Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266218016
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 800
Format : 140 x 225 mm

The Mortal Instruments - Tome 06: La Cité du feu sacré

Julie Lafon (traduit par), Aurore Alcayde (traduit par)
Collection : The Mortal Instruments
Date de parution : 04/06/2015
Le dénouement explosif de The Mortal Instruments, la série phare de Cassandra Clare !
Les ténèbres s’abattent sur le Monde Obscur. Le chaos et la destruction se propagent à une vitesse terrifiante. Clary, Jace, Simon et leurs compagnons rassemblent leurs forces pour faire face au démon le plus puissant qu’ils aient jamais affronté : Sébastien, le frère de Clary. Rien ne semble pouvoir l’arrêter.... Les ténèbres s’abattent sur le Monde Obscur. Le chaos et la destruction se propagent à une vitesse terrifiante. Clary, Jace, Simon et leurs compagnons rassemblent leurs forces pour faire face au démon le plus puissant qu’ils aient jamais affronté : Sébastien, le frère de Clary. Rien ne semble pouvoir l’arrêter. L’unique espoir de l’anéantir se trouve au coeur du Royaume des Démons. Mais, pour les Chasseurs d’Ombres, ce voyage exige de lourds sacrifices. La quête s’annonce plus difficile que jamais…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266218016
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 800
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Kyleen74 Posté le 4 Janvier 2022
    J'adore la plume de Cassandra Clare qui est super fluide, on oublie que l'on est en train de lire. Je suis un peu triste de quitter les personnages (surtout Jace #x1f605;). Ce tome a été, comme les précédents, plein d'actions et plein d'émotions. J'aime beaucoup l'évolution des relations entre les personnages qui est toujours super bien travaillée. J'ai juste trouvé la fin un peu longue mais je pense que c'était nécessaire pour clore cette partie de la saga et d'introduire les autres parties. On s'interroge énormément sur le passé, sur le monde d'Edom mais également sur Emma Castairs, sa famille et ses proches qui fait son apparition dans ce dernier tome. On s'interroge également sur les ancêtres de Jace, bref, il y a encore plein d'horizon à découvrir, cet univers est d'une richesse folle. Ça ne va pas faire diminuer ma wishlist.
  • Zeidra Posté le 6 Décembre 2021
    (ma note vaut autant pour ce tome que pour la saga entière) Ce fut laborieux. Même s'il y a une nette amélioration d'un bout à l'autre de la saga, le style narratif de Cassandra Clare reste… agaçant. J'ai jamais autant levé les yeux au ciel qu'en lisant cette saga. Deux questions, d'apparence opposées, partagent leurs réponses : pourquoi je me suis infligé ça, et si c'était si terrible pourquoi une note si charitable ? La réponse tient dans mon parcours, et celui de l'auteure. J'ai découvert le film puis la série de Freeform achevée par Netflix, et j'ai vraiment adoré. Ensuite j'ai lu Les Origines, l'histoire de Tessa Gray, et je suis tombé amoureux de l'univers (et un petit peu de Tessa aussi, j'avoue). Pour les livres, on m'avait prévenu, mais il fallait que je lise la saga originale non tronquée, non adaptée. Oui, on m'avais prévenu que c'était la première saga d'une journaliste un peu rêveuse, qui n'avait au début pas vraiment trouvé son style. Style lourd, donc. Mais on ne m'avait pas prévenu que l'autrice, à plus de 30 ans, revivait son adolescence par procuration, à travers une version idéalisée d'elle-même qui côtoie de beau gens bons, et de... (ma note vaut autant pour ce tome que pour la saga entière) Ce fut laborieux. Même s'il y a une nette amélioration d'un bout à l'autre de la saga, le style narratif de Cassandra Clare reste… agaçant. J'ai jamais autant levé les yeux au ciel qu'en lisant cette saga. Deux questions, d'apparence opposées, partagent leurs réponses : pourquoi je me suis infligé ça, et si c'était si terrible pourquoi une note si charitable ? La réponse tient dans mon parcours, et celui de l'auteure. J'ai découvert le film puis la série de Freeform achevée par Netflix, et j'ai vraiment adoré. Ensuite j'ai lu Les Origines, l'histoire de Tessa Gray, et je suis tombé amoureux de l'univers (et un petit peu de Tessa aussi, j'avoue). Pour les livres, on m'avait prévenu, mais il fallait que je lise la saga originale non tronquée, non adaptée. Oui, on m'avais prévenu que c'était la première saga d'une journaliste un peu rêveuse, qui n'avait au début pas vraiment trouvé son style. Style lourd, donc. Mais on ne m'avait pas prévenu que l'autrice, à plus de 30 ans, revivait son adolescence par procuration, à travers une version idéalisée d'elle-même qui côtoie de beau gens bons, et de laids gens méchants. le Bien contre le Mal, les Anges contre les Démons… on n'était pas obligé de rajouter dix couches de manichéisme. Alors outre que ce tome est clairement le meilleur de cette saga, pourquoi cette note généreuse pour ce que j'en dit ? Pour la série TV, précisément. La série, c'est la consécration dans des mains de scénaristes experts d'un univers savamment construit, de personnages plus profonds qu'ils n'y paraissent, d'une cohérence générale admirable pour un tel monolithe. Alors voilà. Pour moi, cette saga est un brouillon. La série (et à moindre mesure le film) démontre son plein potentiel. et Les Origines démontrent le plein potentiel de l'autrice. Je ne relirai jamais cette saga, je le dis tout de go. Mais maintenant que je l'ai finie, j'ai envie de recommencer la série. J'ai envie de lire la suite, à Los Angeles. J'ai même envie, dans un futur moins proche, de relire Les Origines. Je pense même jeter un oeil aux chroniques de Magnus Bane. Je repose ce brouillon, je lui donne une tape compatissante, et je lui tourne le dos sans tourner le dos à l'univers des Chasseurs d'Ombres.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Aliseya Posté le 4 Mai 2021
    Enfin, j’ai bouclé la saga Mortal Instruments avec ce sixième tome. Et j’avoue que j’ai été agréablement surprise par la fin et les événements en général même s’il y a eu pas mal de pertes à déplorer. Le combat final n’est pas aussi épique que je l’aurais cru, cependant, le côté stratégique m’a satisfaite. Pour le coup, Clary remonte enfin dans mon estime, Simon continue son évolution dans le bon sens et j’ai juste eu un pincement au cœur pour certains personnages. Ce que j’ai apprécié également, c’est l’introduction des personnages principaux de la suite de la saga the Dark Artifices avec Emma et Julian. Cette liaison entre toutes les sagas de cet univers me plaît beaucoup. Cela donne du corps à cet univers et au récit avec parfois des rappels sur des événements passés. Concernant l’intrigue, j’ai été étonné par certaines routes prises dans la trame scénaristique. Au final, cela fonctionne plutôt bien dans son ensemble et ma lecture a été agréable du début à la fin. Et j’ai été contente de retrouver Tessa et Jem rien que quelques lignes. Pour conclure, bien que parfois inégale, j’ai beaucoup aimé cette série. J’aurais plaisir à lire les autres suites et le codex dans... Enfin, j’ai bouclé la saga Mortal Instruments avec ce sixième tome. Et j’avoue que j’ai été agréablement surprise par la fin et les événements en général même s’il y a eu pas mal de pertes à déplorer. Le combat final n’est pas aussi épique que je l’aurais cru, cependant, le côté stratégique m’a satisfaite. Pour le coup, Clary remonte enfin dans mon estime, Simon continue son évolution dans le bon sens et j’ai juste eu un pincement au cœur pour certains personnages. Ce que j’ai apprécié également, c’est l’introduction des personnages principaux de la suite de la saga the Dark Artifices avec Emma et Julian. Cette liaison entre toutes les sagas de cet univers me plaît beaucoup. Cela donne du corps à cet univers et au récit avec parfois des rappels sur des événements passés. Concernant l’intrigue, j’ai été étonné par certaines routes prises dans la trame scénaristique. Au final, cela fonctionne plutôt bien dans son ensemble et ma lecture a été agréable du début à la fin. Et j’ai été contente de retrouver Tessa et Jem rien que quelques lignes. Pour conclure, bien que parfois inégale, j’ai beaucoup aimé cette série. J’aurais plaisir à lire les autres suites et le codex dans le futur. J’ai bien aimé ma lecture dans son ensemble et la version originale en anglais est abordable pour les débutants.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesJoliesLecturesdePapier Posté le 11 Mars 2021
    Note globale : 4,25/5 Après The Mortal Instruments - Les Origines, je vous parle des six premiers tomes principaux de la célèbre saga à succès de Cassandra Clare. J’ai préféré regrouper cette énorme série en une seule chronique plutôt que de faire un article pour chaque livre, d’autant plus que j’ai enchaîné les tomes les uns après les autres. À la différence de TMI - Les Origines qui peut davantage faire penser à un spin-off, ces six tomes sont l’origine même de la saga. Je veux dire par là que c’est ici que tout a commencé et c’est grâce à celle-ci que nous plongeons dans l’univers des Chasseurs d’Ombres. En 2013, à l’occasion de la sortie du film The Mortal Instruments : La Cité des Ténèbres, je découvrais l’univers ô combien addictif des Chasseurs d’Ombres et autres Créatures Obscures. On peut donc dire que c’est le film qui a poussé ma curiosité à son maximum, m’obligeant ainsi à commencer la saga livresque. Surtout que, vu l’accueil qu’avait reçu le film, je n’étais pas certaine qu’il y ait une suite, par conséquent je ne pouvais absolument pas attendre. Si j’ai bien aimé le film, ce n’est rien comparé à ce que j’ai ressenti pour... Note globale : 4,25/5 Après The Mortal Instruments - Les Origines, je vous parle des six premiers tomes principaux de la célèbre saga à succès de Cassandra Clare. J’ai préféré regrouper cette énorme série en une seule chronique plutôt que de faire un article pour chaque livre, d’autant plus que j’ai enchaîné les tomes les uns après les autres. À la différence de TMI - Les Origines qui peut davantage faire penser à un spin-off, ces six tomes sont l’origine même de la saga. Je veux dire par là que c’est ici que tout a commencé et c’est grâce à celle-ci que nous plongeons dans l’univers des Chasseurs d’Ombres. En 2013, à l’occasion de la sortie du film The Mortal Instruments : La Cité des Ténèbres, je découvrais l’univers ô combien addictif des Chasseurs d’Ombres et autres Créatures Obscures. On peut donc dire que c’est le film qui a poussé ma curiosité à son maximum, m’obligeant ainsi à commencer la saga livresque. Surtout que, vu l’accueil qu’avait reçu le film, je n’étais pas certaine qu’il y ait une suite, par conséquent je ne pouvais absolument pas attendre. Si j’ai bien aimé le film, ce n’est rien comparé à ce que j’ai ressenti pour les livres. Il n’y a pas à dire, les livres se révèlent être très souvent bien meilleurs que les adaptions cinématographiques et c’est le cas pour The Mortal Instruments. Je sais que de nombreuses personnes n’ont justement jamais tenté l’aventure, car à l’époque elles n’avaient pas aimé le film ou encore aujourd’hui, elles n’ont pas accroché à la série Netflix (Shadowhunters). C’est pourtant bien dommage, parce que en regardant le film ou la série Netflix on est bien loin de se douter de tout ce que les livres nous réservent comme surprises et rebondissements. Pour moi, ce n’est vraiment pas comparable. L'avis complet de la saga sur le blog ;)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Kelina Posté le 14 Novembre 2020
    The Mortal Instruments le dernier de cette série est émouvante. Nous retrouvons nos héros préférés comme Clary et Jace, Alec et Magnus, Isabelle et Simon et enfin Maïa et Jordan. Mais aussi des nouveaux comme Bat, Emma, Julian et ses frères et sœurs. Ensemble ils vont essayer de vaincre Sébastien et gagner la guerre. Entre New-York, Alicante et dimension démoniaque nous nous envolons dans un monde fantastique et imaginaire de Cassandra Clare. Elle a réussi à créer un monde invisible qui nous donne envie d'y appartenir et nous emmène dans la peau de tout ses personnages. Ce livre nous fait ressentir plein d'émotions. La tristesse, l'angoisse, la déception avec la mort de certains personnages et autres phénomènes de The Mortal Instruments mais aussi la joie, les retrouvailles, le bonheur que nous a fait ressentir l'auteure. Nous plongeons aussi dans la vie sentimentale, familiale et personnel des personnages avec les parabatai, les conflits familiales. L'action est toujours autant présente qui donne des coup de boost au livre pour moi. Pour finir Cassandra Clare a créé un monde imaginaire exemplaire qui nous transporte dans le livre.
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.