RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            1Q84 - Livre 1

            Belfond
            EAN : 9782714447074
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 544
            Format : 140 x 225 mm
            1Q84 - Livre 1
            Avril-Juin

            Hélène MORITA (Traducteur)
            Date de parution : 25/08/2011

            L’événement de l’année ! Le livre de tous les records, l’œuvre la plus ambitieuse de Haruki Murakami. Deux tomes pour une odyssée initiatique entre deux mondes parallèles, une atmosphère aussi étrange qu’envoûtante pour un roman double qui rassemble toutes les obsessions du maître.

            Le passé – tel qu’il était peut-être – fait surgir sur le miroir l’ombre d’un présent – différent de ce qu’il fut ?

            Un événement éditorial sans précédent

            Une œuvre hypnotique et troublante
            Un roman d’aventures
            Une histoire d’amour
            Deux êtres unis par un pacte secret

            Dans le monde bien...

            Le passé – tel qu’il était peut-être – fait surgir sur le miroir l’ombre d’un présent – différent de ce qu’il fut ?

            Un événement éditorial sans précédent

            Une œuvre hypnotique et troublante
            Un roman d’aventures
            Une histoire d’amour
            Deux êtres unis par un pacte secret

            Dans le monde bien réel de 1984 et dans celui dangereusement séduisant de 1Q84 va se nouer le destin de Tengo et d’Aomamé…

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782714447074
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 544
            Format : 140 x 225 mm
            Belfond
            23.50 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Le charme d’Haruki Murakami a agi, encore une fois. 1Q84 est incontestablement le plus éblouissant, le plus mystérieux et le plus poétique de son œuvre déjà remarquable. Dans son voyage onirique, Murakami entraîne le lecteur dans des contrées imaginaires, des mondes parallèles où d’étranges créatures, tels les Little People, menacent notre équilibre. Dans un style fluide, l’auteur raconte une histoire complexe et angoissante, truffée de meurtres, de disparitions et de sévices en tout genre. »
            Anne-Sophie Demonchy, Le Magazine des livres

            « Une odyssée initiatique qui se joue des espaces et des temps et qui emporte tel un puissant courant une atmosphère aussi étrange qu’envoûtante. »
            Maria Pietrangeli, Femmes magazine (Luxembourg)

            « Les personnages de Murakami sont toujours des écorchés vifs en quête d’absolu, d’un ailleurs respirable - tel qu’il va s’incarner ici à travers l’éclosion d’un monde parallèle à 1984. Rêve ? Illusion ? Vrai saut dans la sci-fi ? Autour d’une affaire de secte et d’entité maléfique (les "Little People"), la traque d’un gourou violeur fournit le prétexte d’une passionnante réflexion sur le pouvoir de la littérature, débouchant sur un roman qui s’enfanterait lui-même. »
            Emily Barnett, Les Inrockuptibles

            « Haruki Murakami fait basculer le lecteur du monde réel de l’année 1984 dans un monde parallèle d’1Q84, avec un mystère et une puissance narratrice captivante… »
            Anne-Sophie Hache, La Voix du Nord

            « Une odyssée initiatique, fantastique et envoûtante. »
            Linn Lévy, Edelweiss (Suisse)

            « Une trilogie fascinante et désenchantée, véritable ovni de la rentrée littéraire. Haruki Murakami dessine le malaise sournois qui mine notre société contemporaine perpétuellement insatisfaite, sans jamais savoir de quoi au juste elle pourrait bien manquer. Murakami trace les lignes devenues tellement floues entre ce qui est juste ou pas, entre le bien et le mal qu'elles se confondent et donnent le tournis à notre monde. La trilogie hypnotique de Murakami plonge dans nos zones secrètes et trouble nos incertaines certitudes. »
            Catherine Ernens, L'avenir (Belgique)

            « Histoire d'amour ou récit de science-fiction ? Littérature fantastique ou satire sociale ? Pas facile de savoir dans quelle catégorie classer ce chef-d'oeuvre, mais une chose est sûre, ces plus de mille pages se dévorent et fascinent. »
            Christelle Dyon, Métro (Belgique)

            « Murakami est un auteur à part, dont les ouvrages mêlent la réalité et le rêve, le présent et le passé, nous parlent de la vie et de l'amour, de la violence et de la mort, d'histoire et de religion, dans un tourbillon fantastique dont il ne livre pas toujours les clés. Le tout avec un style accessible, une narration fluide et agréable. Des livres qui forment une oeuvre contemporaine essentielle. »
            Eliane Girard, Prima

            « Lire un livre [de Haruki Murakami], c'est comme entrevoir une histoire magnifique à travers une vitre étoilée de givre, et ne pas savoir ce qui est le plus beau, de l'aventure ou du prisme des cristaux. »
            Sylvie Overnoy, Cosmopolitan

            « L'oeuvre d'un virtuose associant avec fluidité polar, fantastique, suspense et Histoire, pour nous rappeler qu'aujourd'hui, 'le mur qui sépare ceux qui commettent un crime et les autres est mince', et qu'une cause juste peut vite basculer dans l'extrémisme. Pas de doute, Georges Orwell serait fier de cet hommage à son livre culte ! Et l'on attend avec impatience le tome 3. »
            Céline Amabile, Femme Majuscule

            « [Haruki Murakami] virtuose à l'ambition de contrer les fondamentalismes et de dire nos mal-être derrière une apparente quiétude. Il y arrive à travers une fable, riche de trouvailles géniales et en même temps terriblement proche de nous, qu'on dévore, qui nous trouble et nous provoque. »
            Yves Viollier, La Vie

            « Oeuvre la plus ambitieuse à ce jour de Haruki Murakami, 1Q84 mêle passé, présent et mondes parallèles autour d'une histoire d'amour qui déchaîne des forces inouïes. [...] Un conte à la saveur inédite. »
            Hélèna Villovitch, Elle

            « Comme souvent chez Murakami, on a l'impression [...] que la lecture, cette promenade dans un jardin aux sentiers qui bifurquent, pourrait et devrait ne pas finir. Dans un cadre toujours très construit, Murakami musarde et imagine sans fin, comme un herboriste remplit son herbier avec tout ce qu'il ramasse en chemin. 1Q84 reprend un schéma habituel chez Murakami : l'itinéraire alternatif de deux personnages que le monde réel sépare, que le monde imaginaire unit, et qui apprennent à vivre et à se rejoindre en effectuant des allers-retours entre les deux. Une efficacité narrative presque magique met leurs vies et leurs détours en suspense, et en suspens. L'adulte Murakami conte deux histoires qui tissent la même aventure, mais il le fait sur un ton d'enfant qui ne semble jamais faux, avec la précision et le naturel d'un vieux maître zen, tantôt Kung-fu, tantôt Kill Bill. »
            Philippe Lançon, Libération

            « Avec son talent si singulier pour exprimer l’attente, le malaise, l’indéfinissable peur du vide de ses personnages, Murakami interroge les frontières du sens commun. Là où le bien et le mal semblent fermement déterminés, il rend le terrain glissant et y précipite les consciences, forcées d’exister dans un monde en proie au chaos des fondamentalismes, et poussées à se questionner. »
            Marie Baudet, La Libre Belgique

            « Un monument dans lequel on pénètre par une grande porte et dans lequel on s'enfonce avec délectation. La profondeur des personnages, la clarté de la pensée, la construction irréprochable du récit et l'écriture lumineuse du texte en font un roman majeur, aussi important pour l'histoire de la littérature que celui auquel il se réfère le "1984" d'Orwell. A ne rater sous aucun prétexte. »
            Sylvie Lainé, L'Indépendant

            « Une géniale histoire à suspense, mêlant crime, réalisme, fantastique, amour, romantisme et érotisme, où l’auteur prend pour cibles principales le pouvoir maléfique des sectes, et la violence contre les femmes. » 
            Annick Stevenson, Le Progrès

            « Haruki Murakami […] décrit l’enfer ultramoderne, peuplé de créatures fantastiques. A la frontière d’Orwell et de Lewis Caroll. Du grand Murakami. Les lecteurs de Murakami retrouveront son étrange humour mélancolique, ses créatures rêveuses et lointaines, hors d’atteinte. Chez lui, les limites entre rêves, fantasmes et réel sont toujours poreuses. La fiction reflète-t-elle le monde ou le monde est-il contaminé par la fiction ? »
            Sophie Pujas, Transfuge

            « Lire Murakami, ou l’assurance de (re)trouver foi en la vie. Avec un plaisir de lecture garanti sur plus de mille pages : le magicien des lettres japonaises, marathonien des mots et des corps, homme aux trois cultures symbiotiques ­ nippone tendance jazzy, grecque et donc européenne, américaine de la côte Est ­ livre là son chef-d’œuvre… »
            Thierry Deransart, Le Figaro Magazine

            « Vertigineux. Haruki Murakami se penche plus que jamais sur l’émotion et la sensation. Lui qui a déjà  écrit sur le séisme de Kobe et l’attentat de la secte Aum continue d’explorer l’âme humaine, la faiblesse et la folie des hommes [et] fustige le fondamentalisme, la violence faite aux femmes, tout en s’interrogeant sur la perversité de la création littéraire. »
            Alexandre Fillon, Lire

            « Envoûtants et mystérieux, les deux volumes de ce nouveau roman d'Haruki Murakami mêlent amour, aventure et fantastique, tout en dénonçant les fondamentalismes religieux. [...] On attend avec impatience la parution du troisième tome. » 
            Corinne Renou-Nativel, La Croix

            « Le lecteur est pris au piège. Chapitre après chapitre, [...] il avance dans un récit qui tantôt s'éclaircit tantôt se complique au rythme des inventions de l'écrivain. La frontière entre le réel et le fantastique n'a jamais été aussi ténue chez cet auteur qui affectionne les glissements furtifs. »
            Françoise Dargent, Le Figaro

            « Fabuleusement astucieux, fascinant à tous égards, le livre laisse planer le doute sur des vérités qui, sous le rapport de l'unicité de l'espace et du temps, étaient jusqu'alors données comme acquises.»
            Didier Jacob, Le Nouvel Observateur

            « Il y a eu, ces dernières années, deux tsunamis au Japon. Celui, naturel et dévastateur, de mars dernier. L'autre, humain et créatif, qui a submergé l'ensemble de l'archipel en 2009 sous le nom de "1Q84". Ensorcelant. » 
            Thomas Mahler, Le Point

            « 1Q84 est un roman-monde envoûtant, à la fois labyrinthique et limpide. Une épopée sidérante.»
            Pamela Pianezza, Be

            « Magistral. [...] Un drôle de livre d'anticipation qui se déroule dans le passé, un roman d'amour mélancolique, un suspense accrocheur, un conte moderne envoûtant... »
             Adrien Gombeaud, Les Echos

            «  Le grand maître japonais de l’illusion est de retour avec un roman hypnotique qui brasse toutes les inquiétudes de notre temps. Virtuose ! Une prose légère comme une ombrelle, des musiques évanescentes, des secrets cachés derrière d'autres secrets, l'auteur de La Ballade de l'impossible est un fabuleux illusionniste, un braconnier de l'invisible dont l'oeuvre ne cesse de distiller un sentiment fugace, obsédant, que les Japonais décrivent en trois mots - mono no aware, la poignante mélancolie des choses. Et, quand on s'aventure dans un roman de Murakami, il faut aussi accepter de perdre nos repères. Sa recette ? Traverser les miroirs, pour mieux nous égarer. Décrire la réalité comme si elle était un rêve et nous raconter des rêves que l'on croît vrais. [...] Un roman hypnotique où se mêlent le possible et l'impossible, où rôdent toutes les inquiétudes de notre temps, où le merveilleux libère le réel de ses entraves, « parce qu'il n'y a aucune logique dans ce monde ». Et où Murakami, l'ange du bizarre, renoue avec sa virtuosité. » 
            André Clavel, L'Express

            « Avec 1Q84, Haruki Murakami déploie tous ses talents de magicien du roman. [...] Murakami fait à nouveau preuve de son extraordinaire maestria romanesque qui confortera ceux qui voient en lui l’une des grandes plumes de ce temps. »
            Olivier Mony, Livres Hebdo

            « [Haruki Murakami] excelle dans l’art d’instaurer une atmosphère étrange et captivante. Il suspend le temps, transcende les genres. Son univers n’est pas sans rappeler les films de Quentin Tarantino ou la bande dessinée futuriste. On y retrouve aussi ses leitmotive : la religion et ses dérives, le sexe, exutoire à la violence, et, avec une candeur qui contrarie son pessimisme naturel, l’amour comme rempart à la solitude et à la fatalité. »
            Jeanne de Ménibus, Le Journal du Dimanche

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • DarineM Posté le 17 Février 2019
              Livre lu en 2013, critique rédigée pour mon club de lecture : " Nous sommes au Japon en 1984, année violente sous fond de secte obscure. Deux héros sont décrits alternativement chapitres après chapitres. Aomamé, jeune dame de 29 ans, enseigne les arts martiaux dans un club de sport ; à l'occasion elle est une tueuse professionnelle : elle fait disparaître les hommes violents envers les femmes. Tengo mène une vie calme. Agé de 29 ans, il est professeur de mathématiques et cherche à devenir écrivain.Il réécrit le roman d'une jeune écrivain dyslexique, ce roman devient un véritable succès. C'est Aomamé qui passe la première dans un monde parallèle : 1Q84, puis ce sera au tour de Tengo. Dans cet univers hors du commun, tout est étrange et le lecteur est vraiment tenu en haleine."
            • lilyandko Posté le 13 Février 2019
              Dans 1Q84, nous suivons l’histoire de deux japonais celle d’Aomamé, une tueuse professionnelle qui se sent investie d’une mission : celle d’exécuter les hommes qui font subir des violences aux femmes et de Tengo, un professeur de math, apprenti-écrivain qui, sur son chemin est amené à réécrire le livre d’une jeune fille échappée d’une secte appelée « Les Précurseurs ». C’est la première fois que je m’essaye au style d’écriture japonaise et je ne suis ni déçue ni réellement subjuguée. Pendant plus de la moitié du livre, je me suis demandée ou l’auteur voulait nous mener. Je pense finalement que le tome 1 (le livre 1Q84 fait partie d’une trilogie) sert avant tout à poser les bases de l’histoire et introduire les personnages. Par moment nous plongeons dans un univers totalement féérique, poétique avec des scènes très imagées : j’ai beaucoup apprécié ces scènes apaisantes. Et parfois au contraire, c’est la brutalité des scènes qui ressort avec des meurtres et des violences contre les femmes. Le contraste de ces scènes est vraiment intéressant. L’auteur, Haruki Murakami, distille des indices tout au long du livre pour nous indiquer que les personnages n’évoluent pas dans la même réalité que celle que nous connaissons. L’univers fantastique se dessine pas... Dans 1Q84, nous suivons l’histoire de deux japonais celle d’Aomamé, une tueuse professionnelle qui se sent investie d’une mission : celle d’exécuter les hommes qui font subir des violences aux femmes et de Tengo, un professeur de math, apprenti-écrivain qui, sur son chemin est amené à réécrire le livre d’une jeune fille échappée d’une secte appelée « Les Précurseurs ». C’est la première fois que je m’essaye au style d’écriture japonaise et je ne suis ni déçue ni réellement subjuguée. Pendant plus de la moitié du livre, je me suis demandée ou l’auteur voulait nous mener. Je pense finalement que le tome 1 (le livre 1Q84 fait partie d’une trilogie) sert avant tout à poser les bases de l’histoire et introduire les personnages. Par moment nous plongeons dans un univers totalement féérique, poétique avec des scènes très imagées : j’ai beaucoup apprécié ces scènes apaisantes. Et parfois au contraire, c’est la brutalité des scènes qui ressort avec des meurtres et des violences contre les femmes. Le contraste de ces scènes est vraiment intéressant. L’auteur, Haruki Murakami, distille des indices tout au long du livre pour nous indiquer que les personnages n’évoluent pas dans la même réalité que celle que nous connaissons. L’univers fantastique se dessine pas à pas mais sans savoir vraiment quand il arrive. Et c’est peut être ce genre qui me plait moins, le style du livre n’est pas vraiment tranché. Mon avis est donc partagé…mais pour le style d’écriture, la poésie et l’originalité du texte je reste sur une note supérieure à la moyenne!
              Lire la suite
              En lire moins
            • sandrinecarloni Posté le 8 Janvier 2019
              Quelle lecture étrange que celle-ci ! Alors non seulement c'est mon premier Murakami mais je n'avais jamais lu de littérature japonaise. Donc c'était un grand saut dans l'inconnu. Et on ne peut pas dire que la 4eme de couv. nous donne beaucoup d'indices. En même temps, c'est aussi bien. Ça évite de nous spoiler. Alors comment vous parler de ce livre sans justement vous dévoiler quoi que ce soit de l'histoire ? Ce livre est indéfinissable. Je ne sais pas quoi en penser sinon que le charme a agi sur moi. Ce n'est pas un coup de c?ur, mais ces histoires sont si étranges qu'il y a un moment, j'ai décidé de ne pas essayer de comprendre mais de juste me laisser guider par l'auteur. Un lâcher prise total qui fait du bien. Accompagner les personnages, c'est tout. Ne pas réfléchir. C'est pas mal ! Alors oui, il y a de grosses longueurs. Peut-être un peu trop de sexe à mon goût mais le Japon c'est aussi ça. Alors voilà, un chapitre et puis un autre ... Et le livre 1 se termine et j'ai envie de continuer avec le livre 2... On verra !
            • Murasaki Posté le 22 Décembre 2018
              très étrange roman, assez dérangeant pour mon goût à cause des scènes de sexe glaçantes. en terminant le tome 1 je ne vois pas en quoi il s'agit d'une histoire d'amour, il faudrait que je lise la suite.... j'aurai du mal à le faire tout de suite.
            • decloitrecynthiaz Posté le 19 Novembre 2018
              Ce roman prend son temps. Il se savoure comme un bon chocolat chaud et je suis contente de l'avoir lu en novembre. Quelques détails nous font sans cesse glisser de la réalité au fantastique. Une vraie friandise.
            Toute l'actualité des éditions Belfond
            Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.