RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            The Mortal Instruments - Tome 05: La Cité des âmes perdues

            Pocket jeunesse
            EAN : 9782266218009
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 608
            Format : 140 x 225 mm
            The Mortal Instruments - Tome 05: La Cité des âmes perdues

            JULIE LAFON (Traducteur)
            Collection : The Mortal Instruments
            Date de parution : 22/05/2014
            Clary est folle de joie. Lilith serait anéantie et Jace sauvé… Mais quand les Chasseurs d’Ombres
            viennent le libérer, ils ne trouvent que du sang et du verre brisé. Jace a disparu. Clary découvre
            bientôt qu’il est devenu un serviteur des démons ! Son sort est désormais lié à celui de Sébastien,...
            Clary est folle de joie. Lilith serait anéantie et Jace sauvé… Mais quand les Chasseurs d’Ombres
            viennent le libérer, ils ne trouvent que du sang et du verre brisé. Jace a disparu. Clary découvre
            bientôt qu’il est devenu un serviteur des démons ! Son sort est désormais lié à celui de Sébastien, sonpire ennemi… Pour sauver l’homme qu’elle aime, Clary vadevoir risquer plus que sa vie. Existe-t-il encore le moindre espoir ?
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266218009
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 608
            Format : 140 x 225 mm
            Pocket jeunesse
            18.15 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • CelineDHK76 Posté le 20 Mars 2019
              Cette saga du domaine fantastique est incroyable ! Elle nous fait voyager à travers le monde des chasseurs d’ombres et des créatures obscur (fée, vampire, sorcier et Loup garou). Une guerre des plus spectaculaire va se dérouler à travers les 6 tomes, dont la clé serait les objets mortels (la coupe, l’épée et le miroir) mais pas qu’eux. On y découvre beaucoup aussi sur la mythologie des anges et des démons. Laissez vous tenter !!! Clary humaine des plus ordinaires en toutes apparences voit son monde partir en éclat avec la disparition de sa mère qu’elle tient à tout à retrouver. Elle va se découvrir un don des plus unique. Aider de son meilleur ami Simon et des chasseurs d’ombres Jace, Alec et Isabelle pourra t-elle découvrir tous les mystères et secrets qui ont constitués sa vie depuis sa naissance ? Heureusement parmi ses amis elle pourra aussi compter sur Magnus Bane l’un des plus prestigieux sorcier. Je ne vous présenterai pas les autres personnages parce qu’ils sont beaucoup à être important et je ne voudrai pas en négliger un seul.
            • florencem Posté le 19 Janvier 2019
              J’ai mis un peu plus de deux avant d’attaquer ce tome. Non pas que je n’avais pas envie de retrouver les héros et l’univers, bien au contraire, mais j’avoue que ce genre de pavé arrive souvent à me freiner. Et quand je regarde le dernier tome… Outch… Mais je ne vais pas attendre avec celui-là, je vais même directement enchaîner car j’ai plus qu’envie de savoir ce que Cassandra Clare nous réserve et après ma lecture du tome cinq, je veux passer plus de temps avec Clary et ses amis. Après la mort de Valentin, je voyais mal Cassandra Clare introduire son fils, Sébastien (le faux) a.k.a Jonathan (le vrai – oui, on y perdrait son latin) et le laisser de côté sans l’utiliser plus en profondeur. Il est encore plus psychotique que son père et il n’a aucune limite. Un méchant « parfait » en un sens qui permet d’emmener les plans de Valentin à un tout autre niveau. Donc, aucune surprise à le voir de retour dans ce tome cinq. L’approche de l’auteur, ici, est plutôt intelligente. J’entends par là qu’elle n’utilise pas seulement Sébastien avec ce côté caricatural, elle y ajoute un côté émotionnel plus complexe et met en... J’ai mis un peu plus de deux avant d’attaquer ce tome. Non pas que je n’avais pas envie de retrouver les héros et l’univers, bien au contraire, mais j’avoue que ce genre de pavé arrive souvent à me freiner. Et quand je regarde le dernier tome… Outch… Mais je ne vais pas attendre avec celui-là, je vais même directement enchaîner car j’ai plus qu’envie de savoir ce que Cassandra Clare nous réserve et après ma lecture du tome cinq, je veux passer plus de temps avec Clary et ses amis. Après la mort de Valentin, je voyais mal Cassandra Clare introduire son fils, Sébastien (le faux) a.k.a Jonathan (le vrai – oui, on y perdrait son latin) et le laisser de côté sans l’utiliser plus en profondeur. Il est encore plus psychotique que son père et il n’a aucune limite. Un méchant « parfait » en un sens qui permet d’emmener les plans de Valentin à un tout autre niveau. Donc, aucune surprise à le voir de retour dans ce tome cinq. L’approche de l’auteur, ici, est plutôt intelligente. J’entends par là qu’elle n’utilise pas seulement Sébastien avec ce côté caricatural, elle y ajoute un côté émotionnel plus complexe et met en plus Jace dans l’intrigue. J’ai beaucoup apprécié le traitement du libre arbitre, des choix que l’on fait pour les personnes que l’on aime, de l’aveuglement de l’amour même, des actes difficiles que l’on est parfois obligé de faire. Nous faisons tous des erreurs, et parfois, elles conduisent à des situations qui nous dépassent. Ce que j’aime, en plus de tout l’univers et des personnages, c’est cette vision « grise » du monde. Tout n’est pas blanc ou noir. Les gentils peuvent aussi faire des choses regrettables. La romance a quelque fois ce côté étouffant entre Jace et Clary, mais il y a pas mal de situations qui font échos, et cela quelque soit la personne. Mais pour moi, le gros plus de cette saga sont les personnages. Je me suis faite la réflexion en lisant La cité des âmes perdues. Cette saga arrive à me faire sentir « chez moi » si cela peut vous parler. Les relations fortes que les adolescents ont su créer, la façon dont l’auteur arrive à les retranscrire. On a l’impression que tant qu’ils seront ensemble, rien ne pourra les arrêter. Et la tendresse qu’il y a semble réelle. Impossible de ne pas s’attacher. Même Alec avec qui j’ai toujours eu un peu de mal, car je le trouve quelque fois plus immature que ces amis, me donne envie de le voir poursuivre sa route. Et c’est assez magique de pouvoir ressentir cela. Il y a de plus, un équilibre entre eux. Si Clary se montre trop impulsive, Simon est là pour contrebalancer. Si Alec est trop rigide ou immature, Isabelle sort une tirade pour remettre les idées en place. Si Jace joue trop les héros… eh bien, il y aura quelqu’un qui finira par lui faire comprendre qu’il devrait penser à ceux qu’il aime. Cet avant dernier tome réussit à poser les bases de la dernière bataille qui se profile. Beaucoup de choses changent, des camps se forment, les plans de Sébastien atteignent un tel niveau que nous en tremblons d’avance. Je vais m’avancer un peu mais je sens que le tome six sera assez épique. La cité des âmes perdues est déjà d’un certain niveau, mais je m’attends à bien plus avec La cité du feu sacré. Espérons que je ne me trompe pas.
              Lire la suite
              En lire moins
            • cicou45 Posté le 13 Janvier 2019
              Cela faisait un petit moment que j'avais abandonné cette suite, la mettant de côté pour plus tard...afin de faire durer le plaisir ! Ouvrage acheté en août dernier, ce n'est que maintenant que j'ai eu envie de m'y replonger dedans, de retrouver Jace et Clary et je ne le regrette ô combien pas. Cependant, étant donné qu'il ne me reste qu'un tome à lire, je crois que je vais essayer de faire durer cette lecture au maximum, tout en sachant que je n'y parviendrai pas car une fois que vous êtes plongé dedans, impossible de vous arrêter en chemin ! Ici, bien que Valentin, la menace grandissante sur tous les chasseurs d'ombres et sur les créatures obscures ait été anéanti, la menace persiste. Comment ? C'est Jonathan Morgenstern, qui se fait dorénavant appeler Sébastien puisqu'il a usurpé et volé la vie de ce dernier, jeune âme innocente, qui prend la relève. Tout comme son père, il a le désir de s'allier avec des démons mais pour un dessein bien plus diabolique encore. Ayant réussi à posséder Jace, Clarry se voit devant un choix qu'elle ne peut supporter : si elle blesse l'un, l'autre est automatiquement blessé, donc si elle tue son... Cela faisait un petit moment que j'avais abandonné cette suite, la mettant de côté pour plus tard...afin de faire durer le plaisir ! Ouvrage acheté en août dernier, ce n'est que maintenant que j'ai eu envie de m'y replonger dedans, de retrouver Jace et Clary et je ne le regrette ô combien pas. Cependant, étant donné qu'il ne me reste qu'un tome à lire, je crois que je vais essayer de faire durer cette lecture au maximum, tout en sachant que je n'y parviendrai pas car une fois que vous êtes plongé dedans, impossible de vous arrêter en chemin ! Ici, bien que Valentin, la menace grandissante sur tous les chasseurs d'ombres et sur les créatures obscures ait été anéanti, la menace persiste. Comment ? C'est Jonathan Morgenstern, qui se fait dorénavant appeler Sébastien puisqu'il a usurpé et volé la vie de ce dernier, jeune âme innocente, qui prend la relève. Tout comme son père, il a le désir de s'allier avec des démons mais pour un dessein bien plus diabolique encore. Ayant réussi à posséder Jace, Clarry se voit devant un choix qu'elle ne peut supporter : si elle blesse l'un, l'autre est automatiquement blessé, donc si elle tue son diabolique de frère, son amour périra avec lui. Comment faire pour anéantir la plus grande menace qui plane actuellement sur le monde entier (terrestre ou non) sans pour autant perdre celui qu'elle aime ? Aidé de son ami de toujours, dorénavant vampire, Simon et des frères adoptifs de Jace, Isabelle et Alec, elle va tenter de sauver la prunelle de ses yeux tout en libérant le monde d'une terrible menace. Cependant, prévenir l'Enclave des risques qu'elle s'apprête à encourir pour délivrer Jace reviendrait à sa perte. Alors qu'ils viennent à peine de la déclarer innocente, elle ne peut pas se permettre de prendre un tel risque et sait désormais qu'elle ne pourra compter que sur elle-même et sur ceux qui la soutiennent. Si ces deux personnages sont toujours aussi attachants, il en va de même pour Alec et son amant de sourcier Magnus qui vont connaître des hauts et des bas dans ce cinquième volet. En effet, Alec ne pouvant qu'il vieillira et mourra de façon certaine avec Magnus, qui, de par sa classe, est immortel, va s'allier avec les forces du mal pour essayer de rendre ce dernier mortel. ESt-ce par égoïsme ? Certainement pas mais par amour mais celui-ci ne se rendra compte que trop tard que ce n'est pas de cette façon que l'on doit considérer ce si beau mot que l'on appelle Amour ! Clary réussira-t-elle sa mission qui paraît suicidaire voire impossible ? Un cinquième tome toujours aussi bien écrit et ce qui est super, c'est qu'avec de petits rappels de temps à autres sur les événements antérieurs,, le lecteur ne perd jamais le coche et j'ai beau avoir laissé autant de temps entre ma lecture du quatrième et du cinquième volet, pas une seule fois je me suis sentie perdue...bien au contraire ! Il me tardait de découvrir cet ouvrage mais je suis un peu déçue de l'avoir lu aussi vite. En même temps, quand on aime, peu importe me direz-vous ? C'est ce que Jace et Clary vont mesurer ici à savoir la force de leur amour...et ils ne seront pas les seuls mais si vous voulez savoir à qui je fais allusion, il ne vous reste plus qu'à vous plonger dans cette lecture que je ne peux, évidemment, que vous recommander !
              Lire la suite
              En lire moins
            • prettymelo Posté le 4 Octobre 2018
              Pour moi, cette série commence franchement à s'essouffler. J'ai trouvé qu'on tournait en rond avec ce cinquième tome car au final, on en est toujours au même point qu'à la fin du tome précédent. De plus, je remarque que le style de l'auteure me plaît de moins en moins : les descriptions des personnages trop parfaits ainsi que les amourettes adolescentes commence à me fatiguer. Heureusement, la fin de la série approche et c'est tant mieux. Certes, il y a un peu d'action vers les dernières pages mais le reste est un peu trop plat avec beaucoup de bavardages pour combler des vides qui ne font certainement pas avancer l'histoire. Dans tous les cas, je revendrais mes livres car finalement, je n'y trouve plus mon compte.
            • LesLecturesdOriane Posté le 29 Août 2018
              Pour les Chasseurs d’Ombres c’est une victoire à célébrer : Lilith est morte, Sebastian n’a pas pu revivre et tout le monde va bien. Du moins c’est ce qui aurait dû se passer si Sebastian, alias Jonathan, et Jace n’avaient pas disparus du toit où ils étaient. Pour Clary, et pour ses amis et sa famille c’est le plus gros coup dur : ils ne savent pas où est Jace n’y même s’il est encore en vie. Quant à Sebastian, tout le monde part à sa recherche car qui sait ce qu’il compte faire maintenant qu’il est de retour… Avec la fin du tome quatre j’étais vraiment mal, après tout Jace n’était plus là, seule une marre de sang était présente et le corps de Sebastian avait lui aussi disparu. Autant dire que niveau suspense, ça peut tuer. Alors je me suis jeté sur la suite, ne pouvait pas attendre une minute de plus pour savoir ce qui allait arriver à tous ces personnages auxquels je me suis attachés. Nous retrouvons donc Clary qui doit attendre. Pour elle, comme pour nous, c’est horrible car cela nous fait durer l’horreur encore plus longtemps : qu’est-il arrivé à Jace ? Cette question reste... Pour les Chasseurs d’Ombres c’est une victoire à célébrer : Lilith est morte, Sebastian n’a pas pu revivre et tout le monde va bien. Du moins c’est ce qui aurait dû se passer si Sebastian, alias Jonathan, et Jace n’avaient pas disparus du toit où ils étaient. Pour Clary, et pour ses amis et sa famille c’est le plus gros coup dur : ils ne savent pas où est Jace n’y même s’il est encore en vie. Quant à Sebastian, tout le monde part à sa recherche car qui sait ce qu’il compte faire maintenant qu’il est de retour… Avec la fin du tome quatre j’étais vraiment mal, après tout Jace n’était plus là, seule une marre de sang était présente et le corps de Sebastian avait lui aussi disparu. Autant dire que niveau suspense, ça peut tuer. Alors je me suis jeté sur la suite, ne pouvait pas attendre une minute de plus pour savoir ce qui allait arriver à tous ces personnages auxquels je me suis attachés. Nous retrouvons donc Clary qui doit attendre. Pour elle, comme pour nous, c’est horrible car cela nous fait durer l’horreur encore plus longtemps : qu’est-il arrivé à Jace ? Cette question reste gravé dans notre esprit car même si l’on se doute tous qu’il est encore en vie – c’est un des héros après tout – son sort nous inquiète tous fortement. Et je dois dire que l’auteure est très sadique car elle ne nous révèle la vérité qu’assez tard au final et c’est une torture durant de nombreuses pages. Mais cela ne rend l’histoire que meilleure : le stress se mêle à l’inquiétude qui se mêle elle-même à toutes les autres émotions que l’on ressent grâce aux autres personnages. J’ai trouvé l’intrigue de ce tome très intéressante. Je suis surtout heureuse que Jonathan, ou plutôt Sebastian comme tout le monde souhaite l’appeler, soit vraiment au centre de l’histoire. Et quand je dis ça, je veux dire qu’il est vraiment très présent. Et c’est un plaisir d’enfin le voir longuement, d’apprendre à le connaître, de découvrir son plan, etc. C’est un personnage très intéressant au final et comme son père il a plus d’un côté intriguant qui donne envie d’en savoir plus. Ensuite c’est le personnage de Clary qui m’a beaucoup étonné dans ce tome. Elle prend plus d’une fois les devants et cela nous montre encore une fois qu’elle n’est plus la petite terrestre que l’ont rencontre au début, mais bien une future Chasseuse d’Ombre. Simon a lui aussi ses moments de grâce et cela continue de me faire craquer. Ça et le semblant de relation amoureuse qui se créer pour lui dans ce tome. J’ai hâte d’en savoir plus et surtout de voir comment tout ça va évoluer. Du côté de mon couple fétiche, Alec et Magnus, je dois dire que j’ai été étonné à plus d’une reprise. Alec commence à comprendre que le passé de Magnus est bien plus rempli que ce qu’il aurait pu croire et cela a tendance à lui faire faire des choses irréfléchies. Au final c’est encore une fois un tome haut en couleur que l’auteure nous propose et son univers s’étoffe de tome en tome. Là où d’autre série s’essouffle avec le temps, The Mortal Instruments grandit, se développe et évolue. Une véritable joie pour la lectrice que je suis. Malgré tout j’en veux à Cassandra Clare car à cause de son épilogue j’ai fini en larme et je n’ai qu’une hâte commencé le prochain tome pour sécher mes pleurs ! (Ou bien vais-je les aggraver ?)
              Lire la suite
              En lire moins
            Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
            À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.