Lisez! icon: Search engine
EAN : 9791039201391
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 300
Format : 10,8 x 17,7 mm
Nouveauté
Volée !
Issue d'un trafic d'enfants
Collection : Témoignages
Date de parution : 21/04/2022
Éditeurs :
Archipoche
Nouveauté

Volée !

Issue d'un trafic d'enfants

Collection : Témoignages
Date de parution : 21/04/2022
Son nom est Émilie Ducrot, mais autrefois on l’appelait Surangie. En 1985, elle a été adoptée au Sri Lanka. À la vision d’un reportage, l’ancienne chanteuse de la Star Academy pressent la vérité : elle fait partie des enfants volés du Sri Lanka, un scandale à l’échelle planétaire. Ce livre est le récit de sa quête de vérité.
« Je ne suis l’enfant de personne. Mes papiers d’identité sont faux.
Aucun nourrisson nommé Surangi n’est né à l’hôpital Kalubowila, dans la banlieue de Colombo, le 19 septembre 1985. Ni...
« Je ne suis l’enfant de personne. Mes papiers d’identité sont faux.
Aucun nourrisson nommé Surangi n’est né à l’hôpital Kalubowila, dans la banlieue de Colombo, le 19 septembre 1985. Ni dans les semaines précédant ou suivant ce jour. Pas même dans un établissement alentour. Le numéro de registre sur mon...
« Je ne suis l’enfant de personne. Mes papiers d’identité sont faux.
Aucun nourrisson nommé Surangi n’est né à l’hôpital Kalubowila, dans la banlieue de Colombo, le 19 septembre 1985. Ni dans les semaines précédant ou suivant ce jour. Pas même dans un établissement alentour. Le numéro de registre sur mon certificat ne correspond à rien.
Ai-je été volée ? Ou vendue ? Suis-je issue d’un viol ? Ai-je été livrée à un réseau d’adoption ?
Bébé, j’ai été adoptée au Sri Lanka par un couple de Français. Ce livre est mon histoire. »
Voici le témoignage saisissant d’une ancienne chanteuse de la « Star Academy » qui fait partie des enfants volés du Sri Lanka.
Un scandale à l’échelle mondiale.

Nouvelle édition augmentée
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791039201391
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 300
Format : 10,8 x 17,7 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Atasi Posté le 14 Février 2021
    Emile Ducrot aurait fait de la télé-réalité, c'est ce qu'elle nous dit dans son récit. Personnellement, j'ai choisi ce récit car j'étais intéressée par l'histoire des adoptions illégales au Sri Lanka. Emile en parle, mais son récit est vite noyé par les autres évènements de sa vie. C'est ce qui est dommage.
  • Gaoulette Posté le 11 Juin 2020
    Je vais avoir deux avis bien distinct sur ce témoignage. Tout d’abord, j’ai l’auteur. Peut-on employer le terme « nègre » ? Pourtant c’est le cas. Peggy-Loup Garbal s’est mise au service d’Émilie Ducrot pour parler d’un trafic d’enfants au Sri Lanka dont malheureusement elle en est victime. Alors, je dirais que l'écrivain a une manière de transmettre ce récit avec beaucoup de pudeur. J'ai senti beaucoup d'émotion. Moi qui ne suis pas adepte d’autobiographie sauf quand c’est écrit par un journaliste, j’ai pris plaisir à le lire. Non, je n’ai pas souri des malheurs de cette jeune femme. Je dis juste que ce témoignage est très agréable à lire. Il y une certaine finesse qui se dégage. Pourquoi j’ai deux avis ? Le contenu me chagrine et je me demande si Émilie Ducrot n’a pas tout mélangé. Je m’explique. Quand je lis ce titre accrocheur, une quatrième de couverture alarmante, je ne m’attendais pas à avoir un récit sur sa période star system. Je ne veux pas juger cette jeune femme, et encore moins cette adolescente qui a été jetée en pâture devant la France entière. Mais je ne comprends pas qu’elle souhaitait consacrer autant de pages à cette période si... Je vais avoir deux avis bien distinct sur ce témoignage. Tout d’abord, j’ai l’auteur. Peut-on employer le terme « nègre » ? Pourtant c’est le cas. Peggy-Loup Garbal s’est mise au service d’Émilie Ducrot pour parler d’un trafic d’enfants au Sri Lanka dont malheureusement elle en est victime. Alors, je dirais que l'écrivain a une manière de transmettre ce récit avec beaucoup de pudeur. J'ai senti beaucoup d'émotion. Moi qui ne suis pas adepte d’autobiographie sauf quand c’est écrit par un journaliste, j’ai pris plaisir à le lire. Non, je n’ai pas souri des malheurs de cette jeune femme. Je dis juste que ce témoignage est très agréable à lire. Il y une certaine finesse qui se dégage. Pourquoi j’ai deux avis ? Le contenu me chagrine et je me demande si Émilie Ducrot n’a pas tout mélangé. Je m’explique. Quand je lis ce titre accrocheur, une quatrième de couverture alarmante, je ne m’attendais pas à avoir un récit sur sa période star system. Je ne veux pas juger cette jeune femme, et encore moins cette adolescente qui a été jetée en pâture devant la France entière. Mais je ne comprends pas qu’elle souhaitait consacrer autant de pages à cette période si sombre. J’aurais pu l’accepter si elle nous faisait une sorte de lien, mais malheureusement le portrait de cette jeune fille en ressort négatif. J’ai refusé de rentrer dans le jugement car je n’ai pas vécu sa vie. Émilie en ressort à plusieurs reprises comme une enfant capricieuse. Alors je lui tire mon chapeau car il faut un sacré courage pour se dévoiler sans fard. Elle ne cherche pas à se faire aimer juste expliquer son point de vue. Je trouve dommage qu’elle n’ait pas fait plus de lumières sur cette affaire sordide. J’en ressors avec beaucoup de questions, malheureusement.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés