intéressent. Dans ce récit, il est très bien traité, sachant que Ned Vizzini en a souffert lui-même et s'est suicidé par la suite. Quand on commence sa lecture en sachant cela, on ne peut s'empêcher d'avoir un regard différent sur l'histoire, comme ce fut le cas pour moi. De plus, c'est vraiment d'actualité puisque c'est une pathologie devenue courante de nos jours, malheureusement. Malgré tout, je n'ai pas adoré ce livre. Pour ma part, je trouve qu'il y a un "Avant" et un "Après". Je ne saurais vous en dire plus, sans vous spoiler, mais j'ai largement préféré le comportement et l'évolution de Craig dans l'Après. En fait, notre protagoniste, dans la première partie, tourne dans le monde de la drogue et de l'alcool. Il a de mauvaises fréquentations. Cela me pose souvent problème car je ne comprends pas que certains disent : "On a besoin d'être îvre pour s'amuser". Pas du tout ! Du coup, dans ce récit, cette partie a pu me déranger à cause de ça. Cependant, je n'ai pas... Je trouve le thème de la dépression important. Encore une fois, c'est sujet qui m'interpelle et, même si je lis très peu dessus, les romans en parlant m'intéressent. Dans ce récit, il est très bien traité, sachant que Ned Vizzini en a souffert lui-même et s'est suicidé par la suite. Quand on commence sa lecture en sachant cela, on ne peut s'empêcher d'avoir un regard différent sur l'histoire, comme ce fut le cas pour moi. De plus, c'est vraiment d'actualité puisque c'est une pathologie devenue courante de nos jours, malheureusement. Malgré tout, je n'ai pas adoré ce livre. Pour ma part, je trouve qu'il y a un "Avant" et un "Après". Je ne saurais vous en dire plus, sans vous spoiler, mais j'ai largement préféré le comportement et l'évolution de Craig dans l'Après. En fait, notre protagoniste, dans la première partie, tourne dans le monde de la drogue et de l'alcool. Il a de mauvaises fréquentations. Cela me pose souvent problème car je ne comprends pas que certains disent : "On a besoin d'être îvre pour s'amuser". Pas du tout ! Du coup, dans ce récit, cette partie a pu me déranger à cause de ça. Cependant, je n'ai pas été totalement déçue de ma lecture puisque, arrivée à la moitié, j'ai beaucoup plus apprécié Craig. Ensuite, ...
          Lire la suite
          En lire moins
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.