RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Trois gouttes de sang et un nuage de coke

            10/18
            EAN : 9782264067913
            Code sériel : 5131
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 216
            Format : 108 x 177 mm
            Trois gouttes de sang et un nuage de coke

            Collection : Domaine Policier
            Date de parution : 02/06/2016
            Un shérif de Boston et un détective dandy enquêtent sur un meurtre sauvage dans ce premier roman noir : une nouvelle voix du polar à suivre
            Watertown. Banlieue de Boston, novembre 2013. Un retraité sans histoire est retrouvé dans son pick-up, sauvagement assassiné. L’enquête est confiée au shérif  McCarthy, pugnace, humaniste, déterminé. En parallèle, Franck, jeune détective dandy, décadent et cocaïnomane – double sombre du shérif – mène l’enquête pour des raisons obscures, parcourant la ville... Watertown. Banlieue de Boston, novembre 2013. Un retraité sans histoire est retrouvé dans son pick-up, sauvagement assassiné. L’enquête est confiée au shérif  McCarthy, pugnace, humaniste, déterminé. En parallèle, Franck, jeune détective dandy, décadent et cocaïnomane – double sombre du shérif – mène l’enquête pour des raisons obscures, parcourant la ville en quête de sensations nouvelles. Ils croiseront sur leur route un mafieux de renom, un jeune musicien ambitieux, un romancier vulgaire, des flics besogneux ainsi que quelques paumés d’une Amérique hantée par la crise des subprimes.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264067913
            Code sériel : 5131
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 216
            Format : 108 x 177 mm
            10/18
            7.10 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Pietro38 Posté le 30 Septembre 2016
              Un premier roman noir prometteur " McCarthy ne donne guère de crédit aux grandes oppositions - "fantasques, hollywoodiennes"- entre le Bien et le Mal. "Abstraitement, cela se tient. Mais sur le terrain de l'homme, on les retrouve pêle-mêle, imbriqués, lovés l'un dans l'autre. Et alors, qui est bon? Qui est mauvais? La plupart des hommes ne sont ni l'un ni l'autre ; Ils vivent à la faveur des circonstances qui les dépassent, les ploient. Alors ils agissent, et les politiciens, les prêtres et les flics viennent ensuite découper dans leurs actions des tranches, qu'ils classent bonnes ou mauvaises." Le shérif McCarthy représenterait le bon, le flic intègre, droit, croyant, un père de famille respecté qui vit dans un quartier tranquille, le rêve américain, la maison avec le jardin, la sécurité. Franck serait son double maléfique, le mauvais, un détective privé cocaïnomane et philosophe. Un individu déconcertant et franchement tordu. Le Yin et le Yang, sauf que tout n'est pas si simple en ce bas monde. Ces deux personnages vont enquêter, chacun à sa manière, sur le meurtre sauvage d'un jeune retraité dans une ruelle de Boston. Ils croiseront sur leur route des personnages insolites et inquiétants dans un Boston crépusculaire. Des individus... Un premier roman noir prometteur " McCarthy ne donne guère de crédit aux grandes oppositions - "fantasques, hollywoodiennes"- entre le Bien et le Mal. "Abstraitement, cela se tient. Mais sur le terrain de l'homme, on les retrouve pêle-mêle, imbriqués, lovés l'un dans l'autre. Et alors, qui est bon? Qui est mauvais? La plupart des hommes ne sont ni l'un ni l'autre ; Ils vivent à la faveur des circonstances qui les dépassent, les ploient. Alors ils agissent, et les politiciens, les prêtres et les flics viennent ensuite découper dans leurs actions des tranches, qu'ils classent bonnes ou mauvaises." Le shérif McCarthy représenterait le bon, le flic intègre, droit, croyant, un père de famille respecté qui vit dans un quartier tranquille, le rêve américain, la maison avec le jardin, la sécurité. Franck serait son double maléfique, le mauvais, un détective privé cocaïnomane et philosophe. Un individu déconcertant et franchement tordu. Le Yin et le Yang, sauf que tout n'est pas si simple en ce bas monde. Ces deux personnages vont enquêter, chacun à sa manière, sur le meurtre sauvage d'un jeune retraité dans une ruelle de Boston. Ils croiseront sur leur route des personnages insolites et inquiétants dans un Boston crépusculaire. Des individus représentatifs d'une certaine époque troublée, en manque de repères. Une Amérique en pleine crise des subprimes, désemparée, chaotique, au bord de l'apocalypse. Sur le fond, Trois gouttes de sang et un nuage de coke fait partie de ces romans dits inclassables. On n'est pas dans le thriller classique à la Harlan Coben ou Lisa Gardner. Ou dans le polar d'enquête qui privilégie l'intrigue criminelle, avec un coupable à démasquer à la fin du livre. On se situe plutôt dans le roman noir qui met l'accent sur une atmosphère, et la dureté des rapports humains. Un roman philosophique qui pose des questions sur l'homme, et sur l'état de nos sociétés. Sur la forme, Quentin Mouron a un style très marqué, c'est indéniable. Une écriture à la fois simple et sophistiquée. Un mélange singulier de plusieurs auteurs: Jim Nisbet au niveau du style d'écriture sophistiqué, et truffé de références culturelles. David Goodis, pour l'ambiance très glauque, très noire. Et Jack O'Connell pour le côté philosophique du récit. Au final, un premier roman plutôt réussi, au ton singulier, parfois acerbe, critique. Je le conseille aux amateurs de polars noirs, qui sortent un peu des sentiers battus.
              Lire la suite
              En lire moins
            • djelisaweta Posté le 20 Juillet 2016
              Franck, détective esthète, qui abuse de la cocaïne, qui à travers cette enquête nous fait partager sa folie, m'a conquise. Il y a une atmosphère bien particulière, à tel point que j'ai pensé au début de ma lecture qu'Al Capone allait débouler ! Et puis au fur et à mesure, on découvre les différents personnages et on avance dans les arcanes de cette ville. Franck est différent, c'est un puriste. Il est exigeant. Il aborde les protagonistes au gré de ses sniffs. Mais jusqu'où peut-il aller ? Malgré sa noirceur, ce roman reste assez sobre (selon mes critères) et aurait pu aller un peu plus loin dans le côté obscur et dérangeant (oui, j'aime ça). Et puis cette couvertureeee, j'adoreeee !
            • eireannyvon Posté le 2 Septembre 2015
              Tout abus nuit à la santé ! Roman noir se passant à Boston, écrit par un jeune auteur natif de Lausanne, ce qui mérite une mention, car c’est, je pense, relativement rare. Et c’est en plus son premier roman édité en France. L’histoire se déroule sur une durée de trois jours. Nous sommes à Watertown, banlieue relativement calme de Boston. Normalement, car le monde change. Jimmy Henderson, un des plus vieux habitants du quartier, un homme connu et respecté, finit sa part de pizza dans son pick-up noir qui aurait bien besoin d’un grand nettoyage, le plancher ressemble en effet à une décharge municipale. Son fusil est contre le tableau de bord et sur le siège passager un morceau de carcasse de daim atteste que la chasse fut bonne ! Bref, une soirée comme une autre ! Un peu de paix et un concert de musique classique dans le temple. Franck, jeune détective de New-York, fait la connaissance de Paul McCarthy, membre éminent de l’église de la Rédemption. Le calme est précaire. En effet on vient de découvrir le cadavre du vieux Henderson ; ce qui choque c’est qu’il est affreusement mutilé, son visage a été tailladé ! Vraiment pas un crime ordinaire et en... Tout abus nuit à la santé ! Roman noir se passant à Boston, écrit par un jeune auteur natif de Lausanne, ce qui mérite une mention, car c’est, je pense, relativement rare. Et c’est en plus son premier roman édité en France. L’histoire se déroule sur une durée de trois jours. Nous sommes à Watertown, banlieue relativement calme de Boston. Normalement, car le monde change. Jimmy Henderson, un des plus vieux habitants du quartier, un homme connu et respecté, finit sa part de pizza dans son pick-up noir qui aurait bien besoin d’un grand nettoyage, le plancher ressemble en effet à une décharge municipale. Son fusil est contre le tableau de bord et sur le siège passager un morceau de carcasse de daim atteste que la chasse fut bonne ! Bref, une soirée comme une autre ! Un peu de paix et un concert de musique classique dans le temple. Franck, jeune détective de New-York, fait la connaissance de Paul McCarthy, membre éminent de l’église de la Rédemption. Le calme est précaire. En effet on vient de découvrir le cadavre du vieux Henderson ; ce qui choque c’est qu’il est affreusement mutilé, son visage a été tailladé ! Vraiment pas un crime ordinaire et en plus sa langue a été coupée ! Et emportée. Franck, de son côté, regagne son hôtel, la neige tombe, tombe ! McCarthy et ses hommes cherchent les causes de ce crime atroce ; un coupable idéal est bien vite trouvé, Alexander Marshall, petit ami de Laura Henderson. Celui-ci a des gestes pour le moins déplacés envers Julia, la fille de Laura, et Jimmy avait promis d’aller le dénoncer à la police ? Une raison suffisante pour le tuer aussi sauvagement ? On peut malgré tout se poser la question. Alors le policier et le détective, chacun de leur côté, vont mener l’enquête, et le résultat sera surprenant ! Les personnages principaux sont aussi opposés que possible ! L’un, Mac Carthy, est un policier de l’ancienne école, un ancien du coin qui connait son monde, marié et bon père de famille (on fait la prière avant de passer à table). Un homme sans histoire, avec malgré tout une double vie, l’une familiale et l’autre policière, c’est parfois dur de changer de casquette, et d’oublier la seconde pour profiter de la première ! Franck est un être ambigu, amateur de cocaïne, de culture décadente, lecteur de Palédan qu’il lit en écoutant le requiem de Fauré, un personnage qui n’inspire vraiment pas confiance. Jeune homme d’affaires qui a réussi, il semble, au nom de « La Pureté », mettre sa vie en danger par idéalisme. Plusieurs ombres passantes ou trépassantes, un flutiste un peu porté sur la fête, un écrivain prétentieux dont la rumeur dit qu’il écrit lui-même des avis positifs sur ses œuvres, et des commentaires désagréables sur les écrits de ses confrères ! Un ancien comédien qui a eu son heure de gloire dans le monde du film hard, reconverti en directeur de club de fitness, un milliardaire trouble qui trempe dans des affaires peu légales, bref un beau panier de crabes ! Une très belle écriture et des descriptions précises. J’ai, par exemple, beaucoup aimé les pages décrivant la nuit au « Jungle club » qui est très réussie, avec la ségrégation sociale régnant dans cet établissement.
              Lire la suite
              En lire moins
            • leprado Posté le 15 Juillet 2015
              Très bon roman. Entre le shérif McCarthy et le détective Franck, le cadavre d'un grand père mais surtout deux visions du monde : l'une conforme mais inquiète, l'autre, noire et décadente. Ce récit nous interroge dans un style percutant. On y reconnaît les influences de Huysmans, de Céline, Cioran... On s'interroge sur l'art, celui de faire un bon roman... sur l'Homme, sur la vie réussie ou pas !
            • stephanieplaisirdelire Posté le 23 Juin 2015
              Entre l’histoire principale de meurtre (Jimmy Henderson, un type ordinaire de 70 ans, est retrouvé égorgé et sauvagement mutilé à Watertown, une petite ville de la banlieue de Boston), l’histoire qui touche à la mafia, les personnages plus vrais que nature (et pourtant peu communs, tel que Franck un détective cocaïnomane qui déteste la médiocrité –y compris dans le crime- et qui s’autorise absolument tout) et l’exploration des thème comme la solitude, la vanité, la folie ordinaire, la criminalité et la misère humaine, il y a de quoi faire ! Peut-être un peu trop aussi…Les digressions nous éloignent parfois du point de départ et oublier que l’on est dans la un polar. Mais, on retombe heureusement sur nos pattes et la boucle finit par être bouclée, sans pour autant nous plonger dans une investigation minutieuses (ça change !)................
            Lisez inspiré avec 10/18 !
            Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…