En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Un dimanche au bord de la piscine

        Pocket
        EAN : 9782266250740
        Code sériel : 15957
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 108 x 177 mm
        Un dimanche au bord de la piscine

        ,

        Michel GANSTEL (Traducteur)
        Date de parution : 01/10/2015
        C'est dimanche de baignade chez les Delaney. Comme tous les ans lorsque le soleil est haut et la piscine ouverte, tous les voisins de Melbrook sont invités à partager la plus belle propriété du coin. Une journée idyllique en perspective...
        Mais tout à coup la petite Katie, 7 ans, chute du...
        C'est dimanche de baignade chez les Delaney. Comme tous les ans lorsque le soleil est haut et la piscine ouverte, tous les voisins de Melbrook sont invités à partager la plus belle propriété du coin. Une journée idyllique en perspective...
        Mais tout à coup la petite Katie, 7 ans, chute du plongeoir. Direction l'hôpital. Si la fillette va bien, la belle harmonie a disparu. Les langues se délient, on accuse les parents, persifle sur leurs flirts respectifs, la piscine pas aux normes... Et tout le village de plonger en eaux troubles...

        « On adore. » Cosmopolitan

        « Une nouvelle comédie aigre-douce pleine de rebondissements. » L'Est Éclair
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266250740
        Code sériel : 15957
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        7.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Phoenicia Posté le 12 Juillet 2017
          Un roman dans lequel j'ai eu quelques difficultés à me plonger. Une chose est certaine, ce n'est pas pour rien qu'il est signé Madeleine Wickham et non Sophie Kinsella. Ici, pas de jeunes femmes "miss tout le monde un peu gaffeuse qui trouve le grand amour si beau, si parfait". On ne sourit que quelques fois, et surtout d'attendrissement et non d'humour. L'histoire tourne autour d'un drame : une journée au bord de la piscine dans un but caritatif tourne à la catastrophe lorsque qu'une jeune enfant se retrouve blessée. Sur fond de procès, on pourrait s'attendre à ce que dans ce petit village les potins, les ragots et petites mesquineries aient toutes leur place. Il n'en est rien, l'auteure n'a que peu exploité ce filon et je trouve ça dommage étant donné que les rares scènes qui s'en rapprochent rajoutent du piquant. Néanmoins je me suis laissée peu à peu happer par l'histoire principale ( et les histoires secondaires, car il y en a), m'attachant aux personnages heureusement pas trop manichéens. En somme petite déception du début mais lecture qui reste appréciable selon moi.
        • Griselda20116 Posté le 29 Juin 2017
          Mon avis: Je sais que l'auteur, Madeleine WICKHAM alias Sophie KINSELLA est surtout connue pour son roman" L'Accro au Shopping" et sa suite. Il est courant de la traiter d'auteure " pour femmes" d'une manière assez péjorative. Je n'ai jamais lu cette série à succès, mais j'estime que le succès n'est pas une preuve de crétinisme des lecteurs! Cette auteure a aussi écrit d'autres romans, indépendants les uns des autres. J'avais gardé un bon souvenir de son roman: "Week-end entre amis". Celui-ci est du même tonneau et tout aussi intéressant. L'intérêt de l'histoire ne faiblit jamais, et donne envie de connaître la suite. Les personnages ne sont pas caricaturaux, mais bien décrits et très crédibles. On découvre toute la cruauté qui régit les rapports humains d'une petite communauté, dès que certains d'entre eux sont considérés comme coupables et livrés à la vindicte populaire! Le mariage, l'amour, l'amitié... tout cela passé au crible d'une intelligence lucide et cependant bienveillante. Nous ne sommes pas dans le domaine du "Noir" donc le dénouement est heureux mais sans aucune mièvrerie!
        • Annette55 Posté le 19 Mai 2016
          Une petite fille, Katie ,fait une mauvaise chute dans la piscine des voisins, elle est évacuée à l'hôpital . Ses parents se déchirent, le couple est en train de se séparer... Colére et consternation : qui surveillait Katie? Les propriétaires de la piscine , les Delanay , des voisins , sont-ils responsables ? Leur piscine est -elle encore aux normes ? Un avocat, amant de la maman de Katie, désire profiter de la situation afin d'intenter un procès aux gentils voisins. Une mére très naïve , un pére dépassé et fataliste, timoré, un avocat en mal de notoriété, arriviste et carriériste , une idylle entre deux personnages secondaires........ Bref, la lecture est lisse, agréable sans plus, parfois ennuyeuse, les personnages crispants et caricaturaux, la fin gentillette et prévisible . Un ouvrage emprunté par hasard à la médiathèque (tant pis pour moi )léger, facile à lire, vite lu , vite oublié qui ne correspond en rien à ce que je lis d'ordinaire. Je ne connais pas l'auteur.
        • JulietteHarper Posté le 28 Juillet 2015
          Il me reste encore 40 pages de ce livre à lire mais j'ai déjà en tête depuis 150 pages ce que j'en pense. J'ai tout de même attendu, "au cas ou". N'ayant pas pour habitude de lire les 4ème de couverture, je m'attendais par le titre à un livre léger et amusant, comme j'ai l'habitude d'en lire quand ils viennent de Sophie Kinsella. Mais ce livre est tout sauf le style habituel de l'auteur. Ce livre est triste, et je me force à le finir. Il n'est pas mauvais, mais ce n'est pas une lecture pour l'été. L'intrigue peut facilement être devinée même si c'est souvent le cas de ce genre de livres, et que cela ne me dérange pas. Ce qui me dérange ce sont les personnages. La mère de famille, Louise, beaucoup trop naïve et futile. Le père e famille, Barnaby, qui ne bouge pas ses fessés pour arrêter d'être fataliste, même si c'est celui qui m'agace le moins. Et pour finir, l'avocat, l'amant de la mère, Cassian (oui oui CASSIAN) avide de pouvoir et de reconnaissance qui manipule une famille pour gravir les échelons. Sans oublier une histoire d'amour un peu niaise entre deux personnages secondaires qui... Il me reste encore 40 pages de ce livre à lire mais j'ai déjà en tête depuis 150 pages ce que j'en pense. J'ai tout de même attendu, "au cas ou". N'ayant pas pour habitude de lire les 4ème de couverture, je m'attendais par le titre à un livre léger et amusant, comme j'ai l'habitude d'en lire quand ils viennent de Sophie Kinsella. Mais ce livre est tout sauf le style habituel de l'auteur. Ce livre est triste, et je me force à le finir. Il n'est pas mauvais, mais ce n'est pas une lecture pour l'été. L'intrigue peut facilement être devinée même si c'est souvent le cas de ce genre de livres, et que cela ne me dérange pas. Ce qui me dérange ce sont les personnages. La mère de famille, Louise, beaucoup trop naïve et futile. Le père e famille, Barnaby, qui ne bouge pas ses fessés pour arrêter d'être fataliste, même si c'est celui qui m'agace le moins. Et pour finir, l'avocat, l'amant de la mère, Cassian (oui oui CASSIAN) avide de pouvoir et de reconnaissance qui manipule une famille pour gravir les échelons. Sans oublier une histoire d'amour un peu niaise entre deux personnages secondaires qui ne me laisse qu'une impression "Qu'est ce que ça vient faire la ?" Honnêtement c'est une plaie de finir ce livre qui me déprime ... Même si l'histoire est bien faite ne lisez pas ce livre si vous avez besoin de vous changer les idées !!
          Lire la suite
          En lire moins
        • Sanguine Posté le 22 Novembre 2014
          J'ai parfois des lectures que je trouve éprouvantes et que j'ai besoin de couper avec des livres plus légers. "Un dimanche au bord de la piscine" me paraissait parfait pour me sortir un peu de l'atmosphère lourde de "Chesstomb". Bien que la couverture ne soit absolument pas de saison, je me suis lancée. Un dimanche de mai, entre amis et voisins, au bord de la piscine des Delaney. Parmi les invités, Louise, ses deux filles, son futur ex-mari ... et son amant. Survient un terrible accident ... En fait, je m'attendais à un livre très léger, un peu dans la veine des Accro du shopping de la même auteure mais au final, ce n'est pas exactement le cas. On fait la connaissance d'une famille en plus déchirement. Louise et Barnaby viennent de se séparer, ils ont deux petites filles pleines de vie et ils tentent de reconstruire leur vie. En parallèle, nous découvrons la famille Delaney qui possède une grande et belle piscine et qui propose une fois par an aux habitants du village de venir en profiter moyennant une petite participation dont la totalité ira à une oeuvre de bienfaisance. Louise et ses filles viennent profiter de cette belle journée d'été... J'ai parfois des lectures que je trouve éprouvantes et que j'ai besoin de couper avec des livres plus légers. "Un dimanche au bord de la piscine" me paraissait parfait pour me sortir un peu de l'atmosphère lourde de "Chesstomb". Bien que la couverture ne soit absolument pas de saison, je me suis lancée. Un dimanche de mai, entre amis et voisins, au bord de la piscine des Delaney. Parmi les invités, Louise, ses deux filles, son futur ex-mari ... et son amant. Survient un terrible accident ... En fait, je m'attendais à un livre très léger, un peu dans la veine des Accro du shopping de la même auteure mais au final, ce n'est pas exactement le cas. On fait la connaissance d'une famille en plus déchirement. Louise et Barnaby viennent de se séparer, ils ont deux petites filles pleines de vie et ils tentent de reconstruire leur vie. En parallèle, nous découvrons la famille Delaney qui possède une grande et belle piscine et qui propose une fois par an aux habitants du village de venir en profiter moyennant une petite participation dont la totalité ira à une oeuvre de bienfaisance. Louise et ses filles viennent profiter de cette belle journée d'été au bord de la piscine ... jusqu'au moment où survient une tragédie ... J'ai bien aimé découvrir un style que je ne connaissait pas chez Sophie Kinsella. Il semblerait que lorsqu'elle écrit sous son pseudo, elle nous livre des récits moins farfelus, moins girly à fond. Ici, nous accompagnons un couple qui se sépare et qui doit faire face à l'horreur d'un accident. J'ai beaucoup aimé le personnage de Barnaby, le mari délaissé. Je l'ai trouvé touchant, très entier et au final, très authentique. On arrive facilement à s'identifier à cet homme, à se mettre à sa place. En ce qui me concerne, je comprends très bien toutes ses réactions au long du roman. J'ai eu un petit plus de mal avec Louise que j'ai trouvé un peu sans consistance. Elle a des côtés peut-être un peu bêbêtes, elle se laisse facilement embobiner par un petit avocat arriviste qui parvient à la séduire presque en claquant des doigts. Bref, elle m'a un peu agacé. Nous rencontrons aussi pas mal d'habitants du village, j'ai trouvé ça très intéressant. Ca rend le livre très vivant et très agréable à lire. Je l'ai plié en trois soirées dans mon lit, environ trois heures de lecture. On passe un bon moment, même si on finit par voir arriver la fin grosse comme une maison. J'ai vraiment apprécié mon livre, je suis ravie de l'avoir choisi. Je ne peux que vous le conseiller si vous souhaitez découvrir une autre facette de Sophie Kinsella.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « On adore Un dimanche au bord de la piscine. » Cosmopolitan
        « Une nouvelle comédie aigre-douce pleine de rebondissements. » L’Est-éclair
         « Le ton grinçant et tout en dérision de cette histoire nous fait passer un très bon moment. » Le Courrier indépendant
         
        Toute l'actualité de votre auteure Sophie Kinsella
        Des comédies irrésistibles et pétillantes par l'auteure de la série phare « L'accro du shopping »
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.