Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266232296
Code sériel : 15323
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Tout ton portrait

Denyse BEAULIEU (Traducteur)
Date de parution : 06/06/2013

À 35 ans, Ella Graham est une portraitiste reconnue et passionnée. Quant à sa sœur cadette, Chloé, elle va se marier. Tout est donc pour le mieux. Si ce n’est qu’Ella ne supporte pas Nate, son beau-frère, et qu’elle doit peindre son portrait.
Sous son pinceau, elle va pourtant lui découvrir un tout autre visage. Car au cours des séances, ses modèles dévoilent bien plus que leur simple profil...

EAN : 9782266232296
Code sériel : 15323
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Grâce à la légèreté et à l'élégance de la prose d'Isabel Wolff, l'histoire avant toute seule. » Marie Claire

« Optimiste, plein de cran et de rebondissements. » Cosmopolitan

« Ce roman alerte, très bien écrit, cache des personnages complexes... (...) Émouvant. » M.P., Femme Actuelle

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sld09 Posté le 28 Juin 2017
    J'ai passé un excellent moment avec cette relecture de Tout ton portrait. En fait, je l'ai peut-être même plus apprécié que lors de la première lecture...La plume d'Isabel Wolff est toujours aussi agréable, fluide et légère, pleine de tendresse pour ses personnages. Comme la première fois, j'ai beaucoup aimé les personnages secondaires qui rajoutent une dimension supplémentaire au récit.Mais j'ai encore davantage aimé la jolie histoire d'amour impossible entre Ella et Nate. Même si je me souvenais du happy-end, j'étais incapable de me rappeler les détails qui y menaient. Du coup, j'ai passé une bonne partie de ma lecture à chercher comment allait se résoudre ce triangle amoureux.Un seul regret : je me suis laissée complètement absorber par l'histoire et j'ai lu le roman presque d'une traite au point d'arriver trop vite à la dernière page, déçue de devoir déjà quitter Ella...Voilà un livre que je relirai sûrement à nouveau...
  • Metehera Posté le 15 Juillet 2016
    J'ai beaucoup apprécié ce livre. La couverture est très jolie et le résumé me faisait plus penser à une banale comédie romantique ... mais c'est beaucoup plus que ça ! Alors oui cela reste une comédie et pas de la littérature. Mais l'histoire est, si ce n'est originale, racontée avec beaucoup de doigté et de fluidité. La plume de l'auteur est légère, gracieuse et fine. Les personnages sont bien exploités, pas trop caricaturés et attachants. Je conseillerais ce livre à tous ceux qui apprécient une bonne comédie et qui ont une curiosité naturelle.
  • Booksandcovers Posté le 23 Mai 2016
    J'ai passais un agréable moment avec ce livre, nous suivons Ella une femme peintre qui n'a pas d'homme dans sa vie, sa petite sœur Chloé rencontre un homme et ce fiance rapidement. Chloé offre à son futur mari un portrait que Ella dois peindre, celle-ci pas du tout ravie de peindre son futur beau frère car elle pense qui n'est pas ce qui dit être. Les séances commencent et Ella et Nate apprennent à ce connaître et là, tout change.. Il y a parallèlement une autre histoire entre Ella et son père qui est parti quand elle était encore toute petite, l'histoire est touchante et pas du tout ce qu'on pensais quand on apprend la vérité. Le livre nous tien jusqu'à la dernière ligne, la lecture et fluide ce lit très rapidement. Ce n'est pas un coup de cœur mais je suis ravis de cette lecture
  • Rizouille Posté le 13 Avril 2016
    Un nouveau roman d'Isabel Wolff est toujours une bonne nouvelle. Lu dés sa sortie, je l'ai relu pour écrire cette critique. Nous rencontrons cette fois Ella, peintre portraitiste qui n'aime rien tant que pénétrer dans l'histoire des gens dont elle fait le portrait et s'enrichit de ces moments partagés dans l'intimité de ses modèles. On la suit aussi auprès de sa famille, notamment de sa soeur qui, remise de son chagrin d'amour né d'une histoire avec un homme marié, leur présente son fiancé et demande à Ella d'en faire le portrait. Malgré les sentiments négatifs que porte Ella sur Nate, son futur beau-frère, les séances commencent. Et ainsi naissent les sentiments... En parallèle, Ella reçoit des nouvelles de son père, après un silence de 30 ans. Plusieurs petites intrigues mêlées donnent une lecture riche, où on ne s'ennuie pas. Mais l'histoire d'amour a cette fois quelque chose de dérangeant. Quand l'héroïne hésite entre ruiner le mariage de sa soeur pour récupérer le fiancé ou laisser leur union la rendre à jamais malheureuse, on a de quoi s'étonner. De tous les romans d'Isabel Wolff, je placerais celui ci en bas de la liste. Outre cette histoire d'amour un peu limite, je trouve qu'il manque... Un nouveau roman d'Isabel Wolff est toujours une bonne nouvelle. Lu dés sa sortie, je l'ai relu pour écrire cette critique. Nous rencontrons cette fois Ella, peintre portraitiste qui n'aime rien tant que pénétrer dans l'histoire des gens dont elle fait le portrait et s'enrichit de ces moments partagés dans l'intimité de ses modèles. On la suit aussi auprès de sa famille, notamment de sa soeur qui, remise de son chagrin d'amour né d'une histoire avec un homme marié, leur présente son fiancé et demande à Ella d'en faire le portrait. Malgré les sentiments négatifs que porte Ella sur Nate, son futur beau-frère, les séances commencent. Et ainsi naissent les sentiments... En parallèle, Ella reçoit des nouvelles de son père, après un silence de 30 ans. Plusieurs petites intrigues mêlées donnent une lecture riche, où on ne s'ennuie pas. Mais l'histoire d'amour a cette fois quelque chose de dérangeant. Quand l'héroïne hésite entre ruiner le mariage de sa soeur pour récupérer le fiancé ou laisser leur union la rendre à jamais malheureuse, on a de quoi s'étonner. De tous les romans d'Isabel Wolff, je placerais celui ci en bas de la liste. Outre cette histoire d'amour un peu limite, je trouve qu'il manque l'humour qui caractérisait le plus souvent les héroïnes de ses romans
    Lire la suite
    En lire moins
  • Beli_LivreSaVie Posté le 11 Mars 2016
    Cela n’est pas seulement l’histoire d’Ella, portraitiste que nous raconte ce livre, c’est celles de toutes les personnes dont elle fait le portrait. C’est plaisant de découvrir l’histoire de ces personnes qui posent et qui en viennent tout naturellement à se confier à Ella. De belles histoires, touchantes, qui semblent tellement réelles et qui touchent des gens de générations différentes. Ella est une jeune femme charmante qui peint des portraits depuis son plus jeune âge. Mais malgré cet épanouissement artistique, elle semble ne pas avoir réellement d’identité propre, elle semble lui avoir été enlevée sans explication réelle quand à 5 ans son père est parti et que peu de temps après, elle ait changé de nom par la biais d’une adoption par son beau père. On sent comme un vide dans sa vie, ce changement brutale et le fait qu’elle n’est jamais rien su sur son père, l’aient empêché d’avancer, de se projeter dans un avenir. C’est alors qu’elle devra peindre le portrait du fiancé de sa sœur que tout va changer. Elle va tomber amoureuse de son modèle tout en sachant que c’est une histoire impossible. J’aime beaucoup le personnage d’Ella, elle est douce, touchante avec cette discrétion de celle qui peint plus qu’un portrait,... Cela n’est pas seulement l’histoire d’Ella, portraitiste que nous raconte ce livre, c’est celles de toutes les personnes dont elle fait le portrait. C’est plaisant de découvrir l’histoire de ces personnes qui posent et qui en viennent tout naturellement à se confier à Ella. De belles histoires, touchantes, qui semblent tellement réelles et qui touchent des gens de générations différentes. Ella est une jeune femme charmante qui peint des portraits depuis son plus jeune âge. Mais malgré cet épanouissement artistique, elle semble ne pas avoir réellement d’identité propre, elle semble lui avoir été enlevée sans explication réelle quand à 5 ans son père est parti et que peu de temps après, elle ait changé de nom par la biais d’une adoption par son beau père. On sent comme un vide dans sa vie, ce changement brutale et le fait qu’elle n’est jamais rien su sur son père, l’aient empêché d’avancer, de se projeter dans un avenir. C’est alors qu’elle devra peindre le portrait du fiancé de sa sœur que tout va changer. Elle va tomber amoureuse de son modèle tout en sachant que c’est une histoire impossible. J’aime beaucoup le personnage d’Ella, elle est douce, touchante avec cette discrétion de celle qui peint plus qu’un portrait, qui devient la confidente. Découvrir la personnalité de Nate à travers son regard rende ses sentiments encore plus beaux et plus intenses. C’est une lecture vraiment bien agréable.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.