RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Cinder - Tome 1

            Pocket jeunesse
            EAN : 9782266218177
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 416
            Format : 140 x 225 mm
            Cinder - Tome 1

            Guillaume FOURNIER (Traducteur)
            Collection : Chroniques Lunaires
            Date de parution : 07/03/2013

            Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.
            Une terrible épidémie ravage la population.
            Depuis l’Espace, un peuple sans pitié attend son heure…

            Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle- mère. Car la jeune-fille, simple mécanicienne mi-humaine,...

            Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.
            Une terrible épidémie ravage la population.
            Depuis l’Espace, un peuple sans pitié attend son heure…

            Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle- mère. Car la jeune-fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer…

            « Dans ce passionnant mélange de conte de fées et de science-fiction, Marissa Meyer fait se rencontrer Cendrillon et Star Wars !! »

            Traduit de l’américain par Guillaume Fournier

            Découvrez également Il était une fois... Cinder, le préquel inédit de Cinder, disponible gratuitement en version numérique. 

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266218177
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 416
            Format : 140 x 225 mm
            Pocket jeunesse
            17.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Orha08 Posté le 5 Mai 2019
              Un bon moment passé avec ce roman, Cinder est une heroine très attachante, intelligente et intuitive. J'aime bien le style d'écriture également, on se laisse vite absorber par la lecture, très addictive. J'ai hate de découvrir la suite
            • LeslyAzy Posté le 2 Mai 2019
              Un livre très futuriste. J'ai eu un peu de mal à commencer car ce n'est vraiment pas de notre époque. Mais le petit lien avec cendrillon m'a donné enbie de continuer. J'ai finalement été prise dans cette histoire pleines de rebondissements que j'ai apprécié lire. Par contre, je me suis aperçu au 10 dernières pages que c'est en fait une saga. Je lirai le prochain alors pour connaître la suite car j'ai bien aimé cette histoire. L'écriture est facile à lire.
            • LeslecturesdeNinon Posté le 26 Avril 2019
              Une héroïne cyborg !?! Qui aurait cru que je lirais un jour ce genre de livre ? Pas moi, c’est certain ! Mais cette saga m’a été conseillée par une amie et je lui ai fait entièrement confiance. J’ai bien fait ! On est ici dans un monde où se rencontrent Cendrillon et Star wars. Un truc de dingue ! En réalité, ma réticence envers ce genre fantasy/science ficiton/ fantastique venait de ma peur de ne pas tout saisir, que ce soit trop compliqué à comprendre. Ici, pas du tout. On est bien dans du young adult, et Cinder est une adolescente. Donc, pas de difficultés de lecture. J’ai, en plus, été portée par l’écriture fluide et addictive de l’auteur et j’ai eu quelques nuits raccourcies tellement j’étais prise dans l’histoire. Je vous rassure, on n’est pas non plus dans le conte de fées, il y a seulement des références, des analogies (qui m’ont bien plu), mais l’histoire en elle-même est très différente. Je ne vous cache pas que j’ai vite fait la connexion (si je puis dire, c’est de bon ton ici). Mais finalement, je termine ce tome en ayant un goût de « pas assez ». J’ai besoin... Une héroïne cyborg !?! Qui aurait cru que je lirais un jour ce genre de livre ? Pas moi, c’est certain ! Mais cette saga m’a été conseillée par une amie et je lui ai fait entièrement confiance. J’ai bien fait ! On est ici dans un monde où se rencontrent Cendrillon et Star wars. Un truc de dingue ! En réalité, ma réticence envers ce genre fantasy/science ficiton/ fantastique venait de ma peur de ne pas tout saisir, que ce soit trop compliqué à comprendre. Ici, pas du tout. On est bien dans du young adult, et Cinder est une adolescente. Donc, pas de difficultés de lecture. J’ai, en plus, été portée par l’écriture fluide et addictive de l’auteur et j’ai eu quelques nuits raccourcies tellement j’étais prise dans l’histoire. Je vous rassure, on n’est pas non plus dans le conte de fées, il y a seulement des références, des analogies (qui m’ont bien plu), mais l’histoire en elle-même est très différente. Je ne vous cache pas que j’ai vite fait la connexion (si je puis dire, c’est de bon ton ici). Mais finalement, je termine ce tome en ayant un goût de « pas assez ». J’ai besoin de savoir la suite, car je me doute qu’on est loin d’avoir eu toutes les révélations et personnellement je suis super frustrée. En toute honnêteté, c’est un roman très difficile à chroniquer sans spoiler parce que ça part un peu dans tous les sens et que je vais finir par vous révéler les fameux secrets. Alors, il vaut mieux que vous les découvriez par vous-même si vous êtes tentés. Dans les personnages on a les gentils : Cinder, le cyborg, la mal-aimée, et pourtant très intelligente, douée dans son métier de mécanicienne et super importante, vous vous en doutez bien ; il y a le prince Kai, qui se bat pour sauver non seulement son Royaume mais protéger aussi la Terre de la guerre qui la menace ; un gentil médecin qui se révélera être un allié de choix ; des androïds attachants et fidèles. Et dans le rôle des méchants, on a la belle-mère de Cinder et l’une de ses filles, et la reine Lunaire Levana qui souhaite avoir la mainmise sur la Terre et qui manipule tout le monde grâce au pouvoir qu’elle détient. Prenez tout ce beau monde, ajoutez une maladie mortelle qui n’a aucun antidote, mélangez bien, et vous obtenez un super roman addictif. Je ne sais pas si ça vous a donné envie de le découvrir… moi en tout cas, je me plonge illico dans le tome 2 (il y en a 4 en tout, donc vous n’avez pas fini d’en entendre parler ;-))
              Lire la suite
              En lire moins
            • deidamie Posté le 15 Avril 2019
              « Bonjour les Babélionautes ! Aujourd’hui, nous partons dans le futur avec un récit de SF : Cinder, par Marissa Meyer. -NOOOOOOON, pas Twilight encore ! -Qu’est-ce que tu racontes ? Tu confonds avec Stephenie Meyer, c’est pas la même. -Ah. Pardon. -Or donc la pauvre Cinder est bien malheureuse : orpheline de ses deux parents, elle doit travailler dur pour sa méchante marâtre et ses deux filles. Ces dernières se préparent à aller au bal et ne rêvent que du prince ! -C’est marrant, on dirait l’histoire de Cendrillon. -Parce que c’est le cas. -NOOOOOON, pas de niaiserie façon Disney ! -Ah, calme-toi un peu ! Oui, c’est Cendrillon, mais avec des cyborgs, des droïdes, des épidémies ! J’ai adoré ce roman dès la scène d’ouverture, bien menée et inattendue : elle vous présente Cinder et joue sur les références tout en les détournant complètement. Un grand moment de divertissement. -Moi, je tiens à prévenir les plus sensibles de nos lecteurs que tout le monde est chinois dans ce roman et c’est super bizarre, pour une Cendrillon. -Ce n’est en rien bizarre, c’est au contraire d’une implacable logique ! J’ai adoré ce choix ! -Et pourquoi, s’il te plaît ? -Parce que la plus ancienne version du conte est... « Bonjour les Babélionautes ! Aujourd’hui, nous partons dans le futur avec un récit de SF : Cinder, par Marissa Meyer. -NOOOOOOON, pas Twilight encore ! -Qu’est-ce que tu racontes ? Tu confonds avec Stephenie Meyer, c’est pas la même. -Ah. Pardon. -Or donc la pauvre Cinder est bien malheureuse : orpheline de ses deux parents, elle doit travailler dur pour sa méchante marâtre et ses deux filles. Ces dernières se préparent à aller au bal et ne rêvent que du prince ! -C’est marrant, on dirait l’histoire de Cendrillon. -Parce que c’est le cas. -NOOOOOON, pas de niaiserie façon Disney ! -Ah, calme-toi un peu ! Oui, c’est Cendrillon, mais avec des cyborgs, des droïdes, des épidémies ! J’ai adoré ce roman dès la scène d’ouverture, bien menée et inattendue : elle vous présente Cinder et joue sur les références tout en les détournant complètement. Un grand moment de divertissement. -Moi, je tiens à prévenir les plus sensibles de nos lecteurs que tout le monde est chinois dans ce roman et c’est super bizarre, pour une Cendrillon. -Ce n’est en rien bizarre, c’est au contraire d’une implacable logique ! J’ai adoré ce choix ! -Et pourquoi, s’il te plaît ? -Parce que la plus ancienne version du conte est chinoise. Regarde donc ce qu’il s’est passé : Cinder se déroule dans le futur, n’est-ce pas ? En choisissant une ville chinoise pour situer son histoire, Marissa Meyer rend hommage aux origines du conte tout en lui offrant une nouvelle version. Les extrêmes du temps, le passé et le futur les plus lointains sont réunis ! Quel stratagème brillant ! -Mouaif. Ca va surtout être super gnan-gnan. Et puis, la jolie et gentille jeune fille canon même en souillon éternelle victime qui s’en sort par un beau mariage, merci bien ! Bravo, la vision de la femme ! -Hé bien non ! -Quoi, tu vas me dire qu’il n’y a pas une bêêêlle histoire d’amour avec un prince riche et beau ? -Si… mais… -Ha-HA ! -Oui, c’est vrai, il y a une histoire d’amour, mais non, elle ne tombe pas dans la niaiserie excessive parce que la narration ne manque jamais d’humour ni de sarcasmes. Quant à l’héroïne, elle n’existe que par sa personnalité, ses angoisses, ses émotions : tu n’as pas affaire à l’image agaçante de la jeune femme canon même en guenilles. Et elle n’est pas qu’une victime passive : elle résiste comme elle peut, elle se montre courageuse et prend ses propres décisions pour maîtriser sa propre vie, donc, pour le cliché pôvre petite chose fragile, tu repasseras aussi. J’ajoute que Cinder possède un sens de l’humour noir qui la rend très drôle et elle cache également un... -Un… ? -Un Terrible Secret ! -Tu parles ! On est tombées dessus tout de suite ! -C’est vrai, mais ça ne m’a pas dérangée parce que le texte joue avec les clichés et les références. J’ai donc estimé que cela faisait partie du jeu. J’ai également beaucoup aimé le personnage du prince et de la belle-mère, celle-ci est représentée comme haïssable et pitoyable, aussi. Je m’attendais à une niaiserie sentimentale en regardant la couverture, mais pas du tout. Cinder est une réécriture du conte rafraîchissante, intelligente et pleine d’émotions. L’histoire n’offre que peu de surprises lors de son développement, je le reconnais, mais elle propose aussi quelque chose de nouveau et de plaisant. Je lirai la suite de cette réécriture, je suis curieuse de voir comment Marissa Meyer va poursuivre son histoire. Quelle fin va-t-elle choisir ? Une conclusion gentillette comme Perrault, gore comme la version des Grimm, cruelle comme celle du Viêt-Nam, ou tout cela à la fois ? »
              Lire la suite
              En lire moins
            • cristalya Posté le 1 Avril 2019
              Cela faisait un long moment que je voulais découvrir ce roman, sachant parfaitement qu'il allait me plaire de part le résumé et les avis. Et je me suis enfin lancée, et je ne regrette absolument pas ma lecture que j'ai terminé en une journée, ce qui ne m'était pas arrivée depuis très longtemps ! J'ai aimé découvrir cette réécriture du conte de Cendrillon, d'une manière propre à l'autrice. On retrouve des aspects du conte original, mais Marissa Meyer a apporté sa touche pour que cette histoire puisse se différencier de celle que l'on connaît. Et cela passe notamment par l'univers cyberpunk que l'on a tout du long de la lecture : Cinder est un cyborg, les androids et écrans interposés sont parties intégrantes de la vie quotidienne, la technologie y est prépondérante. J'ai beaucoup aimé retrouver ce genre d'univers tout le long du roman, un genre que je lis personnellement peu et sur lequel je devrais plus m'attarder. Concernant l'histoire elle-même, j'ai été complètement prise dedans, ayant dévoré le bouquin en une journée. Je l'ai trouvée prenante, avec des révélations qui nous sont faites au fur et à mesure et qui nous font... Cela faisait un long moment que je voulais découvrir ce roman, sachant parfaitement qu'il allait me plaire de part le résumé et les avis. Et je me suis enfin lancée, et je ne regrette absolument pas ma lecture que j'ai terminé en une journée, ce qui ne m'était pas arrivée depuis très longtemps ! J'ai aimé découvrir cette réécriture du conte de Cendrillon, d'une manière propre à l'autrice. On retrouve des aspects du conte original, mais Marissa Meyer a apporté sa touche pour que cette histoire puisse se différencier de celle que l'on connaît. Et cela passe notamment par l'univers cyberpunk que l'on a tout du long de la lecture : Cinder est un cyborg, les androids et écrans interposés sont parties intégrantes de la vie quotidienne, la technologie y est prépondérante. J'ai beaucoup aimé retrouver ce genre d'univers tout le long du roman, un genre que je lis personnellement peu et sur lequel je devrais plus m'attarder. Concernant l'histoire elle-même, j'ai été complètement prise dedans, ayant dévoré le bouquin en une journée. Je l'ai trouvée prenante, avec des révélations qui nous sont faites au fur et à mesure et qui nous font découvrir tout un pan de l'univers créé par l'autrice et que l'on découvrira certainement encore plus dans les tomes suivants. Une des révélations peut se deviner avant que l'un des personnages nous en fasse part, mais de ce côté, je pense que c'était voulu par l'autrice, l'indice étant plus ou moins décelable et compréhensible. Pour ce qui est des personnages, j'ai beaucoup aimé Cinder, Kai mais aussi Peony, qui était particulièrement adorable. J'ai aimé suivre ces personnages, et j'ai notamment apprécié de voir que l'autrice s'était détachée de l'idée des deux soeurs et de la belle-mère dédaigneuses, pour faire de l'une d'elle un personnage appréciable et empathique. J'ai apprécié voir Cinder avec un métier "d'homme" et s'en sortir parfaitement, sans avoir besoin de l'aider de personne. Cela faisait ressortir son côté débrouillard, que j'ai personnellement apprécié tout le long de ma lecture. Pour le personnage de Levana, j'avoue être curieuse d'en apprendre plus sur elle et sur son peuple, de comprendre la raison de leur façon d'être et de penser, mais aussi sur son fonctionnement. Toujours à propos de Cinder, en plus d'être le personnage principal de cette histoire, elle permet de montrer à quel point la différence peut faire peur. De même, à travers elle, on se rend compte que les préjugés nés de la façon où on nous a appris à penser sont tenaces, parce qu'ancrés depuis le début en nous par nos parents mais aussi les autres autour de nous, entraînant une méfiance envers ce qu'on pense connaître alors qu'en réalité, nous n'en savons rien ou très peu. Cela nous permet de nous poser des questions sur le sujet de la différence et de l'étranger, un thème que j'ai apprécié voir abordé dans le roman. J'ai aimé suivre la fin, qui n'est pas sans rappeler celle du conte original de part quelques éléments, tout en se différenciant de bien des manières. Elle apporte de l'action et une tension dans les dernières pages, nous donnant envie de découvrir la conclusion du livre. Elle soulève aussi des questions dont l'on aura certainement des éléments de réponse dans le tome suivant, et permet d'introduire un futur personnage de l'un des tomes de la série, incitant à poursuivre la lecture de la saga. Pour conclure, je ne regrette pas d'avoir enfin lu ce roman, qui me donnait envie depuis un long moment déjà. Comme je le pensais, j'ai beaucoup aimé suivre Cinder dans ce monde aux airs cyberpunk, tout en retrouvant par quelques petits éléments disséminés ici et là le conte dont cette histoire s'est inspirée. Le tout se lit très facilement tout en abordant des thèmes importants par le biais du personnage principal, et j'ai hâte d'en savoir plus en lisant le prochain tome, afin d'avoir des réponses à certaines questions soulevées dans ce premier tome.
              Lire la suite
              En lire moins
            Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
            À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.