Lisez! icon: Search engine

21 printemps comme un million d'années

Syros
EAN : 9782748526103
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 228
Format : 140 x 210 mm
21 printemps comme un million d'années

Collection : Hors collection
Date de parution : 10/01/2019
Et vous, que feriez-vous si vous appreniez qu’il vous reste peu de temps à vivre ?
Un roman solaire et bouleversant.
Victor & Juliette. Amis depuis toujours, ils se connaissent par cœur. Elle fait tellement partie de sa vie qu’elle habite presque chez lui. Il sait décrypter le moindre de ses éclats d’humeur, se tient prêt à la rattraper si elle trébuche. Car Juliette, insaisissable, est toujours en mouvement. Elle vit sans penser à l’après, comme si chaque jour était le dernier.
EAN : 9782748526103
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 228
Format : 140 x 210 mm
Syros

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mesecritsdunjour Posté le 1 Décembre 2019
    « Comment réagit-on quand on apprend qu’on est sur le point de mourir ? On s’est tous posés cette question, un jour ou l’autre. La vérité, c’est qu’on n’a pas la réponse avant d’y être confronté pour de bon, et je suppose que cette réponse varie d’une personne à l’autre… » Juliette et Victor ont grandi ensemble, aucun n’a de secret pour l’autre. Mais aujourd’hui, Victor est seul, au milieu d’un groupe de jeunes filles chauves en oncologie, à raconter. Elles veulent qu’il parle de Juliette, leur héroïne. Alors, il s’exécute et déroule les souvenirs de sa meilleure amie. Vous allez me dire que c’est encore un livre qui surfe sur la vague « Nos étoiles contraires » de John Green. Je vous l’accorde, la maladie et le deuil y sont présents mais Camille Brissot l’aborde différemment, nous enlevant ce goût de « déjà-vu, déjà- lu et Cie ». Le point fort de ce roman est le narrateur, Victor. Cet ami drôle et profondément humain. Il se pose au centre de ces jeunes filles pour raconter son amie, Juliette. Une vie par procuration. Un huis-clos où le lecteur a toute sa... « Comment réagit-on quand on apprend qu’on est sur le point de mourir ? On s’est tous posés cette question, un jour ou l’autre. La vérité, c’est qu’on n’a pas la réponse avant d’y être confronté pour de bon, et je suppose que cette réponse varie d’une personne à l’autre… » Juliette et Victor ont grandi ensemble, aucun n’a de secret pour l’autre. Mais aujourd’hui, Victor est seul, au milieu d’un groupe de jeunes filles chauves en oncologie, à raconter. Elles veulent qu’il parle de Juliette, leur héroïne. Alors, il s’exécute et déroule les souvenirs de sa meilleure amie. Vous allez me dire que c’est encore un livre qui surfe sur la vague « Nos étoiles contraires » de John Green. Je vous l’accorde, la maladie et le deuil y sont présents mais Camille Brissot l’aborde différemment, nous enlevant ce goût de « déjà-vu, déjà- lu et Cie ». Le point fort de ce roman est le narrateur, Victor. Cet ami drôle et profondément humain. Il se pose au centre de ces jeunes filles pour raconter son amie, Juliette. Une vie par procuration. Un huis-clos où le lecteur a toute sa place, c’est aussi ça le talent de l’autrice. Nous donner cette impression d’être là, parmi eux, à suivre cette amitié si particulière entre Victor et Juliette. Dès le début, nous savons que Juliette est décédée. Rien n’est caché, bien au contraire tout est authentique. À travers Victor nous tentons d’analyser et de comprendre le comportement de Juliette qui face à la maladie était très excessif voire dangereux pour elle-même. Seul son ami pouvait la faire redescendre sur terre. Juliette aimait jouer avec le feu, pour se sentir en vie, le temps de 21 printemps. Victor et Juliette. La glace et le feu. Le calme et la tempête. Une amitié infaillible qui a ses limites, c’est aussi ça le commun des mortels. Juliette ne contrôle plus rien et n’en a plus envie. Victor veille sur elle quitte à s’oublier lui-même en chemin. Se pose alors cette question : comment affronter le pire sans y perdre des plumes ? Camille Brissot nous en parle avec force et justesse. N’allez pas croire que 21 printemps comme un million d’années se limite à l’amitié, la maladie et le deuil. C’est aussi la vie qui coule dans chacune de nos veines. De ces instants dont il faut profiter. De ces minutes qui s’écoulent à l’infini. Notre quotidien est bercé d’illusion et fuit l’avenir à cause d’une société nombriliste. Camille Brissot nous incite à croire en la vie, qu’elle soit difficile, courte ou semée d’embûches. Vivre pleinement, une idée qui résume très bien ce roman. « J’espère que vous êtes prêts pour le spectacle. » Note : 21 printemps comme un million d’années est la réécriture d’un texte paru en 2010 chez Rageot Éditeur (Sous une pluie d’étoiles). Camille Brissot a donné une toute autre forme à la mort. http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2019/12/01/37826931.html
    Lire la suite
    En lire moins
  • Minimouthlit Posté le 18 Septembre 2019
    C’est tout simplement un magnifique roman sur l’amitié dans sa forme la plus pure. À travers la relation entre Juliette et Victor, Camille Brissot nous rappelle combien ce sentiment est important, combien il peut impacter la vie de quelqu’un, mais également à quel point il peut relier deux personnes. Victor et Juliette se connaissent pour ainsi dire par coeur : ils connaissent le meilleur de l’autre, mais le pire aussi. Et malgré toutes les embûches, toutes les bêtises que peut commettre Juliette, ils sont toujours là l’un pour l’autre. Au fond, c’est simple comme bonjour, mais c’est tellement beau, tellement vrai. Et non seulement la représentation de l’amitié dans ce roman est belle, mais l’écriture l’est tout autant. C’est la deuxième fois que je lis un roman de Camille Brissot, mais j’ai l’impression de véritablement découvrir toute l’étendue de son talent cette fois-ci. L’écriture est tout simplement sublime, poétique, légère. Certaines phrases sont d’ailleurs d’une telle beauté que je me suis amusée à les relire plusieurs fois (ce qui m’arrive très rarement). Il y a des livres qui apparaissent comme une évidence et celui-ci trônera sans aucun doute pour toujours dans ma bibliothèque. Un must have tout simplement !
  • Lunartic Posté le 5 Août 2019
    Bonjour les petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour la chronique d'un livre au titre juste magnifique (n'êtes-vous pas d'accord avec moi ?) et qui promettait de l'être tout autant, j'ai nommé 21 printemps comme un million d'années de Camille Brissot. Je remercie infiniment les éditions Syros pour l'envoi de ce merveilleux roman que j'ai trouvé pour ma part tout bonnement bouleversant et inoubliable ! Pour commencer, un aspect de l'intrigue qui m'a énormément plu, c'est sa narration, singulière et émouvante : l'histoire nous est contée de façon fragmentée, le récit reposant sur la seule mémoire de Victor, le protagoniste principal masculin. L'autrice laisse ainsi la parole à l'un de ses personnages centraux et cela rend le témoignage de ce dernier d'autant plus touchant, crédible et authentique car il nous le livre avec ses propres mots, sa propre façon de s'exprimer et de se souvenir, avec ses nombreuses hésitations et trous noirs. On a l'impression de l'avoir véritablement en face de nous, ce jeune homme encore fortement ébranlé par la tornade qui est passée dans sa vie et qui en est ressortie tout aussi vite et, me concernant, j'ai littéralement bu ses paroles pleines de souffrance mais aussi de sagesse... Bonjour les petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour la chronique d'un livre au titre juste magnifique (n'êtes-vous pas d'accord avec moi ?) et qui promettait de l'être tout autant, j'ai nommé 21 printemps comme un million d'années de Camille Brissot. Je remercie infiniment les éditions Syros pour l'envoi de ce merveilleux roman que j'ai trouvé pour ma part tout bonnement bouleversant et inoubliable ! Pour commencer, un aspect de l'intrigue qui m'a énormément plu, c'est sa narration, singulière et émouvante : l'histoire nous est contée de façon fragmentée, le récit reposant sur la seule mémoire de Victor, le protagoniste principal masculin. L'autrice laisse ainsi la parole à l'un de ses personnages centraux et cela rend le témoignage de ce dernier d'autant plus touchant, crédible et authentique car il nous le livre avec ses propres mots, sa propre façon de s'exprimer et de se souvenir, avec ses nombreuses hésitations et trous noirs. On a l'impression de l'avoir véritablement en face de nous, ce jeune homme encore fortement ébranlé par la tornade qui est passée dans sa vie et qui en est ressortie tout aussi vite et, me concernant, j'ai littéralement bu ses paroles pleines de souffrance mais aussi de sagesse et de vérité. Les pages défilent sans que l'on ait le temps de bien réaliser ce qui nous arrive. Ce roman est juste percutant, saisissant, transcendant. Il regorge de vitalité et d'espoir. Au vu de sa couverture digne d'une nuit étoilée, j'aime à le comparer à une étoile filante. On ne prend véritablement conscience de sa beauté et de sa force que quand on le referme. Il produit sur nous un effet résolument foudroyant et marquant. Pour ce qui est des personnages, impossible de ne pas ressentir une profonde empathie, un puissant lien de connivence envers eux. Au fond, ces deux jeunes adultes que sont Victor et Juliette pourraient être n'importe qui, de la famille, des amis, des connaissances, voire nous-même. Ils nous ressemblent de façon intrinsèque et c'est ce qui rend notre identification avec eux deux si aisée et possible. De nombreux aspects de leur personnalité et de leur existence respective nous correspondent et correspondent également au quotidien de tout un chacun, ce qui nous permet de nous sentir beaucoup plus proches d'eux, comme s'ils étaient tangibles, palpables, comme si l'on avait traversé toutes les épreuves qu'ils doivent surmonter au fil des réminiscences de Victor à leur côté. Personnellement, je me suis autant reconnue en Juliette qu'en Victor. L'une est une Héroïne avec un grand H qui sait savourer la magnificence de chaque petit instant, une véritable boule d'énergie, aussi étincelante et époustouflante que les feux d'artifices, explosions de couleurs, de sons et de lumières qu'elle chérit inconditionnellement - et on a beau savoir dès le départ ce qu'il est advenu d'elle, elle brille par sa présence, elle est le cœur battant de ce roman ; l'autre est un jeune homme tourmenté, prêt à tous les sacrifices pour ceux qu'il aime, loyal, dévoué, en clair le parfait confident, calme, serein et à l'écoute pour un petit bout de femme au tempérament de feu et à la malice incorrigible incapable de se poser, menant une vie à cent à l'heure et relevant tous les défis qu'elle croise sur sa route tumultueuse. Cependant, ils ont autant besoin l'un que de l'autre et je dirais même que celui de Victor à l'égard de Juliette est viscéral. Notre narrateur, contrairement à sa meilleure amie qui lui est si chère, a en effet justement beaucoup de mal à prendre des risques, à aller de l'avant, à placer ses rêves et ses envies avant ceux des autres. Ce personnage craintif face à l'incertitude déroutante de l'existence et à l'abnégation sans failles m'a profondément ému dans sa fragilité et dans son combat de tous les jours contre le chagrin dévorant et la mélancolie écrasante qui menacent de le submerger. Le soleil et la lune en somme, parfaitement assortis, qui nous éblouissent instantanément. Et, si jamais vous laissez sa chance à ce livre, vous pourrez constater que cela vaut pour l'ensemble du microcosme qui évolue autour d'eux deux. Tous les personnages de ce livre, et je dis bien TOUS, entrent dans notre cœur sans préambule pour ne plus jamais en ressortir. Je ne vous en dirai pas plus afin de ne pas vous gâcher la très agréable et renversante surprise que fut pour moi 21 printemps comme un million d'années mais, pour avoir conseillé ce roman à une amie qui était en panne de lecture depuis des lustres (j'exagère à peine), celui-ci a été pour elle une véritable révélation, LE livre qui lui a fait retrouver le goût de lire et de s'émerveiller des plus petites choses que nous pouvons rencontrer au cours de nos vies. Et rien ne peut me faire plus plaisir en tant que lectrice et blogueuse passionnée que d'avoir su conseiller le bon livre à la bonne personne, d'avoir été l'élément déclencheur d'un moment de pure magie, même atrocement éphémère comme dans le cas présent, pour quelqu'un. J'espère sincèrement que Juliette, Victor et tous les bons comme mauvais moments qu'ils ont partagés ensemble et avec leurs proches sauront vous toucher en plein cœur et vous rappeler à quel point la vie et ce qu'elle a à nous offrir est précieuse. Pour conclure, je ne peux que vous encourager à vous plonger dans la lecture de ce roman pétri d'humanité et extrêmement inspirant. Il est certes court mais je peux vous assurer que son impact sur quiconque l'ouvre et le laisse lui conter son histoire est d'une puissance sans égale, je suis là pour en témoigner. 21 printemps comme un million d'années nous donne une magnifique leçon d'amitié et d'amour de la vie et de ses grands mystères, de ses instants de grâce, de ses petits miracles qui changent tout qui restera gravée dans ma mémoire à tout jamais. Je suis extrêmement contente et reconnaissante aux éditions Syros d'avoir pu découvrir avec ce titre la plume pétillante et lumineuse, assurément accrocheuse et entraînante, fascinante de Camille Brissot qui, je peux vous le garantir, est une autrice à suivre de très près. Pour ma part, c'est ce que je compte bien faire et, en attendant le prochain coup d'éclat de cette jeune écrivaine française de grand talent, je vais me blottir dans le souvenir indélébile et somptueux que ce roman m'a donné afin de ressentir encore l'empreinte si réconfortante et bienveillante, positive qu'il a laissé sur moi.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ChouChat Posté le 3 Août 2019
    Un petit roman plein d'espoir sur un thème pas très drôle. On suit Juliette, qui a décidé de tout vivre, pour combattre la mort. Victor, lui rend hommage avec ce récit. Il tente de faire passer l'espoir qu'a voulu vivre Juliette, pour repousser au maximum sa maladie. C'est très doux et mignon. 
  • Gorille24 Posté le 8 Juillet 2019
    Ce roman raconte l'histoire de Juliette et Victor, deux jeunes adultes dont l'amitié est étouffante. Jul, comme il l'appelle, vit à moitié chez Victor et est atteinte d'une maladie qui réduit fortement son espérance de vie. Elle vit au jour le jour et prend l'avion vers des destinations rocambolesques quand bon lui semble. Lui, sa béquille, il rattrape ses conneries et lui donne ses conseils lorsqu'elle en a besoin. Toujours là pour elle, il aura du mal à partir pour Londres quand elle sera hospitalisée. Cette histoire, racontée par Victor trois ans après la mort de Juliette est douce et surprenante. L'auteure n'hésite pas à dire les choses franchement, comme dans cette phrase ou est écrit noir sur blanc : " Juliette était morte depuis quelques heures. " Cependantil faudra atteindre une bonne moitié du livre pour qu' on sache à peu près de quoi est touchée Juliette. Roman bouleversant et accrochant
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !