RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            4 septembre 1870. L'invention de la République

            Perrin
            EAN : 9782262072094
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 350
            Format : 140 x 210 mm
            4 septembre 1870. L'invention de la République

            Date de parution : 24/08/2017
            Le récit parfois haletant d’une journée dont on a oublié qu’elle aussi a fait la France.
            Le 2 septembre 1870, la France subit, à Sedan contre la Prusse, l’une des plus terribles défaites de son histoire. Napoléon III est prisonnier. A Paris, la nouvelle provoque la sidération, et la foule réclame l’abolition de l’Empire. Le 4 septembre, en quelques heures, la déchéance est votée, un gouvernement... Le 2 septembre 1870, la France subit, à Sedan contre la Prusse, l’une des plus terribles défaites de son histoire. Napoléon III est prisonnier. A Paris, la nouvelle provoque la sidération, et la foule réclame l’abolition de l’Empire. Le 4 septembre, en quelques heures, la déchéance est votée, un gouvernement de la Défense nationale est constitué et la République est proclamée, dans une grande agitation, mais sans aucune goutte de sang, ce qui est sans précédent depuis 1789. Entre le Palais-Bourbon envahi, les Tuileries désertées, l’Hôtel de Ville et le ministère de l’Intérieur en ébullition, se joue et s’écrit un grand moment d’histoire de la France, puisque depuis lors la République, réinventée en un seul jour, n’a désormais plus cessé d’être notre régime institutionnel, mis à part la parenthèse de Vichy. L’auteur relate heure par heure et de lieu en lieu cette journée trop méconnue, mettant en scène l’impératrice Eugénie exfiltrée de son palais, le stupide ministre de la Guerre Palikao, le général Trochu, président du nouveau gouvernement, le vieil et vert orléaniste Thiers, les républicains de 1848 Grévy et Crémieux, les jeunes prudents comme J. Favre, J. Ferry, E. Picard, plus ardents comme Gambetta qui impose son énergie et son éloquence. Sur le fondement de ces événements, notre pays vit encore.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782262072094
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 350
            Format : 140 x 210 mm
            Perrin
            19.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            " Notre République est le résultat d'une histoire, et c'est la raison pour laquelle il faut lire le livre remarquable que Pierre Cornut-Gentille consacre à sa fondation, le 4 septembre 1870. [...] Cornut-Gentille décrit les hommes avec la pénétration du romancier et l'enchaînement des causes avec le discernement de l'historien. "
            La Croix
            Dans un récit qui se lit comme un scénario, l'avocat Pierre Cornut-Gentille retrace heure par heure cette journée du 4 septembre qui, après l'annonce de la déroute militaire de Sedan, une des plus terribles défaites militaires de la France, voit l'accélération de l'histoire : la chute du Second Empire, l'invasion du Palais Bourbon, la fuite de l'impératrice Eugénie, la médiocrité des réactions du personnel impérial et la proclamation de la République par un gouvernement provisoire à l'Hôtel-de-Ville, selon une tradition déjà expérimentée en 1848.
            Le Figaro Littéraire

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Audrey56 Posté le 28 Août 2017
              Comment expliquer que certains faits historiques marquent plus ou moins la mémoire nationale#8201;? Comment expliquer que les Révolutions de 1789, de 1830 et de 1848 bénéficient d’une forte notoriété, alors qu’elles se sont faites dans le sang et ont toutes été suivies d’un nouvel épisode marqué par l’autoritarisme — qu’il soit mené par un roi ou bien par un empereur —, et que la Révolution du 4 septembre 1870 soit si méconnue, elle qui pose les fondations (solides) de notre République et ne compte pas un seul mort à son actif#8201;? Pierre Cornut-Gentille, historien et avocat, pose la question, à juste titre, dans ce livre remarquable, dynamique (la description des événements heure par heure y est pour beaucoup) et passionnant, publié chez Perrin et sobrement intitulé : le 4 septembre 1870. L’invention de la République. La suite sur : www.actualitte.com
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
            Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…