Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264056320
Code sériel : 5005
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 264
Format : 108 x 177 mm

Un millier d'années de bonnes prières

Françoise ROSE (Traducteur)
Date de parution : 03/09/2015
Licenciée, une ouvrière se résigne à épouser un vieillard, un ex-acteur homosexuel épaule une jeune femme déboussolée, un père traverse le Pacifique pour se heurter aux mensonges de sa fille… De Pékin à Chicago, ces destins ordinaires, cocasses ou bouleversants nous plongent au coeur de la Chine d'aujourd'hui – curieux... Licenciée, une ouvrière se résigne à épouser un vieillard, un ex-acteur homosexuel épaule une jeune femme déboussolée, un père traverse le Pacifique pour se heurter aux mensonges de sa fille… De Pékin à Chicago, ces destins ordinaires, cocasses ou bouleversants nous plongent au coeur de la Chine d'aujourd'hui – curieux empire, inlassablement confronté à son histoire tourmentée. Avec une extraordinaire finesse d'observation et une profonde humanité, Yiyun Li cisèle ses dix récits entre amour et idéologie et livre une ode féroce à son pays. Une révélation.
 
« L'écriture est douce mais la critique féroce. Yiyun Li, émigrée aux États-Unis, dissèque la Chine actuelle mieux que personne. Sa plume est un couteau. » Libération
 
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Françoise Rose

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264056320
Code sériel : 5005
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 264
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Amandinegrana Posté le 15 Août 2020
    Dans un style fluide dont se dégage une certaine douceur, Yuyin Li dépeint, souvent de manière implacable, la société chinoise. Ces onze nouvelles offrent un portrait contemporain et historique de la Chine. Elle évoque la tyrannie du communisme et l'appel du mode de vie à l'occidentale laissant une population qui oscille entre tradition et modernité. Véritable immersion dans la mentalité chinoise, on retrouve ce qui semble être la résignation asiatique. Ce sentiment qu'il ne sert à rien de lutter car tout finit par passer. Les thèmes abordés sont la politique, l'emprise du communisme et ses manipulations, la condition des femmes, les relations filiales et l'appel de l'Occident. J'ai particulièrement aimé "Le marché" et "Un fils", deux nouvelles qui évoquent le lien mère-enfant. Dans une société qui impose l'enfant unique, difficile pour ces fils et ces filles d'être à la fois à la hauteur des ambitions professionnelles et sociales attendues par leurs parents et de vivre en respectant les traditions. Les mères apparaissent comme de véritables chapes soufflant le chaud et le froid, un cocon certes plein de bonnes intentions mais étouffant. On comprend mieux cette résignation qui caractérise de nombreux personnages. C'est la première œuvre chinoise que je lis et je... Dans un style fluide dont se dégage une certaine douceur, Yuyin Li dépeint, souvent de manière implacable, la société chinoise. Ces onze nouvelles offrent un portrait contemporain et historique de la Chine. Elle évoque la tyrannie du communisme et l'appel du mode de vie à l'occidentale laissant une population qui oscille entre tradition et modernité. Véritable immersion dans la mentalité chinoise, on retrouve ce qui semble être la résignation asiatique. Ce sentiment qu'il ne sert à rien de lutter car tout finit par passer. Les thèmes abordés sont la politique, l'emprise du communisme et ses manipulations, la condition des femmes, les relations filiales et l'appel de l'Occident. J'ai particulièrement aimé "Le marché" et "Un fils", deux nouvelles qui évoquent le lien mère-enfant. Dans une société qui impose l'enfant unique, difficile pour ces fils et ces filles d'être à la fois à la hauteur des ambitions professionnelles et sociales attendues par leurs parents et de vivre en respectant les traditions. Les mères apparaissent comme de véritables chapes soufflant le chaud et le froid, un cocon certes plein de bonnes intentions mais étouffant. On comprend mieux cette résignation qui caractérise de nombreux personnages. C'est la première œuvre chinoise que je lis et je pense avoir bien choisi. Les différents thèmes traités donnent une bonne vision d'ensemble de la Chine et j'ai aimé l'alliance d'une plume fine à des idées très tranchées, parfois sévères mais sans jamais oublier l'humain.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Rhodopsine Posté le 1 Février 2017
    Défi ABC 2016-2017 Défi Atout prix 2016-2017 Yiyun Li est née en Chine et vit aux Etats-Unis, elle écrit en anglais. Le recueil de nouvelles est traduit par Françoise Rose. Onze nouvelles, onze photographies délicates, onze vies racontées, subtilement, délicatement, calligraphie épurée plus que fresque clinquante. Sous Mao ou très près de nous, des histoires simples, tragiques ou si ordinaires, la vie est là, "simple et tranquille", des nouvelles touchantes, des personnages si proches, entre deux mondes, la Chine de Mao et la Chine d'aujourd'hui, entre deux langues, entre deux continents. Une belle découverte.
  • MAPATOU Posté le 26 Janvier 2017
    Très belle découverte que ce recueil de nouvelles. 10 nouvelles toutes différentes mais toutes avec une grande force. La majorité d’entre elles se passent en Chine à l’époque actuelle. YIYUN LI dresse un portrait lucide, parfois dur,de son pays mais toujours juste. Certains personnages oscillent entre le poids de l’héritage de la chine de Mao et la modernité. J’ai particulièrement été émue par la nouvelle qui donne son titre au livre : un père se rend aux Etats-Unis pour apporter du réconfort à sa fille qui vient de divorcer. Mais son séjour ne se déroulera pas comme prévu, sa fille ne désirant pas son aide. « Il faut trois mille ans de bonnes prières pour que votre tête repose sur l’oreiller à côté de celle de l’être aimé. Pour réunir un père et une fille ? Un millier d’années peut-être. » Par ailleurs, je voudrais préciser que YIYUN LI réside aux Etats-Unis depuis 10 ans mais que sa situation est précaire. Elle pourrait à tout moment être renvoyée en Chine. Elle a refusé que ce livre soit traduit en chinois, ne sachant pas comment il y serait reçu. Moi, je vous engage à le lire très vite.
  • Ademy Posté le 19 Février 2015
    Un livre très simple à lire, ce n'est pas un grand projet de littérature mais une humilité pour traduire des émotions, rendre compte de la société chinoise avec ses multiple facettes prises entre tradition et modernité...Yiyun Li a ce talent de voir et de respecter les mystères de la vie. Ce roman s'inscrit dans les effets tragiques des contructions idéologiques et se veut y être un rempart...les personnages sont profonds et grandissent au fil des histoires...on passe du romantisme au cynisme sur fond de clichés déconstruits au travers de ces histoires racontées brièvement sans aspérités mais avec une certaine clairvoyance en déclinant tour à tour ces différents sujets qui sont ancrés dans une Chine tiraillée entre tradition et modernité...
  • kikou114 Posté le 17 Septembre 2012
    Je suis entrain de lire ce roman. J'ai fini la première nouvelle. Je me régale. Les écrivains asiatiques décrivent les choses, les gens, les sentiments d'une façon particulière, bien à eux. Tout est simple, poétique. Ils racontent les choses même cruelles et injustes, simplement, en faisant un constat. J'aime beaucoup leur écriture...
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…