Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221202340
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 135 x 215 mm

À la place du coeur - Saison 3

Collection : Collection R
Date de parution : 08/03/2018

Caumes, je viens de terminer ton livre: il est immonde. Je ne t'embrasse pas. Je ne t'embrasserai plus. Esther.
(Dis-moi, t'as quoi à la place du coeur ?!)

EAN : 9782221202340
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • vislisreve Posté le 28 Février 2020
    J'avais beaucoup entendu parler de cette saga, aussi bien en très bien qu'en mal. Je tenais à me faire mon propre avis mais j'avais vraiment du mal à me projetter de revivre ces attentats à travers des livres. Ce qui a sans doute fait trainer ces romans dans ma PAL, un bon moment. Mais je suis très contente d'avoir découvert ces romans authentiques, criant de vérité et surtout extrêmement touchants. Oui oui,j'ai versé quelques larmes avec cette saga. Alors c'est vrai qu'il faut s'habituer à la plume de l'auteur qui est très orale et parfois même assez vulgaire mais finalement on s'y habitue et cela donne de l'intensité et une certaine dimension à cette saga. Avec ces romans, j'ai revécu de nouveau ces attentats notamment ceux du 13 novembre, en me souvenant assez précisément oú j'étais et ce que je faisais à chaque évènement et comment je l'ai vécu personnellement. Donc merci pour ça, pour ce devoir de mémoire en lisant ce roman. J'ai aimé qu'il y ait eu peu de considérations politiques mis à part dans le dernier tome. Cela se comprend car les protagonistes vont voter pour la première fois et commencent donc à se poser des questions et s'intéresser à... J'avais beaucoup entendu parler de cette saga, aussi bien en très bien qu'en mal. Je tenais à me faire mon propre avis mais j'avais vraiment du mal à me projetter de revivre ces attentats à travers des livres. Ce qui a sans doute fait trainer ces romans dans ma PAL, un bon moment. Mais je suis très contente d'avoir découvert ces romans authentiques, criant de vérité et surtout extrêmement touchants. Oui oui,j'ai versé quelques larmes avec cette saga. Alors c'est vrai qu'il faut s'habituer à la plume de l'auteur qui est très orale et parfois même assez vulgaire mais finalement on s'y habitue et cela donne de l'intensité et une certaine dimension à cette saga. Avec ces romans, j'ai revécu de nouveau ces attentats notamment ceux du 13 novembre, en me souvenant assez précisément oú j'étais et ce que je faisais à chaque évènement et comment je l'ai vécu personnellement. Donc merci pour ça, pour ce devoir de mémoire en lisant ce roman. J'ai aimé qu'il y ait eu peu de considérations politiques mis à part dans le dernier tome. Cela se comprend car les protagonistes vont voter pour la première fois et commencent donc à se poser des questions et s'intéresser à la politique. L'histoire de Caumes et ses proches m'ont forcément touchés. Ils ont tous quelques choses d'attachant, cela pourrait être n'importe quelles familles, n'importe quelles bandes de potes. Ce qui nous permet de bien indentifier. La force de cette saga réside dans l'authenticité des faits, l'auteur reste très factuel. Il dépeint bien cette époque de terreur, d'amalgame suite à ces évènements tragiques, cette envie de vivre ensemble malgré tout et ce besoin de se reconstruire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bill Posté le 2 Août 2019
    Coup de théâtre au début de ce troisième opus qui se déroule début 2017 !  Le roman autobiographique de Caumes est publié. Esther l'a lu et le quitte.  On découvre que les deux premiers tomes étaient le journal intime romancé de Caumes. Que ce qu'on pensait être ce que pensaiient Niels, Esther et les autres n'étaient que la transcription de ce que Caumes pensaient qu'ils pensaient ... Bref, la sortie de son livre fait l'effet d'une bombe parlmi ses proches. Son père a du mal à digérer .. . Et Caumes a du mal à s'habituer à sa célébrité ...  Un troisième tome qui clôt joliment cette trilogie, sur fond de fin de camlpagne électorale de 2017  Un dernier opus qui les voit devenir adultes, s'affirmer, s'accepter !  Merci Monsieur Cathrine pour ce roman :) 
  • ChouChat Posté le 15 Avril 2019
    J'avais tellement hâte d'enfin finir cette trilogie! Je trouve ce troisième tome un peu en-dessous des deux précédents. Les personnages sont es mêmes mais j'ai trouvé ce tome un peu trop centré sur Caumes et ses états d'âmes. Cela dit, c'est un tome riche en émotions, en poésie et en amour.
  • NanouAnne25 Posté le 25 Février 2019
    Tome 3. Janvier 2017. Caumes a publié son roman sans le faire lire à Esther avant, alors qu'elle y tient une place importante. Cette dernière, choquée par les sentiments et les actions de son personnage dans le livre, plaque Caumes. C’est ainsi que commence le récit. Dans ce tome qui retrace les aventures de Caumes entre janvier et juillet 2017, il est bien sûr question des sentiments du héros: au sujet de sa toute nouvelle notoriété d'écrivain et de son amour pour Esther. Un autre sujet prend aussi de la place : la politique. En effet, avril-mai 2017, c’est l’époque de l’élection présidentielle en France. Caumes est majeur, il va pouvoir voter pour la première fois. D’autant que, comme dans le tome 1, les questions politiques ne le laissent pas indifférent. Il sait aussi qu’Esther est très engagée dans ce domaine. Serait-ce pour lui une occasion pour la reconquérir ? Alors, je déplore toujours la grossièreté dans le vocabulaire. Mais ce que j’ai apprécié dans les 3 tomes, c’est cette écriture singulière que je qualifierais de « décousue », « irrégulière », « discontinue » : une alternance de phrases construites normalement (sujet, verbe, complément, signe de ponctuation), des dialogues écrits comme... Tome 3. Janvier 2017. Caumes a publié son roman sans le faire lire à Esther avant, alors qu'elle y tient une place importante. Cette dernière, choquée par les sentiments et les actions de son personnage dans le livre, plaque Caumes. C’est ainsi que commence le récit. Dans ce tome qui retrace les aventures de Caumes entre janvier et juillet 2017, il est bien sûr question des sentiments du héros: au sujet de sa toute nouvelle notoriété d'écrivain et de son amour pour Esther. Un autre sujet prend aussi de la place : la politique. En effet, avril-mai 2017, c’est l’époque de l’élection présidentielle en France. Caumes est majeur, il va pouvoir voter pour la première fois. D’autant que, comme dans le tome 1, les questions politiques ne le laissent pas indifférent. Il sait aussi qu’Esther est très engagée dans ce domaine. Serait-ce pour lui une occasion pour la reconquérir ? Alors, je déplore toujours la grossièreté dans le vocabulaire. Mais ce que j’ai apprécié dans les 3 tomes, c’est cette écriture singulière que je qualifierais de « décousue », « irrégulière », « discontinue » : une alternance de phrases construites normalement (sujet, verbe, complément, signe de ponctuation), des dialogues écrits comme s’ils étaient parlés, des tirades sans ponctuation, des phrases se résumant à un verbe ou un mot, des répétitions. En fait, j’ai bien aimé car j’ai trouvé que ça donnait de la vie au récit et surtout, on se fait une idée plus précise de ce que ressent Caumes, on est plus près de ses pensées et de ses sentiments.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Elo-Dit Posté le 2 Juillet 2018
    Un dernier tome absolument parfait, qui saura conclure à merveille cette trilogie si unique, cette histoire si réaliste, si actuelle, qui parlera à toute une génération et à beaucoup d'autres, sans aucun doute !

les contenus multimédias

INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)