Lisez! icon: Search engine
À Paraître
Tu le sais bien, le temps passe - Tome 2
Souvenirs, souvenirs 2
Date de parution : 05/01/2023
Éditeurs :
Pocket
En savoir plus
8.75 €
À paraître le 05/01/2023
À Paraître

Tu le sais bien, le temps passe - Tome 2

Souvenirs, souvenirs 2

Date de parution : 05/01/2023
Après l'immense succès remporté par le premier volume, la suite très attendue des mémoires de Catherine Nay.
Après l’immense succès remporté par le premier volume, la suite très attendue des Mémoires de Catherine Nay.
Elle couvre les années 1995-2017, de l’élection de Jacques Chirac à celle d’Emmanuel Macron....
Après l’immense succès remporté par le premier volume, la suite très attendue des Mémoires de Catherine Nay.
Elle couvre les années 1995-2017, de l’élection de Jacques Chirac à celle d’Emmanuel Macron. Près de trente ans de vie politique et journalistique, mais aussi personnelle, racontés avec le même sens du trait, de...
Après l’immense succès remporté par le premier volume, la suite très attendue des Mémoires de Catherine Nay.
Elle couvre les années 1995-2017, de l’élection de Jacques Chirac à celle d’Emmanuel Macron. Près de trente ans de vie politique et journalistique, mais aussi personnelle, racontés avec le même sens du trait, de la formule incisive, la même intensité romanesque qui font de Catherine Nay une observatrice et une narratrice hors pair, souvent mordante et toujours savoureuse.
 
Également chez Pocket : Souvenirs, souvenirs…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266329149
Code sériel : 18819
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus
8.75 €
À paraître le 05/01/2023
EAN : 9782266329149
Code sériel : 18819
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BlackRadis 08/11/2022
    Cathoche la suite. Vive la médiathèque encore une fois car ce n'est pas forcément un livre que j'aurai forcément acheté (après plusieurs déménagements, je suis désormais averti : les livres c'est ce qu'il y a de plus lourds !). Mais bon, c'est agréable à lire car Catherine écrit bien et est une vraie peau de vache. Ce sont deux grandes qualités, n'est ce pas Flaubert, pour écrire... On est dans les années Chirac (avec le soldat Juppé) et ça va jusqu'à Macron (le gars qui ne transpire jamais même en pleine moiteur amazonienne quand les autres essorent leurs chemises, c'est pas dans le livre mais c'est Emmanuel Carrere qui raconte cette anecdote légèrement flippante). Gouleyant.
  • Denis3 16/09/2022
    Un fort beau témoignage - car ce n'est ni un livre d'histoire ni un pur travail de journaliste - de Catherine Nay, témoignage d'une époque qu'elle a vécue, comme journaliste et comme femme. De Chirac à Hollande, tous les présidents, et quelques seconds couteaux ou familiers, passent la revue. Chirac, homme qui cultivait les paradoxes: chaleureux et bon vivant, mais aussi ambiteux, tenace et têtu. D'une culture rare - expert en civilisations asiatiques et africaines - il aimait à se profiler en auvergnat pur jus. Son ménage était un noeud gordien de tensions qui n'éclataient (presque) pas au grand jour : le plébéien avait épousé une dame de la noblesse " de lapin", disait-il. L'homme d'action inébranlable avait le coeur brisé par le malheur de sa fille anorexique. Alors, simple distinction entre l'homme public et l'homme privé ? Non, à mon sens Jacques Chirac était un homme à dimensions multiples, qu'il gérait sans doute séparément. Quelqu'un d'une complexité ordonnée. Après la fameuse dissolution, Jospin en premier ministre. Crispé, braqué sur la ligne médiane de sa "majorité plurielle", aimable dans la vie privée mais incapable de montrer la moindre chaleur en tant que politique. L'Ultramarin en passant, la sortie de la marginalité,... Un fort beau témoignage - car ce n'est ni un livre d'histoire ni un pur travail de journaliste - de Catherine Nay, témoignage d'une époque qu'elle a vécue, comme journaliste et comme femme. De Chirac à Hollande, tous les présidents, et quelques seconds couteaux ou familiers, passent la revue. Chirac, homme qui cultivait les paradoxes: chaleureux et bon vivant, mais aussi ambiteux, tenace et têtu. D'une culture rare - expert en civilisations asiatiques et africaines - il aimait à se profiler en auvergnat pur jus. Son ménage était un noeud gordien de tensions qui n'éclataient (presque) pas au grand jour : le plébéien avait épousé une dame de la noblesse " de lapin", disait-il. L'homme d'action inébranlable avait le coeur brisé par le malheur de sa fille anorexique. Alors, simple distinction entre l'homme public et l'homme privé ? Non, à mon sens Jacques Chirac était un homme à dimensions multiples, qu'il gérait sans doute séparément. Quelqu'un d'une complexité ordonnée. Après la fameuse dissolution, Jospin en premier ministre. Crispé, braqué sur la ligne médiane de sa "majorité plurielle", aimable dans la vie privée mais incapable de montrer la moindre chaleur en tant que politique. L'Ultramarin en passant, la sortie de la marginalité, les racolages de bonimenteur, puis le " détail de la seconde guerre mondiale" et le "four crématoire", la chute ... Séguin, plombé par son éternel spleen existentiel, dû à ce père biologique qui ne l'aura jamais reconnu. Doué mais sans colonne vertébrale, en fin de compte un énorme gâchis. Le phénomène Sarkozy. Là aussi un père biologique qui a plaqué, mais une réaction inverse : on prend la vie d'assaut, on attaque tout de suite - ils vont voir ce qu'ils vont voir ! On brûle les étapes, on conquiert, on leur rentre dans le lard. Comme si l'on voulait montrer sa valeur à son père absent - espérant qu'il rentre ? - et impressionner sa "mère" - pour qu'elle reste ? Dans le rôle de la femme à impressionner : Cecilia, celle dont on se fait le champion. le soir ou Sarko est élu, son père, fugeur comme toujours, commente " j'aurais préféré que mon fils soit président des Etats-Unis". Et Cécilia le quitte. La dynamique s'éffondre. Il s'en remettra, grâce à Carla. Mais quel crash ! Un homme doué, surexcité, et si fragile. Hollande. Une version lessivée de Jospin? J'en ai bien l'impression. A part le bouquin qui aura causé sa perte, laissera t-il une trace ? Ces politiques sont des hommes. Ils ont leurs forces, leurs fragilités. Comme nous, ils sont obligés d'assumer, de gérer leur caractère, leur passé. Ce ne sont ni des ectoplasmes ni des robots. Oui, souvent ils font preuve d'une ambition démesurée ( pourquoi ? voilà la question intéressante) et d'une immense estime de soi au détriment de leurs concurrents. Giscard croyait que Chirac était un technocrate plutôt idiot, Chirac le lui rendait bien, et il estimait - au début - que Balladur n'aurait jamais d'ambitions présidentielles. Sarkozy traitait Dominique de Villepin d'amateur et refusait de voir en lui un concurrent. Seguin disait qu'il n'y avait eu que deux types intelligents, lui et De Gaulle. Quand à de Villepin, il allait les niquer tous. Un aveuglement extrêment dangeureux. Et parfois - comme Chirac et peut-être Mitterand - ils ne savent pas s'arrêter à temps. L'écriture de Catherine Nay me plait tellement que je vais rajouter sa biographie de Chirac à ma liste, peu-être aussi celle de Sarkozy. Bonne lecture !
    Lire la suite
    En lire moins
  • biofutur 11/09/2022
     J'ai adoré son premier Tome. D'autant que j'ai l'avantage de l'age. C'est d'avoir connu cette période là. Ce deuxiéme, aussi bien enlevé, mais avec plus de gravité et moins d'infidelités révélées, à mon sens. Tous les deux indispensables si l'on veut ne plus vouloir aller voter. J'attends son troisième avec impatience, avant qu'elle ne nous fasse le même coup que son Chalandon.
  • ced091 15/07/2022
    Après avoir lu le premier tome qui m'avait beaucoup plu. Je me suis tout de suite plongé dans le second tome après l'avoir découvert. Le style d'écriture est le même : facile à lire, très rythmé, on ne s'ennuie pas. Cependant, je trouve ce deuxième tome beaucoup trop partisan. C'est dommage, ça gâche le produit final et peut être agaçant pour le lecteur souhaitant juste un récit des faits sans filtre partisan et donc déformant .
  • Lhuitre 19/02/2022
    Quel plaisir de lire ce deuxième opus des Mémoires de la grande Catherine, après le premier qui m'avait beaucoup excité !... J'y avais retrouvé les combats politiques de ma jeunesse et la violence des joutes de l'époque. Ce second livre est plus contemporain. Il parle de politiques qui nous sont plus proches, Chirac, Jospin, Sarkozy, Seguin, Hollande, Macron... Récit incroyable ! Alors que la politique a tendance à ennuyer les Français, Catherine Nay nous raconte la chose comme un roman. Des détails invraisemblables, des anecdotes, des passions humaines qui donnent à l'intrigue des ressorts quasi balzaciens, tout s'enchaîne aisément sous la plume très honnête d'une journaliste certes engagée, mais pas militante. Surtout, c'est la femme la mieux informée du monde politique ( une vraie mine d'or ) et on comprend beaucoup de choses au prisme de ses confidences. Le portrait de Philippe Seguin m'a touché. Celui de Dominique de Villepin m'a fait hurler de colère. Les couleuvres qu'a dû avaler Danielle Mitterrand m'ont fait frissonner de pitié. La découverte de quelques hommes de l'ombre, notamment Jacques Pilhan et Paul Guilbert m'a fait vibrer. Mais ce qui m'a le plus passionné, c'est le récit du destin de Lionel Jospin, "l'homme des 35... Quel plaisir de lire ce deuxième opus des Mémoires de la grande Catherine, après le premier qui m'avait beaucoup excité !... J'y avais retrouvé les combats politiques de ma jeunesse et la violence des joutes de l'époque. Ce second livre est plus contemporain. Il parle de politiques qui nous sont plus proches, Chirac, Jospin, Sarkozy, Seguin, Hollande, Macron... Récit incroyable ! Alors que la politique a tendance à ennuyer les Français, Catherine Nay nous raconte la chose comme un roman. Des détails invraisemblables, des anecdotes, des passions humaines qui donnent à l'intrigue des ressorts quasi balzaciens, tout s'enchaîne aisément sous la plume très honnête d'une journaliste certes engagée, mais pas militante. Surtout, c'est la femme la mieux informée du monde politique ( une vraie mine d'or ) et on comprend beaucoup de choses au prisme de ses confidences. Le portrait de Philippe Seguin m'a touché. Celui de Dominique de Villepin m'a fait hurler de colère. Les couleuvres qu'a dû avaler Danielle Mitterrand m'ont fait frissonner de pitié. La découverte de quelques hommes de l'ombre, notamment Jacques Pilhan et Paul Guilbert m'a fait vibrer. Mais ce qui m'a le plus passionné, c'est le récit du destin de Lionel Jospin, "l'homme des 35 heures" qui a hélas engagé le pays dans une voie funeste. Incroyable de voir que cette loi est arrivée de manière presque impromptue, sans réelle préparation ni mesure des effets. En somme, une gestion du pays faite au jugé sur des seuls critères politiques. La partie la plus people est dans le récit des mésaventures matrimoniales de Sarkozy avec sa Cecilia. On découvre que les fautes politiques du nouveau Président en début de son mandat ont tenu davantage à sa volonté de se concilier les bonnes grâces d'une femme qui s'éloignait de lui. le récit nous donne l'image touchante d'un homme amoureux ayant perdu tout sens commun parce que sa moitié prenait le large. Dans ce chapitre, comme dans les autres, le caractère profondément humain de l'action politique se révèle au grand jour, alimenté par les petits ressorts des uns et des autres que Catherine nous donne à méditer. Passionnant ! Au final, l'histoire se boit comme du petit lait. Mais du lait caillé, amer au goût, car la victime finale de ce maelström politique semble être la France, pays qui n'a jamais été orienté dans la bonne voie. Des concours de circonstances fâcheux ont toujours nuit à l'efficacité de l'action publique : la ré-élection de Mitterrand, l'élection du grand impuissant qu'était Chirac, la stupide dissolution, l'arrivée au pouvoir de l'idéologue Jospin, le divorce de Sarkozy, la crise financière de Lehman Brothers, l'élection de celui qui n'avait rien à dire, ni à faire, François Hollande... Un livre instructif qui est le parfait recueil de nos occasions perdues....
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.