Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264077851
Code sériel : 5672
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Un mariage royal

Anne-Marie CARRIÈRE (Traducteur)
Date de parution : 24/06/2021
Une nouvelle enquête du Bureau du Mariage idéal, dans les coulisses de  Buckingham Palace
Londres en 1946. Le Bureau du Mariage idéal commence tout juste à prendre son envol et les propriétaires, Mlle Iris Sparks et Mme Gwendolyn Bainbridge, ont besoin d'un bureau plus grand et d'une secrétaire pour faire face à la demande croissante. Malheureusement, l’argent manque. Alors, quand la cousine de Gwen... Londres en 1946. Le Bureau du Mariage idéal commence tout juste à prendre son envol et les propriétaires, Mlle Iris Sparks et Mme Gwendolyn Bainbridge, ont besoin d'un bureau plus grand et d'une secrétaire pour faire face à la demande croissante. Malheureusement, l’argent manque. Alors, quand la cousine de Gwen arrive avec une offre intéressante, elles sont tout ouïes.
La princesse Elizabeth s’est entichée d’un prince grec, mais une lettre de chantage, faisant allusion à des informations potentiellement préjudiciables le concernant, met en danger l’alliance entre les deux familles. Pour éviter les commérages au palais, la famille royale se tourne vers Gwen et Iris pour découvrir le passé secret du prince, avant l’annonce de ses fiançailles avec Elizabeth. L’avenir de l’Empire et celui du Bureau sont en jeu !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264077851
Code sériel : 5672
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Justine_of_Delaford Posté le 9 Septembre 2021
    Quel plaisir de retrouver le duo Sparks et Bainbridge ! Leur humour, la vivacité de leurs répliques et leur solidarité m’avaient manqués ! L’enquête est prenante et sympathique, avec le retour de personnages issus du premier tome (j’ai vraiment un faible pour Sally qui déclame des tirades théâtrales dès qu’il le peut !). Iris et Gwendolyn font également face à leurs problèmes personnels et c’est aussi pour ça qu’elles sont attachantes. Les séquelles de la guerre sont là et il leur faut vivre avec. Leur courage et leur solidarité n’en sont que plus sympathiques pour le lecteur. Je me suis laissée porter avec grand plaisir dans ce deuxième volet, et la fin était plutôt sympathique et surprenante. Je ne me suis pas ennuyée et j’ai déjà hâte que le tome 3 soit disponible en France !
  • livreclem Posté le 25 Août 2021
    Un deuxième tome hautement réussie où l'on retrouve les succulent dialogues que j'avais tant aimés dans le premier. Nos deux spécialistes des rencontres amoureuses se voient confier une enquête sur un futur membre de la famille royale d’Angleterre. Sous fonds de manipulation, de chantage, de services secrets, on embarque tout droit dans l'aventure. A lire si vous ne connaissez pas cette série !
  • lesjolismotsdeclem Posté le 21 Juillet 2021
    « Le seul accessoire indispensable nécessaire à un Roi de Grèce est sa valise » phrase attribuée à Georges II, roi de Grèce successivement destitué et exilé. A la lumière de ma culture générale remise au goût du jour par un visionnage intensif de la série The Crown, cette affirmation prend tout son sens. On notera ainsi une certaine délicatesse dans la Révolution. J’ai lu il y a peu que de regarder plusieurs fois un film ou une série dont on connaît la fin de l’intrigue est un élément de réassurance quand le chaos est présent dans nos vies. La période faisant que c’est le cas de tout un chacun, cela me chagrine un peu moins. J’aime pourtant à me réfugier dans une lecture doudou, au déroulé bien huilé. Même si stricto sensu la fin m’est inconnu. Mon refuge en terme de littérature est le « Cosy Mystery« . J’en use – voire en abuse – allégrement ces derniers temps. Mélanger à cela des références historiques pour bâtir l’intrigue, et des héroïnes collets montés, cela ne peut que me ravir au plus haut point. C’est avec plaisir que j’ai retrouvé Le bureau du Mariage Idéal, qui prend des airs de bureau de... « Le seul accessoire indispensable nécessaire à un Roi de Grèce est sa valise » phrase attribuée à Georges II, roi de Grèce successivement destitué et exilé. A la lumière de ma culture générale remise au goût du jour par un visionnage intensif de la série The Crown, cette affirmation prend tout son sens. On notera ainsi une certaine délicatesse dans la Révolution. J’ai lu il y a peu que de regarder plusieurs fois un film ou une série dont on connaît la fin de l’intrigue est un élément de réassurance quand le chaos est présent dans nos vies. La période faisant que c’est le cas de tout un chacun, cela me chagrine un peu moins. J’aime pourtant à me réfugier dans une lecture doudou, au déroulé bien huilé. Même si stricto sensu la fin m’est inconnu. Mon refuge en terme de littérature est le « Cosy Mystery« . J’en use – voire en abuse – allégrement ces derniers temps. Mélanger à cela des références historiques pour bâtir l’intrigue, et des héroïnes collets montés, cela ne peut que me ravir au plus haut point. C’est avec plaisir que j’ai retrouvé Le bureau du Mariage Idéal, qui prend des airs de bureau de détectives privés, plus que de marieuses. Ce qui n’est pas pour me déplaire. Et quand c’est La Couronne qui commandite ladite enquête, on ne peut que s’en réjouir, et plonger tête la première dans ce Mariage Royale que nous propose Allison Montclair: « Londres en 1946. Le Bureau du Mariage idéal commence tout juste à prendre son envol et les propriétaires, Mlle Iris Sparks et Mme Gwendolyn Bainbridge, ont besoin d’un bureau plus grand et d’une secrétaire pour faire face à la demande croissante. Malheureusement, l’argent manque. Alors, quand la cousine de Gwen arrive avec une offre intéressante, elles sont tout ouïes. La princesse Elizabeth s’est entichée d’un prince grec, mais une lettre de chantage, faisant allusion à des informations potentiellement préjudiciables le concernant, met en danger l’alliance entre les deux familles. Pour éviter les commérages au palais, la famille royale se tourne vers Gwen et Iris pour découvrir le passé secret du prince, avant l’annonce de ses fiançailles avec Elizabeth. L’avenir de l’Empire et celui du Bureau sont en jeu ! » Iris Sparks. James Bond au féminin, féministe jusqu’au bout de ses talons tolérés par le rationnement. Coquette jusqu’au bout des lèvres, même quand elle se doit d’assommer de possibles ravisseur. Gwendolyn Bainbridge, aristocrate veuve de guerre. En guerre contre sa belle famille et romantique invétérée. Belle à damner un saint. Amicalement vôtre en jupons, où le whisky de contrebande remplace le martini à la cuiller. Comme intrigue prenez e mariage du siècle dernier menacé, entre Elisabeth Windsor et Philip Mountbatten. Ajoutez y une pincé d’agents secrets, un zeste de gangsters, saupoudrer de dames de compagnies en proie à l’ennuie. Vous obtiendrez ainsi une enquête équilibrée, entre humour noir et mystères. Un mariage Royal d’Allison Montclair est la parfaite lecture de farniente, les pieds en éventails et cocktail à porté de mains ! Bonne lecture à vous !
    Lire la suite
    En lire moins
  • AliceFee Posté le 19 Juillet 2021
    Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Un Mariage Royal ? "C'est essentiellement la couverture du premier tome qui m'avait convaincue de craquer et je n'ai pas eu à le regretter puisque ce fut une très jolie découverte. J'avais donc grand hâte de retrouver Iris Sparks et Gwendolyn Bainbridge." Dites-nous en un peu plus sur son histoire... "Un mariage se profile à l'horizon et il s'agit d'enquêter sur les antécédents du prétendant pour s'assurer qu'il ne cache aucun secret douteux. Jusque-là, c'est dans les cordes du BMI (bureau du mariage idéal). Sauf que voilà, le prétendant c'est Philip Mountbatten, et la future promise n'est autre que la princesse Elisabeth..." Mais que s'est-il exactement passé entre vous ? "Quand on a autant aimé un premier tome, et sûrement en partie d'ailleurs parce que c'était une très bonne surprise, se plonger dans la suite est toujours un mélange de délice et d'appréhension. Dès les premières pages pourtant, peut-être même dès les premières lignes devrais-je dire, j'ai retrouvé ces deux héroïnes pétillantes aux personnalités atypiques, leur complicité et leurs échanges à la fois drôles et piquants. Tout y est. Mon autre crainte, c'était cette histoire de... Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Un Mariage Royal ? "C'est essentiellement la couverture du premier tome qui m'avait convaincue de craquer et je n'ai pas eu à le regretter puisque ce fut une très jolie découverte. J'avais donc grand hâte de retrouver Iris Sparks et Gwendolyn Bainbridge." Dites-nous en un peu plus sur son histoire... "Un mariage se profile à l'horizon et il s'agit d'enquêter sur les antécédents du prétendant pour s'assurer qu'il ne cache aucun secret douteux. Jusque-là, c'est dans les cordes du BMI (bureau du mariage idéal). Sauf que voilà, le prétendant c'est Philip Mountbatten, et la future promise n'est autre que la princesse Elisabeth..." Mais que s'est-il exactement passé entre vous ? "Quand on a autant aimé un premier tome, et sûrement en partie d'ailleurs parce que c'était une très bonne surprise, se plonger dans la suite est toujours un mélange de délice et d'appréhension. Dès les premières pages pourtant, peut-être même dès les premières lignes devrais-je dire, j'ai retrouvé ces deux héroïnes pétillantes aux personnalités atypiques, leur complicité et leurs échanges à la fois drôles et piquants. Tout y est. Mon autre crainte, c'était cette histoire de famille royale. De manière générale, je n'aime pas vraiment que l'on mêle des personnages historiques à une histoire fictive mais finalement ici, l'enquête se déplace très vite et la royauté est épargnée. God Save the Queen." Et comment cela s'est-il fini ? "La résolution de l'enquête m'a tout de même fait sourire. C'est un peu le sommet du grand n'importe quoi mais bon, on leur pardonne, ça n'enlève rien au charme indéniable du roman. Jusqu'au dernier petit clin d'oeil final très justement dosé."
    Lire la suite
    En lire moins
  • simonjean Posté le 1 Juillet 2021
    J'avais bien aimé le premier tome des enquêtes d'Iris et Gwen . J'ai retrouvé ces 2 charmantes marieuses avec plaisir dans ce livre sympathique aux dialogues toujours empreints d'humour mais dont l'intrigue est un peu moins captivante . Après quelques policiers et thrillers sanglants et palpitants , "Un mariage royal" est un agréable divertissement qui se lit rapidement et permet de reprendre son souffle .
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    10/18

    Halloween : 9 livres aux frissons garantis

    Vous avez sculpté vos citrouilles, enfilé votre déguisement de squelette et oublié les araignées en passant le chiffon à poussière ? Concoctez-vous un plateau-repas d’enfer… et disparaissez sous un plaid. Polars, romans policiers ou thrillers historiques… voici 9 livres 10/18 pour frissonner toute la nuit d’Halloween.

    Lire l'article