Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266266307
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm

Les Doldrums - tome 01

Catherine NABOKOV (Traducteur)
Collection : Les Doldrums
Série : Les Doldrums
Date de parution : 20/04/2017
Pour retrouver ses grands-parents explorateurs, Archer a un plan.
Mais rien ne se passe comme prévu…
Archer Helmsley rêve d’aventure. Il ferait n’importe quoi pour quitter le 375 Willow Street, la maison pleine d’objets bizarres et d’animaux empaillés collectionnés par ses grands-parents, de célèbres explorateurs. Alors, quand il apprend dans la Gazette des Doldrums qu'ils ont disparu en Antarctique et dérivent sur un iceberg, Archer n’a... Archer Helmsley rêve d’aventure. Il ferait n’importe quoi pour quitter le 375 Willow Street, la maison pleine d’objets bizarres et d’animaux empaillés collectionnés par ses grands-parents, de célèbres explorateurs. Alors, quand il apprend dans la Gazette des Doldrums qu'ils ont disparu en Antarctique et dérivent sur un iceberg, Archer n’a plus qu’une idée en tête : les retrouver.
Avec ses amis Adélaïde Belmont, ancien petit rat de l’Opéra à la jambe de bois (la légende dit qu’elle se serait battue contre un crocodile), et Oliver Glub, le cerveau un peu tête en l’air de la bande, ils ont un plan… Mais rien ne va se passer comme prévu.

« Un rêve de livre, intelligent, charmant, drôle, qu’on dégusterait presque à voix haute. »
The New York Times

« Les illustrations, pleines de délicatesse et de drôlerie, portent une histoire totalement géniale et farfelue à la hauteur de l’univers de Lemony Snicket et des Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire. »
Booklist
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266266307
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cece1506 Posté le 22 Mai 2019
    Venez rêver d’aventure et préparez une dangereuse expédition avec un jeune garçon plein de ressources et ses deux amis très attachants ! Quand Archie découvre que ses grands-parents, célèbres explorateurs, ont disparu en Antarctique, il est persuadé qu’ils sont toujours en vie. Il décide donc de préparer lui-même une expédition pour les secourir. Avec ses amis Adélaïde Belmont, ancien petit rat de l’Opéra à la jambe de bois (la légende dit qu’elle se serait battue contre un crocodile), et Oliver Glub, cerveau de la bande un peu tête en l’air, ils ont un plan… Mais rien ne va se passer comme prévu. Petit + : Les illustrations glissées au fil des pages sont magnifiques.
  • Kakolea Posté le 16 Avril 2019
    Un roman assez doux, trop certainement. Plein d'humour, d'aventures, d'inventions enfantines. Le trio contre le reste du monde, ou presque. J'ai adoré les mésaventures de Mrs Murkley contre les ours polaires. On ne parvient pas à situer temporellement, ni géographiquement les événements. De jolies illustrations ponctue le récit.
  • Unavocatencuisine Posté le 4 Mars 2019
    C’est un très bel ouvrage destiné de prime abord aux plus jeunes (9-11 ans)…mais le message est plus fort que cela. Je l’ai découvert dans un premier temps en VO et la beauté des dessins m’a immédiatement conquise. Je suis très réceptive à cela, et il m’arrive de craquer pour un bel album jeunesse tant les illustrations sont belles. Ici, on y découvre le petit monde d’Archer et son caractère bien trempé, sa famille d’aventuriers et tout le petit monde qui l’entoure. Malheureusement, le jour de ses 11 ans, ses grands parents sont portés disparus en Antarctique. Toute la vie d’Archer se vide de son sens et le pousse à “partir dans une aventure polaire”. Des aventures il y en aura, mais pas celle que vous croyez. Nous sommes dans une atmosphère très calme, une ambiance pesante avec les réflexions cinglantes de la mère d’Archer, l’ignorance de son père et le style de l’auteur fait qu’on s’attend à ce qu’il se passe quelque chose qui ne se passera pas. C’est une écriture en miroir du caractère d’Archer dans un sens. Un petit garçon torturé, qui parle aux animaux empaillés de sa maison, plein de bonnes intentions mais qui n’arrive pas... C’est un très bel ouvrage destiné de prime abord aux plus jeunes (9-11 ans)…mais le message est plus fort que cela. Je l’ai découvert dans un premier temps en VO et la beauté des dessins m’a immédiatement conquise. Je suis très réceptive à cela, et il m’arrive de craquer pour un bel album jeunesse tant les illustrations sont belles. Ici, on y découvre le petit monde d’Archer et son caractère bien trempé, sa famille d’aventuriers et tout le petit monde qui l’entoure. Malheureusement, le jour de ses 11 ans, ses grands parents sont portés disparus en Antarctique. Toute la vie d’Archer se vide de son sens et le pousse à “partir dans une aventure polaire”. Des aventures il y en aura, mais pas celle que vous croyez. Nous sommes dans une atmosphère très calme, une ambiance pesante avec les réflexions cinglantes de la mère d’Archer, l’ignorance de son père et le style de l’auteur fait qu’on s’attend à ce qu’il se passe quelque chose qui ne se passera pas. C’est une écriture en miroir du caractère d’Archer dans un sens. Un petit garçon torturé, qui parle aux animaux empaillés de sa maison, plein de bonnes intentions mais qui n’arrive pas à ne pas être insolent. On y découvre aussi Adélaïde, un ancien petit rat de l’Opéra de Paris, à la jambe de bois, fraichement débarquée dans la ville d’Archer et son voisin Oliver. Oliver vient d’une famille beaucoup plus aimante que celle de ces voisins d’en face mais il est terrassé par la peur ! Ces deux personnages sont très importants car c’est avec eux qu’Archer va se libérer petit à petit de l’emprise de sa mère. C’est un garçon très solitaire qui va découvrir le vrai sens de l’amitié avec ces deux personnages. L’amité : le point central de ce roman. Commencent alors la vie de tous les jours, plus gaie, quand on la partage avec ses amis : une professeur complètement folle, des camarades de classes qui cherchent les ennuis, partager aussi bien ses livres que ses secrets…Et aussi ces petits plaisirs que seuls des amis peuvent réellement vivre comme se faufiler en douce pour se retrouver, chasser des lucioles dans le jardin ou encore faire un pique-nique sur les toits. Bref, c’est un très bel ouvrage avec un très joli fond comme je vous en parlais plus haut. Il n’y a pas d’aventure polaire, mais une aventure de la vie, la vraie, celle des amis ! La suite est sortie et je pense craquer car j’ai passé un très bon moment, plein de douceur. Vous pouvez retrouver l'ensemble de mes chroniques sur mon blog : www.unavocatencuisine.com
    Lire la suite
    En lire moins
  • Jesaispamoi Posté le 21 Octobre 2018
    C'est un livre qui, au début, peut paraître quelque peu surréaliste ou/et ennuyeux, mais au fil de l'histoire se révèle vite indécrochable. Le livre se présente en plusieurs parties qui font découvrir de nouveaux personnages. Ici et là de magnifiques illustrations rythment l'histoire. Je conseille grandement ! Eugénie 10 ans
  • mathie36 Posté le 12 Juillet 2018
    J’ai vu que l’on reproche beaucoup à ce roman de n’avoir aucune action, pour ma part, j’ai trouvé que c’est ce qui fait la force de ce roman et j’ai adoré cela. Je m’explique : pour une fois, tout ne va pas trop vite ! Ce que je reproche d’ailleurs souvent aux romans ados, ici l’auteur prend son temps, il nous présente les protagonistes, exposent les évènements, bref, il pose ses pions sur son plateau de jeux et l’on voit la trame de l’histoire de monter devant nous. Il nous prépare à une expédition littéraire ! Ce que cela fait du bien ! Là, où on voit d’ordinaire qu’en 2 chapitres, ils se rencontrent, deviennent les meilleurs amis du monde et hop ils sont partis dans l’aventure… Les Doldrums se veulent plus réalistes (tant est que cela est possible.), c’est-à-dire que les personnages vont se rencontrer, s’apprivoiser, apprendre à se connaître… l’amitié prend du temps, la confiance s'acquiert, de même qu’une expédition en Antarctique ! Et pour ça l’auteur a tout bon, certes, il ne se passe pas de grands événements au final, mais on en apprend tellement sur ces enfants et leurs parents, je me suis énormément attaché à eux et j’ai... J’ai vu que l’on reproche beaucoup à ce roman de n’avoir aucune action, pour ma part, j’ai trouvé que c’est ce qui fait la force de ce roman et j’ai adoré cela. Je m’explique : pour une fois, tout ne va pas trop vite ! Ce que je reproche d’ailleurs souvent aux romans ados, ici l’auteur prend son temps, il nous présente les protagonistes, exposent les évènements, bref, il pose ses pions sur son plateau de jeux et l’on voit la trame de l’histoire de monter devant nous. Il nous prépare à une expédition littéraire ! Ce que cela fait du bien ! Là, où on voit d’ordinaire qu’en 2 chapitres, ils se rencontrent, deviennent les meilleurs amis du monde et hop ils sont partis dans l’aventure… Les Doldrums se veulent plus réalistes (tant est que cela est possible.), c’est-à-dire que les personnages vont se rencontrer, s’apprivoiser, apprendre à se connaître… l’amitié prend du temps, la confiance s'acquiert, de même qu’une expédition en Antarctique ! Et pour ça l’auteur a tout bon, certes, il ne se passe pas de grands événements au final, mais on en apprend tellement sur ces enfants et leurs parents, je me suis énormément attaché à eux et j’ai très envie de les retrouver pour découvrir la suite de leur aventure. De plus, l’auteur est un fantastique dessinateur, c’est lui qui a créé tout l’univers graphique que l’on peut voir, un style très 1900 sublime. Ce roman invite à la rêverie ! C’est ça, c’est un livre pour rêver, rêver d'aventure ! La suite est sortie il y a peu de temps, mais au vu de la couverture je vais me la garder pour mes lectures de Noël.
    Lire la suite
    En lire moins
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.