En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Un souffle, une ombre

        Pocket
        EAN : 9782266275224
        Code sériel : 16904
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 544
        Format : 108 x 177 mm
        Un souffle, une ombre

        Date de parution : 08/06/2017
        Département du Tarn, le 24 août 1980, jour de la fête annuelle de la base nautique, peu avant 10 heures. Le moment exact où la vie a basculé...
        Justine a demandé à ses parents l'autorisation de passer la nuit avec sa cousine et deux copains sur un îlot au centre du...
        Département du Tarn, le 24 août 1980, jour de la fête annuelle de la base nautique, peu avant 10 heures. Le moment exact où la vie a basculé...
        Justine a demandé à ses parents l'autorisation de passer la nuit avec sa cousine et deux copains sur un îlot au centre du lac. Une récompense pour le bon travail fourni toute l'année. Promis, ils seraient de retour le lendemain. Le dimanche matin, les adolescents se font attendre. L'un des parents, de rage, parcourt la distance à la nage. Il découve alors l'étendue du massacre : les corps meurtris, outragés, dénudés. Les familles des victimes, des accusés, la région, vont connaître le chaos et le déclin.
        Trente-quatre ans après le drame, l'occasion de dépasser ce traumatisme collectif s'offre à Marc-Édouard. Reprendre l'enquête, faire parler le passé pour peut-être le surmonter.

        « C'est rural et inquiétant ; on s'y enfonce comme dans du limon... » Julie Malaure – Le Point

        @ Disponible chez 12-21
        L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266275224
        Code sériel : 16904
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 544
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Apache Posté le 24 Décembre 2017
          L'auteur est prof d'histoire et ça se sent. Le thriller est posé, structuré, méticuleusement documenté. Il manque un brin de rythme à mon goût, mais le travail est proprement livré.
        • Lousine Posté le 26 Octobre 2017
          Un thriller qui sort de l'ordinaire Dans ce livre de Christian Carayon, le protagoniste qui mène l'enquête ne fait pas partie du groupe des enquêteurs que l'on a l'habitude de voir (policiers, détectives...) mais il s'agit d'un historien, professeur à l'université de Toulouse, Marc-Edouard. Celui-ci décide de se lancer dans l'étude (à la manière du professeur d'université qu'il est) de ce qui s'est passé dans la ville de son enfance, un quadruple meurtre dont le meurtrier n'a pas été réellement retrouvé (après de multiples arrestations ou hypothèses). Il fait cela afin de se libérer du poids de l'angoisse qui pèse sur lui. Avec ce retour dans le passé, on se retrouve un peu face à une sorte de Cold Case mais dont l'enquêteur est quelqu'un ayant côtoyé les personnes et les lieux des meurtres alors qu'il n'était qu'un enfant. Malgré quelques passages un peu plus lent en début de roman, j'ai trouvé l'intrigue originale, très prenante et pleine de suspense surtout dans la deuxième moitié du roman.
        • Katoune0307 Posté le 17 Octobre 2017
          Quel suspense!! L'auteur restitue son histoire, ses personnages, dès le premier chapitre sur le village de son enfance, pour nous raconter un des plus gros fait divers français de cette année 1980. C'est une enquête personnelle, qui n'est pas sans rappeler (pour moi ) le succès de Dicker avec Harry Quebert, j'ai vraiment retrouvé la même atmosphère avec la même fluidité d'écriture !! La mise en place de l'histoire et des personnages, ainsi que le retour sur certains évènements sont assez conséquents dans une première partie du livre, qui est clairement un parti pris de l'auteur et c'est ce qui amène cette ambiance si particulière à ce roman. Disponible chez Fleuve Noir, parution chez Pocket 8 juin 2017
        • Mary63 Posté le 11 Octobre 2017
          J'ai découvert CHRISTIAN CARAYON sous les conseils d'une émission littéraire. Après avoir lu le 4e de couverture, je l'ai donc réservé dans ma bibliothèque, et j'ai entrepris de le lire. Le jour d'une fête annuelle, dans une base nautique, 4 adolescents sont assassinés dans des conditions horribles. Les familles, la région, les entreprises, tous vont connaître une incidence, un chaos inhérents à ce massacre. Trente quatre ans plus tard, "un enfant du pays" Marc-Edouard PEISEROLES devenu maitre de Conférences en histoire contemporaine au sein de l'université de sciences humaines, revient dans la ville du drame car il n'a rien oublié et vit toujours à travers ses angoisses et ses peurs. Parviendra t'il à trouver le ou les coupables ? ce polar de 539 pages, est captivant. Même si je m'essouflai un peu sur la fin, avec les différents personnages de la trame de l'histoire qui ressurgissent. Cet historien mène son enquête judicieusement jusqu'à l'épilogue. Un livre que je vous recommande.
        • Boom Posté le 4 Octobre 2017
          Le côté psychologie de ces péripéties m'a englouti complètement, je le refermai avec une désagréable impression d'être épiée. Un coup de maître de l'auteur ! J'ai été emporté par cet ouvrage qui ne m'a pas du tout laissé indifférente ! L’enquête mène son cours et jusqu'à la fin, j'avais beau me creuser la tête et réellement chercher son issue, le final m'a sauté au visage avec une telle force ! Je n'avais rien vu venir ! Avec toutes ces éloges, pourquoi n'est-ce pas un coup de cœur? Parce que je n'ai pas toujours réussi à suivre Marc-Edouard et ses tourments passés... N'étant pas de nature pessimiste, je n'ai pu m'empêcher de temps en temps de me dire qu'il fallait qu'il se remonte les manches, qu'il arrête de fouiner et qu'il vive au présent. Mais c'est un détail infime par rapport au reste de l'ouvrage qui était du pur génie machiavélique. Je ne peux que vous encourager de découvrir ce thriller si vous êtes des adeptes du genre, et si vous n'avez jamais lu cet ouvrage, soyez prévenu d'avoir le cœur bien accroché car ces pauvres enfants n'ont pas eu une mort heureuse et qui sait... Peut-être que le tueur rôde... Le côté psychologie de ces péripéties m'a englouti complètement, je le refermai avec une désagréable impression d'être épiée. Un coup de maître de l'auteur ! J'ai été emporté par cet ouvrage qui ne m'a pas du tout laissé indifférente ! L’enquête mène son cours et jusqu'à la fin, j'avais beau me creuser la tête et réellement chercher son issue, le final m'a sauté au visage avec une telle force ! Je n'avais rien vu venir ! Avec toutes ces éloges, pourquoi n'est-ce pas un coup de cœur? Parce que je n'ai pas toujours réussi à suivre Marc-Edouard et ses tourments passés... N'étant pas de nature pessimiste, je n'ai pu m'empêcher de temps en temps de me dire qu'il fallait qu'il se remonte les manches, qu'il arrête de fouiner et qu'il vive au présent. Mais c'est un détail infime par rapport au reste de l'ouvrage qui était du pur génie machiavélique. Je ne peux que vous encourager de découvrir ce thriller si vous êtes des adeptes du genre, et si vous n'avez jamais lu cet ouvrage, soyez prévenu d'avoir le cœur bien accroché car ces pauvres enfants n'ont pas eu une mort heureuse et qui sait... Peut-être que le tueur rôde toujours donc, ne mettez pas votre nez trop loin pour le déranger...
          Lire la suite
          En lire moins
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.