Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264075079
Code sériel : 5654
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Ville émeraude

Date de parution : 18/03/2021
Le premier livre de l’auteure de Qu’avons-nous fait de nos rêves ?, prix Pulitzer 2011.
La solitude, les regrets mais surtout le désir, sous toutes ses formes – désir de changer, de se racheter, d’échapper à son quotidien –, sont au cœur de ces onze nouvelles magistrales. Depuis des lieux exotiques, comme la Chine ou Bora-Bora, cosmopolites, comme Manhattan, ou plus banals, comme une banlieue... La solitude, les regrets mais surtout le désir, sous toutes ses formes – désir de changer, de se racheter, d’échapper à son quotidien –, sont au cœur de ces onze nouvelles magistrales. Depuis des lieux exotiques, comme la Chine ou Bora-Bora, cosmopolites, comme Manhattan, ou plus banals, comme une banlieue de l’Illinois, les personnages de Jennifer Egan – des mannequins, des femmes au foyer, des banquiers, des écolières… – sont en quête d’une nouvelle vie, cherchent à dépasser les frontières.
En 1993, Jennifer Egan, l’une des plus grandes écrivaines américaines, couronnée du prix Pulitzer, faisait une entrée remarquée en littérature avec ce livre. Près de trente ans après leur publication, voici enfin traduites les élégantes et poignantes nouvelles qui composent Ville émeraude.

« On se laisse embarquer avec complaisance et bonheur par ces personnages en quête d’une nouvelle vie, qui cherchent à dépasser les frontières, à se dépasser. » L’Amour des livres
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Aline Weill.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264075079
Code sériel : 5654
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ANGUSTA345 Posté le 11 Juillet 2021
    En 1993, avant de nous éblouir avec Qu'avons-nous fait de nos rêves ?, l'autrice américaine Jennifer Egan entrait en littérature avec ce recueil de nouvelles. Depuis des adolescentes en collision avec l'autorité parentale qui cherchent des repères dans d'autres milieux (parfois même dans la campagne chinoise) jusqu'à des mannequins ou des femmes au foyer, elle s'empare ici des regrets enfouis et se fait maîtresse de la psyché nostalgique. Une bonne façon de la découvrir avant de, peut-être, se lancer dans le plus ample Manhattan Beach.
  • Bazart Posté le 22 Mai 2020
    Il y a un mois, on a vous a dit tout le bien qu'on pensait du roman : Manhattan Beach qui voyait exploser toutes les facettes de la grande romancière américaine Jennifer Egan Juste avant le confinement, soit le 5 mars dernier, les éditions Robert Laffont, qui avaient édité Manhattan Beach en grand format, ont prolongé notre plaisir en publiant pour la première fois en France, "Ville éméraude", le recueil de nouvelles qui avait fait connaitre la romancière aux USA en 1993. Un recueil de nouvelles enfin traduit après trente ans et un florilége de nouvelles très différentes dans la forme qui montrait déjà l'étendue du talent de Jennifer Egan et sa faculté énorme à nous faire entrer en empathie avec des personnages pas forcément très aimables, et ce juste en quelques pages seulement . Chacune de ces nouvelles brillent par leurs personnages.et le talent immense de caractérisation de son auteur; secret de réussite de toute grande nouvelle. "Je dois vous faire un aveu, dit il .Jai eu une liaison une seule. en dix huit ans de mariage. Elles le regardèrent ébahis.Il pliait et dépliait sa serviette.le tissu tremblait entre ses doigts." « Puerto Vallarta... Il y a un mois, on a vous a dit tout le bien qu'on pensait du roman : Manhattan Beach qui voyait exploser toutes les facettes de la grande romancière américaine Jennifer Egan Juste avant le confinement, soit le 5 mars dernier, les éditions Robert Laffont, qui avaient édité Manhattan Beach en grand format, ont prolongé notre plaisir en publiant pour la première fois en France, "Ville éméraude", le recueil de nouvelles qui avait fait connaitre la romancière aux USA en 1993. Un recueil de nouvelles enfin traduit après trente ans et un florilége de nouvelles très différentes dans la forme qui montrait déjà l'étendue du talent de Jennifer Egan et sa faculté énorme à nous faire entrer en empathie avec des personnages pas forcément très aimables, et ce juste en quelques pages seulement . Chacune de ces nouvelles brillent par leurs personnages.et le talent immense de caractérisation de son auteur; secret de réussite de toute grande nouvelle. "Je dois vous faire un aveu, dit il .Jai eu une liaison une seule. en dix huit ans de mariage. Elles le regardèrent ébahis.Il pliait et dépliait sa serviette.le tissu tremblait entre ses doigts." « Puerto Vallarta », Les intrigues mettant habituellement en exergue souvent des Américains qui sont en transit à l’étranger (Chine, Espagne, Mexique, etc.) et souvent aussi des adolescents qui voient leurs parents descendre du piédestale sur lesquels ils les avaient mis Des personnages souvent dans l'incertitudes, des gens plutôt aisés financièrement mais qui éprouvent quelques doutes quelques angoisses voire quelques scrupules, bref des gens pour qui le lecteur ressentira une empathie immédiate. Ces protagonistes ont souvent une belle manne financière mais savent au fond d'eux que ce n'est pas vraiment cela qui compte. Nos nouvelles préférées : Peut etre "Pourquoi la Chine? où l'on suit les affres d'un trader américain qui pense retrouver en Chine l'homme qui l'a escroqué et qui hésite entre vengeance et compassion ou « Puerto Vallarta » qui voit une jeune adolescente tomber de haut lorsqu'elle découvrira les mensonges et les faux semblants d'un père qu'elle chérissait tant. Mais n' oublions pas non plus d'autres récits comme « le coup de la montre», «Lettres à josephine ", "Hiver espagnol, ou encore " une seule pièce" qui valent aussi largement la lecture. Bref, un recueil de ouvelles comme un idéal de littérature américaine, juste, authentique, élégante et teintée de vérité glaçante. Une vision de l’Amérique, intelligente, palpitante et follement romanesque.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    10/18

    Fête des Mères : 24 idées de cadeaux qui emballeront votre maman !

    Enfant, vous brandissiez fièrement votre porte-clé en pâte à sel. Aujourd’hui, vous vous creusez la cervelle pour dénicher le cadeau qui fera mouche à la fête des Mères. Bonne nouvelle : les Éditions 10/18 et Maison Bouture vous soufflent de jolies idées de surprises pour emballer votre maman le jour J !

    Cerise sur le cadeau : les deux marques offriront un joli bouquet de fleurs séchées et une pile de livres à une chanceuse maman ! Rendez-vous très vite sur le compte Instagram de 10/18 et Maison Bouture pour participer au jeu-concours !

    Lire l'article