Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
À l'encre rouge : Rentrée littéraire - Roman Nouveauté 2023
Date de parution : 05/01/2023
Éditeurs :
Fleuve éditions
Nouveauté

À l'encre rouge : Rentrée littéraire - Roman Nouveauté 2023

Date de parution : 05/01/2023
Est-il possible de prendre une revanche sur la vie ? Il y a des revanches plus cruelles que la blessure qu'elles vengent...
Lysiane n’a jamais voulu être mère, et Jolene n’a jamais considéré comme telle cette tornade blonde aux ongles rouges qui débarquait un lundi sur trois à l’auberge de ses parents... Lysiane n’a jamais voulu être mère, et Jolene n’a jamais considéré comme telle cette tornade blonde aux ongles rouges qui débarquait un lundi sur trois à l’auberge de ses parents pour lui couper les cheveux et faire des remarques acides.
L’enfant grandit loin dans sa paisible province pendant que la mère,...
Lysiane n’a jamais voulu être mère, et Jolene n’a jamais considéré comme telle cette tornade blonde aux ongles rouges qui débarquait un lundi sur trois à l’auberge de ses parents pour lui couper les cheveux et faire des remarques acides.
L’enfant grandit loin dans sa paisible province pendant que la mère, partie à la ville, s’épuise à combattre des moulins. Jusqu’à ce qu’elle pose les yeux sur cette fille dont elle ne s’est jamais souciée. Et décide qu’elle sera sa revanche sur la vie.

Un conte cruel où les liens du sang déchirent au lieu d’unir, blessent au lieu d’apaiser. Avec en fil rouge la musique, quête de gloire illusoire ou exutoire salvateur.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265156210
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 210 mm
EAN : 9782265156210
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • clo73 14/01/2023
    Un joli roman. J'aime beaucoup le titre et la couverture du livre. J'ai apprécié les thèmes abordés qui sont loin d'être légers. Il est question de maternité, d'abandon et de rejet d'un enfant, de relation toxique entre une mère et une fille, de souffrances et de mal être. L'histoire est suffisamment captivante pour aller jusqu'au bout du livre mais je regrette toutefois certaines longueurs qui m'ont dérangées. J'ai un peu peiné pour avancer dans ce récit, le texte tournant parfois en rond. Les personnages sont touchants notamment la jeune fille, Jolene, et ses grands-parents très attachants. L'autrice a réussi à rendre détestable la mère de Jolene qui m'a particulièrement agacé tout au long du récit. C'est un roman vivant, émouvant, authentique où les sentiments et les émotions sont fortement chamboulés et durement malmenés. Un livre à découvrir.
  • MAPATOU 02/01/2023
    Toutes les femmes n'éprouvent pas l'instinct maternel à la naissance de leur enfant. Certaines deviennent des mères abusives C'est ce que décrit très bien ce roman qui aborde le thème de la maternité non choisie, la toxicité de certaines mères vis à vis de leur enfant.. J'ai particulièrement détesté le personnage de la mère, Lysiane. Mon coeur s'est beaucoup serré pendant les pages où Jolene était petite et que sa mère lui coupait les cheveux n'importe comment pour la rendre moins jolie. Je me suis attachée aussi au couple de grands-parents. Je suis allée voir les paroles de la chanson "Jolene" de Dolly Parton d'après laquelle Lysiane a prénommé sa fille. C'est la complainte d'une femme jalouse qui en supplie une autre, Jolene, beaucoup plus belle qu'elle de ne pas lui prendre son homme. Finalement, ce choix augure la façon dont la mère va traiter sa fille tout au long de sa vie. C'est un bon roman qui vaut le coup d'être lu.
  • CocciClelia 31/12/2022
    #Alencrerouge #NetGalleyFrance Avant tout merci à NetGalley France et aux Éditions Fleuve pour m'avoir permis de lire ce livre avant sa sortie le 5 janvier 2023. Voici sans aucun doute mon 1er coup de cœur 2023. Marjorie Tixier nous avait habitué à utiliser le traumatisme comme un moteur pour se reconstruire, se réinventer, utiliser la résilience pour avancer. Dans ce nouveau livre, on a bien un traumatisme, celui d'une femme devenue mère sans l'avoir souhaité, mais ce sera sa fille qui va devoir se construire et se reconstruire, à cause de la psychose, de l'obsession, de la jalousie, de l'emprise quasi morbide que sa mère va exercer sur elle. "À l'encre rouge": comme l'image du sang maternel, donné en échange d'une vie. Comme la couleur de l'interdit, du stylo qui impose la correction. Comme le rouge à lèvres ou le vernis à ongle des actrices, chanteuses dans les magazines, sur les pages de papier glacé. Avec cette image très forte Marjorie Tixier, nous plonge dans un roman plus dur que les précédents, et qui laisse bien peu de place à l'espoir. La maestria de l'auteure réside dans le tissage méticuleux d'une toile de suspens, plaçant Lysiane en son centre, et Jolene dans le rôle de... #Alencrerouge #NetGalleyFrance Avant tout merci à NetGalley France et aux Éditions Fleuve pour m'avoir permis de lire ce livre avant sa sortie le 5 janvier 2023. Voici sans aucun doute mon 1er coup de cœur 2023. Marjorie Tixier nous avait habitué à utiliser le traumatisme comme un moteur pour se reconstruire, se réinventer, utiliser la résilience pour avancer. Dans ce nouveau livre, on a bien un traumatisme, celui d'une femme devenue mère sans l'avoir souhaité, mais ce sera sa fille qui va devoir se construire et se reconstruire, à cause de la psychose, de l'obsession, de la jalousie, de l'emprise quasi morbide que sa mère va exercer sur elle. "À l'encre rouge": comme l'image du sang maternel, donné en échange d'une vie. Comme la couleur de l'interdit, du stylo qui impose la correction. Comme le rouge à lèvres ou le vernis à ongle des actrices, chanteuses dans les magazines, sur les pages de papier glacé. Avec cette image très forte Marjorie Tixier, nous plonge dans un roman plus dur que les précédents, et qui laisse bien peu de place à l'espoir. La maestria de l'auteure réside dans le tissage méticuleux d'une toile de suspens, plaçant Lysiane en son centre, et Jolene dans le rôle de la proie. Rapidement, on ressent de l'empathie pour Jolene, et du rejet ou au moins de la froideur pour Lysiane, mais il est impossible de lâcher le livre, tout nous pousse à vouloir connaitre la fin. L'histoire est celle de Lysiane, petite fille, rêveuse, venant d'une famille d'aubergistes, travailleurs simples sans grande éducation. Peu d'amour parental, peu d'épanouissement culturel autre que le travail pour cette petite fille qui va bien vite se réfugier dans un rêve, celui de devenir chanteuse, de faire carrière dans la musique. Monde qu'elle ignore totalement, et qui n'apparait à elle qu'à travers l'image et les chansons de Dolly Parton. Elle va vivre et incarner chaque jour, l'apparence de ce qu'elle désire, grâce à son physique avantageux, espérant ainsi devenir "Dolly Parton". Elle va jouer très vite à l'adulte, à la femme, devenir la groupie de musiciens, de chanteurs, croyant ingénument pouvoir atteindre la célébrité en se rapprochant de la lumière. Jamais elle ne se confrontera à la réalité, au fait de travailler pour obtenir quelque chose, elle va rester dans ce déni, et dans ce rêve illusoire, jusqu'au jour où elle va se découvrir enceinte. L'enfant n'est pas désiré et elle va l'abandonner à ses parents. Elle va rejeter sur cet enfant la faute de sa non-réussite. Et c'est là que son rêve maladif, son obsession va prendre les dimensions d'une psychose, d'une emprise totale sur sa personne. Elle va projeter ce rêve sur sa fille, espérant ainsi prendre une revanche sur la vie. Fière, jalouse, inconsciente, elle a la conviction d'avoir tous les droits sur la vie de son enfant, si elle n'a pas eu "la chance" de venir célèbre, elle le sera à travers elle. Un livre qui pousse aux pires ou aux meilleurs sentiments, on ne sort pas indemne de cette lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Little_stranger 14/12/2022
    Que voilà un fort joli texte qui se passe entre la frontière entre la Belgique que j'adore et la région Lilloise à laquelle je suis très attachée. Nul doute que je vais lire les autres titres de l'auteure. Des relations complexes : voilà ce qui résume les rapports entre les personnages. Des mots non dits lorsque la mère de l'héroïne était enfant et qu'elle n'avait qu'une ambition devenir chanteuse comme Dolly Parton. Des mots déversés comme des torrents de haine sur sa fille, dont elle ne voulait pas au départ, mais qui va être élevé par ses grands-parents, qui vont trouver avec elle, les mots juste et la tendresse, d'autant plus que la petite fille est le portrait craché de son père, que déteste sa mère. Voici donc l'univers d'une guerre absurde d'une mère aigrie, de grands-parents qui s'adaptent à tous les changements, d'une petite fille qui supporte une mère incohérente qui reporte sur elle son ambition. La chance de notre petite héroïne : son intelligence, sa sensibilité (mais à double tranchant), son don pour la musique. A la fin du livre, les comptes se règlent car notre héroïne est majeure et ose enfin s'opposer à sa mère, tout en gardant le... Que voilà un fort joli texte qui se passe entre la frontière entre la Belgique que j'adore et la région Lilloise à laquelle je suis très attachée. Nul doute que je vais lire les autres titres de l'auteure. Des relations complexes : voilà ce qui résume les rapports entre les personnages. Des mots non dits lorsque la mère de l'héroïne était enfant et qu'elle n'avait qu'une ambition devenir chanteuse comme Dolly Parton. Des mots déversés comme des torrents de haine sur sa fille, dont elle ne voulait pas au départ, mais qui va être élevé par ses grands-parents, qui vont trouver avec elle, les mots juste et la tendresse, d'autant plus que la petite fille est le portrait craché de son père, que déteste sa mère. Voici donc l'univers d'une guerre absurde d'une mère aigrie, de grands-parents qui s'adaptent à tous les changements, d'une petite fille qui supporte une mère incohérente qui reporte sur elle son ambition. La chance de notre petite héroïne : son intelligence, sa sensibilité (mais à double tranchant), son don pour la musique. A la fin du livre, les comptes se règlent car notre héroïne est majeure et ose enfin s'opposer à sa mère, tout en gardant le statut indéfectible de son grand-père. L'encre rouge, c'est du sang, celui de la petite fille, Jolene, blessée, celle de ses grands-parents dont le coeur saigne lorsque Lysiane leur retire la garde de Jolene. C'est peut aussi celui des larmes de sang que versent Lysiane qui se laisse dévorer par sa colère et ne sait pas la transformer en joie. Merci aux Editions Fleuve et à NetGalley de m'avoir permis cette belle rencontre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • EsseG71 10/12/2022
    C'est une histoire de femmes. De liens entre elles. De la maternité. Celle de Jeanne et Lysiane. Celle de Lysiane et Jolene. Et celle de Jeanne et Jolene. Lysiane avait des rêves : chanter comme Dolly Parton, devenir célèbre et voyager. Elle a cru que Fred pourrait l'aider, mais il lui a juste laissé un bébé à naître. Lysiane a accouché de cette petite fille et a continué sa vie et la course à ses rêves. Puis elle a repris sa place de mère, aux forceps. Et toute son enfance sa fille a entendu les reproches. Toute son enfance et son adolescence elle a accumulé les remords. Jusqu'à ce qu'elle prenne sa place aussi. C'est une histoire de regrets et de rêves inaccessibles, d'accusations pour ne pas regarder sa propre culpabilité, ses propres manquements. C'est une histoire de jalousie. Si j'ai eu un peu de mal à entrer dedans, une fois prise je ne l'ai plus lâché. Merci à Net Galley et Fleuve éditions pour cette découverte.
Inscrivez-vous à Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.

Lisez maintenant, tout de suite !