Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377359691
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 400
Format : 10,8 x 17,7 mm
À Paraître

Un amour fou

Collection : Roman & évasion
Date de parution : 26/08/2021
Grand Prix RTL et Prix Femina 1981, Catherine Hermary-Vieille dessine le portrait sensible et flamboyant de Jeanne de Castille, mère de Charles Quint : une femme désespérément amoureuse, mais trahie par ses proches, aux premiers rayons du Siècle d’Or espagnol.
En 1509, à trente ans, Jeanne de Castille, fille d’Isabelle la Catholique et de Ferdinand d’Aragon, héritière du plus grand empire au monde, est enfermée dans la sombre citadelle de Tordesillas : elle y restera quarante-six ans au secret absolu.

Veuve de Philippe le Beau, souverain des Flandres, elle l’a aimé...
En 1509, à trente ans, Jeanne de Castille, fille d’Isabelle la Catholique et de Ferdinand d’Aragon, héritière du plus grand empire au monde, est enfermée dans la sombre citadelle de Tordesillas : elle y restera quarante-six ans au secret absolu.

Veuve de Philippe le Beau, souverain des Flandres, elle l’a aimé d’un amour fou. Qu’a-t-elle fait pour mériter ce châtiment ? Pourquoi son fils Charles Quint la surveille-t-il si étroitement ? On la dit démente : un prétexte pour la tenir éloignée du pouvoir ?

Catherine Hermary-Vieille s’est penchée sur le destin de cette reine d’Espagne, au temps de sa splendeur. Une multitude d’indices lui ont permis de donner une réponse à « l’énigme de Tordesillas », un sens à l’existence de cette femme solitaire, amoureuse, abandonnée par son père, trompée par son mari et trahie par son fils en un siècle raffiné et violent : celui de l’Inquisition, de la colonisation des Amériques et de la Reconquista.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377359691
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 400
Format : 10,8 x 17,7 mm
Archipoche
9.95 €
À paraître le 26/08/2021

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • melodbellaisa Posté le 29 Février 2020
    Le décor est planté avec les enjeux politiques de cette époque : Christophe Colomb qui ramènera l'or du nouveau monde aux souverains espagnols. L'or qui détruit tout. Jeanne se retrouvera l'héritière d'un royaume qu'elle ne gouvernera jamais. Broyée entre son époux, Philippe de Flandres qu'elle aime à la folie et à qui elle cède tout, elle sera aussi un jouet entre les mains de père au décès de sa mère Isabelle. Jeanne finira sa vie enfermée, surveillée. Au fil des années de claustration elle perdra la raison. Beau roman, qui plante le décor d'une époque où se bâtit un empire : celui du futur Charles Quint : le fils de Jeanne.
  • Sidoine21 Posté le 5 Janvier 2020
    Jeanne, fille d'Isabelle et Ferdinand, souverains de la Castille et de l'Aragon, est mariée pour raison politique à Philippe, souverain des Flandres, fils et héritier de l'empereur d'Autriche. Dès son arrivée en Flandres, elle est séduite par son bel époux qui se révèle rapidement ambitieux et volage. Isolée à la cour, elle ne vit que pour les rares moments qu'il lui accorde. Lorsque Isabelle la catholique s'éteint, c'est à Jeanne que revient le trône de de Castille et d'Aragon. Dès lors, elle devient un enjeu politique entre son père qui veut être associé à son règne et son mari qui entend régner à sa place. Pour la garder sous son contrôle et éviter que son beau-père ne mette la main sur elle, il devient pour elle un geôlier impitoyable. Lorsque qu'il meurt, Jeanne croit enfin pouvoir retrouver ses droits mais ne peut lutter contre la fausseté de son père qui parvient à l'écarter du pouvoir en la faisant passer pour folle. Elle est enfermée dans la sinistre forteresse de Tordesillas où elle se noie dans la solitude, l'oubli, la misère physique et psychologique. Lorsque Charles, le fils qu'elle n'a pas vu grandir, accède au trône, rien ne change pour elle.... Jeanne, fille d'Isabelle et Ferdinand, souverains de la Castille et de l'Aragon, est mariée pour raison politique à Philippe, souverain des Flandres, fils et héritier de l'empereur d'Autriche. Dès son arrivée en Flandres, elle est séduite par son bel époux qui se révèle rapidement ambitieux et volage. Isolée à la cour, elle ne vit que pour les rares moments qu'il lui accorde. Lorsque Isabelle la catholique s'éteint, c'est à Jeanne que revient le trône de de Castille et d'Aragon. Dès lors, elle devient un enjeu politique entre son père qui veut être associé à son règne et son mari qui entend régner à sa place. Pour la garder sous son contrôle et éviter que son beau-père ne mette la main sur elle, il devient pour elle un geôlier impitoyable. Lorsque qu'il meurt, Jeanne croit enfin pouvoir retrouver ses droits mais ne peut lutter contre la fausseté de son père qui parvient à l'écarter du pouvoir en la faisant passer pour folle. Elle est enfermée dans la sinistre forteresse de Tordesillas où elle se noie dans la solitude, l'oubli, la misère physique et psychologique. Lorsque Charles, le fils qu'elle n'a pas vu grandir, accède au trône, rien ne change pour elle. Le jeune monarque ne souhaite s'encombrer d'une concurrente. Catherine Hermary-Vieille nous offre un superbe roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • tesdichiti Posté le 24 Novembre 2019
    Jeanne la Folle, c’est sous ce vocable que l’Histoire se souvient de la mère de Charles Quint. Infante d’Espagne, fille d’Isabelle la Catholique de Castille et de Ferdinand II d’Aragon qui sont les initiateurs du Royaume d’Espagne, elle est envoyée dans les Flandre pour épouser l’Archiduc Philippe de Habsbourg nommé « le Beau ». Elle a déjà (pour l’époque) 18 ans. Elle est subjuguée par la beauté de son époux dont elle tombe follement amoureuse. Ils auront 6 enfants dont le fameux Charles Quint. Esseulée, loin de son pays, dans une Flandre aux mœurs joyeuses, fêtardes et libérales ce qui la changent de l’éducation catholique espagnole stricte, elle se perd. Elle se rattache frénétiquement au seul être important pour elle, son époux Philippe qui vit une joyeuse vie d’Archiduc partageant son temps entre la politique, la guerre et ses maîtresses. A la mort de la Reine de Castille, le couple débarque en Espagne, Philippe veut se faire reconnaître par les Cortès comme Roi d’Espagne mais Ferdinand est et reste Roi d’Aragon et Jeanne Reine de Castille, lui n’est que Prince Consort. Les relations du couple sont proches d’une haine réciproque. Jeanne tente de se rapprocher de son père qui manœuvre les sentiments de sa... Jeanne la Folle, c’est sous ce vocable que l’Histoire se souvient de la mère de Charles Quint. Infante d’Espagne, fille d’Isabelle la Catholique de Castille et de Ferdinand II d’Aragon qui sont les initiateurs du Royaume d’Espagne, elle est envoyée dans les Flandre pour épouser l’Archiduc Philippe de Habsbourg nommé « le Beau ». Elle a déjà (pour l’époque) 18 ans. Elle est subjuguée par la beauté de son époux dont elle tombe follement amoureuse. Ils auront 6 enfants dont le fameux Charles Quint. Esseulée, loin de son pays, dans une Flandre aux mœurs joyeuses, fêtardes et libérales ce qui la changent de l’éducation catholique espagnole stricte, elle se perd. Elle se rattache frénétiquement au seul être important pour elle, son époux Philippe qui vit une joyeuse vie d’Archiduc partageant son temps entre la politique, la guerre et ses maîtresses. A la mort de la Reine de Castille, le couple débarque en Espagne, Philippe veut se faire reconnaître par les Cortès comme Roi d’Espagne mais Ferdinand est et reste Roi d’Aragon et Jeanne Reine de Castille, lui n’est que Prince Consort. Les relations du couple sont proches d’une haine réciproque. Jeanne tente de se rapprocher de son père qui manœuvre les sentiments de sa fille. Philippe meurt….empoisonné ? C’est la version de l’auteur. Ferdinand prend le pouvoir et fait enfermé sa fille …ingérable dans une forteresse. A la mort de Ferdinand, Don Carlos (Charles Quint) reçoit la couronne unifiée et oublie sa mère à Tordesillas. Passionnant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sandrine68 Posté le 2 Mars 2015
    un roman historique, l'histoire de Jeanne dite la folle, fin 15e et début 16e siècle. Fille d'Isabelle la Catholique et de Ferdinand d'Aragon, roi et reine d'une partie de l'Espagne, elle sera mariée à 15 ans au prince Philippe le Beau des Flandres. Amoureuse de son mari, qui très vite la trompera à tout va et se montrera embarrassé d'elle, elle va exercer bien peu de pouvoir et se trouvera évincée puis enfermée quand il s'agira pour son mari de s'approprier son trône en Espagne. son père, sa soeur, ses mais... lui seront de peu d'aide. Une triste vie. Contexte historique rendu, plus dans les grands événements que dans les petits détails
  • lapetitefadette Posté le 29 Décembre 2014
    Un très beau roman historique retraçant avec talent la vie de Jeanne de Castille et de Philippe le Beau, les parents de Charles Quint
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés