Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266297899
Code sériel : 17656
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

Toute la ville en parle

Jean-Luc PININGRE (Traducteur)
Date de parution : 06/02/2020
Rien ne ressemble davantage à un petit village américain qu’Elmwood Springs, Missouri. Les années passent, les bonheurs et les drames se succèdent, la société et le monde se transforment, mais les humains, avec leurs plaisirs, leurs peurs, leurs croyances, leurs amours, ne changent guère.
Mais c’est ailleurs que les choses se...
Rien ne ressemble davantage à un petit village américain qu’Elmwood Springs, Missouri. Les années passent, les bonheurs et les drames se succèdent, la société et le monde se transforment, mais les humains, avec leurs plaisirs, leurs peurs, leurs croyances, leurs amours, ne changent guère.
Mais c’est ailleurs que les choses se passent. Là-haut. Sur la colline. Derrière son arche de bois sculpté, le cimetière de Still Meadows bruisse de ragots. Loin de jouir d'un repos éternel, les défunts y continuent leurs existences, sous une forme particulière…
Et tout irait pour le mieux dans ce monde, et dans l'autre, si d'inexplicables disparitions ne venaient bouleverser la vie, et la mort, de cette paisible petite communauté…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266297899
Code sériel : 17656
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 528
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un roman optimiste et peuplé de personnages attachants. »
L'est-éclair
« Fannie Flagg arrive à nous faire tenir jusqu'à la fin, nous met du baume au coeur, nous met même quelques surprises pour ne pas laisser l'histoire tomber tout doucement dans du répétitif. »
Nikita / Le pays Briard
« Avec humour, Fannie Flagg raconte leur vie, leurs joies et leurs peines. Son récit devient irrésistible quand les défunts se retrouvent au cimetière municipal, où la vie reprend de plus belle puisqu'elle est éternelle. »
M.G. / Femme Actuelle

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Dezilecture Posté le 6 Novembre 2020
    e vais commencer par te parler de la plume de l’autrice. Une plume simple à lire et qui t’embarque immédiatement dans son univers. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, je me suis retrouvé à côté de Lordor Nordstrom et de sa petite communauté. En deux traits de stylo, Mme Flagg te dresse le portrait de ses personnages. En quelques mots, elle arrive sans peine à te faire comprendre si tu as là quelqu’un d’agréable ou au contraire de détestable, et je peux très facilement me représenter ce personnage et sans savoir, sans l’ombre d’un doute, si on pourrait être ami ou non. Je trouve que l’ambiance dans les romans de l’autrice est toujours chaleureuse, cocooning, on s’y sent bien, à l’aise, et j’aime vraiment retrouver cette sensation quand je la lis. Elle a vraiment le don de rendre intéressant, quelque chose qui habituellement ne m’aurait pas attiré, ou m’aurait désintéressé au bout de 10 minutes. [...]
  • rugi Posté le 6 Octobre 2020
    Un roman que l'on ne peut plus lâcher. Une histoire originale, les protagonistes, certes nombreux mais ô combien attachants font de ce livre une petite perle à ne pas manquer. A lire absolument, c'est drôle, philosophique et très addictif...
  • au_fil_despages Posté le 31 Août 2020
    Un régal comme souvent avec les romans de Fannie Flagg. Je l'ai lu très rapidement, un peu comme La dernière réunion des filles de la station-service que j'avais dévoré. J'avais eu un peu de mal à rentrer dans Nous irons tous au paradis, mais une fois dedans, j'avais complètement adhéré à l'histoire. Ce roman est assez étonnant puisque si on suit l'histoire de plusieurs familles sur de nombreuses générations, on vit aussi la création et le changement d'une ville au fur et à mesure des années. Au début du roman, j'ai eu peur de me perdre dans les personnages parce qu'on en croise une foultitude tout au long du livre, mais non, je n'ai jamais tourné les pages pour me rappeler qui était qui. Et c'est grâce à la qualité de l'écriture de l'auteure. Ce que j'aime le plus chez Fannie Flagg, c'est probablement sa sensibilité. On sent qu'elle aime ses personnages. A chacun de ses livres, je me dis toujours ça : elle les aime ces personnages ! Elle apporte aussi dans son écriture une touche d'humour bien dosée qui permet de s'attacher à eux plus encore. Et dans les moments avec émotion, elle nous emporte aussi. Et il y... Un régal comme souvent avec les romans de Fannie Flagg. Je l'ai lu très rapidement, un peu comme La dernière réunion des filles de la station-service que j'avais dévoré. J'avais eu un peu de mal à rentrer dans Nous irons tous au paradis, mais une fois dedans, j'avais complètement adhéré à l'histoire. Ce roman est assez étonnant puisque si on suit l'histoire de plusieurs familles sur de nombreuses générations, on vit aussi la création et le changement d'une ville au fur et à mesure des années. Au début du roman, j'ai eu peur de me perdre dans les personnages parce qu'on en croise une foultitude tout au long du livre, mais non, je n'ai jamais tourné les pages pour me rappeler qui était qui. Et c'est grâce à la qualité de l'écriture de l'auteure. Ce que j'aime le plus chez Fannie Flagg, c'est probablement sa sensibilité. On sent qu'elle aime ses personnages. A chacun de ses livres, je me dis toujours ça : elle les aime ces personnages ! Elle apporte aussi dans son écriture une touche d'humour bien dosée qui permet de s'attacher à eux plus encore. Et dans les moments avec émotion, elle nous emporte aussi. Et il y en a plein aussi dans ce romain pas ordinaire. L'idée du cimetière de Still Meadows et des défunts qui s'y retrouvent m'a touché, même si j'étais un peu circonspecte au tout début en lisant le résumé. Et bien non, j'ai aimé continuer à entendre ce que ces personnages morts avaient à dire. Et ils en ont des choses à dire ! Mais toujours avec humour et sensibilité. Comme Fannie Flagg. Encore un roman réussi pour cette auteure dont je partage l'anniversaire (pour mon plus grand plaisir).
    Lire la suite
    En lire moins
  • LiliLee Posté le 26 Août 2020
    Je me suis régalée avec ce livre qui retrace l’histoire d’un petit hameau devenu ville depuis les années 1880 jusqu’à nos jours. Ça commence un peu comme dans l’Amour est dans le pré mais de nombreux personnages viennent se greffer autour des protagonistes de départ et finalement, c’est toute une communauté qui prend vie sous nos yeux. On se rend également compte de l’évolution de la société depuis l’installation des colons suédois sur les terres américaines jusqu’à nos vies d’aujourd’hui. De plus, la vision que l’auteure nous propose de l’au-delà est assez attrayante. Je me suis rendu compte assez tard dans le roman que beaucoup des personnages étaient déjà présents dans un livre précédent de Fannie Flagg que j’avais moins aimé Nous irons tous au paradis. Cette fois j’ai passé un très bon moment de lecture et j’ai eu plaisir à suivre les parcours de vie de ces personnages et de leurs familles sur plusieurs décennies et même plus d’un siècle. Tous sont très attachants et l’ambiance très bon enfant.
  • Givry Posté le 6 Juillet 2020
    Le charme a opéré immédiatement, je me suis surprise à rire franchement, et c'est rare de rire en lisant. Le roman commence avec Lordom Nordstrom, un grand suédois qui traverse l'Atlantique pour s'installer dans un coin perdu du Missouri. Il se marie par correspondance, guidé par ses voisines, le trouvant trop vieux et trop bien pour rester célibataire. Nous sommes à la fin du 19ème siècle. Les décennies défilent, depuis celle de 1900 jusqu'à nos jours, en suivant l'évolution du hameau isolé jusqu'à la ville avec sa banlieue commerciale. L'auteure nous indique les évènements marquants comme les guerres et la marche sur la Lune, occasion de réviser l'histoire américaine, tout en s'amusant de ce qui se produit parmi les habitants. Et puis les défunts se retrouvent les uns après les autres au cimetière. Ils discutent aussi bien des faits à l'échelle locale que de ce qui a pu se produire dans le monde, comme les avancées techniques. Cela donne du recul sur l'évolution d'une petite société prise dans l'évolution mondiale. Par exemple, à un moment, il y a besoin d'un cinéma, d'un centre commercial, c'est inéluctable. C'est drôle, vif, plein de bonnes idées. Rien n'est parfait mais ce n'est pas si grave, cela... Le charme a opéré immédiatement, je me suis surprise à rire franchement, et c'est rare de rire en lisant. Le roman commence avec Lordom Nordstrom, un grand suédois qui traverse l'Atlantique pour s'installer dans un coin perdu du Missouri. Il se marie par correspondance, guidé par ses voisines, le trouvant trop vieux et trop bien pour rester célibataire. Nous sommes à la fin du 19ème siècle. Les décennies défilent, depuis celle de 1900 jusqu'à nos jours, en suivant l'évolution du hameau isolé jusqu'à la ville avec sa banlieue commerciale. L'auteure nous indique les évènements marquants comme les guerres et la marche sur la Lune, occasion de réviser l'histoire américaine, tout en s'amusant de ce qui se produit parmi les habitants. Et puis les défunts se retrouvent les uns après les autres au cimetière. Ils discutent aussi bien des faits à l'échelle locale que de ce qui a pu se produire dans le monde, comme les avancées techniques. Cela donne du recul sur l'évolution d'une petite société prise dans l'évolution mondiale. Par exemple, à un moment, il y a besoin d'un cinéma, d'un centre commercial, c'est inéluctable. C'est drôle, vif, plein de bonnes idées. Rien n'est parfait mais ce n'est pas si grave, cela fait un bien fou de se laisser guider par ces belles personnes, ces belles histoires. Il y a énormément d'amour à recevoir de cette lecture et en général, ce serait la morale de ce récit.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.