Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266307246
Code sériel : 17860
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 656
Format : 108 x 177 mm

Un parfum de rose et d'oubli

Géraldine Koff-d'Amico (traduit par), Laurence Videloup (traduit par)
Date de parution : 11/06/2020
1914. Si l’ombre noire de la guerre se déploie sur la vieille Europe, c’est une autre menace, rouge celle-ci, qui guette la sainte Russie. Dans le tourbillon révolutionnaire qui, bientôt, s’empare de Saint-Pétersbourg, trois femmes s’apprêtent à vivre les heures les plus tragiques de leur existence. Sofya l’aristocrate, dépouillée de... 1914. Si l’ombre noire de la guerre se déploie sur la vieille Europe, c’est une autre menace, rouge celle-ci, qui guette la sainte Russie. Dans le tourbillon révolutionnaire qui, bientôt, s’empare de Saint-Pétersbourg, trois femmes s’apprêtent à vivre les heures les plus tragiques de leur existence. Sofya l’aristocrate, dépouillée de tout et jetée sur les routes de l’exil. Eliza l’Américaine philanthrope, sans nouvelles de ses amis russes. Varinka la paysanne, au cœur lourd d’espoirs et de contradictions.
Entre ces trois femmes, un seul combat compte vraiment : il s’appelle Max, et c’est un enfant…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266307246
Code sériel : 17860
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 656
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Minouchka_books Posté le 22 Août 2021
    Une plume toujours accrochante sur le destin de 3 femmes qui tentent de survivre et faire face à la situation de la première guerre mondiale. Mention spéciale pour Sofya et pour la destinée (oubliée) de toutes ces femmes russes qui ont quitté leur pays et leur situation pour tout reconstruire à l'étranger. La construction du récit est très bien faite même si la fin est un peu trop rapide à mon goût.
  • Leslecturesdemamannature Posté le 13 Août 2021
    Avec ce roman, l'autrice, nous fait rencontrer la mère de Caroline Ferriday, Eliza, un des personnages principaux de son premier roman. Comme sa fille, Eliza est une femme engagée et philanthrope, très proche de son amie russe Sofya, elle va avoir à cœur d'aider les femmes russes immigrées aux Etats-Unis suite à la montée du bolchevisme. C'est à partir de là que le roman prend sa source, car les femmes Ferriday ont bel et bien existé et elles ont amplement inspiré Martha Hall Kelly et j'avoue que leur destin est passionnant même si dans ce roman j'ai été plus touchée par l'histoire de Sofya. Voici un beau pavé qui nous embarque à travers le destin de plusieurs femmes dans les méandres de l'histoire mondiale mais surtout russe, nous voyageons dans le temps et l'espace entre la Russie, la France et les Etats-Unis. Sofya m'a totalement charmée et son histoire subjuguée même si cette partie est romancée elle reste inspiré de faits réels et j'ai trouvé très intéressants de redécouvrir l'histoire de la montée du bolchevisme et cette révolution sanglante. Varinka quant à elle m'a fortement agacée et sa mère voix de la raison m'a beaucoup plus touchée, certes elles ont beaucoup... Avec ce roman, l'autrice, nous fait rencontrer la mère de Caroline Ferriday, Eliza, un des personnages principaux de son premier roman. Comme sa fille, Eliza est une femme engagée et philanthrope, très proche de son amie russe Sofya, elle va avoir à cœur d'aider les femmes russes immigrées aux Etats-Unis suite à la montée du bolchevisme. C'est à partir de là que le roman prend sa source, car les femmes Ferriday ont bel et bien existé et elles ont amplement inspiré Martha Hall Kelly et j'avoue que leur destin est passionnant même si dans ce roman j'ai été plus touchée par l'histoire de Sofya. Voici un beau pavé qui nous embarque à travers le destin de plusieurs femmes dans les méandres de l'histoire mondiale mais surtout russe, nous voyageons dans le temps et l'espace entre la Russie, la France et les Etats-Unis. Sofya m'a totalement charmée et son histoire subjuguée même si cette partie est romancée elle reste inspiré de faits réels et j'ai trouvé très intéressants de redécouvrir l'histoire de la montée du bolchevisme et cette révolution sanglante. Varinka quant à elle m'a fortement agacée et sa mère voix de la raison m'a beaucoup plus touchée, certes elles ont beaucoup souffert mais je n'ai pas adhéré à  la manière dont elle a eu de se servir des évènements. Cependant la révélation finale la concernant m'a vraiment surprise.  La plume de Martha Hall Kelly est vraiment belle, ses personnages justes et intenses. J'ai cependant trouvé le démarrage un peu long, le souffle romanesque n'apparaissant qu'après, il m'a donc fallu un peu de temps pour m'imprégner de l'histoire mais ensuite j'ai totalement été happée, les rebondissements sont nombreux, les personnages gagnent en profondeur et finalement les pages se tournent sans s'en rendre compte et j'aurai aimé rester encore un peu avec elles... Même si les femmes sont au cœur de cette histoire, les personnages masculins m'ont beaucoup plu aussi et les deux histoires d'amour très profondes m'ont marquée!  Me voilà une seconde fois séduite par un livre de Martha Hall Kelly, elle a le don de nous transporter dans le temps pour nous offrir de très beaux romans historiques foisonnant de détails et de personnages féminins intenses. Je comprends son coup de cœur pour les femmes Ferriday et j'ai hâte de découvrir l'histoire de leur aïeule! Et petit plus pour ses titres et couvertures que je trouvent à chaque fois magnifiques! 
    Lire la suite
    En lire moins
  • leslivresdaurore Posté le 7 Février 2021
    Ce livre se passe lors de la première guerre mondiale et lors de la révolution russe. On suit trois personnages Eliza, la mère de Caroline que l'on suivait dans le premier livre, Sofya, une jeune femme de l'aristocratie russe et Varinka une jeune paysanne russe. On va suivre leur évolution, les différents évènements et tragédies qui ont pu les toucher lors de cette période. J'ai adoré ce livre, on apprend beaucoup plus de choses sur la famille Ferriday, qui a vraiment existé. Ce tome fut une très bonne lecture, je vous la conseille.
  • MeggyInNeverland Posté le 24 Janvier 2021
    J'ai fini le deuxième roman de Martha Hall Kelly sur les femmes Ferriday, "un parfum de rose et d'oubli". J'avais dévoré le premier "le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux" et, même si c'était il y a bien deux ans, cette histoire m'a marquée. Elle se déroule durant la deuxième guerre mondiale au travers du regard de trois femmes : Caroline Ferriday, généreuse américaine qui aide des victimes de guerre, Kasia une jeune résistante polonaise qui se retrouve à l'horrible camp de Ravensbrüch et devient une de ces femmes surnommées les moineaux, des prisonnières de guerre sur lesquelles les nazis faisaient des expériences médicales et enfin, Herta, médecin allemand SS. Ce deuxième roman remonte dans le temps puisqu'il se déroule durant la première guerre mondiale et relate les horribles évènements de la révolution russe de 1917, le tout autour de la mère de Caroline Ferriday, Elisa, mais aussi Sofya, jeune aristocrate russe et Varinka, une paysanne au service de la famille de Sofya. L'auteure est une passionnée de l'histoire des femmes Ferriday, de riches et courageuses philanthropes américaines, qui ont lutté de mères en filles sur plusieurs générations, que ce soit contre l'esclavagisme durant la guerre de sécession (qui sera la sujet... J'ai fini le deuxième roman de Martha Hall Kelly sur les femmes Ferriday, "un parfum de rose et d'oubli". J'avais dévoré le premier "le lilas ne refleurit qu'après un hiver rigoureux" et, même si c'était il y a bien deux ans, cette histoire m'a marquée. Elle se déroule durant la deuxième guerre mondiale au travers du regard de trois femmes : Caroline Ferriday, généreuse américaine qui aide des victimes de guerre, Kasia une jeune résistante polonaise qui se retrouve à l'horrible camp de Ravensbrüch et devient une de ces femmes surnommées les moineaux, des prisonnières de guerre sur lesquelles les nazis faisaient des expériences médicales et enfin, Herta, médecin allemand SS. Ce deuxième roman remonte dans le temps puisqu'il se déroule durant la première guerre mondiale et relate les horribles évènements de la révolution russe de 1917, le tout autour de la mère de Caroline Ferriday, Elisa, mais aussi Sofya, jeune aristocrate russe et Varinka, une paysanne au service de la famille de Sofya. L'auteure est une passionnée de l'histoire des femmes Ferriday, de riches et courageuses philanthropes américaines, qui ont lutté de mères en filles sur plusieurs générations, que ce soit contre l'esclavagisme durant la guerre de sécession (qui sera la sujet du 3eme roman), en faveurs des russes blanches, en danger de mort, après l'ascension des bolcheviks au pouvoir en Russie ou encore pour la reconnaissance des victimes de guerre pendant la 2nd guerre. Elles sont incroyables et fortes et ça ne m'étonne pas que les éditions Charleston aient été choisies pour publier ces magnifiques romans. À part les femmes Ferriday, les personnages principaux qui gravitent autour sont inventés mais sont inspirés d'hommes et de femmes qui ont vécu ces événements. Ces derniers sont pour la plupart très fidèles à la réalité et c'est aussi dur que fascinant à lire. J'ai appris beaucoup de choses sur l'Histoire et, encore une fois, été étonnée de tant de cruauté humaine. Bref, avid aux amateurs de romans historiques, cette duologie est absolument à découvrir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mon_monde_d_evasions Posté le 24 Janvier 2021
    J’apprécie particulièrement la maison d’édition Charleston. Elle met bien souvent à l’honneur des auteures mettant elles mêmes en avant la force des femmes en général. Je me suis donc procurée ce roman très sereinement, sans connaitre l’auteure et sans même en lire le synopsis. Et bien je suis ravie de vous apprendre que l’histoire a dépassé, et de loin, mes espérances! En effet, j’y ai fait la connaissance de femmes particulièrement exceptionnelles, qu’elles soient réelles ou fictives. Pour nous raconter cette histoire, Martha Hall Kelly s’est basée sur des faits réels qui se sont déroulés au début du XXème siècle. Elle y mélange des personnages de son imagination à des femmes qui ont existé. Trois générations de Woosley / Ferriday, connues pour leur philanthropie et leur activité soutenue dans de nombreuses oeuvres caritatives de leur propre création. J’aime beaucoup ce genre de romans historiques dans lesquels notre évasion livresque nous apprend de nombreux faits de l’Histoire. Ici, j’ai appris beaucoup de choses sur les Russes blancs forcés de quitter leur pays au tout début du règne des Bolcheviks. Leurs vies étaient menacées et un très grand nombre d’entre eux ne s’en est pas sorti. Ils ont vécu la peur au ventre bien des années durant.... J’apprécie particulièrement la maison d’édition Charleston. Elle met bien souvent à l’honneur des auteures mettant elles mêmes en avant la force des femmes en général. Je me suis donc procurée ce roman très sereinement, sans connaitre l’auteure et sans même en lire le synopsis. Et bien je suis ravie de vous apprendre que l’histoire a dépassé, et de loin, mes espérances! En effet, j’y ai fait la connaissance de femmes particulièrement exceptionnelles, qu’elles soient réelles ou fictives. Pour nous raconter cette histoire, Martha Hall Kelly s’est basée sur des faits réels qui se sont déroulés au début du XXème siècle. Elle y mélange des personnages de son imagination à des femmes qui ont existé. Trois générations de Woosley / Ferriday, connues pour leur philanthropie et leur activité soutenue dans de nombreuses oeuvres caritatives de leur propre création. J’aime beaucoup ce genre de romans historiques dans lesquels notre évasion livresque nous apprend de nombreux faits de l’Histoire. Ici, j’ai appris beaucoup de choses sur les Russes blancs forcés de quitter leur pays au tout début du règne des Bolcheviks. Leurs vies étaient menacées et un très grand nombre d’entre eux ne s’en est pas sorti. Ils ont vécu la peur au ventre bien des années durant. Ils ont vu leurs proches se faire assassiner. J’ai appris énormément d’éléments sur la chute du Tsar et le massacre de toute sa famille. Une période bien noire pour toute la haute société Russe de l’époque. Depuis ma lecture, je me suis procurée le premier roman de l’auteure que j’ai bien l’intention de lire très rapidement. Je suis devenue une grande fan! Et j’ai également l’intention d’en apprendre davantage sur l’histoire de la Russie que je connais encore trop peu.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.