En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Un instant d'abandon

        10/18
        EAN : 9782264072788
        Code sériel : 5347
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 192
        Format : 108 x 177 mm
        Nouveauté
        Un instant d'abandon

        Date de parution : 04/01/2018
        L'histoire commence là, dans une ville de bord de mer, en automne. Un homme revient et, avec lui, c'est le passé qui resurgit. Des années plus tôt, il a été condamné pour un crime, peut-être le plus impardonnable qui soit. Les gens n'ont pas oublié. Il ne revient pas demander... L'histoire commence là, dans une ville de bord de mer, en automne. Un homme revient et, avec lui, c'est le passé qui resurgit. Des années plus tôt, il a été condamné pour un crime, peut-être le plus impardonnable qui soit. Les gens n'ont pas oublié. Il ne revient pas demander pardon. Il veut retrouver au plus âpre de lui-même cet état d'innocence dont on l'a si violemment privé. Mais en finit-on jamais avec ses disparus et le temps d'avant ?

        « Son roman témoigne d'une belle maîtrise et d'une inspiration palpitante. » - Delphine Peras, LiRE
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264072788
        Code sériel : 5347
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 192
        Format : 108 x 177 mm
        10/18
        6.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Marech20 Posté le 25 Septembre 2017
          Toujours très bien écrit, toujours avec des personnes à l'écart, en décalage. C'est douloureux, et c'est beau. Le livre laisse la porte ouverte à une suite plus heureuse. L'amour entre homme, omniprésent dans l'oeuvre de Besson - et l'on comprend pourquoi dans "Arrêtes avec tes mensonges" - est ici esquissée, tout doucement.
        • diablotin0 Posté le 29 Janvier 2017
          Ce qui est terrible chez Philippe Besson, c'est qu'il faut se faire violence pour ne pas citer chaque phrase. J'adhère complètement à son style, même si ce livre n'est pas mon préféré. Il y a quelque chose dans ce roman qui m'a fait penser tout au long à Philippe Claudel, peut-être (sans doute, le bannissement) Le ton est donné dès la première page, on sait que ce roman sera sombre, lent et lugubre. On ne se trompe pas, c'est bien dans cette atmosphère que l'on va vivre les quelques heures qu'il nous faut pour lire ce roman. Il est ici question de la dureté des hommes, de l'impitoyable jugement, des regards froids et méprisants, de douleur et pourtant tout est décrit avec une certaine pudeur, avec douceur, avec retenue. Il y a une mise à distance qui ne rend cependant pas le livre froid, sans sentiment, au contraire Philippe Besson arrive une fois encore à distiller à chaque page une quantité d'émotions. Bravo
        • Thierrydiegolea Posté le 22 Juillet 2016
          Cette fois, Philippe Besson nous entraîne à Falmouth (en cornique : Aberfala), ville portuaire à l'extrême sud des Cornouailles, en Angleterre, au bord de la Fal où nous faisons la connaissance de Thomas Shépard que tout le monde appelle Tom, cet homme resurgit dans sa ville natale, après avoir été condamné pour un crime , le plus impardonnable qu'il soit. Les habitants n'ont toujours rien oublié, bien des années après ce drame. Personne n'accepte son retour. Il fait partie des proscrits. Ce retour est considéré comme une provocation,une indécence, une insolence. On ne pardonne pas à Falmouth. Ce livre se lit d'une traite, par sa construction. Il est formé de micro chapitres,ce qui rend sa lecture limpide. De plus,dès les premières pages, J'ai été séduit par la plume de l'auteur qui nous décrit parfaitement l’austérité de Faimouth,où tout est figé immobilisé, fossilisé même. Le temps n a pas de prise. La population renfrognée n'est pas très causante.Cette ambiance laisse à penser que le suspens s'est invité dans cette ville qui semble refermer un terrible secret. Ce qui donne envie au lecteur de connaître au plus vite la fin de l'intrigue.Cette atmosphère pesante règne tout au long du texte et elle... Cette fois, Philippe Besson nous entraîne à Falmouth (en cornique : Aberfala), ville portuaire à l'extrême sud des Cornouailles, en Angleterre, au bord de la Fal où nous faisons la connaissance de Thomas Shépard que tout le monde appelle Tom, cet homme resurgit dans sa ville natale, après avoir été condamné pour un crime , le plus impardonnable qu'il soit. Les habitants n'ont toujours rien oublié, bien des années après ce drame. Personne n'accepte son retour. Il fait partie des proscrits. Ce retour est considéré comme une provocation,une indécence, une insolence. On ne pardonne pas à Falmouth. Ce livre se lit d'une traite, par sa construction. Il est formé de micro chapitres,ce qui rend sa lecture limpide. De plus,dès les premières pages, J'ai été séduit par la plume de l'auteur qui nous décrit parfaitement l’austérité de Faimouth,où tout est figé immobilisé, fossilisé même. Le temps n a pas de prise. La population renfrognée n'est pas très causante.Cette ambiance laisse à penser que le suspens s'est invité dans cette ville qui semble refermer un terrible secret. Ce qui donne envie au lecteur de connaître au plus vite la fin de l'intrigue.Cette atmosphère pesante règne tout au long du texte et elle s'accentue au fur et à mesure que l'on approche de la fin. Et pourtant on ne peut lâcher l'ouvrage, on est pris dans le tourbillon de l'histoire. Comme le commerçant pakistanais ou la jeune fille en mal d'amour, qui l'écoutent attentivement, ou encore encore le jeune Luke, son compagnon de cellule qui a su calmer ses angoisses en l'écoutant, le lecteur ne juge pas son geste ni les différentes attitudes qu'il adopte, il ne peut pas interrompre sa lecture de peur de troubler le discours de Tom. Le personnage de Thomas Spencer est un personnage attachant,déjà dès son enfance, il s'est drapé de solitude il a du faire face aux regards cruels des enfants pour un léger handicap, une légère claudication, Ensuite, cette solitude était encore présente en prison.Cette solitude ne le quitte pas lorsqu'il revient à Falmouth, il emprunte tous les chemins de son enfance. Cependant,malgré l'accueil que lui réserve sa ville natale d'une part et le lourd fardeau qu'il porte d'autre part , il reste digne , ne se plaint jamais. Il ne tient pas compte du regard des habitants. On ne peut que admirer cette force de caractère. Philippe Besson aborde un thème délicat celui de la perte d'un enfant. La douleur d'une mère impose le respect. Une terrible épreuve pour tous les parents qui se retrouvent désemparés, amputés d’une partie d’eux-mêmes et d’un moteur de vie. « Faire le deuil d’un enfant prend des années. Il s’agit d’apprivoiser quelque chose de monstrueux, Chacun accomplit ce deuil à sa façon, ce qui rend ce texte émouvant; bouleversant et qui nous arrache quelques larmes. Pour finir, l'auteur nous ouvre les portes du milieu carcéral où violence brutalité et insultes multiples, sont quotidiennes. Coups, blessures, agressions, sévices et viols sont fréquents.Toutes ces révélations glacent le sang.
          Lire la suite
          En lire moins
        • araucaria Posté le 3 Septembre 2015
          J'aime beaucoup l'écriture de Philippe Besson ainsi que les sujets qu'il traite. Je ne suis pas déçue par ce roman lu à toute allure, mais qui est très sombre une fois encore. Philippe Besson entraîne souvent le lecteurs dans des univers assez noirs. Avec "Un instant d'abandon", il ne déroge pas. Ce n'est pas mon roman préféré de cet écrivain, mais cela reste un livre d'un très bon cru.
        • jecogite Posté le 24 Août 2015
          Impossible de ne pas reconnaître ce style d’écriture. Cette ambiance ressemble à celle d’Océan mer de BARICCO. Il nous emporte dans un autre monde. Dans un autre univers. Dans une ambiance paisible et déchirante à la fois. Une tempête de sentiments et les sensations dites à travers le silence. Un dépaysement du bruit. Un vide plus remplit que n’importe quel plein. Mais où allez vous donc chercher les émotions si loin Mr BESSON ? Comment arrivez-vous si bien à les transcrire à travers cette douceur brutale ? Qu’y a-t-il dans votre coeur et dans votre esprit qui manque à beaucoup ?
        Lisez inspiré avec 10/18 !
        Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.

        Lisez maintenant, tout de suite !