RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            28 jours

            Presses de la cité
            EAN : 9782258116856
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 416
            Format : 140 x 225 mm
            28 jours

            Catherine BARRET (Traducteur)
            Date de parution : 12/10/2017
            Ghetto de Varsovie, 1942 : quand les jeunes prirent les armes.
            Mira, seize ans, passe de la nourriture en fraude pour survivre dans le ghetto. Lorsqu’elle apprend que toute la population juive est condamnée, elle décide de rejoindre les combattants de la Résistance. Aux côtés de Daniel, Ben, Amos, et tous ces jeunes gens assoiffés de vivre, elle tiendra longtemps tête... Mira, seize ans, passe de la nourriture en fraude pour survivre dans le ghetto. Lorsqu’elle apprend que toute la population juive est condamnée, elle décide de rejoindre les combattants de la Résistance. Aux côtés de Daniel, Ben, Amos, et tous ces jeunes gens assoiffés de vivre, elle tiendra longtemps tête aux SS, bien plus longtemps que quiconque aurait pu l’imaginer. En tout, 28 jours. 28 jours pendant lesquels Mira connaîtra des moments de trahison, de détresse et de bonheur. 28 jours pendant lesquels elle devra décider à qui appartient son coeur. 28 jours pour vivre toute une vie. 28 jours pour écrire son histoire.
            Fils de déportés juifs, David Safier revient sur la pire tragédie du xxe siècle en mêlant la petite à la grande histoire. Si l’auteur de comédies désopilantes a changé de registre, il n’a rien perdu de son ambition : confronter le lecteur aux grands questionnements de l’existence en l’arrachant au
            confort de son quotidien. Avec ce roman d’initiation bouleversant et humaniste, basé sur des événements authentiques, c’est chose faite.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258116856
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 416
            Format : 140 x 225 mm
            Presses de la cité
            21.50 €
            Acheter

            Ils en parlent

            "Un roman poignant et un bel hommage aux juifs du ghetto et au-delà, à tous ceux qui refusent de renoncer et luttent pour la vie : la leur et celle des autres"
            Le Courrier indépendant
            "Un suspense intense à chaque chapitre où l'on retient presque sa respiration."
            Les Affiches de la Haute-Saone
            "Tout l'art de l'auteur est de confronter le lecteur aux grands questionnements de l'existence en l'arrachant au confort de son quotidien."
            L'Indépendant du Louhannais et du Jura

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • nelly76 Posté le 3 Juin 2019
              Terrible épreuve que ces 28 jours où les juifs polonais ont dû se battre pour vivre dans ce ghetto de Varsovie avant l'arrivée des russes.Une triste époque où nous suivons Mira 16 ans,juive polonaise ,qui au début fait de la contrebande ,en franchissant le mur ,au péril de sa vie,pour nourrir sa mère et sa soeur. Son père médecin ne supportant pas l'humiliation infligée par les Allemands se suicide,et son frère "les a trahit en travaillant aux côtés des allemands( bien qu'il sauvera Mira ( page 158)et apportera de la nourriture ).Mais par la force des choses Mira va s'endurcir et rejoindre un groupe de combattants ,aux côtés d'Amos ,Ben Esther elle va prendre les armes et déverser toute sa haine lorsque les combats commencent .Une page d'histoire poignantequi je pense retrace assez bien les événements sans trop s'éloigner des faits réels. Ce qui m'a déplu dans le roman ce sont les histoires des 777 îles que raconte Hannah le soir, j'ai lu les passages en diagonales lorsque je ne les pas carrément "zappés".Cela apporte un côté enfantin face à des événements tragiques et violents que je n'ai pas aimé. Et la fin m'a "prise de court" j'aurai souhaité une... Terrible épreuve que ces 28 jours où les juifs polonais ont dû se battre pour vivre dans ce ghetto de Varsovie avant l'arrivée des russes.Une triste époque où nous suivons Mira 16 ans,juive polonaise ,qui au début fait de la contrebande ,en franchissant le mur ,au péril de sa vie,pour nourrir sa mère et sa soeur. Son père médecin ne supportant pas l'humiliation infligée par les Allemands se suicide,et son frère "les a trahit en travaillant aux côtés des allemands( bien qu'il sauvera Mira ( page 158)et apportera de la nourriture ).Mais par la force des choses Mira va s'endurcir et rejoindre un groupe de combattants ,aux côtés d'Amos ,Ben Esther elle va prendre les armes et déverser toute sa haine lorsque les combats commencent .Une page d'histoire poignantequi je pense retrace assez bien les événements sans trop s'éloigner des faits réels. Ce qui m'a déplu dans le roman ce sont les histoires des 777 îles que raconte Hannah le soir, j'ai lu les passages en diagonales lorsque je ne les pas carrément "zappés".Cela apporte un côté enfantin face à des événements tragiques et violents que je n'ai pas aimé. Et la fin m'a "prise de court" j'aurai souhaité une fin plus développée, cela finit assez brutalement ,c'est à nous d'imaginer la suite,malgré tout j'ai aimé cette histoire tragique et David Safier est remonté dans mon estime car je n'avais pas du tout "accroché " lors de la lecture de " Maudit Karma".A recommander ⭐⭐⭐⭐
              Lire la suite
              En lire moins
            • RanaZou Posté le 31 Mai 2019
              Le ghetto de Varsovie en 1942 : des Juifs s'organisent en prenant les armes pour résister aux SS et aux miliciens juifs, tout en sachant que la mort les attend. Ils luttent, certains hésitent à se servir d'une arme, d'une grenade et le font quand même. Dans ce roman David Safier réussit, par une écriture simple, à nous entraîner dans ce combat en nous mettant au coeur des événements et en nous faisant percevoir l'horreur vécue au quotidien (famine, humiliation, torture) par les protagonistes, Mira, Daniel, Amos, Ben, Hannah et tous les autres. Pour toujours et à jamais, n'oublions rien.
            • Marie2303 Posté le 20 Mai 2019
              Livre intéressant sur le sujet épineux du ghetto de Varsovie et principalement sur la révolte des juifs du ghetto. Les personnages sont attachants.
            • Alkita Posté le 5 Mai 2019
              D'une lecture agréable, ce livre n'est pas le coup de coeur que je m'y attendais. J'ai regretté le contexte historique qui n'a pas été creusé assez à mon goût. Mais l'écriture est fluide et le roman se lit sans difficulté.
            • popie21 Posté le 2 Mai 2019
              Je viens de voir que ce livre était étiqueté en littérature jeunesse et je confirme, il est parfait pour un jeune adolescent. David Safier nous raconte la dure vie de Mira, adolescente juive de 16 ans, enfermée avec des centaines de milliers d’autres juifs dans Le Ghetto de Varsovie en 1942. Malheureusement, ce roman est beaucoup trop édulcoré à mon goût. J’ai un peu eu l’impression de lire une aventure du Club des Cinq : c’est grave, il y a du danger mais les adolescents sont plus futés que les adultes et ils ont beaucoup de ressources. Pour survivre, l’esprit de Mira se transporte sur des îles imaginaires. Ces sept cent soixante dix sept îles prennent d’ailleurs beaucoup de place dans le roman. On se retrouve un peu dans un univers à la Lewis Carroll en moins bien, ça fait beaucoup de pages (qu’on peut lire en diagonale) pour pas grand chose. Je ne sais pas comment l’auteur s’y est pris mais même lorsque les événements deviennent dramatiques, je n’en n’ai pas ressenti la violence. J’ai eu l’impression que les balles étaient en caoutchouc et que les SS n’étaient que des marionnettes malfaisantes. Même les morts ne semblent pas vraiment morts. L’auteur... Je viens de voir que ce livre était étiqueté en littérature jeunesse et je confirme, il est parfait pour un jeune adolescent. David Safier nous raconte la dure vie de Mira, adolescente juive de 16 ans, enfermée avec des centaines de milliers d’autres juifs dans Le Ghetto de Varsovie en 1942. Malheureusement, ce roman est beaucoup trop édulcoré à mon goût. J’ai un peu eu l’impression de lire une aventure du Club des Cinq : c’est grave, il y a du danger mais les adolescents sont plus futés que les adultes et ils ont beaucoup de ressources. Pour survivre, l’esprit de Mira se transporte sur des îles imaginaires. Ces sept cent soixante dix sept îles prennent d’ailleurs beaucoup de place dans le roman. On se retrouve un peu dans un univers à la Lewis Carroll en moins bien, ça fait beaucoup de pages (qu’on peut lire en diagonale) pour pas grand chose. Je ne sais pas comment l’auteur s’y est pris mais même lorsque les événements deviennent dramatiques, je n’en n’ai pas ressenti la violence. J’ai eu l’impression que les balles étaient en caoutchouc et que les SS n’étaient que des marionnettes malfaisantes. Même les morts ne semblent pas vraiment morts. L’auteur n’a réussi à me faire passer que très peu d’émotions, tout cela m’a paru plat, presque gentil, on n’insiste surtout pas sur les moments graves ! Pourtant même les jeunes adolescents sont capables de comprendre les choses, y compris les plus abjectes. Il est à mon avis inutile de les gaver de guimauve un chapitre sur deux pour faire passer l’horreur. Attention, cela reste un bon roman, je suis juste passée un peu à côté. Je reconnais ses vertus, il est très correctement écrit et de plus, on ne rappelle jamais assez l’horreur de la Shoah, alors si ce livre peut faire réfléchir un tant soit peu, il est tout à fait d’utilité publique d’où les 3 étoiles.
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.