Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221197295
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 306
Format : 135 x 215 mm

À la place du coeur - Saison 2

Collection : Collection R
Date de parution : 23/03/2017
La saison 2 de la série bouleversante d’Arnaud Cathrine.
« La fin de l’année 2015 arrive à grands pas. Je me suis souvent demandé ces derniers mois : j’ai quoi à la place du cœur ? À la place du cœur, j’ai toi. » 

Cette saison est celle de l’éprouvant retour de Caumes à...
La saison 2 de la série bouleversante d’Arnaud Cathrine.
« La fin de l’année 2015 arrive à grands pas. Je me suis souvent demandé ces derniers mois : j’ai quoi à la place du cœur ? À la place du cœur, j’ai toi. » 

Cette saison est celle de l’éprouvant retour de Caumes à la vie. Il est raconté par son cousin, Niels, depuis la côte Atlantique : tout un été à tenter de sortir Caumes de sa torpeur muette et rageuse. Puis c’est Esther qui prend la parole : elle dont Caumes s’est peu à peu éloigné ; elle dont l’amour ne lâche pas ; elle qui, faute de pouvoir tourner la page, s’est persuadée qu’un après était possible dans ses bras. Mais ces jeunes adultes sont aussi les enfants de novembre, les enfants du Bataclan, du Carillon, du Petit Cambodge. La vie n’a pas fini d’être mise à l’épreuve. La vie n’a pas fini d’être à réinventer.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221197295
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 306
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MathildeLitteraire Posté le 25 Septembre 2020
    Dans ce second tome, nous suivons plusieurs personnages de l’entourage de Caumes, quelques mois après la fin du premier tome. Nous suivons son cousin pendant l’été 2015, puis sa copine Esther de février à septembre 205 et enfin lui-même en novembre 2015, à travers trois cahiers. Nous suivons leurs vies entre les deux attentats de 2015. Un roman plein de bouleversements et de changements pour des jeunes qui passent le bac et commencent leurs études supérieures pendant une période difficile en France. Je me suis une nouvelle fois reconnue en eux, ayant vécu les mêmes choses au même moment (j’ai passé mon bac en 2015 et commencé des études sup sur Paris). Malgré tout, j’ai eu du mal à rentrer dans ce second tome car j’ai eu du mal à accrocher au personnage de Niels, le cousin de Caumes. Néanmoins, j’ai mieux aimer retrouver Esther et Caumes dans la suite du roman et j’ai apprécié avoir le point de vue d’Esther ! Ce changement de point de vue est appréciable et ça me plait d’avoir cette alternance entre plusieurs personnages ! Le récit avance assez bien et on retrouve l’ambiance assez cru et dur créée dans le premier tome !! Maintenant, j’ai qu’une seule hâte,... Dans ce second tome, nous suivons plusieurs personnages de l’entourage de Caumes, quelques mois après la fin du premier tome. Nous suivons son cousin pendant l’été 2015, puis sa copine Esther de février à septembre 205 et enfin lui-même en novembre 2015, à travers trois cahiers. Nous suivons leurs vies entre les deux attentats de 2015. Un roman plein de bouleversements et de changements pour des jeunes qui passent le bac et commencent leurs études supérieures pendant une période difficile en France. Je me suis une nouvelle fois reconnue en eux, ayant vécu les mêmes choses au même moment (j’ai passé mon bac en 2015 et commencé des études sup sur Paris). Malgré tout, j’ai eu du mal à rentrer dans ce second tome car j’ai eu du mal à accrocher au personnage de Niels, le cousin de Caumes. Néanmoins, j’ai mieux aimer retrouver Esther et Caumes dans la suite du roman et j’ai apprécié avoir le point de vue d’Esther ! Ce changement de point de vue est appréciable et ça me plait d’avoir cette alternance entre plusieurs personnages ! Le récit avance assez bien et on retrouve l’ambiance assez cru et dur créée dans le premier tome !! Maintenant, j’ai qu’une seule hâte, c’est de lire le troisième tome.
    Lire la suite
    En lire moins
  • SansSucreSansSel Posté le 21 Juin 2020
    « Aujourd'hui, je n'ai qu'une certitude, élémentaire et terrible : il va donc nous falloir vivre avec ça, encore et toujours. » . . « « La fin de l'année 2015 arrive à grands pas. Je me suis souvent demandé ces derniers mois : j'ai quoi à la place du coeur ? À la place du coeur, j'ai toi. » Cette saison est celle de l'éprouvant retour de Caumes à la vie. Il est raconté par son cousin, Niels, depuis la côte Atlantique : tout un été à tenter de sortir Caumes de sa torpeur muette et rageuse. Puis c'est Esther qui prend la parole : elle dont Caumes s'est peu à peu éloigné ; elle dont l'amour ne lâche pas ; elle qui, faute de pouvoir tourner la page, s'est persuadée qu'un après était possible dans ses bras. » . . J’ai beaucoup aimé ce deuxième tome, coupé en trois parties pour une raison bien originale qui m’a fait encore plus aimé le roman. Esther, Caumes et leur entourage ont grandi, l’été est passé et a dévasté certaines choses sur son passage. Les habitudes de deux cousins, la vie de ce couple que nous avons suivi dans le tome précédent, entre autre. Et encore une... « Aujourd'hui, je n'ai qu'une certitude, élémentaire et terrible : il va donc nous falloir vivre avec ça, encore et toujours. » . . « « La fin de l'année 2015 arrive à grands pas. Je me suis souvent demandé ces derniers mois : j'ai quoi à la place du coeur ? À la place du coeur, j'ai toi. » Cette saison est celle de l'éprouvant retour de Caumes à la vie. Il est raconté par son cousin, Niels, depuis la côte Atlantique : tout un été à tenter de sortir Caumes de sa torpeur muette et rageuse. Puis c'est Esther qui prend la parole : elle dont Caumes s'est peu à peu éloigné ; elle dont l'amour ne lâche pas ; elle qui, faute de pouvoir tourner la page, s'est persuadée qu'un après était possible dans ses bras. » . . J’ai beaucoup aimé ce deuxième tome, coupé en trois parties pour une raison bien originale qui m’a fait encore plus aimé le roman. Esther, Caumes et leur entourage ont grandi, l’été est passé et a dévasté certaines choses sur son passage. Les habitudes de deux cousins, la vie de ce couple que nous avons suivi dans le tome précédent, entre autre. Et encore une fois, l’actualité vient trouver sa place ici et donne une dimension propre au roman. C’est encore un roman abrupt, qui va droit au coeur, un roman à l’état brut? Je serais même prête à comparer cette trilogie à un diamant brut. J’ai adoré retrouver Caumes et Esther cette fois à Paris. J’aime vraiment la plume de cet auteur qui nous raconte son histoire sans manières ou facéties juste comme un jeune de dix-huit ans parleraient, au vu du contexte dans lequel il vit. J’ai adoré ce deuxième tome, cette saison deux, autant que la première. Encore un joli coup de coeur que je vous conseille, et évidemment j’ai foncé droit sur la saison 3 !
    Lire la suite
    En lire moins
  • jordan__ Posté le 25 Mai 2020
    #8234;Un récit à plusieurs voix, beaucoup plus noir et asphyxiant que le premier volet. S’infiltrer encore + profondément dans la tête des héros est une expérience aussi troublante que renversante. On revit l’Histoire, on se remémore les souvenirs du cœur. Hâte de lire la suite #9829;️ #8236;
  • Laulette Posté le 19 Avril 2020
    C'est un an après lu le début des aventures de Caumes et sa bande d'amis que j'ai découvert la suite, l'après attentat de Charlie Hebdo. Sans surprise, l'intrigue m'a à nouveau bouleversée, en faisant remonter des souvenirs de cette tragique année 2015. Nous retrouvons dans ce deuxième tome un Caumes complètement détruit par l'événement qui survient à la fin du tome précédent. Epaulé par son cousin Niels, ses parents et Esther, Caumes va remonter la pente, petit à petit, sans jamais retrouver réellement un semblant de bonheur. Mais alors que le jeune homme semble retrouver du sens à la vie grâce à un joli projet, tout s'effondre à nouveau, avec les attentats de novembre 2015. Si je ne m'étais pas réellement attachée à Caumes dans le premier tome, il m'a beaucoup plus touchée dans cette suite. En même temps, c'est compliqué de rester insensible à sa grande détresse, provoquée par la mort d'un être cher. J'étais vraiment triste de le voir plonger ainsi et s'éloigner des gens qui l'aiment et veulent l'aider, comme Esther. Mais la manière de vivre un deuil est propre à chacun et je ne peux le juger sur ses actes. Son emménagement à Paris apporte un véritable renouveau... C'est un an après lu le début des aventures de Caumes et sa bande d'amis que j'ai découvert la suite, l'après attentat de Charlie Hebdo. Sans surprise, l'intrigue m'a à nouveau bouleversée, en faisant remonter des souvenirs de cette tragique année 2015. Nous retrouvons dans ce deuxième tome un Caumes complètement détruit par l'événement qui survient à la fin du tome précédent. Epaulé par son cousin Niels, ses parents et Esther, Caumes va remonter la pente, petit à petit, sans jamais retrouver réellement un semblant de bonheur. Mais alors que le jeune homme semble retrouver du sens à la vie grâce à un joli projet, tout s'effondre à nouveau, avec les attentats de novembre 2015. Si je ne m'étais pas réellement attachée à Caumes dans le premier tome, il m'a beaucoup plus touchée dans cette suite. En même temps, c'est compliqué de rester insensible à sa grande détresse, provoquée par la mort d'un être cher. J'étais vraiment triste de le voir plonger ainsi et s'éloigner des gens qui l'aiment et veulent l'aider, comme Esther. Mais la manière de vivre un deuil est propre à chacun et je ne peux le juger sur ses actes. Son emménagement à Paris apporte un véritable renouveau dans sa vie et c'est chouette de le voir sortir un peu de sa torpeur et de développer un projet. Esther, de son côté, m'a beaucoup touchée également. Ça me faisait de la peine de la voir rejetée par Caumes alors qu'elle fait tout son possible pour l'aider. On la voit grandir au fil des pages. Niels, quant à lui, est un personnage qui apporte de la fraîcheur à l'histoire. Son côté un peu gauche et lourdaud est amusant. Raconté à trois voix (celles des trois personnages dont je viens de parler), le roman est dynamique. Cette narration multiple apporte un vrai plus à l'histoire : elle permet de ne pas se lasser et de découvrir plus en profondeur des personnages auparavant considérés comme secondaires. Nous sommes confrontés au désarroi de la jeunesse face aux attentats. Je n'ai eu aucun mal à me mettre à leur place car j'avais exactement leur âge au moment des événements. C'est d'ailleurs arrivé la veille de mon anniversaire, le 14 novembre. Autant vous dire que l'anniversaire de mes 18 ans restera sans doute le plus triste de ma vie… Tout ça pour dire que j'ai trouvé les mots d'Arnaud Cathrine complètement justes. Il a su transmettre les sentiments que des jeunes de 18 ans ont pu éprouver. Le seul point négatif, que j'avais déjà relevé dans le précédent tome, est le style d'Arnaud Cathrine à certaines moments. Si j'apprécie la plume de l'auteur en général, j'ai vraiment du mal avec les passages vulgaires et très crus. Je pense que l'on peut écrire d'une façon "jeune" sans forcément rentrer dans le vulgaire. Personnellement, j'étais plus mal à l'aise qu'autre chose… Ce second tome est donc une réussite pour moi ! Bien que dure et faisant remonter de mauvais souvenirs, l'intrigue est juste et bien menée. J'ai aimé découvrir plus profondément les personnages. Le tome 3 est dans ma PAL et il ne va pas y rester longtemps ! J'ai hâte de savoir comment la trilogie s'achève.
    Lire la suite
    En lire moins
  • karmemma Posté le 1 Février 2020
    Attention, cette critique contient des spoilers du tome 1 !!! C'est à travers les yeux de Niels, son cousin, et Esther, sa petite amie délaissée, que nous découvrons la descente aux enfers de Caumes. Incapable de se remettre de la disparition de son meilleur ami, il prétend chercher du sens à la vie tout en se détruisant méthodiquement. C'est Swann, son frère, qui finira par intervenir... et découvrir presque par hasard la méthode que Caumes a trouvée pour "chercher du sens". Dans le dernier tiers du roman, tout change : une révélation apporte un éclairage complètement différent sur tout ce qui a été écrit auparavant, éclairage servi par des tas de ruptures stylistiques dans la narration qui ne gênent absolument pas la lecture, étonnamment. C'est tout simplement Caumes qui se cherche, se trouve et s'autorise enfin à revivre. Les dernières pages du roman se tournent sur les jours de novembre 2015 qui nous ramènent au thème de ce triptyque : les attentats. C'est en serrant les dents qu'on avance vers cet épisode inéluctable, en se demandant comment on sera (encore) violenté. J'ai maintenant hâte de commencer le 3e tome !

les contenus multimédias

INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)