Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266286770
Code sériel : 17337
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 560
Format : 108 x 177 mm

Waringham

La Roue de la Fortune

Joël FALCOZ (Traducteur)
Date de parution : 07/03/2019
1360. Ses terres. Son nom. Son honneur. Le jeune Robin de Waringham a tout perdu. Son père, accusé de trahison envers la couronne d’Angleterre, vient de se pendre dans sa cellule. Il ne reste au jeune Robin qu’à travailler de ses mains. Comme garçon d’écurie, chez le nouveau comte. Pour... 1360. Ses terres. Son nom. Son honneur. Le jeune Robin de Waringham a tout perdu. Son père, accusé de trahison envers la couronne d’Angleterre, vient de se pendre dans sa cellule. Il ne reste au jeune Robin qu’à travailler de ses mains. Comme garçon d’écurie, chez le nouveau comte. Pour revenir en grâce, il devra prouver courage, intelligence et audace. Mais entre les rivalités des grandes maisons, les errements du roi et les manigances du Prince Noir, la roue de la fortune paraît plus incertaine que jamais…

« C'est toute l'Angleterre à l'époque de la guerre de Cent Ans qui prend vie dans ce roman-fleuve passionnant. » Le Figaroscope
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266286770
Code sériel : 17337
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 560
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Le best-seller du roman historique allemand enfin traduit ! » Historia

« C'est toute l'Angleterre à l'époque de la Guerre de cent Ans qui prend vie dans ce roman-fleuve passionnant. » Questions de femmes

« Une grande saga historique. » Le Dauphiné

« Personne ne sait faire revivre le Moyen Âge comme Rebecca Gablé : c’est la reine du roman historique. » Die Welt

« Extraordinaire, inventif et toujours fidèle à l’Histoire. » Bücher

« Une profonde érudition. Un récit brillant. » Westdeutsche Zeitung

« Toujours aussi captivant et instructif, avec des personnages merveilleusement forts. Rebecca Gablé est le meilleur auteur de romans historiques du Moyen Âge. » Bild am Sonntag (national weekly newspaper)
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Siberie Posté le 6 Juillet 2019
    Le livre se lir très facilement, on ne s'ennuie jamais. Ce qui n'est déjà pas si mal. MAis c'est plus un roman pour ado avec un gentil très gentil et un méchant très méchant qu'un véritable roman historique. Surtout dans la première partie. La seconde partie met plus nettement les Plantagenets en scène en montrant comment les rois d'Angleterre vivaient au 14eme siècle.
  • Aurelivres57 Posté le 1 Mars 2019
    Connaissez-vous la saga historique Waringham, véritable succès de Rebecca Gablé, auteure allemande dont les 5 tomes se sont vendus à plus de 2 millions d’exemplaires ? Pour ma part ce fut une incroyable découverte ! Grande amatrice de romans historiques, je me suis plongée avec délectation dans ce premier tome intitulé « La roue de la fortune ». Rebecca Gablé nous transporte dans l’Angleterre du Moyen-Age, au XIVème siècle, au temps des Chevaliers, sous le règne d’Edouard III puis de Richard II, sur fond de Guerre de Cent ans. En 1360, Robert de Waringham, qui se fait appeler Robin, n’a que 12 ans lorsque son père, le Comte de Waringham meurt pendu en France, un assassinat déguisé en suicide. Accusé d’avoir trahi la couronne d’Angleterre, tous ses biens et toutes ses terres furent confisqués et redistribués. Le fief de Waringham revint alors à Geoffrey Dermond, un ami de feu Robert. Placé dans un monastère car désormais orphelin, Robin décide pourtant de retourner à Waringham pour se faire engager comme palefrenier et enfin rétablir l’honneur de sa famille. Mais il va dorénavant devoir vivre sous le joug du terrible Mortimer, le fils de Geoffrey, qui n’aura de cesse de le haïr et de le provoquer, s’imposant... Connaissez-vous la saga historique Waringham, véritable succès de Rebecca Gablé, auteure allemande dont les 5 tomes se sont vendus à plus de 2 millions d’exemplaires ? Pour ma part ce fut une incroyable découverte ! Grande amatrice de romans historiques, je me suis plongée avec délectation dans ce premier tome intitulé « La roue de la fortune ». Rebecca Gablé nous transporte dans l’Angleterre du Moyen-Age, au XIVème siècle, au temps des Chevaliers, sous le règne d’Edouard III puis de Richard II, sur fond de Guerre de Cent ans. En 1360, Robert de Waringham, qui se fait appeler Robin, n’a que 12 ans lorsque son père, le Comte de Waringham meurt pendu en France, un assassinat déguisé en suicide. Accusé d’avoir trahi la couronne d’Angleterre, tous ses biens et toutes ses terres furent confisqués et redistribués. Le fief de Waringham revint alors à Geoffrey Dermond, un ami de feu Robert. Placé dans un monastère car désormais orphelin, Robin décide pourtant de retourner à Waringham pour se faire engager comme palefrenier et enfin rétablir l’honneur de sa famille. Mais il va dorénavant devoir vivre sous le joug du terrible Mortimer, le fils de Geoffrey, qui n’aura de cesse de le haïr et de le provoquer, s’imposant comme le nouveau Seigneur de Waringham. Deux hommes au caractère et aux valeurs totalement opposés, « le bien contre le mal ». Les années passent et Robin décide de se rendre en France pour combattre. Il va y faire la connaissance du Duc de Lancastre, le frère du roi d’Angleterre, avec qui il nouera une profonde amitié. A ses côtés, il va vivre des révoltes, des batailles, des intrigues politiques et de terribles luttes de pouvoir. Ce premier Tome s’étend sur près de 40 ans, de 1360 à 1399. Durant cette longue période, suivant les cycles de la « roue de la fortune », Robin connaîtra la gloire et les échecs. Affrontant régulièrement son ennemi de toujours, Mortimer. Grâce à ses valeurs chevaleresques, il réussira à déjouer des trahisons et des stratégies d’éviction. Car il y a la guerre en France, mais il y a surtout une « guerre » interne en Angleterre, où les intrigants essaient de tirer profit du jeune roi Richard et où les révoltes de paysans se font de plus en plus violentes. Grande saga historique, on y suit l’évolution de Robin et de sa famille, de génération en génération : ses histoires amoureuses, ses enfants, ses alliés. On vit avec lui la difficile reconquête du fief familial et la protection de la couronne. Une fidélité et une amitié sans faille aux Lancastre qui embarqueront Robin dans des situations dangereuses, au péril de sa vie. Un livre passionnant et addictif qu’il est impossible de lâcher tant les péripéties s’enchaînent. Je n’ai qu’une hâte, découvrir le tome 2 !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Joseph-Arthur Posté le 3 Mars 2018
    Premier tome d'une série de cinq volumes, Waringham est un très bon roman historique. L'action se déroule en Angleterre dans la seconde moitié du XIVe siècle sous le règne des Plantagenêt. Le cadre historique est parfois approximatif et quelques anachronismes apparaissent ça et là mais la partie romancée mettant en scène le comte de Waringham et sa famille est très réussie. On trouve tous les ingrédients du roman historique d'aventure : alliance judicieuse de la grande Histoire et de la petite histoire, action, machinations, batailles, familles déchues et glorieuses. J'ai passé un excellent moment en compagnie de cette galerie de personnages fictifs et réels.
  • Bislys Posté le 3 Mars 2018
    Déchu de son titre et de ses terres suite à la prétendue trahison de son père, Robert de Waringham, dit Robin, est obligé de se mettre au service du nouveau comte en attendant que la roue de la Fortune tourne en sa faveur. Pa convaincue par ce roman historique. Par son histoire oui (et encore) mais pas par ses personnages qui sont trop manichéens. D'un côté Robin, chevalier blanc sans une once de méchanceté, toujours fidèle et prêt à défendre la veuve et l'orphelin. de l'autre Mortimer, fils du nouveau comte, l'âme noire, à chaque fois dans les mauvais coups et prêt à tout pour se débarrasser de Robin. Je vous passe la galerie de personnages qui les entoure car ils sont tous sur le même modèle: fade et sans saveur. L'auteur survole les évènements de ce début de guerre de Cent ans et règle bataille et enjeux politiques en une page (trop facile l' Histoire!). J'ai trouvé les pensées et opinions de Robin totalement anachroniques. le gars a trois siècles d'avance sur les évènements mais tout le monde a l'air de trouver ça normal. Pas sûr qu'à l'époque Robin aurait gardé longtemps sa tête sur ses épaules avec de telles... Déchu de son titre et de ses terres suite à la prétendue trahison de son père, Robert de Waringham, dit Robin, est obligé de se mettre au service du nouveau comte en attendant que la roue de la Fortune tourne en sa faveur. Pa convaincue par ce roman historique. Par son histoire oui (et encore) mais pas par ses personnages qui sont trop manichéens. D'un côté Robin, chevalier blanc sans une once de méchanceté, toujours fidèle et prêt à défendre la veuve et l'orphelin. de l'autre Mortimer, fils du nouveau comte, l'âme noire, à chaque fois dans les mauvais coups et prêt à tout pour se débarrasser de Robin. Je vous passe la galerie de personnages qui les entoure car ils sont tous sur le même modèle: fade et sans saveur. L'auteur survole les évènements de ce début de guerre de Cent ans et règle bataille et enjeux politiques en une page (trop facile l' Histoire!). J'ai trouvé les pensées et opinions de Robin totalement anachroniques. le gars a trois siècles d'avance sur les évènements mais tout le monde a l'air de trouver ça normal. Pas sûr qu'à l'époque Robin aurait gardé longtemps sa tête sur ses épaules avec de telles idées. Pour plus de réalisme historique je m'en vais relire Les Rois Maudits bien mieux écrit et beaucoup plus intéressant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • antreguillemets Posté le 15 Janvier 2018
    Waringham, La roue de la fortune est le premier tome d'une saga historique parue en Allemagne et qui est apparemment très appréciée là-bas. Je ne connaissais pas cette autrice et 'était l'occasion de découvrir également la maison d'édition. L'histoire commence en 1360, en Angleterre. Une jeune garçon de 12 ans apprend que son père s'est suicidé dans sa geôle après avoir été déclaré traitre à la couronne d'Angleterre. Il est donc démis de ses titres, propriété et de tous ses biens. Plutôt que de rester au couvent où il est accueilli il choisi de retourner sur ce qui étaient les terres de son père et de se faire engager comme palefrenier dans le haras. C'est alors le début d'une saga familiale sur fond d'histoire de l'Angleterre. A cette époque l'Angleterre se bat contre la France Nous allons suivre la campagne de guerre autour de Bordeaux et en Espagne. J'ai trouvé l'écriture très enfantine au début et cela m'a un peu dérangé mais très vite le récit a gagné en maturité (en même temps que le garçon a grandit). J'ai beaucoup aimé le récit et je serais contente de lire la suite lorsqu'elle paraîtra. En revanche parfois les faits historiques étaient un peu récités sans beaucoup... Waringham, La roue de la fortune est le premier tome d'une saga historique parue en Allemagne et qui est apparemment très appréciée là-bas. Je ne connaissais pas cette autrice et 'était l'occasion de découvrir également la maison d'édition. L'histoire commence en 1360, en Angleterre. Une jeune garçon de 12 ans apprend que son père s'est suicidé dans sa geôle après avoir été déclaré traitre à la couronne d'Angleterre. Il est donc démis de ses titres, propriété et de tous ses biens. Plutôt que de rester au couvent où il est accueilli il choisi de retourner sur ce qui étaient les terres de son père et de se faire engager comme palefrenier dans le haras. C'est alors le début d'une saga familiale sur fond d'histoire de l'Angleterre. A cette époque l'Angleterre se bat contre la France Nous allons suivre la campagne de guerre autour de Bordeaux et en Espagne. J'ai trouvé l'écriture très enfantine au début et cela m'a un peu dérangé mais très vite le récit a gagné en maturité (en même temps que le garçon a grandit). J'ai beaucoup aimé le récit et je serais contente de lire la suite lorsqu'elle paraîtra. En revanche parfois les faits historiques étaient un peu récités sans beaucoup de lien avec l'histoire. Je comprends que le roman se déroule sur une longue période et que donc l'auteur ne pouvait pas détailler tout le temps mais cela faisait un peu trop énumération de fait parfois... Un autre point sur lequel j'ai buté : lors des dialogues j'ai parfois eu besoin de reprendre depuis le début pour comprendre qui parlait parce que j'étais perdue...ce n'est pas toujours très clair... Ceci dit le roman est très intéressant et passionnant je le recommande à tout le monde !
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.