RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Un chien dans le moteur

            10/18
            EAN : 9782264065124
            Code sériel : 5117
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 312
            Format : 108 x 177 mm
            Un chien dans le moteur

            Adèle CARASSO (Traducteur)
            Date de parution : 15/09/2016
            Le roadtrip complètement déjanté à travers l’Amérique centrale d’un mari à la recherche de sa femme en fuite avec un autre homme. Un roman culte aux Etats-Unis.
            Un flingue planqué au fond de sa glacière, Ray Midge part en quête de ce qu’il a perdu : sa femme, ses cartes de crédit, sa Ford Torino et sa tranquillité d’esprit. Cap vers le sud, là où le mène le double des récépissés de carte bleue. Entre escrocs rêveurs,... Un flingue planqué au fond de sa glacière, Ray Midge part en quête de ce qu’il a perdu : sa femme, ses cartes de crédit, sa Ford Torino et sa tranquillité d’esprit. Cap vers le sud, là où le mène le double des récépissés de carte bleue. Entre escrocs rêveurs, hippies réactionnaires, évangélistes et témoins en tous genres, Ray ramasse sur sa route le docteur Reo Symes , épave échouée au fond d’un parc à roulottes mexicain. Sous les tropiques, les retrouvailles conjugales se précisent et un duel se prépare à l’ombre des ruines mayas …Un roadtrip déjanté hilarant à travers l’Amérique centrale.

            « On a comparé McCarthy à Faulkner, Portis à Twain, quand on devrait dire que tous deux ressemblent à Beckett, avec chacun ses histoires. » Newsweek
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264065124
            Code sériel : 5117
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 312
            Format : 108 x 177 mm
            10/18
            7.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • alaiseblaise Posté le 11 Mars 2015
              « Norma, ma femme, s’était fait la malle avec Guy Dupree et je guettais l’arrivée des relevés de cartes de crédit qui me permettraient de savoir où ils étaient allés. » Ray Midge, vingt-six ans d’âge, « glandeur » invétéré, son Colt Cobra planqué au fond de la glacière, part récupérer sa Ford Torino (à tout prix) et sa femme (éventuellement). « Qu’est-ce que tout le monde cherche ? il a dit. Norma n’a pas hésité : elle a dit que tout le monde cherchait l’amour. » Et c’est parti pour un « road-movie » rocambolesque et hilarant. Charles Pontis, l’auteur, ancien journaliste à l’Herald Tribune, va nous bringuebaler sur des routes défoncées de l’Arkansas au Belize en passant par le Texas et le Mexique. De crades motels en parcs à caravanes désertiques en passant par des bars plus que louches, Ray, dans une Buick déglinguée – la véritable héroïne du livre – part vers le Sud à la recherche du temps perdu. « Les deux phares droits étaient pétés et la direction encore plus endommagée : il y avait maintenant presque un demi-tour de jeu dans le volant. La position de la barre transversale du volant était modifiée elle aussi, de l’horizontale elle était passée... « Norma, ma femme, s’était fait la malle avec Guy Dupree et je guettais l’arrivée des relevés de cartes de crédit qui me permettraient de savoir où ils étaient allés. » Ray Midge, vingt-six ans d’âge, « glandeur » invétéré, son Colt Cobra planqué au fond de la glacière, part récupérer sa Ford Torino (à tout prix) et sa femme (éventuellement). « Qu’est-ce que tout le monde cherche ? il a dit. Norma n’a pas hésité : elle a dit que tout le monde cherchait l’amour. » Et c’est parti pour un « road-movie » rocambolesque et hilarant. Charles Pontis, l’auteur, ancien journaliste à l’Herald Tribune, va nous bringuebaler sur des routes défoncées de l’Arkansas au Belize en passant par le Texas et le Mexique. De crades motels en parcs à caravanes désertiques en passant par des bars plus que louches, Ray, dans une Buick déglinguée – la véritable héroïne du livre – part vers le Sud à la recherche du temps perdu. « Les deux phares droits étaient pétés et la direction encore plus endommagée : il y avait maintenant presque un demi-tour de jeu dans le volant. La position de la barre transversale du volant était modifiée elle aussi, de l’horizontale elle était passée à la verticale, et ce nouvel alignement ne me permettait pas de positionner mes mains correctement. » Ray, « looser » généreux, va rencontrer, pour notre plus grand bonheur de lecteur, des hippies débraillés, des évangélistes illuminés, un Docteur fou-dingue et j’en passe et des bien pires. Ce roman nous trimbale à travers une Amérique cahotante, déboussolée en quête d’illusions perdues. L’humour désabusé et pathétique de Pontis nous tient collés sur la banquette cramoisie par la chaleur du Sud jusqu’au bout de la route. Pied au plancher, cœur soulevé-chahuté par les bosses de la vie. « La glace avait fondu depuis belle lurette et le fromage et le salami étaient foutus. L’eau était marron à cause des languettes des canettes de bière qui avaient rouillé. Au fond de ce marécage, mon Colt Cobra ballottait dans son sac en plastique. » Chaudement recommandé ! Bon voyage à vous…
              Lire la suite
              En lire moins
            • Mirabeelle Posté le 6 Juin 2014
              La femme de Ray Midge s'est tirée avec ce singe de Guy Dupree en emportant sa carte de crédit et sa Ford Torino. Pas jouasse du tout, Ray traversera les Etats-Unis pour les retrouver à bord d'un tas de ferraille. Sur le chemin il rencontrera toute sorte de personnages plus déjantés les uns que les autres, parmi eux un médecin bavard, déchu de ses fonctions (nous comprenons aisément pourquoi) et sa mère dont les croyances reposent davantage sur la foi que sur les actes. Nous aurons aussi la chance d'accompagner notre héros au milieu d'un ouragan ! En bref, un roadtrip plein de rebondissements saupoudré de dialogues parfois aussi désopilants qu'absurdes, l'auteur de True Grit (adapté au cinéma par les frères Coen) nous entraîne dans une épopée foncièrement américaine. Un bijou pour tous les amateurs de littérature américaine et les fans de la Beat Generation dont je fais partie !
            • MarcoPolo85 Posté le 9 Mai 2014
              Je ne connaissais pas ce Charles PORTIS, auteur par ailleurs de True Grit (adapté au cinéma par les frères Cohen). Et là, j'avoue que j'ai été au départ dérouté voire perdu dans sa façon de narrer les choses. Il devait être sous l'emprise d'une drogue dure pour écrire une chose pareille. Mais, çà, c'était au départ. Au fur et à mesure de la lecture, je me suis laissé embarquer dans le délire de Portis, et je me suis marré, vraiment marré. Le livre a été lu vite, trop vite. J'en aurais bien redemandé encore. Et l'histoire ! Ah oui ! L'histoire ! Quoi dire ? Eh bien voilà : On est dans les années 70. Raymond (Ray) s'est fait piqué sa Ford Torino, son American Express, sa carte Texaco et surtout sa femme Norma, tout çà par un certain Guy Dupree qu'il connait bien. Tout ce monde est parti au Honduras Britannique (ex-Belize). Pas content du tout, Ray part, avec la vieille Buick de Dupree, sur leurs traces. En chemin, il embarque le Docteur Réo Symes (médecin bricoleur, déchu de ses fonctions). Ce dernier réclame à sa mère (vivant également dans ce petit pays) l'usage d'un bout d'île protégé du Mississipi lui appartenant. Là bas, rien ne va aller... Je ne connaissais pas ce Charles PORTIS, auteur par ailleurs de True Grit (adapté au cinéma par les frères Cohen). Et là, j'avoue que j'ai été au départ dérouté voire perdu dans sa façon de narrer les choses. Il devait être sous l'emprise d'une drogue dure pour écrire une chose pareille. Mais, çà, c'était au départ. Au fur et à mesure de la lecture, je me suis laissé embarquer dans le délire de Portis, et je me suis marré, vraiment marré. Le livre a été lu vite, trop vite. J'en aurais bien redemandé encore. Et l'histoire ! Ah oui ! L'histoire ! Quoi dire ? Eh bien voilà : On est dans les années 70. Raymond (Ray) s'est fait piqué sa Ford Torino, son American Express, sa carte Texaco et surtout sa femme Norma, tout çà par un certain Guy Dupree qu'il connait bien. Tout ce monde est parti au Honduras Britannique (ex-Belize). Pas content du tout, Ray part, avec la vieille Buick de Dupree, sur leurs traces. En chemin, il embarque le Docteur Réo Symes (médecin bricoleur, déchu de ses fonctions). Ce dernier réclame à sa mère (vivant également dans ce petit pays) l'usage d'un bout d'île protégé du Mississipi lui appartenant. Là bas, rien ne va aller comme il se devrait. Ray va s'imaginer des stratagèmes minables pour récupérer sa femme. Une tempête....que dis-je ? Un ouragan va sévir aussi. Et là, ce n'est que le dixième des multiples péripéties qui vont se dérouler. Ce n'est que misère sociale que l'on rencontre ici. Oh non ! C'est pire que çà. C'est de la bêtise pure et dure. Nous pouvons tellement être idiots nous les humains.
              Lire la suite
              En lire moins
            Lisez inspiré avec 10/18 !
            Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…