En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les Aventures de Charlotte Holmes - tome 02 : Le dernier des Moriarty

        Pocket jeunesse
        EAN : 9782266263504
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 288
        Format : 140 x 225 mm
        Les Aventures de Charlotte Holmes - tome 02 : Le dernier des Moriarty

        Isabelle CHAPMAN (Traducteur)
        Collection : Les aventures de Charlotte Holmes
        Date de parution : 07/09/2017
        HOLMES ET WATSON COMME VOUS NE LES AVEZ ENCORE JAMAIS VUS
        Les vacances de Noël de Jamie Watson ne s'annoncent pas de tout repos : invité dans le luxueux manoir des Holmes dans le Sussex, il se heurte à l'énigmatique comportement de Charlotte. Et quand l'oncle de celle-ci disparaît, le duo se doit de reprendre du service. Les arrière-petits-enfants des célèbres... Les vacances de Noël de Jamie Watson ne s'annoncent pas de tout repos : invité dans le luxueux manoir des Holmes dans le Sussex, il se heurte à l'énigmatique comportement de Charlotte. Et quand l'oncle de celle-ci disparaît, le duo se doit de reprendre du service. Les arrière-petits-enfants des célèbres D. Watson et Sherlock Holmes s'envolent alors pour Berlin, sur les traces d'une mystérieuse filière des faussaires... Leur contact ? Auguste, le dernier descendant des Moriarty...
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266263504
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 288
        Format : 140 x 225 mm
        Pocket jeunesse
        15.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • LeParfumdesMots Posté le 17 Décembre 2017
          Sachez le, je n’ai jamais lu le moindre texte d’Arthur Conan Doyle. Pour les néophytes est tout simplement le père de Sherlock Holmes, l’un des plus grands détective que la littérature mondiale ait jamais connue. J’avais beaucoup de craintes à l’entame de cette saga littéraire, dont le tome 1 est chroniqué ici. On pourrait croire que l’auteure a voulu s’inspirer d’un personnage mondialement connu afin d’obtenir un succès facile. En lisant les aventures de Charlotte Holmes, on se rend immédiatement compte du travail méticuleux de Brittany Cavallaro qui nous propose une nouvelle intrigue policière hors du commun, où la résolution de cette dernière est tout simplement impossible par le lecteur, sans pour autant nous offrir une histoire au dénouement tiré par les cheveux. Tout ce tient, de la première à la dernière page. Alors que beaucoup y verront la force du roman, d’autres pourraient y voir le seul point négatif. En proposant une intrigue aussi complexe, le dénouement final est très difficile à comprendre et il faut s’y reprendre à deux fois pour tout saisir. C’est toujours un peu dommage que certains lecteurs passeront à côté de cette fin où l’implicite est maitre (il s’agit d’un roman jeunesse, est-il vraiment adapté ?). On... Sachez le, je n’ai jamais lu le moindre texte d’Arthur Conan Doyle. Pour les néophytes est tout simplement le père de Sherlock Holmes, l’un des plus grands détective que la littérature mondiale ait jamais connue. J’avais beaucoup de craintes à l’entame de cette saga littéraire, dont le tome 1 est chroniqué ici. On pourrait croire que l’auteure a voulu s’inspirer d’un personnage mondialement connu afin d’obtenir un succès facile. En lisant les aventures de Charlotte Holmes, on se rend immédiatement compte du travail méticuleux de Brittany Cavallaro qui nous propose une nouvelle intrigue policière hors du commun, où la résolution de cette dernière est tout simplement impossible par le lecteur, sans pour autant nous offrir une histoire au dénouement tiré par les cheveux. Tout ce tient, de la première à la dernière page. Alors que beaucoup y verront la force du roman, d’autres pourraient y voir le seul point négatif. En proposant une intrigue aussi complexe, le dénouement final est très difficile à comprendre et il faut s’y reprendre à deux fois pour tout saisir. C’est toujours un peu dommage que certains lecteurs passeront à côté de cette fin où l’implicite est maitre (il s’agit d’un roman jeunesse, est-il vraiment adapté ?). On retrouve nos deux personnages emblématiques de la série, avec davantage de plaisir. Le fait de proposer deux héros de sexe opposé permet à l’auteur d’apporter une nouvelle intrigue, méconnue chez Sherlock, l’amour où du moins ce qui y ressemble (sachez que les Holmes sont très spéciaux à ce sujet, eux qui cherchent à tout justifier, sentiments y compris). Le lecteur peut facilement s’identifier à l’un ou l’autre, à éprouver ces émotions, son amour, le rejet de l’autre, le questionnement, … J’ai beaucoup apprécié l’indépendance de ce « tome 2 ». Les allusions aux événements passés est très subtile et permet uniquement à tout nouveau lecteur de prendre le train en marche. Bizarrement, dans un roman où la logique est au centre, il est important d’aborder cette lecture sans chercher absolument à trouver le pourquoi du comment. Si le lecteur essaie de se mêler de l’enquête menée par Holmes et Watson, il passera à travers ce roman. Dites vous que Charlotte Holmes, à l’instar de son aïeul, est très égocentrique et cherchera à mettre en scène le bouquet final à sa manière. N’essayer pas de comprendre sa logique, très illogique. Les points positifs Sherlock Holmes prend un coup de jeune grâce à deux personnages principaux de sexes opposés. Une écriture très complexe, où le lecteur sera fasse à de rudes épreuves de compréhension. Essayez d’aborder ce livre sans vous « mêler » de l’enquête. Une enquête policière très bien menée qui se termine en apothéose, mise en scène par Charlotte Holmes. Une nouvelle dimension grâce à l’utilisation de héros au sexe opposé, cela rajoute une dimension sentimentale que l’on avait pas dans le premier duo Holmes-Watson. Le point négatif La compréhension du final est très complexe. Ma note pour cette lecture : 18/20 Un très bon roman policier destiné à la jeunesse (à partir de 14 ans) qui donnera aux plus jeunes l’envie de lire les prochaines aventures de Charlotte Holmes. Tous les jeunes y trouveront un point d’accroche (enquête policière, suspense, amour, trahisons, …) Les plus vieux y trouveront également leur compte, à condition de ne pas lire ce roman en surface. L’implicite occupe une place très importante pour tous ceux qui veulent aller plus loin qu’une banale histoire de meurtre. Attention ! Contrairement au premier tome, il n’est pas toujours indispensable de vouloir tout comprendre à tout prix.
          Lire la suite
          En lire moins
        • belette2911 Posté le 12 Octobre 2017
          Holmes et Watson comme on ne les a jamais vu… Normal puisque ce ne sont pas les vrais mais leur descendance : ce sont les petits-petits-petits fillots des véritables Holmes et Watson de Baker Street. Une fille, un garçon, ça donne des envies de faire du chabadabada, mais entre eux, personne n’y croit vu que Charlotte Holmes est le portrait craché de son lointain ancêtre et qu’elle est donc allergique aux sentiments. Quant à Jamie Watson, il veut trop la protéger, la mettre dans de la ouate, dans son lit, rêve d’une vie de couple avec elle et en devient parfois un peu lourd. Dans cette deuxième aventure des descendants Holmes-Watson, on retrouve ce qui a fait le succès de la première, additionnée d’un peu plus de descendance du terrible professeur Moriarty et un peu plus de loufoquerie, surtout que sur la fin, on a tout d’un final grandiloquent à la James Bond ou même pire… Un tantinet exagéré, peut-être… Cette fois-ci, on quitte l’Amérique et direction l’Angleterre et le manoir de la famille Holmes où le jeune Watson va enfin faire connaissance avec les parents un peu zarbi de Charlotte, ensuite, il faudra attendre un peu qu’une disparition arrive pour voir nos jeunes... Holmes et Watson comme on ne les a jamais vu… Normal puisque ce ne sont pas les vrais mais leur descendance : ce sont les petits-petits-petits fillots des véritables Holmes et Watson de Baker Street. Une fille, un garçon, ça donne des envies de faire du chabadabada, mais entre eux, personne n’y croit vu que Charlotte Holmes est le portrait craché de son lointain ancêtre et qu’elle est donc allergique aux sentiments. Quant à Jamie Watson, il veut trop la protéger, la mettre dans de la ouate, dans son lit, rêve d’une vie de couple avec elle et en devient parfois un peu lourd. Dans cette deuxième aventure des descendants Holmes-Watson, on retrouve ce qui a fait le succès de la première, additionnée d’un peu plus de descendance du terrible professeur Moriarty et un peu plus de loufoquerie, surtout que sur la fin, on a tout d’un final grandiloquent à la James Bond ou même pire… Un tantinet exagéré, peut-être… Cette fois-ci, on quitte l’Amérique et direction l’Angleterre et le manoir de la famille Holmes où le jeune Watson va enfin faire connaissance avec les parents un peu zarbi de Charlotte, ensuite, il faudra attendre un peu qu’une disparition arrive pour voir nos jeunes amis se lancer dans une enquête qui a tout l’air de ne pas en être une, tant Charlotte n’est pas trop à ce qu’elle fait. Bien entendu, le lecteur un peu malin aura compris ce qui clochait bien avant Watson et sa déduction ne pourra être que "Bon sang, mais c’est bien sûr…", ce à quoi on pourrait répondre par un hérétique "Élémentaire, mon cher Watson". Si le roman ne mange toujours pas de pain et ne cassera jamais trois pattes à un canard, il a tout de même réussi à me divertir sans me faire fumer le cerveau et en lui offrant même du temps libre. Les personnages auraient pu être attachant, mais je trouve toujours que Charlotte est horripilante au possible et autant j’apprécie son ancêtre et tout ses travers, autant elle, avec les siens, ça ne colle pas entre nous deux. Jamie Watson, lui, est plus accessible, plus « comme nous », avec ses défauts, ses qualités, ses idéaux, ses envies, ses emmerdes, son côté un peu ado à baffer… Anybref, j’ai passé un bon moment de lecture, sans me prendre la tête, sans que mes neurones ne fument, j’ai suivi l’enquête de nos deux jeunes, qui, comme dans le canon, laisse la part du lion à Holmes et Watson en simple observateur, même si ce dernier aura tout de même un rôle à jouer. Comme pour le premier, ça ne mange pas de pain, ça ne me laissera pas un souvenir impérissable, mais en bonne collectionneuse holmésienne, je lirai le troisième pour clore la trilogie, car, avec un peu de chance, le dernier aura bonifié…
          Lire la suite
          En lire moins
        Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
        À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com